AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
8 décembre 2018

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd




Classement au
24 novembre 2018

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
10 novembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
27 octobre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Liam Dunbar




Classement au
13 octobre 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Therence & Caracole


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
29 septembre 2018

Andy Turing


►►►◄◄◄

Tobias Shepherd


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
15 septembre 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Andy Turing




Classement au
31 août 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Andy Turing


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
18 août 2018

Isaac Lahey


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Lewis Walton




Classement au
4 août 2018

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Amance & Willem


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
21 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski




Classement au
6 juillet 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
23 juin 2018

Scott McCall


►►►◄◄◄

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
9 juin 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Vicky Anderson


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
26 mai 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alex


►►►◄◄◄

Tobias Rapier




Classement au
11 mai 2018

Tobias Rapier


►►►◄◄◄

Charlie & Alex


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
28 avril 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Samael Washington


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
14 avril 2018

Caracole O’Brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
31 mars 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Scott McCall




Classement au
17 mars 2018

Theo Raeken


►►►◄◄◄

Lydia Martin


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
4 mars 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Leoric & Derek


►►►◄◄◄

Charlie Crowley




Classement au
17 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Derek Hale




Classement au
3 février 2018

Leoric Teniala


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
20 janvier 2018

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Leoric Teniala




Classement au
6 janvier 2018

Derek Hale


►►►◄◄◄

Connor Edenfield


►►►◄◄◄

Therence Garnet





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Un momento tra padre e figlio || Feat Therencio

Aller en bas 
AuteurMessage
Alessandro Amaro

avatar


Humeur : Dangereusement votre
Messages : 1169
Points : 1199
Réputation : 240

Date d'inscription : 15/11/2015
Localisation : Au Pink Print

MessageSujet: Un momento tra padre e figlio || Feat Therencio   Ven 30 Nov 2018 - 18:23

clickAlessandro & Therencio figlio mio
xxx
« Un momento tra padre e figlio. »
Point Chrono:
 

Quand je suis arrivé à Beacon Hills sous la sanction d’un bannissement pour dix années de Los Angeles, je pensais m’enterrer dans un trou paumé. J’avais repris le Pink et commencé à monter une organizzazione en partant de zéro. Un défi à la famiglia, pour leur montrer qu’ils se privaient d’un de leurs meilleurs éléments. Plus tard, je comprendrais pourquoi j’avais échappé aux chaussures en béton. Ma rencontre avec Arès avait sonné le départ de ce qui est maintenant presque devenue une institution incontournable du paysage criminel de la ville. J’ai deux équipes indépendantes, la Squadra dirigée par Ryan et la Stiddia avec Milo à sa tête.  Treize hommes et femme intéressés par l’écart de Beacon Hills des grandes agglomérations, des professionnels qui veulent pouvoir souffler de temps en temps et ne plus être constamment sur le pied de guerre comme c’est le cas dans les grandes organizzazione, des spécialistes qu’il faut nourrir avec des affaires intéressantes, comme des vols un peu sensibles.

J’ai fait du chemin en un peu plus d’une année, puis la vie s’est rappelée à moi. J’ai gagné un géniteur prestigieux avec qui je n’ai toujours pas plus de contact qu’avant, un adolescent s’est incrusté dans ma vie sans que je le voie venir et j’ai retrouvé une vieille connaissance de Phoenix. Je me surprends à ressentir des émotions nouvelles. Ce genre de sentiments que j’ai dû éprouver pour Jansen mais dont le souvenir a été effacé de ma mémoire et de mon cœur. Le danseur passe de plus en plus de temps à son école de danse, ses prestations au Pink deviennent rares. Il vient parce qu’il se sent redevable, mais il est clair qu’il n’a plus la même flamme qu’avant, quand nous étions amants. J’attends qu’il passe son concours de fin d’année, de m’assurer qu’il réussisse et je le renverrais pour qu’il vole de ses propres ailes et aille danser sur des scènes plus prestigieuses que celle d’un bar. Sa lettre de renvoi est déjà écrite et traîne dans le tiroir de mon bureau. Je n’ai qu’à la dater et la signer.

Est-ce le Drus qui a percé l’armure et laissé une ouverture béante dans mon cœur ? Mais je suis troublé en repensant à la nuit passée avec Andy dans cette cabane de chasseurs, seuls au milieu des éléments déchaînés. Tout nous oppose et pourtant… Je lui ai donné mon numéro de téléphone, je n’ai pas le sien. Depuis que je l’ai redéposée en bas de chez elle, c’est le silence radio. Je sais simplement qu’elle a déménagé. Je vais envoyer deux de mes hommes régler son compte au ripou qui l’a balancée aux Mexicains. Je pourrais m’arranger pour la revoir, mais… Je vais lui laisser l’initiative, car je ne suis pas ce qu’il y a de meilleur pour elle. Ce n’est pas dans mes habitudes de me préoccuper des autres, comme quoi Jansen est arrivé à me changer un peu.

Puis il y a Therencio. Je m’étais amusé à ses dépens, puis maintenant je m’inquiète quand il disparaît de mes radars plus de douze heures d’affilées. Qu’est-ce qu’il y a bien pu se passer entre ? Il est agité ces derniers temps, les doutes sur son paternel le mine. Je l’ai clairement pris sous mon aile. Il sait qu’il peut compter sur moi à tout moment et pour n’importe quoi. En échange ? Un bambino qui me regarde comme si j’étais important, qui me prend comme modèle et qui… m’aime à sa façon. Nous sommes deux solitudes qui se sont liées. L’altercation avec Chad avait fait mal au sens propre comme au sens figuré. L’attente de Therencio vis-à-vis de moi s’était affirmée, avec une ambiguïté sur l’amour qu’il me porte et réciproquement. Être bisexuels tous les deux n’aide pas  à classer ses sentiments par ordre. Quoiqu’il en soit, je le considère comme mon figlio et agit en tant que padre. J’ai donc commencé par la priorité numéro une : lui apprendre à tirer.

(…)

Therencio est avachi sur une des banquettes du Pink, bouffant son stylo avec application, l’œil morne sur un DM de mathématiques. Dan a fini par s’asseoir à côté de lui quand son service le lui a permis et regarde ce que le bambino a déjà fait. Je crois que Therencio voit mon serveur comme le grand-père qu’il n’a jamais eu. Dan n’est pas un homme très loquace, mais quand il parle, c’est du bon sens qui coule de ses lèvres. Son humilité et son attention fait que Therencio l’écoute sans jamais se braquer. J’avais imaginé faire passer par Dan les messages que le bambino refuse d’écouter, mais il ne fonctionne pas ainsi. Et c’est peut-être pour cela que ça marche si bien avec Therencio. Une demi-heure plus tard, je pose un coca à la table de Therencio. Il a terminé son devoir.

- Cela te dit une sortie tous les deux dimanche ?

Froncement de sourcils, Le bambino cherche sur mon visage ce que j’entends par sortie.

- Je pensais à un entraînement le matin dans la clairière que tu affectionnes, puis aller manger à midi au restaurant des deux français et se faire un ciné l’aprèm pour manger au Pink le soir. On fera la cuisine.

Pour ses exercices de tirs j’ai une surprise pour lui et je ne sais pas s’il sait que les français sont des chasseurs un peu spéciaux vu qu’ils sont des loups. J’ai décommandé un combat au Fight Club samedi soir pour être en forme le dimanche. L’idée de cette journée ordinaire m’est venue quand il s’est endormi contre moi après l’altercation avec Chad.

- On peut aussi aller jeter un œil à la boutique de fringues où j’ai mes habitudes après le cinoche et te trouver de quoi étoffer ta garde-robe de vêtement un peu plus… un peu moins…

Des habits qui ne se transforment pas en trucs informes après le premier lavage. Je prends mon rôle au sérieux, et un padre ne laisse pas son figlio se démerder tout seul pour s’habiller, se nourrir et… se loger.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Therence Garnet

avatar


Humeur : Effronté
Messages : 960
Points : 1127
Réputation : 169

Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: Un momento tra padre e figlio || Feat Therencio   Hier à 22:25



You + me?...
La tempe reposant dans ma main, mâchouillant consciencieusement le bouchon de mon stylo, j'essaie de résoudre un problème de math à grand renfort de griffonnages. Il y a des équations qui coulent de sens. J'ai bien retenu la leçon : "Loup Vs Humain = l'humain déguste". "Loup Vs flingue = le loup rentre les griffes". Alors pourquoi l'équation "Architecte Vs Mafieux" ne débouche pas sur "le mafieux gagne, l'architecte s'écrase"?!

Je détoure, encore et encore, un 6 perdu au milieu de mes brouillons. Chad m'a mis une dérouillée. Sous le nez d'Alessandro. Puis il lui a tenu tête et l'a carrément menacé. Sur son territoire, le Pink. Et Aless a courbé l'échine... C'est inacceptable. Wilder méritait bien pire que des graffitis sur les matériaux qui allaient constituer sa future maison. "Humiliation = Vengeance". J'avais pensé en faire mon terrain de tir pour me marrer un peu. Je me suis figuré sa future baraque transformé en un gros morceau de gruyère, mais la baraque en question n'avait même pas encore de murs et j'étais trop impatient pour savourer ma vengeance froide. Puis une petite voix réaliste m'avait dissuader d'en arriver à une telle extrémité. "Palabres assassines de Wilder < Coups de feu = ennuis assurés". J'avais été impulsif mais assez intelligent pour convenir que l'utilisation de mon pistolet ne devait pas servir à des règlements de comptes. Ça manquait grossièrement d'équivalence et un peu de casse à la force de mes biceps m'avait grandement défoulée. Mais si jamais il sortait à nouveau les griffes pour m'en faire baver, en revanche... "Humiliation + peur = répercutions de calibre 6,35".

Mon 6 ressemble à un gros pâté noir à l'odeur d'amende chimique, maintenant. "666" c'est avec ça que Wilder avait menacé Alessandro. Tu parles du choix d'un chiffre! Chad se prend pour le Diable et Alessandro ravale son autorité face à plus diabolique que lui. C'est oublié qu'on est déjà venus à bout d'une Bête! Mais qu'est-ce qu'ils trafiquent ensemble? Comment un snobinard dans son genre peut dicter sa loi au roi de la pègre?! En quoi l'architecte est si précieux aux regard du gangster?... Qu'est-ce que les deux loups partagent que j'ignore.

Il s'est enfin rendu compte du parasite que tu es?

-Je ne suis pas un parasite. marmonne-je contre les moqueries indélébiles de Chad.

Alessandro était là pour moi. Il m'a défendu, il m'a soigné, et il m'a consolé. Il m'a accepté avec mes blessures et mes larmes. Je le connais assez, son autorité et sa culture du silence pour savoir que ça ne vient pas de moi, comme je sais que lui demander ne suffira pas à ce qu'il me laisse entrer dans la confidence. Ne parlons pas de ce robot de Wayne trop amouraché de son loup pour lâcher quoi que ce soit sur l'affaire, si seulement lui-même est au courant...
Quel pacte ont-ils scellés? Je déteste les équations sans réponses. Je hais les inconnus. Je relève la mine, blasé.

Alessandro + Chad = ???

A force de mordiller le capuchon de mon stylo, la languette de plastique casse entre mes dents.

-Rah! J'abandonne.

La boulette de papier fend l'air et rebondie sur les sièges d'en face. Mon accablement ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Je sens la banquette s'affaisser à côté de moi lorsque le doyen du Pink s'installe et m’emprunte mes fiches de cours. D'autres problèmes d'irrésolus. Un diplôme que je ne peux pas me permettre de rater. J'ai pas la foi d'ôter les bras rabattus sur mon visage, j'ai besoin de me couper du monde quelques minutes... D'un autre côté, Dan n'a pas dix-millénaires à consacrer à des devoirs de terminale. Je consens à me réinstaller convenablement et à faire cas du savoir qu'il essaie de me transmettre. A sa tentative de me faire comprendre ce qui cloche dans mon calcul, je hausse les épaules de dépit et réplique avec l'évidence la plus naturelle du monde.

-A toi de m'éclairer. C'est toi le génie!

Ponctué d'un sourire malin...

Le vieil homme ne se laisse pas démonter et reprend l'exercice point par point jusqu'à ce que la lumière se face enfin et que j'arrive à concevoir un raisonnement potable. C'est ce que j'apprécie chez lui, sa patience, et surtout son intelligence de ne pas s'offusquer de mon impertinence là où j'imagine que d'autres répliquerait d'une calotte. La considération du vieux Dan toucherait n'importe qui et incite au respect.
Finalement, nous sommes venus à bout de mes exos. Peut-être une bonne note se profile et avec ça les pépiements satisfaits de la jeune japonaise qui nous enseigne la matière. Je range mes affaires lorsque Alessandro s'arrête à ma table me déposer un coca. Je m'en empare avec un sourire reconnaissant.

-Cela te dit une sortie tous les deux dimanche?

J'avale ma gorgée d'un coup et braque un regard rond sur l'italien. Pas sûr d'avoir... très bien compris. Une sortie? Tous les deux?... Un dimanche. Il est sérieux?...

-Je pensais à un entraînement le matin dans la clairière que tu affectionnes, puis aller manger à midi au restaurant des deux français et se faire un ciné l’aprèm pour manger au Pink le soir. On fera la cuisine.

Mon cœur qui s'était emballé sur une erreur évidente reprend niaisement. Nos moment ensembles se résument au temps que je squatte le Pink Print et le HCC en dehors des cours et du boulot, lorsque le gangster ne me récupère pas en morceau pour m'ouvrir ses bras et ses couvertures pour le restant de la nuit.
Aless est toujours affairé ou le nez dans ses comptes. Ça n'empêche qu'il me consacre toujours un peu d'attention. Quelques nouvelles échangées, un sourire, un regard. Mais de son temps?... Je suis étonné de découvrir qu'il en a.
Un véritable moment, rien qu'à nous... Je saute sur l'occasion comme on bondi du lit revigoré par un grand rêve.

-Ouais... ouais, carrément!

-On peut aussi aller jeter un œil à la boutique de fringues où j’ai mes habitudes après le cinoche et te trouver de quoi étoffer ta garde-robe de vêtement un peu plus… un peu moins…

-Hey. Ma garde robe est très bien. riposte-je au regard critique qu'il ballade sur mon sweat bordeaux simple et mon jean savamment usé qui s'accordent très bien ensemble. Son attention s'attarde sur un accroc au niveau de la manche. Tss...

Un Therence ça ne refait pas sa penderie à chaque nouvelle tendance, mais ça sait s'habiller et ça gère son style avec ce qu'il a à sa portée. Je m'abstins de rappeler que je n'ai pas de quoi me payer du Armani.

Il n'en faut pas d'avantage pour confirmer le rendez-vous à l'italien. Je le suis du regard jusqu'à ce qu'il ait disparu côté cuisine. L'impression de flotter dans une brume étrange et confortable en revanche ne me quitte pas. Je me repasse le filme de son invitation, un peu confus, et me laisse tomber dans le dossier de cuir sans pouvoir retenir un petit rire simple et conquis de m’illuminer. Ben m*rde alors...

Je crois que j'ai un rencart!


* * *


-Salut!

Je me décolle de ma moto d'un coup de rein et vais à la rencontre de l'italien. Je suis déjà là, une mine éclatante, lorsqu'il verrouille la porte de service du Pink derrière lui. Je ne voudrais perdre une seconde de cette journée pour rien au monde.

Les rayons du soleil matinal accrochent des reflets dorés dans ses cheveux. Aless est égal à l'italien qu'il incarne. Sombre et lumineux à la fois. Séduisant. Impeccable. Je ne tenais pas à dépareiller avec le rital aux exigences vestimentaires revendiquées. Je ne porte rien de très chic pour une journée passé dehors, mais un irréprochable ensemble t-shirt blanc et jean sombre bien coupés et encore frais, accompagnés de mon habituel attirail du blouson et des boots de moto. Une ceinture de cuir brun, une chaîne et une gourmette sans signification pour accompagner quelques bracelets. Une touche supplémentaire de mon eau de toilette. Je nierais avoir guetté le moindre épis dans le miroir, taillé le poil de menton rebelle ou ausculté le moindre pore à l'affût d'une imperfection. Ce n'est qu'une sortie entre hommes, après tout... J'arrête de triturer mon casque de moto et l'écrase contre son torse.

-Il fait beau et je me disais que je t'avais jamais vu monter sur une moto. On pourrait laisser ta voiture pour la journée.

Je nous conduirais, il se laisserait balader...

-C'était pas vraiment une proposition. précise-je, l'air de rien, en lui laissant le casque entre les mains.

Je sais combien il aime tout contrôler, un peu trop à mon goût. Mais aujourd'hui c'est jour de repos, et il m'a invité à le passer en sa compagnie. Il va falloir qu'il accepte quelques unes de mes règles!


©️ Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un momento tra padre e figlio || Feat Therencio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Padre mio...[solo]
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars :: Pink Print : Bar gay friendly-
Sauter vers: