AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
7 septembre 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Vicky ANderson

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
24 août 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Amance Jouve

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
10 août 2019


Amance Jouve

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
27 juillet 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Isaac Lahey

►►►◄◄◄


Mathieu Lamy



Classement au
6 juillet 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Peter Hale



Classement au
22 juin 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Amance Jouve



Classement au
08 juin 2019


Derek Hale

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
25 mai 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
11 mai 2019


Richard Turner

►►►◄◄◄


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes



Classement au
27 avril 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Richard Turner



Classement au
13 avril 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
30 mars 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Arizona Blake



Classement au
16 mars 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Amadeï Caïmbeul



Classement au
2 mars 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Wesley Beaumont

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
16 février 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Vicky Anderson

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
2 février 2019

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
19 janvier 2019

Arizona Blake


►►►◄◄◄

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Mederick Ravendorne




Classement au
5 janvier 2019

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Andy et Alessandro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez
 

 Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance]

Aller en bas 
AuteurMessage
Evangeline Henry

Evangeline Henry

Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance] Symbol24
Âge du personnage : 26 ans
Humeur : Silencieuse
Messages : 10
Points : 22
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/09/2018
Localisation : Planqué dans un fourrée dans la forêt

Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance] Empty
MessageSujet: Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance]   Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance] EmptySam 20 Oct - 19:47

Héron Héron petit, pas tapon
Depuis son arrivée à Beacon Hill, il est vrai qu'Evangeline est plus occupée à découvrir la réserve naturelle et la faune locale qu'autre chose. En même temps il y a tellement à voir, qu'elle se demande si d'ici un an, elle aurait fini d'en faire le tour ! Et puis tout est sans cesse en changement, alors … Mais ça lui va très bien, ne pensez pas le contraire.

Et quand elle va à un endroit, qu'elle trouve intéressant, elle l'étudie de fond en comble et y revient même quelques temps plus tard pour constater les changements. Ce qui est courant dans des lieux tel que celui ci, où des phénomènes étranges dérèglent tout l'ordre naturel des choses. Ça va être la même chose ici pendant un long moment. Son quotidien n'est pas fait que de ça bien sûr. Il y a des jours entiers où Evangeline ne sort pas, trop absorbée par la rédaction au propre de ses notes et à interpréter tout cela, certains où elle ne quittera pas la réserve, préférant pouponner les habitants à quatre pattes et des autres où il y a des imprévus… C'est ainsi que va la vie.

Et aujourd'hui Eva a un objectif précis : le célèbre farmer market de la ville. Ce matin, en déambulant à travers ses cartons toujours non déballés, elle a fait l'amer constat que son frigo sont aussi vide que ses placards. Ironie de la situation, elle y avait même laissé précédemment un post-it accroché sur l'une des étagères du frigo, juste devant ses yeux où c'était marqué « Go aux courses ! ». Elle n'a donc pas le choix si elle veut manger cette semaine.    

C'est la raison pour laquelle, elle est la, au milieu de la rue, enfin sur le trottoir, avec en bandoulière son sac contenant ses multiples prises de notes et son appareil photo, son petit chariot et son panier où est incorporer quelques sacs vide en surplus, en quête de cet endroit. Ce n'est pas la première fois qu'elle visite et fait ses achats dans ce type de magasin donc il est hors de question de changer ses habitudes alors qu'il y en a un proche de chez elle.

Mais cela n’empêche pas qu'Evangeline déteste ça. Elle excrète même cette corvée au point de faire des achats pour plus d'une semaine minimum, ce qui explique le chariot qu'Eva a emporté avec elle afin de ne pas y retourner rapidement. C'est toujours un moment redouté et redoutable pour elle.

Il lui arrive malheur à chaque fois. Petite vielle qui lui vole dans le cadi, sol tellement glissant qu'elle dévale les rayons sur son postérieur, bousculade pour le dernier produit restant etc... Les humains lui paraît toujours plus étrange et aberrant à chaque fois. Toutefois, cela n'équivaux pas l'horreur suprême, la foule. Les tonnes de gens qui se compressent les uns sur les autres tel une boite à sardine géante, se touchant de partout et s'entassant toujours plus. Rien qu'à y repenser, cela lui donne la nausée. En résumé, faire les courses en ville, c'est beurk.

C'est donc plein de désespoir et de contrainte qu'elle cherche à y aller. Avant de partir Eva a tout de même regardé un peu comment s'y rendre et quel chemin emprunter pour cela. Sur le papier, ça lui a semblé très simple alors après un coup d'oeil elle a fermé l'onglet, se disant qu'elle va y arriver sans aucun problème. Dans les faits c'est beaucoup plus compliqué. Elle aurait dû se douter que rien n'est simple dans la vie. Certes, le trajet montré sur l'ordinateur était facile à retenir, néanmoins en réalité les bâtiments, qui bordent la rue, ne l'aident pas à se repérer.  

Si ce n'est pas frustrant ! Elle n'a aucun problème d'orientation d'habitude, mais lorsqu'on ne connait pas la ville, et donc ses rues, tout à tendance à se ressembler. L'intérieur de son esprit n'est pas une carte interactive qu'on se le dise !

Bon … pas de quoi se prendre la tête non plus. Elle va finir par trouver ce qu'elle cherche un de ces jours, non ? Dans un mois surement. Evangeline n'a pas le temps ni l'humeur -surtout l'humeur- pour se perdre dans le dédale de la ville qui normalement devrait être petite. Son œil oui. Qu'on lui rende sa ville natale, ça c'est une petite ville. Ici, c'est autre chose pour Eva, elle a même l'impression de se retrouver dans la ville de son ancienne université. Et là bas, elle était toujours accompagné de quelqu'un pour ne pas se perdre.

Elle soupire, se demandant bien comment elle va faire. Alors elle regarde autour d'elle à la rechercher d'un plan ou d'un indice lui permettant de trouver son chemin, et se dirige vers le bout de la rue jusqu'à voir une silhouette s'avancer vers elle au loin. A croire qu'elle n'a pas le choix de demander sa route. Ça va virer à la catastrophe, Eva le sens. Elle n'a jamais été douée à l'oral et les années passant auprès des animaux n'ont pas arranger son cas.
Toutefois, soit elle s'incite à lui parler, soit elle reste coincé comme une idiote sur son trottoir pendant que les heures défilent à vue d’œil. Dilemme intense. Soupirant, elle se résout de tenter le coup, en espérant que la personne qu'elle interroge connaisse l'endroit. D'un pas décidé, Evangeline se rapproche de l'individu qui se révèle être une femme. Arrivée à sa hauteur, elle la regarde avec un sourire légèrement tordu par l'anxiété et l'aborde.

- Pardon ?

Une fois qu'elle a l'attention de la personne, Evangeline se permit de continuer dans la foulée avant de se mélanger les pinceaux. Les gens, de ce qu'elle a pu voir au cours des années, ne sont pas tous très patients ou n'ont pas le temps de parler aux inconnus dans la rue et encore moins quand ils entendent quelqu'un bafouiller ou confondre ses mots. Triste réalité.

- Bonjour. Le marché fermier. C'est où ?

Court, simple et précis. Bon pour la forme des phrases on repassera. Au moins, elle a pu dire l'essentiel sans chichi ni tralala ou s'embarquer dans un monologue insensée. C'est arrivé une fois et le résultat n'était pas beau du tout.  Donc maintenant elle utilise le peu de mot possible pour discuter avec les étrangers afin que cela se termine au plus vite. On ne sait jamais.  L'individu peut être aussi bien gentil que méchant, voir pire, une tueuse en série qui mange des bébés chatons les soirs de pleine lunes. Vigilance constante avec les présumés super-vilains. Ou c'est peut être Evangeline qui est trop méfiance envers autrui. Peut être.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3520-eva-la-route-jusqua-mon-coeur-est-pavee-dempreintes-de-pattes-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3559-carnet-de-note-d-eva
 
Ça ne fait pas grand bien de s’installer en oubliant les vivres… [feat Amance]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite aide fait grand bien ▬ Andrea
» Un jeu très bien =D
» LES ELFES : Compte Rendu
» Une musique que j'aime bien....
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Dans la rue-
Sauter vers: