AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
16 février 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Vicky Anderson

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
2 février 2019

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
19 janvier 2019

Arizona Blake


►►►◄◄◄

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Mederick Ravendorne




Classement au
5 janvier 2019

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Andy et Alessandro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul

Aller en bas 
AuteurMessage
Vicky Anderson

Vicky Anderson


Alias : Miss 80'
Âge du personnage : 18
Humeur : Rêveuse
Messages : 440
Points : 207
Réputation : 14
Date d'inscription : 20/05/2018
Age : 19
Localisation : Galaxie


MessageSujet: A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul   Dim 10 Fév - 8:49



A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeule


Le grand hall de l'université de Beacon Hills ouvrait grand sa gueule pour avaler la petite Anderson alors qu'elle s'avançait dans l'ombre du bâtiment. Ce n'était pas les édifices centenaires dont elle avait rêvé. Mais cela ferait bien l'affaire. Trois petites années. Guère plus. Son plan était en place. Il fallait juste qu'elle soit meilleure. Vicky se mordilla les lèvres à cette idée. Elle était une bonne élève. Loin d'être la meilleure mais légèrement au dessus de la moyenne. Cela avait amplement suffit pour prétendre au Collège de Loi de Beacon Hills. Une fois acceptée, quelques mois en avance avant le début des cours, il n'avait resté à Vicky plus qu'à décider de son futur.

La pression parentale était telle qu'elle aurait souhaité quitter au plus vite la Californie. Mais subir un nouveau déménagement avec le déchirement du premier moins d'une année plus tôt aurait été trop difficile. Malgré le contexte sombre qui avait amené Vicky à échouer à Beacon Hills, elle commençait à se plaire dans la petite bourgade. Malgré - ou grâce mais elle ne se l'avouerait jamais - la présence des loups, la découverte de ce nouveau monde et le chamboulement de ses croyances l'aidait profondément. Elle trouvait une foi nouvelle, moins puritaine et plus adoucie.

Mais elle ne perdait pas de vue son ambition. La JF Kenney School of Politic. Intégrer Harvard en somme. C'était quelque d'impressionnant, d'ambitieux. Mais Vicky aimait cette idée. Devenir une politicienne, défendre des causes et gouverner selon ses valeurs et sa foi. Peut être pourrait elle devenir Sénatrice ou même une Secrétaire d'Etat ? Elle frissonna à cette idée. Que d'ambition. Mais est-ce que cela seyait bien avec avec la foi chrétienne ? Parfois, elle pensait que oui, d'autres matins son ambition lui paraissaient puérile et bien égoïste.

Le temps des doutes et de la réflexion était passé cependant. L'heure était à l'action. L'inscription menait entre ces murs Vicky et elle comptait bien remplir dûment et simplement le dossier. Elle signerait même le chèque de ses parents de la valeur d'une année d'enseignement ! Ils étaient certes éloigner de leur fille, ne l'avaient presque pas éduqué comme il auraient voulu mais ils savaient subvenir à ses besoins. Pour ça elle les aimait...

Dans son petit chandail gris à col roulé, une sage natte enroulée en couronne autour de son crâne, Vicky approcha d'un pas léger d'un grand élève de dos. Il avait l'air tellement sûr de lui et semblait se sentir tellement à l'aise que la lycéenne pouvait aisément deviner qu'il n'était pas nouveau. Il pourrait l'aider. « Bonjour ! » lança la jeune fille d'un ton joyeux et qui se voulait léger. « C'est la première fois que je viens à l'université. Est-ce que tu pourrais m'indiquer où se... Oh non... » Vicky avait reconnu l'homme. C'était lui qui avait vu la scène humiliante entre Lahey et elle quelques jours plus tôt au café. Il fallait qu'elle tombe sur quelqu'un qui la connaisse et dans le mauvais sens du terme ! Sa mine se fit plus boudeuse et Vicky se mordilla la lèvre avant de reprendre : « Euh... Hm... M'indiquer où se trouve le bureau d'admission des élèves s'il te plaît ? »


Codage par Libella sur Graphiorum



+ i need my integration +
Hello darkness, my old friend. I've come to talk with you again.  ©️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3324-vicky-anderson#top http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3326-journal-intime-d-une-lyceenne-vicky-anderson
Amadeï Caïmbeul

Amadeï Caïmbeul


Âge du personnage : 25 balais
Humeur : On fait aller
Messages : 5
Points : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/02/2019

MessageSujet: Re: A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul   Dim 10 Fév - 12:39



A l’aube du grand saut

Amadeï  & Vicky

       

J’attrape mon sac, mon casque et sors de la maison. Le soleil est haut, le temps sec. La journée s’annonce chaude et agréable. Je démarre ma moto, la fait gronder un peu avant de l’enfourcher. J’accroche mon casque et file en direction de Beacon Hills.

Je regarde l’immense bâtiment de béton, entend quelques personnes parler sur moi, se retourner pour me regarder. Je suis habitué à ce genre de chose, et à dire vrai , ça ne m’atteint plus. Mon visage reste de marbre alors que je pénètre le bâtiment de béton, monstre gigantesque prêt à engloutir les élèves innocents qui ne cherchent qu’à s’en sortir.

Mon premier cour se trouve au 2 eme étage, dans un amphithéâtre. Je traîne mes pieds, le sac sur le dos, m’arrête devant une feuille accroché à une porte annonçant que l’un de mes profs serait absent ce jour ...

-Bonjour !

J’ hausse un sourcil. C’est à moi qu’on parle ? Je me retourne lentement, je baisse la tête pour croisé le regard obscur d’une jeune demoiselle, à peine sortie de...  Je la regarde de la tête au pied. Mais qu’est ce que c’est que cette tenue ? On dirait qu’elle sort tout droit d’un vieux remarque des années 80... C’est quoi ce pull ? Et cette coiffure? C’était journée à thème ? Je regarde autour de nous. Non les autres sont normaux...

Mon regard se pose de nouveau sur elle, je me décide à répondre :

-Bonjour...

-C'est la première fois que je viens à l'université. Est-ce que tu pourrais m'indiquer où se... Oh non...

Oh non? Quoi oh non? Je regarde mon t-shirt gris, mon cuir, au cas où j’y verrais une tache. Mais rien. Pourquoi elle a dit oh non alors ? Ce petit moineau rachitique semble s’être perdu de toute évidence. Peut être qu’elle est en retard et c’est pour ça qu’elle...

Je rêve où elle tire la gueule ? Alors là... J’y comprend plus rien. Mais ce regard là, celui qu’elle me lance ne m’est pas inconnu...

(...)

Quelques jours plus tôt .

Un thé et un bouquin. Rien de bien extraordinaire selon vous, mais pour moi c’est un bon moment de repos. Je lis tranquillement quand je perçois du coin de l’œil, 3 adolescents qui se chamaillent à deux table de moi. Je pose mon livre alors que je peux distinctement entendre le jeune homme gronder. Et ce grondement là n’a rien d’humain. Je le suis du regard, me marre un peu alors qu’il adresse un majestueux doigt d’honneur à une jeune femme. Peut-être des ex. Le lycée n’est jamais de tout repos... Mais il n’a pas l’air dangereux. Je suis quand même surpris de voir un si jeune loup dans le coin... Car j’en suis sûr, ce gamin n’a d’humain que l’apparence.

Mon regard se porte de nouveau sur la table où les deux jeunes filles sont encore. Je croise le regard assassin de l’une d’elle. J’ai fait quoi ? J’hausse les épaules et me replonge dans les méandre de madame Bovary...

(...)

Je sais maintenant ou je l’ai croisé. J’inspire profondément tandis qu’elle me demande l’accueil pour les inscriptions.

-Je t’y accompagne. Mais t’es pas un peu jeune pour t’inscrire à la fac ? T’as quoi ... 16? 17 ans? Finis tes années de Lycée avant de vouloir t’inscrire ici... Enfin bref, suis moi.

Je lui fait un signe de tête et l’accompagne. La dame de l’accueille est une cinquantenaire tiré à 4 épingles, chignon haut et tailleur ajusté. Mais c’est une femme sympathique et chaleureuse. Je m’appuie au comptoire:

-Bonjour Clarence... Je t’amène une nouvelle élève... Enfin je crois.

Clarence me sors ses yeux de biche comme elle le fait toujours. Je souris et rit un peu quand elle me dit :

-Si je l’inscris, on ira prendre un thé tous les deux ?
-Non, Clarence. Fais ton travail. Tu es trop bien pour moi, tu le sais bien.

Elle rit, m’assène une tape sur l’épaule et m’intime de déguerpir d’un geste de la main.

-Oust. Je m’occupe de ton amie.
-Elle n’est pas mon amie. C’est une enfant.

J’hausse les épaules, fait un signe de tête en direction de la jeune femme et sors de l’accueil pour aller en cours.

(...)

Pause de midi. Je croque dans ma pomme avec appétit, un livre de médecine entre les mains, adossé au mur de la cafétéria. Comme d’habitude, je déjeune seul. Non pas que je connaisse personne, mais ma seule compagnie me suffit. Je termine ma pomme, jette le trognon dans une poubelle et vais pour sortir, ma Thermos de café ouverte dans la main.

Le bruit du métal rencontrant le carrelage résonne dans la cafétéria. Je regarde mon t-shirt imbibé de café, sers les dents pour ne pas éclater de rage pur. Écoute, sent, ressent. J’inspire profondément et sers les poings. Ma voix est calme, posée quand je m’adresse à la personne qui m’est rentré dedans :

-Tu ne peux pas faire atten... Encore toi?

La gosse des années 80. Son pull gris est aussi taché que mon t-shirt. Je soupire:

-Tu me suis ? Tu t’es perdu ? Tu sais que c’est réservé aux adultes ce genre d’école ?

       
       
codage by Wiise



Écoute, sent, ressent.
“They say it's all been done but they haven't seen the best of me . ” — @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/modcp?tid=2cd4ae82562f100cfb4857899585b85e
Vicky Anderson

Vicky Anderson


Alias : Miss 80'
Âge du personnage : 18
Humeur : Rêveuse
Messages : 440
Points : 207
Réputation : 14
Date d'inscription : 20/05/2018
Age : 19
Localisation : Galaxie


MessageSujet: Re: A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul   Lun 11 Fév - 8:04



A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeule


Maintenant qu’elle lui faisait face, Vicky ne pouvait pas s’empêcher de remarquer que le garçon était beau. Certainement pas le gendre idéal avec ses airs de voyous mais lorsqu’on était dans un esprit de rébellion, il faisait parfaitement l’affaire. Vicky lui sourit doucement lorsqu’il lui proposa de l’amener voir le bureau des élèves. Apres tout, il ne se rappelait certainement pas de qui elle était. Ou il avait la délicatesse de ne pas lui rappeler.
Mais le sourire amadoueur de la jeune fille disparut aussitôt devant la grossièreté du personnage. Rappeler à une adulte qu’elle avait l’air plus jeune que ses benjamins de lycée ?

Quel toupet ! Le regard assassin, et par bien des faits, naturel de Vicky revint a l’assaut et elle se mordilla l’intérieur des joues pour éviter de lancer un sarcasme bien senti sur le look de Millenial mal dans sa peau de l’étudiant. Ils ne valaient guère mieux l’un que l’autre.
Vicky se contenta de suivre l’impétueux imbécile jusqu’à ce qu’ils rejoignent le cœur de la quête de la lycéenne : le bureau des admissions. La jeune fille inspira profondément avant de se lancer.

Mais son Virgile infernal prit le pas, flirtant sans aucune honte avec une femme qui devait bien avoir deux fois son âge ! Aucun respect pour ses aines ou pour le sexe féminin. Ce garçon n’avait décidément aucune valeur. Encore quelqu’un qui avait l’air brillant jusqu’à ouvrir la bouche. Vicky le regarda s’éloigner d’un air mauvais, priant le Seigneur de ne plus jamais avoir affaire avec lui.

[…]

Il fallut près de trois heures complètes pour remplir son dossier à Vicky. Trois longues heures à dégainer certificat de naissance, justification de domicile, preuve de scolarité avant d’enfin pouvoir signer le sacro-saint cheque de dotation. Elle était officiellement une élève de l’université… Certes il lui restait encore trois longs mois avant de débuter les cours de droit. Mais elle y était. Vicky n’en revenait pas alors qu’elle relisait encore et encore le reçu. Elle ferait tout pour réussir.

Ce fut d’un pas léger et presque bambiesque que la lycéenne se tourna naturellement vers la cafeteria. Cela serait certainement son futur refuge du midi où des soirs où elle voudrait quitter la colocation et être seule. Repérer les bons plats des mauvais des aujourd’hui lui semblait une bonne idée et…

Avant d’avoir pu atteindre la porte de la cafeteria, Vicky rentra dans quelqu’un dans sa maladresse habituelle. Une vague de café tiède sembla déferler sur elle et l’odeur âcre de la boisson remonta jusqu’à son nez qui se plissa de dégout. Son chandail était pour ainsi ruine ! Elle allait encore passer des heures a le laver ! Mais ce n’était rien en comparaison du T-shirt de sa victime. Un T-shirt qui lui rappelait pourtant quelque chose et…

C’était lui. L’homme qui l’avait guidée le matin même, tout en condescendance et sans une once d’empathie pour elle. Sans attendre de nouvelles remarques acerbes glissèrent hors de la jolie bouche de l’étudiant. C’en fut de trop pour Vicky. Elle vira au rouge avant d’exploser, redevenue soudainement pale alors que sa frustration s’échapper a grand coup de commentaires acides :

« Oh voyons ! Monsieur me trouve un peu jeune forcement il m’assimile a une enfant ! Par contre que monsieur se permette de flirter avec tout ce qui a plus de vingt ans et encore des seins un minimum gonfles ça ne dérange personne. » Cracha Victoria avant de tourner les talons. « Ravie de t’avoir rencontré. Et la prochaine fois prends au moins la peine de te présenter. »


Codage par Libella sur Graphiorum



+ i need my integration +
Hello darkness, my old friend. I've come to talk with you again.  ©️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3324-vicky-anderson#top http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3326-journal-intime-d-une-lyceenne-vicky-anderson
Amadeï Caïmbeul

Amadeï Caïmbeul


Âge du personnage : 25 balais
Humeur : On fait aller
Messages : 5
Points : 7
Réputation : 0
Date d'inscription : 07/02/2019

MessageSujet: Re: A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul   Mar 12 Fév - 21:35


À l’Aube du grand saut

Vicky & Amadeï


Je tire sur mon t-shirt, le café le rendant humide et poisseux collant à mon torse. Génial. J’ai cours dans une heure et rien pour me changer à porter de main... À moins d’avoir ce qu’il faut dans mon sac. Je tente de réfléchir à ce que je peux posséder dans mon sac à dos quand la jeune femme face à moi vire au cramoisi. J’ hausse un sourcil avant que des paroles aussi venimeuses que haineuse sortent de ses lèvres rose bonbon :

-Oh voyons ! Monsieur me trouve un peu jeune forcement il m’assimile a une enfant ! Par contre que monsieur se permette de flirter avec tout ce qui a plus de vingt ans et encore des seins un minimum gonfles ça ne dérange personne.

-Quoi? Flirter ? Avec qui ?

J’ai flirté? Moi? Des seins un minimum gonflé ?  Mais de quoi elle parle cette petite idiote ?! Elle me rentre dedans, ne s’excuse même pas et ose m’agresser verbalement? Mais pour qui elle se prend ? C’est quoi cette gamine mal élevée ?

Je m’apprête à lui balancer ses 4 vérités quand elle me tourne le dos . Je sens un pique de colère monter en moi, mauvaise graine qui s’enracine. Mon maître d’arts martiaux me taperait sur le haut de la tête si il me voyait en ce moment même... Elle rajoute une couche de mots acerbes:

-Ravie de t’avoir rencontré. Et la prochaine fois prends au moins la peine de te présenter.

Me présenter ? Et puis quoi encore ? Je sers les mâchoires. Je la rattrape par le poignet, là retourne vers moi:

-De une, tu ne peut-être qu’une gamine au vue de ton comportement. Tu ressembles à une enfant qui n’a pas ce qu’elle veut. Tu taperais du pied ça ne m’étonnerais même pas ! De deux, un pardon, ça tue personne!

Mon accent des Highland remonte au grand galop, hache mes mots. Ma voix est froide, trop froide pour que je sois calme. Il faut que je me reprenne, maintenant. La colère n’amène à rien, la haine attise la haine. Me reprendre. Vite, vite. C’est une gosse, t’es un adulte, mature et responsable. Mes doigts se déroulent de son frêle poignet. J’inspire profondément, frotte mes joues, faisant crisser ma barbe de ma paume de main. Je soupire, me penche pour ramasser ma Thermos vide. Adieu café... Ma langue hydrate mes lèvres tandis que je me relève :

-Et oui, je pense que tu es une enfant. Je t’ai vue au café. Tu t’es fait méchamment chambrer par un garçon. Tu m’y a vus. Tu m’as assassiné du regard sans savoir ce que je pensais. Seuls les enfants se comportent ainsi. Les enfants ou les animaux en position de faiblesse.

Je range ma Thermos dans mon sac à dos, vérifie au passage si j’ai de quoi me changer et referme mon sac. Je regarde la jeune femme de nouveau:

-Et je n’ai flirter avec personne. Je ne flirt pas. Je ne suis pas un de tes amis de ton âge en mal d’attention, bourré d’hormone en folie et qui rend stupide à la seule vue d’une paire de seins, aussi petite soit elle. Pardon de froisser ton fantasme, mais tu te trompes totalement sur la personne que je peux êtres.

Je soupire longuement, me passe une main dans les cheveux.

-Amadeï ?! Mais qu’est ce que t’as foutus ?

Je tourne la tête vers la personne qui me parle. Je lui offre un léger sourire en coin:

-T’inquiète James, juste une Thermos de café renversé.

James passe son bras autour de mes épaules, s’appuie sur moi sans gêne. Mouler dans un jean troué, un t-shirt à l’effigie de son groupe de rock favoris, des all star noir recouvert de peinture et les cheveux aussi rouge que le rubis, il est le parfait stéréotype de l’étudiant en art. Il regarde la gamine des années 80 et lui offre un large sourire de ses dents trop blanche:

-Salut toi. T’es une pote à Ama ? T’es en cours ici? C’est quoi ton petit nom, ma jolie ?

Je repousse le bras encombrant de mon ami et soupire:

-Non c’est pas une pote à moi. Et non, elle est pas en cours ici. Et...

Je me rend compte que je ne sais même pas son nom. J’hausse un sourcil. Quitte à l’avoir dans les pattes autant que je sache comment elle se prénomme la gosse. J’attend sa réponse, après je me tire.
       
codage by Wiise



Écoute, sent, ressent.
“They say it's all been done but they haven't seen the best of me . ” — @Shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/modcp?tid=2cd4ae82562f100cfb4857899585b85e
Vicky Anderson

Vicky Anderson


Alias : Miss 80'
Âge du personnage : 18
Humeur : Rêveuse
Messages : 440
Points : 207
Réputation : 14
Date d'inscription : 20/05/2018
Age : 19
Localisation : Galaxie


MessageSujet: Re: A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul   Dim 17 Fév - 14:38



A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeule


Vicky n'était pas peu fière de sa sortie magistrale. Elle avait cloué le nez à ce bouledogue infernal avec sa tête de saoudien mal dans sa peau qui voulait se donner des airs de mauvaise gueule ! Fulminante intérieurement, malgré son coup d'éclat, la jeune fille fit quelques grands pas pour s'écarter de l'être odieux. Persuadée d'avoir mis à bas son adversaire, elle ne vit pas venir la main de l'homme et ne put que sursauter pitoyablement lorsque l'écrin d'acier se referma sur son poignet. Retournée aussi ridiculement qu'un pancake dans une poêle de Canadien, Vicky fit face à son Nemesis d'un jour et lui décocha un regard de vipère.

« Lâches moi brute épaisse ! »

Les mots âpres de Vicky furent calmement frappés dans sa bouche alors que ses dents se découvraient de haine. Comment-osait il seulement levé la main sur elle ? Ses poings se serrèrent mais avant qu'une claque retentissante ne puisse s'exprimer dans la cafétéria, l'imbécile ouvrit la bouche. L'accent écossais lui fit tirer une grimace affreuse à l'attente d'un anglais aussi charcuté. Dire qu'ils étaient par bien des aspects les plus proches cousins de la mère patrie de la langue de Shakespeare et Jane Austen ! Quand même bien certaines pouvaient bien fantasmer sur un James MacAulay d'autant Vicky préférait une classe toute Don Harperienne.

Les mots coulèrent doucement sur les rocs de l'accent du highlander aux traits basanés. Il l'avait bien remarquée au café et la jugeait là dessus ! Elle le savait ! Une moue se dessina sur les lèvres de Vicky et son front se plissa alors qu'un regard boudeur foudroyait le jeune homme. Elle ne comptait pas se laisser faire comme ça ! Préparant sagement ses mots, elle ouvrit la bouche pour reprendre leur joute verbale lorsqu'un troisième compétiteur sembla vouloir s'intégrer au tournoi.

Il s'avéra bien compte qu'il n'était plus qu'un ami débarqué au milieu d'un champ de bataille. Mais Vicky était bonne combattante. Aucune balle perdue ne ferait tomber une innocente victime. Lèvres closes, regard meurtrier, la jeune fille attendit de voir si son adversaire profiterait ou non de son honneur. Par chance, il n'en fit rien et baissa les armes pour une trêve de courte durée.

« Victoria Anderson ! Mais appelles moi Vicky. » lança joyeusement la lycéenne avec son plus beau sourire. « Non, je rencontre seulement Ama. » continua sur un ton amer, en insistant avec arrogance sur le surnom de l'homme avant de conclure : « Je ne suis pas encore étudiant. Je devrai commencer mon college de droit à la prochaine rentrée. Enfin je vais vous laisser... Ah et... » Vicky s'avança vers son adversaire et marcha sur son pied pour arriver à la hauteur. Malgré leur proximité gênante, elle enfonça un doigt dans le torse du garçon et lui lâcha hargneusement à l'oreille : « Ecoute MacBeth, ce qui est fait ne peut être défait. Ne m'embête plus à l'avenir. »

Sur cette citation, Vicky se détourna et se dirigea vers la cantine pour enfin savourer son premier vrai repas d'étudiante.

Pâtes ou pizza ?

Codage par Libella sur Graphiorum



+ i need my integration +
Hello darkness, my old friend. I've come to talk with you again.  ©️ sensitive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3324-vicky-anderson#top http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t3326-journal-intime-d-une-lyceenne-vicky-anderson
 
A l'aube du grand saut | Amadaeï Caïembeul
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour du Grand Saut ! [Libre]
» Le grand saut, un pas vers l'avenir [PV : SEIICHI HASEGAWA]
» Le grand saut // Narcisse
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Campus :: Hall-
Sauter vers: