AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Dim 8 Fév - 14:19


 
Sociopathe à bâbord[PV Pia Abramov]

 

 


 


 

 
Enfin la pause déjeuné. Ce n’était pas trop tôt.  C’était sans doute la première fois que je n’avais qu’une envie : manger. Je mourrais de faim.  Je n’avais pas eu le temps de manger à cause d’une réunion père et… une réunion créateur et création.  J’avais rencontré l’homme qui était, à mon plus grand déplaisir, mon père.  Mon père avait voulus me voir car j’avais raté un cours. Juste qu’un. Un chauffer accompagné de trois gorilles étaient venus chez moi, m’avait réveillé et m’avaient obligé de monter dans une voiture qui m’avait amené au bureau de mon père. J’aurai pues les battre sans doute mais je n’avais pas envie qu’on se pose des questions sur moi et ma force pas croyable pour un gamin de dix-sept ans.  Mon père m’avait rencontré dans son bureau. Pendant des heures, il m’avait fait la morale. Il m’avait répété maintes fois comme quoi les cours étaient importants, que je n’avais pas intérêt à recommencer si je ne voulais pas me retrouver dans la rue sans argent et comme quoi, si je travaillais bien, j’aurai l’héritage et que je serai celui qui s’occupera de son business une fois qu’il ne serrait plus là. Je m’en fichais de devenir ou pas le boss de ses entreprises quand il serra mort, mais par contre, j’avais besoin de l’argent qu’il me donnait chaque mois.  J’avais donc intérêt à faire gaffe.

Je mis un pied hors de la salle de classe que je vis venir ma cour de fille venir vers moi, en courant presque. Il y avait Léa, Hanna, Ines, Taylor et… Une nouvelle que j’avais dus draguer je ne sais pas quand.  Elles commencèrent à parler entre elle et parfois à moi. Je fis mine de les écouter, hochant la tête en souriant, tout en marchant.  Elles devaient être contentes, elles devaient croire que je les écoutais et que ça m’intéressait beaucoup. Qu’elles étaient ma préférée, celle que j’aime le plus. Qu’est ce que les adolescentes pouvaient être bête, et qu’est ce que j’étais un bon acteur… Tout comme ma pourriture de père.  Bon, mon beau-père, Norman, m’avait aussi appris quelques trucs. Mais j’avais la technique depuis toujours. Je ne pues m’empêcher de chercher des yeux Lydia, ma sœur. Ma demi-sœur pour être précis, mais elle ne savait encore qu’on était de la même famille. Pour elle, on était juste des meilleurs amis. Ça me faisait bizarre de penser ça. Mais bon, ce n’était pas le moment de penser à ça.

J’allais m’engager dans la file qui mener au à la cafétéria quand je vis une fille.  Elle avait des cheveux blond foncé  et les yeux marron. Quelque chose me chiffonnait chez elle. Mais quoi ? Son attitude ? Oui.  Ses mouvements, son expression de visage. Je n’eus qu’à la regarder dans les yeux pour comprendre que ce n’était pas un ange. Déjà qu’il était extrêmes facile pour un sociopathe pour reconnaitre un autre sociopathe, alors pour moi qui était bon à déchiffrer rapidement les gens… Par contre, je ne pouvais pas dire quel « type » de sociopathe elle était ou d’autre choses comme ça. Mais je comptais bien m’amuser un peu. Après tout, ce n‘est pas tout les jours qu’on croisait un autre sociopathe ! Je me trompe ?  Je souris avant de chuchoter au groupe de filles :

« -allez réserver un table, je vous rejoins dans cinq minutes, je dois aller voir un truc »

Les jeunes demoiselles ne semblèrent pas ravies. Logique. Je les laissai et elles s’engagèrent dans la cantine. Je passais rapidement une main dans mes cheveux avant d’aller vers la jeune fille, les mains dans les poches. Ça n’allait pas être aussi facile que pour les autres, ça prendra du temps, beaucoup de temps, mais je suis quelqu’un de déterminé et je ne baisse pas les bras avant de réussir. Je souris, un faux sourire, tout en m’avançant encore vers elle. J’allais pouvoir tester pleins de truc…

« -Bonjour, je suis Jake Holmes, je crois que t’es dans un de mes cours ! Je me trompe ? »

   
 

  © Isaac
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Dim 8 Fév - 14:59



Try Again

Avec Jake Holmes



La sonnerie retentit et la musique s’arrêta dans un murmure. Pia leva les yeux vers son professeur qui avait abaissé sa baguette, un air profondément sur le visage. Un brouhaha naissant se mit à résonner à ses oreilles et elle souleva l’instrument de musique qu’elle avait soigneusement calé entre son épaule et son menton. Elle ne se pressait pas contrairement aux autres adolescents qui ne voulaient qu’une chose : Manger et fuir les cours. Elle n’était pas comme eux, rien de tout cela ne l’affectait. Elle n’en avait que faire de rejoindre ses esclaves à la cafétéria. Elle se leva, prenant soigneusement son étui pour ranger son violon italien du XVIII que lui avait offert son grand-père à l’âge de ses six ans. Elle ne l’avait pas abîmé, en prenant soin. Elle fronça les sourcils en fixant son archer, remarquant comme une tâche sombre sur le bout du manche. Elle l’amena à hauteur de sa figure et discerna une marque de sang séché. Elle la gratta du bout des ongles avant de le ranger à son tour. Elle était un peu tête en l’air ces derniers temps, elle devait se méfier un peu plus quand elle nettoyait ses instruments de torture.

Elle avait fini de tout ranger et elle regarda autour d’elle, la salle avait été désertée en moins de deux minutes. Elle soupira, prenant son chapeau pour coiffer ses cheveux au doux reflet cuivrés. Elle le rejeta sur ses épaules et lissa son chemisier d’un blanc immaculé du plat de la main. Sa jupe noire mettait ses jambes en valeur et elle avait opté pour de simple bottines noires à talons. Elle savait rester chic en toute circonstance. Elle descendit les quelques marches avant de saluer son professeur d’un simple sourire. Elle s’engagea dans le couloir, se frayant un chemin dans cette foule de lycéens. Elle ignorait les discussions, les regards qu’on lui lançait. Elle préférait laisser son esprit divaguer dans les méandres de ses sombres pensées. Elle s’arrêta doucement devant son casier, qu’elle ouvrit. Elle vit une rose pourpre posée sur ses livres et un sourire froid naquit sur ses lèvres. Elle avait failli oublier de la mettre dans un vase. C’était un trophée de la nuit dernière. Elle avait tué une bourgeoise dans son jardin et s’était emparé de cette précieuse fleur couleur sang. Elle la mit dans le coin pour ne pas l’abîmer et posa son violon ainsi que son cahier de solfège.

Elle venait d’arriver devant la cafétéria, ses sbires n’étaient pas là et elle soupira, elle n’avait pas que ça à faire de les attendre. Elle remit une mèche de cheveux sur son épaule avant de fixer une petite première année qui se mit à fuir, la queue entre les jambes. Elle avait fini par se faire respecter dans cet établissement de pacotille. Elle croisa les bras et son regard fut attiré par un jeune homme qui ne se fondait pas dans la masse. Il était accompagné de plusieurs filles qui semblaient aussi stupides les unes que les autres. Elle vit ses lèvres bouger pour prononces quelques courtes paroles. Il dégageait une aura qu’elle connaissait bien. Un sociopathe de plus dans ce lycée. Elle attendit qu’il vienne à elle, elle fit mine de regarder ailleurs, laissant traîner ses yeux sur une affiche du prochain bal de promo. Elle pouvait déjà imaginer le sourire de prédateur qui devait sûrement étirer ses lèvres.

« -Bonjour, je suis Jake Holmes, je crois que t’es dans un de mes cours ! Je me trompe ? »

Elle se tourna envers lui, dans un mouvement de cheveux qui en fit défaillir plus d’un, son regard pâle et froid vint lui faire face. Elle croisa les mains devant elle, le fixant sans prononcer le moindre mot. Voilà qu’il venait faire cosette, pensait-il vraiment avoir une chance de la connaître ? Mais elle ne devait pas oublier qu’il pouvait être un concurrent potentiel si ses suppositions étaient bonnes.
Elle resta de marbre, sa voix calme et douce vint lui titiller les tympans :

«  Soit. Qui te dit que j’avais envie de savoir ton prénom ? Tu n’es même pas dans l’un de mes cours. Tes techniques d’approches sont bien misérables pour quelqu’un qui se dit sociopathe. Je me trompe ? » Un sourire calculateur vint étirer ses lèvres roses pâles « Essaye encore mon cher. »

Et sur ces mots, elle fila dans la queue, lui lançant un pur regard de défi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Mar 10 Fév - 19:56


Devrais-je sortir le grand jeu ?[PV Pia Abramov]









La jeune fille se tourna en faisant tourner son sa tête de façon que ses cheveux fassent le mouvement typique des les films. Elle essaye me draguer ? Peut être. Voulait elle m’utiliser comme j’utilisais ces groupies ? Peut être, mais ma pauvre chérie, ce n’était même pas la peine d’essayer, j’avais déjà perdue mon cœur depuis longtemps ! J’eus un sourire amusé envoyant son regard froid. Elle croisa ses mains et me regarda sans rien dire. Elle en mettait du temps à trouver une répartie… Elle ne devait pas être habituée à la manipulation mentale… Je serrai près à parier que sa… « Spécialité »était plutôt de torturer les gens physiquement plutôt que mentalement. La technique la plus facile ! Elle n’avait qu’à se montrer un minimum intelligent ou tête bruler pour attraper sa cible, et après elle n’a qu’à la frapper… Ou lui couper les membres. Bon, elle n’avait qu’à torturer sa cible voilà.

« Soit. Qui te dit que j’avais envie de savoir ton prénom ? Tu n’es même pas dans l’un de mes cours. Tes techniques d’approches sont bien misérables pour quelqu’un qui se dit sociopathe. Je me trompe ? Essaye encore mon cher. »

Je souris amusé. Elle voulait que je sorte le grand jeu ? Ça n’allait pas pratique, je portais déjà presque toute mon attention sur Fhury qui était essentiel à mon plan. Si je perdais ma belle, je devais tout recommencer… Mais si je sortais le grand jeu, je pourrais avoir une roue de secours… Le problème avec Fhury c’est que, sauf quand c est un chat-garou, elle ne veut pas faire de mal. Je travaillais encore sur ce problème mais je pensais y être sur la bonne voie. J’étais presque sûr que j’avais enfin trouvée la bonne stratégie avec elle. Contrairement à ma tendre Fhury, cette jeune fille n’avait pas peur de se salir les mains et elle aimait ça. J’avais déjà un petit plan pour toi ma chère sociopathe…

« Personne me l’a dit mais je connais les bonnes manières ma chère. C’est vrai que je suis dans aucun de tes cours et que mes… techniques sont assez basiques. Mais ne croit pas que je sors le grand jeu directement ! Je dois d’abord voir si ma… chère cible en vaut la peine ma belle ! »

Elle s’engagea dans la file pour la cantine et je la suivis calmement. Les filles allaient m’en vouloir mais je m’en foutais pas mal. C’est pas ma faute si elles ne sont pas intéressantes ! Oui, je n’étais pas tendre, mais, là aussi je m’en foutais pas mal. La queue avança et nous fîmes de même.



© Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Mer 11 Fév - 13:22



Game is On

Avec Jake Holmes

Elle s’était placée dans la queue, au milieu de cette foule de lycéens affamés. Elle pouvait entendre quelques estomacs gronder. Elle n’était pas habituée à se retrouver dans ce type de situation. A chaque fois qu’elle se rendait à la cafétéria, elle était dans les dernières. Elle n’avait pas à se soucier de son repas, il lui suffisait seulement de rejoindre la table de ses esclaves et de s’asseoir devant le plateau plein de nourriture qu’ils lui avaient préparé. Un seul regard de sa part était, pour eux, la plus merveilleuse des récompenses.

Elle reporta son attention vers ce jeune homme qui avait piqué sa curiosité. Un sourire étirait toujours ses lèvres et elle espérait qu’il serait se montrer à la hauteur. Elle ne s’était pas trompée à son sujet, il s’agissait sûrement d’un sociopathe, mais tout à fait différent d’elle. Il lui suffisait d’examiner son attitude et ses mimiques pour comprendre qu’il préférait s’en prendre mentalement aux autres, brisant leurs barrières, faisant de leur misérable vie un véritable enfer. Elle n’avait jamais affectionné ce genre de méthode, pour elle, la douleur physique était plus difficile à supporter. Et puis cela lui permettait d’évacuer toutes ces sombres pensées qui envahissaient son esprit. Il n’y avait pas de doutes dessus, elle préférait voir une lame déchirer la chair que de voir un petit corps recroquevillé sur lui-même, serrant les lambeaux restant de sa dignité perdue.

« Personne me l’a dit mais je connais les bonnes manières ma chère. C’est vrai que je suis dans aucun de tes cours et que mes… techniques sont assez basiques. Mais ne croit pas que je sors le grand jeu directement ! Je dois d’abord voir si ma… chère cible en vaut la peine ma belle ! »

Il vint la rejoindre dans la file et elle croisa les bas, son regard chocolat rencontrant le sien. Elle ne laissa paraître aucune émotion, analysant la moindre de ses paroles. Il voulait jouer, il était donc prêt à se frotter à la dangereuse Banshee qu’elle était. Heureusement pour lui, elle n’avait pas hurlé depuis deux bonnes semaines, il n’y avait pas de danger, elle n’allait pas se défouler sur lui sans raison apparente. Elle soupira et se fraya un chemin dans cette queue qui n’en finissait pas. Elle ignorait les cris indignés de certains ou les murmures haineux d’autres. Qu’ils parlent, elle n’en avait que faire. Elle était connue pour être la nouvelle Lydia Martin mais en plus cruelle et beaucoup moins impressionnante. Elle ne savait même pas qui était cette fille dont tout le monde parlait. Elle vérifia que le lycéen la suivait, elle n’allait pas lui tenir la main, il se débrouillait seul.

Elle finit par arriver devant le buffet et se saisit d’un plateau rouge, ses cheveux cachant son visage. Elle prit une fourchette, une cuillère qu’elle posa dessus avant de s’emparer d’un couteau qu’elle fit tourner dans sa main avant de le ranger sous sa serviette de papier. Elle choisit une simple entrée, ignorant les desserts, elle déposa une pomme d’un beau rouge brillant sur son plateau avant de prendre son plat sans broncher. Elle porta le tout d’une main, se servant de la seconde pour remettre une mèche de cheveux derrière son oreille.

« Je présume donc qu’un repas s’impose. Mais je te préviens mon loulou, je ne suis pas un livre ouvert. » elle le toisa « et je n’aime pas perdre mon temps alors montre toi convaincant. »

Sur ces mots, elle tourna les talons, cherchant une table de disponible. Elle ignora ses esclaves qui l’attendaient bien sagement comme toujours. Elle posa son plateau sur une table encore pleine et d’un simple regard glacial, elle fit dégager les quelques garçons qui y étaient assis. L’un d’eux laissa son regard traînait sur elle et elle claqua des doigts pour le faire dégager. Elle le connaissait, elle avait prétendu l’aimer avant de lui voler son cœur et de le briser sous ses yeux.

Elle s’assit et croisa les jambes, faisant tourner sa fourchette entre ses doigts, dardant un regard calme vers sa nouvelle distraction.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Mar 24 Fév - 17:47


 
Je pourrais... [PV Pia Abramov]

 

 


 


 

 
Son regard croisa le mien, ne laissant paraitre aucune émotion. Le mien lui, je lui donnais une teinte amusé, même si ce n’était pas ce que je ne ressentais pas vraiment. Cette fille ne m’amusait pas. Elle m’intriguait ou m’ennuyait un peu à être obliger à se croire supérieur. Je savais que je me prenais aussi supérieur, mais personne ne vous a dit que j’aimerai rencontrer un mec exactement comme moi. Je la vis se frayer un chemin dans la foule. Je fis pareil, lançant des regards charmeurs et mystérieux aux filles qui se plaignaient et des regards froid et dangereux au mec qui, eux aussi, se plaignaient. Ça marcha, je n’eu pas de problème. J’arquais un sourcil quand je vis la sociopathe vérifier que je la suivais bien. C’était le cas ma belle.

Elle finit par arriver au buffet et je fis de même. Elle prit un plateau rouge. Je souris amusé. Ça allait bien avec sa personnalité. De ma part, j’en pris un vert, ma couleur préférée. Je me dépêchais d attraper mes couverts. Un couteau, une fourchette et une petite cuillère. Je posais le tout sur mon plateau qui allait vite se remplir à cause de ma faim monstre. Je fis attention à ce que la jeune fille prit, ça pouvait révéler parfois beaucoup de chose. Elle prit un entrée, une pomme et le plat principal. Pas de dessert. Elle faisait donc attention à sa ligne. Pour ma part, je pris de tout, entrée, plat principal et dessert. D’habitude, je ne mangeais de mon entrée, les entrées des mes groupies et un tout petit peu de dessert. Je faisais qu’à moitié attention à ce que je mangeai. Je savais que je pouvais perdre facilement mais kilos en trop en salle de sport.

« Je présume donc qu’un repas s’impose. Mais je te préviens mon loulou, je ne suis pas un livre ouvert. »
Elle me toisa « et je n’aime pas perdre mon temps alors montre toi convaincant. »

J’arquais un sourcil avant de la suivre. Je passais devant ma table de groupie. Je décoiffai de façon affectueux, même si le sentiment n’existait pas, avant de lui piquer son entrée. Elle me laissa faire, trop contente d’avoir capter un peu de mon attention. Je vis ma chère sociopathe s’assit à une table pleine. Je la regardai faire, curieux de voir qu’elle technique elle allait utiliser pour faire suivre ces adolescents sans cerveau. Elle lança un regard froid à ses occupent qui se dépêchèrent de prendre la fuite. Je souris amusé. C’était bien une sociopathe qui préféré la violence à la psychologie. La jeune sociopathe s’assit et je fis de même, me mettant en face d’elle, voulant voir chaque détail de son visage.

« Et bien, je dois t’avouer me poser des questions sur toi, quel plaisir éprouve tu à torturer ces innocents. Pourquoi aimes-tu faire ça, y a-t-il des choses qui t’y obligent ? Ou c’est à cause d’un simple traumatisme d’enfance… ou une connerie. Je pourrai te demander pour ça, mais je sais pertinemment que ce n’est pas la peine. Tu n’y répondrais pas. »

J’arquais un sourcil, un sourire mi sadique, mi amusé.



   [/color][/justify]

 © Isaac
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Mer 25 Fév - 16:33



Blablabla…

Avec Jake Holmes


Elle piqua un bout de pommes de terre dans son assiette avant de le mâchouiller sans grand appétit. Elle leva un regard ennuyé dans la direction du jeune homme qui n’était pas si amusant que ça finalement. Elle soupira avant de reposer sa fourchette, croisant ses doigts sous son menton.

« Et bien, je dois t’avouer me poser des questions sur toi, quel plaisir éprouves-tu à torturer ces innocents. Pourquoi aimes-tu faire ça, y a-t-il des choses qui t’y obligent ? Ou c’est à cause d’un simple traumatisme d’enfance… ou une connerie. Je pourrai te demander pour ça, mais je sais pertinemment que ce n’est pas la peine. Tu n’y répondrais pas. »

Elle haussa un sourcil surpris, il était décidément bien curieux. Elle prit sa pomme, la faisant tourner entre ses mains alors qu’elle pesait le pour et le contre. Soit elle ne lui disait rien et elle le laissait tourner autour du pot, soit elle pouvait lui raconter sa petite vie en échange d’informations à son sujet.
Elle but une gorgée avant de se redresser et de le regarder sans rien dire pendant quelques minutes. Elle se laissait distraire par les murmures de conversations autour d’elle. Elle croisa le regard de ses esclaves et elle leur ordonna de s’occuper de leurs affaires par un simple froncement de sourcils. Elle soupira avant de reporter son attention sur le sociopathe en face d’elle. Elle lui sourit, dangereuse avant de découper sa pomme. Elle croqua un bout avant de se décider à répondre.

«  Torturer ? Pas seulement, j’en tue aussi parfois quand je suis d’humeur. Le sang c’est mon pêché mignon. Et pourquoi je fais ça ? Pour le simple plaisir de me calmer. Il n’y a aucune histoire familiale » Elle tapota son crâne « J’ai simplement une légère anomalie quelque part par-là. »

Elle finit son fruit avant d’essuyer ses mains sur sa serviette de papier. Elle fixa ses ongles quelque peu abîmés avant de glisser un regard froid et calme à son interlocuteur.

« Et toi ? Pourquoi rends-tu les gens fous ? Tu ne fais même pas peur. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Ven 27 Fév - 15:39


 
Manipulation[PV Pia Abramov]

 

 


 


 

 
Je la vit hausser un sourcil avant de faire joujou avec sa pomme. Cherchait-elle à gagner du temps pour trouver quoi répondre. C’est vrai que cette technique était peu commune, et pas toujours la plus intelligente ou appropriée. Mais là, c’était différent. Le mental de ma nouvelle occupation n’était pas comme les autres. C’est justement pour ça que je m’intéressais à elle. Car franchement, je trouvais que j’avais assez de groupies.

Elle but et je commençai à manger. Pendant quelques minutes, elle garda le silence, encore et encore. Allez ma douce, réveille-toi ! Tu ne veux pas perdre ton temps, mais moi aussi. Le monde ne tournait pas autour de toi. Elle fit taire ses… chiens-chiens d’un regard. Elle faisait son petit numéro… Cool. Je n’en avais pas besoin, je savais déjà comment elle traitait ses esclaves. Ça se voyait au premier coup d’œil. Je la vis me faire un sourire, qui se voulait psychopathe, mais qui ne me fit aucun effet. Elle pouvait garder ses regards et ses sourires psychopathe avec moi.

« Torturer ? Pas seulement, j’en tue aussi parfois quand je suis d’humeur. Le sang c’est mon pêché mignon. Et pourquoi je fais ça ? Pour le simple plaisir de me calmer. Il n’y a aucune histoire familiale »
Elle tapota son crâne « J’ai simplement une légère anomalie quelque part par-là. »

Je souris amusé. Elle jouait à la psychopathe, mais j’avais bel et bien l’impression qu’il y avait autre chose. Mais si je voulais en savoir plus sur ce sujet, je devais apprendre à la connaitre. Devenir son ami… Mais pas tout un coup. Ça serrait stupide. Il fallait aussi que je ne fasse très attention. Plus attention qu’avec ces pauvres cruches avec lesquels, je devais juste faire un câlin pour me faire pardonner. Mais bon, j’aimais et j’avais déjà joué avec le feu.

« Et toi ? Pourquoi rends-tu les gens fous ? Tu ne fais même pas peur. »

Je souris amusé. Sur un point, elle avait raison. Je ne faisais pas peur. Je ne faisais pas peur quand je jouais au gentleman et quand je gardais le contrôle sur mon animal intérieur. Cet animal qu’elle ne voulait pas se retrouve nez à nez avec. Elle n’aurait aucune chance de survie. Elle se fiait aux apparences… C’était un avantage pour moi. J’appuyai mes bras sur la table avant de la regarder dans les yeux, un sourire en coin.

« Eh bien, pour tout te dire, je ne rends pas vraiment les gens fous. Je les manipules. Je joue avec eux. Évidement, j’en tire des avantages. Je peux les utilisait comme esclaves si je veux… Ou je peux les détruites. Mais ça, c est plus rare. »

Je n’aimais pas parler de pourquoi j’étais un sociopathe, ce que je faisais. Évidement, je n’allais pas lui dire pourquoi et mon but principal trop… gnangnan. Mais, si je voulais en savoir plus sur elle, je devais m’ouvrir… Ou faire semblant. Je finis rapidement mon plat, en une dernière bouchée, avant de dire :

« Tu devrait essayer de manipuler tes victimes avant de les tuer. Mais bon, je doute que ça fasse partie de tes compétences… »

Je la regardai. Je lui avais lancé un peu un défit et j’étais sûr qu’elle adorait jouer, donc les défis…

   
 

  © Isaac
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]   Sam 28 Mar - 15:08



Cause toujours, tu m’intéresses.

Avec Jake Holmes


Elle avait délaissé sa pomme pour repousser son plateau du bout des doigts, buvant son verre dos en ne le lâchant pas du regard. Une fois désaltérée, elle reposa le verre sur le bout de plastique rouge et posa ses coudes sur la table avant de joindre les mains sous son menton. Elle darda sur lui un regard presque ennuyé alors que les gens se levaient autour d’elle, préférant passer leur temps en dehors de la cafétéria. Pour elle, peu lui importait l’endroit où elle se trouvait, tant qu’elle avait de quoi s’amuser, tout lieu lui plaisait. Le jeune homme en face d’elle semblait prendre confiance et elle se ferait un plaisir de le remettre à sa place au moment venu. Personne n’avait le droit de se croire supérieur à elle, parce que personne ne pouvait l’être.  Elle ignora son sourire narquois et remit une mèche de cheveux derrière son oreille, attentive.

« Eh bien, pour tout te dire, je ne rends pas vraiment les gens fous. Je les manipules. Je joue avec eux. Evidemment, j’en tire des avantages. Je peux les utiliser comme esclaves si je veux… Ou je peux les détruire. Mais ça, c’est plus rare. »

Elle se retint de bailler en se disant que finalement, elle aurait mieux fait de manger avec sa petite troupe de sujets au lieu de perdre son temps avec un petit manipulateur comme celui-là. Elle n’en avait que faire de ses histoires d’esclaves, ce qu’elle voulait, c’était quelque chose de plus sombre, de bien plus noir. Elle était fascinée par la souffrance, par la mort, par le pouvoir que tout cela donnait au tueur. Lui n’était qu’un gosse qui jouait dans un bac à sable avec ses autres amis manipulateurs qui ne savaient pas voir grand. Elle le regardait manger en se retenant de soupirer. Elle ne voyait plus ce jeune rebelle qu’elle avait cru apercevoir tout à l’heure mais un simple gamin qui ne méritait pas son attention.

« Tu devrais essayer de manipuler tes victimes avant de les tuer. Mais bon, je doute que ça fasse partie de tes compétences… »

Voilà qu’il osait lui donner des conseils et encore plus lui faire des remarques. Il ne devait sans doute pas savoir à qui il s’adressait et c’était une grande erreur de sa part. Elle commençait à perdre patience et elle voulait passer à l’action. Elle allait lui montrer que la manipulation était un art abstrait à côté du sien. Elle savait y faire et ne perdait jamais une occasion de le faire comprendre aux idiots dans son genre. Elle se leva, plissant sa jupe du plat de la main avant de pousser le plateau du lycéen d’un rapide geste du bras, renversant son eau sur son pantalon. Elle haussa les sourcils et posa sa main sur sa bouche.

« Navrée, je pense bien que tu t’es oublié. Tu sais que cela se passe le plus souvent chez les personnes âgées ? »

Elle prit son plateau avant de rejoindre la file pour débarrasser, elle se fraya un chemin dans cette foule, sachant très bien que le petit manipulateur allait vouloir se venger mais pour ça, il devrait d’abord la trouver. Elle s’échappa de la cafétéria et rejoignit la chaufferie, un coin bien tranquille, à l’abri des regards.

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre entre sociopathes [PV Pia Abramov]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Couloirs-
Sauter vers: