AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 De feu et d'écailles [PV Mason Imala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Lun 16 Fév - 0:00


De feu et d'écailles...




Braise s’arrêta devant les portes automatiques, tira une dernière taffe sur sa cigarette et l’écrasa en se vidant les poumons en direction du ciel nocturne, moucheté de ses millions d’étoiles. Il souffla un coup, crispant légèrement sa mâchoire un court instant puis se détendit à nouveau. Il embrasa discrètement ses iris et observa le peuple occupant la zone d’entrée de l’hôpital. 99% de la populace était de simples et honnêtes humains. Le reste était évidemment du surnaturel. Un jeune garou, sûrement lycéen, traînait dans les pattes d’une infirmière. Lorsqu’il se retira et se dirigea vers la sortie, le regard froncé, le phoenix put apercevoir l’espace d’une fraction de seconde une lueur rougeâtre poindre dans ses pupilles. Il semblait quelque peu désappointé.

L’incarné entra dans le hall, secouant légèrement son bras droit, essayant d’écarter de son esprit cette douleur lancinante qui le transperçait. Il traversa rapidement le hall jusqu’à se retrouver non loin de la personne qu’il avait repéré depuis l’extérieur.

Un second surnaturel.

Un aide-soignant a priori.

Il s’agissait d’un jeune homme à la chevelure rousse. Ce qui dénotait avec sa tenue à la couleur pâle. Il s’agitait dans tous les sens, s’occupant du mieux qu’il le pouvait des divers patients qui attendaient qu’on leur prodigue les soins adéquats. Il échangeait beaucoup avec la femme qui parlait au jeune garou quelques minutes auparavant, lui demandant où se trouvait ceci ou cela. Braise comprit rapidement qu’il était un nouveau venu dans cet hôpital. Peut-être même dans cette ville. Néanmoins, il se démenait pour toutes les personnes dont il s’occupait.

En se rapprochant, il put distinguer le nom qui se trouvait sur le badge du jeune homme. Mason Imala. L’enseignant n’avait pu définir quelle était sa véritable nature mais il doutait qu’il s’agisse d’un garou, il en avait croisé bien trop dans cette petite cité pour confondre leur chaleur corporelle avec celle d’une autre créature. Braise savait, de façon empirique, que le meilleur moyen d’avoir une information, c’était encore de la demander.

Lorsque le jeune aide-soignant passa à son niveau, il l’interpella poliment.

« Excusez-moi de vous déranger jeune homme, j’aurais besoin d’une pommade ou de quelque chose pour me faire passer une légère douleur... »

Sur ces mots, il releva, de sa main gauche, sa manche droite jusqu’au coude et présenta son avant-bras droit, sur lequel trônaient de nombreuses cloques à l’aspect cireux d’une brûlure au second degré toute fraîche.

N’importe qui aurait hurlé de douleur avec une telle blessure. En tant que phoenix, peut importait à Braise les dégâts de la brûlure puisqu’il pouvait contrôler toutes formes de chaleur émanant de son corps. En revanche, il ne guérissait pas instantanément, à l’inverse des garous, donc aller à l’hôpital se faire soigner était loin d’être inutile s’il ne voulait pas garder une énième cicatrice sur le corps.

Il espérait que le jeune homme en devine suffisamment sur sa condition pour qu’il le prenne en charge dans un coin où il pourrait discuter sans être dérangé ni écouté.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Lun 16 Fév - 17:24

Se soir je suis débordé je cours partout les infirmières n'arrête pas de me dire qu'il faut que j'arrête de prendre autant de patient. Je souris et je leur dit que c'est dans mes gènes de vouloir aider tous se petit mondes.

Pleins de patient était atteint d'une petite grippe. Mais nous avons reçus la visites d'une femme qui étais sur le point d'accoucher j'ai appeler obstétricienne et elle pris en charge la jeune femme.
J'adore cet endroit, et puis ma blouse blanche qui fais un contraste avec le roux de mes cheveux et le vert de mes yeux.
Je me sens bien ici, et je compte y resté. Bon je vais allez voir là-bas si on a besoin de moi.

Je passe a coté d'un homme grand, je lui sourit et il m'interpella :
« Excusez-moi de vous déranger jeune homme, j’aurais besoin d’une pommade ou de quelque chose pour me faire passer une légère douleur... »

Je regardas la plaie et je le regarde lui. Je touchas son front, il est bouillant, sûrement la chaleur. Je lui demandas de me suivre je le fis entré dans une chambre vide. L'assis sur le lit et ouvrit l’armoire a pharmacie et lui demande :

« Excuser ma curiosité mais je dois vous demander comment vous avez fais cela, une brûlures au second degré sans que vous soyez tombé dans les pommes, vous êtes fort. Bon raconte moi !! »

Punaise, mais comment a-il fait pour supporté une brûlure au second degré ? D'abord nettoie lui la plaie ne sois pas distrait.

(Prend un flacon d'eau oxygéné et des compresse pour laver la brûlure)

« J'espère que je ne vous fais pas mal ? Bon maintenant que je viens de finir, je vais vous mettre une compresse avec un désinfectant puissant, ensuite je vais mettre une pommade pour anesthésié la région brûler. »

Tout en lui expliquant, je passe mon doigt autour de la plaie, avec trop de délicatesse, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Lun 16 Fév - 22:28


Cuit à point...




Braise trouva amusant que le jeune homme tente de prendre sa température en posant sa main sur son front, lui qui n’était qu’un brasier ardent dans un corps d’humain. Cependant, l’aide-soignant comprit la requête muette de l’incarné et l’amena dans une chambre vide non loin de là. Une fois assis sur le lit, secouant une nouvelle fois son bras pour se détendre les muscles incandescents, il l’observa farfouiller dans l’armoire à pharmacie de la pièce.

« Excusez ma curiosité mais je dois vous demander comment vous avez fais cela, une brûlure au second degré sans que vous ne soyez tombé dans les pommes, vous êtes fort. Bon racontez moi !! »

A ce moment là, Braise repensa aux dernières heures qu’il venait de vivre....


_______________________________________


La sueur perlait sur son front.
Son souffle était court, lent, rauque.
Le duel durait depuis un bon moment et il commençait à s’épuiser, l’adversaire qui lui faisait face était d’un tout autre genre que ceux qu’il avait déjà affronté auparavant.
Tous ses pouvoirs étaient déployés et, pourtant, son ennemi refusait de courber l’échine, sa résistance était surprenante.
Mais le phoenix ne faillirait pas.
Il le refusait du plus profond de son être.
Il prit une grande inspiration et s’apprêta à porter son ultime coup.
Embrasant ses pupilles, il s’informa du degré de chaleur de sa cible et, dans un ample mouvement qu’il savait être son dernier, il manipula une dernière fois les flammes qui vinrent enrober son adversaire avant de disparaître tout aussi rapidement qu’elles étaient venues.
La victoire était acquise, mais à quel prix... ?


Il tendit le bras devant lui et s’empara de son trophée.


« Et voilà Mademoiselle Haime ! Une côtelette cuite parfaitement à point ! dit-il en posant la poêle sur le dessous de plat. Vous m’en direz des nouvelles ! »

La jeune femme s’amusa de cette étonnante manière de cuisiner puis attrapa la casserole qui se trouvait encore sur le second feu.

« Les pâtes sont prêtes aussi, je vais les égoutter, attention à v... »

Mais trop tard. Braise, ayant déposé la viande dans l’assiette de se colocataire s’était retourné et son bras rencontra la casserole qui pivota sous le mouvement d’étonnement de la lykoï et se vida quasiment entièrement sur le bras de l’enseignant, répandant eau, pâtes et douleur sur sa route.

Fhury s’était confondue en excuses larmoyantes toutes plus longues les unes que les autres sous le sourire du phoenix. Il lui avait pourtant expliqué maintes fois qu’il maîtrisait à sa guise les sources de chaleur mais il décida de lui faire plaisir et s’en alla en direction de l’hôpital, lui promettant de l’appeler une fois qu’il serait soigné.


_______________________________________


« Un chat m’a renversé une casserole d’eau bouillante sur le bras, dit-il à Mason, sortant de ses pensées. Si cela peut vous rassurer, j’ai connu bien pire. »

L’aide-soignant nettoya la brûlure et appliqua quelques compresses.

« J'espère que je ne vous fais pas mal ? Bon maintenant que je viens de finir, je vais vous mettre une compresse avec un désinfectant puissant, ensuite je vais mettre une pommade pour anesthésier la région brûlée. »

Le phoenix se laissa faire sans tressaillir, observant le jeune homme travailler. Une fois que ce dernier eut fini son ouvrage et relevé les yeux vers son patient, Braise planta son regard dans le sien et embrasa ses yeux avec un léger sourire.

« Pour être tout à fait honnête avec vous, Monsieur Imala, je ne crains pas grand-chose de tout ce qui se rapproche d’une forme de chaleur. »

Il jeta un rapide regard sur son bandage et, satisfait du résultat, reprit :

« Vous aussi, vous avez un petit quelque chose à cacher du regard des autres, puis-je me permettre de vous demander de quoi il s’agit ? Vous n’avez rien à craindre de moi, je ne me serait pas révélé si facilement si j’en voulais à votre vie. Et vous seriez occupé à soigner vos brûlures plutôt que les miennes... »

Braise affichait toujours son affectueux sourire, preuve de son intégrité et son pacifisme.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Mar 17 Fév - 10:15

Après avoir fini de le soigner mon patient me dit, une chose que je n'ai pas totalement compris :
« Pour être tout à fait honnête avec vous, Monsieur Imala, je ne crains pas grand-chose de tout ce qui se rapproche d'une forme de chaleur. »

Je le regarde, lui souris et je trouve parfait mon bandage parfait. Attend, il a fait quoi là ??? Ces yeux. Ils ont pris feu. Heu... Bon fait comme si de rien n'étais. Continue, tu es un médecin. Rien ne te perturbe.

« Vous aussi, vous avez un petit quelque chose à cacher du regard des autres, puis-je me permettre de vous demander de quoi il s'agit ? Vous n'avez rien à craindre de moi, je ne me serais pas révélé si facilement si j'en voulais à votre vie. Et vous seriez occupé à soigner vos brûlures plutôt que les miennes... »

Quoi, comment il sait, comment ? Sa doit être son coté surnaturelle. Dois-je lui dire ou lui mentir ? Je ne sais vraiment plus ce que je dois faire, moi, je suis spécialisé dans le domaine médical non-surnaturel. Bon, je lui dis tous et après je me casse, je lui enverrais des infirmières.

« Vous souhaitez vraiment savoir ? Les seules personnes qui savent sont mortes, vidé de leur énergie vitale. Je suis le dernier représentant de la race des Lamias, créature mi-homme mi-serpent, qui généralement sont des femmes. Ma lignée est issus de la première fille de chaque première fille de la première Lamia. Je déteste l'Hellébore Fétide, et le graphite. Je supporte le bruit, mais pas quand il est trop fort. J'ai une forte attirance pour les hommes et quand je m'énerve, je me change en « serpent-garou ».

Je le regarde et je retirai ma blouse et ma chemise blanche, je lui montre ma ligne d'écailles dans mon dos puis je pris forme. Mes jambes se soudèrent et se transformèrent en une queue de serpent. Mets ongles s'allongèrent, se transformèrent en griffes, des crochets me poussèrent au palais. Je sifflai dans sa direction et je repris forme humaine. Et je le laissai là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Mer 25 Fév - 23:21


Informatons vitales




Le jeune aide-soignant fut légèrement perturbé une à deux secondes avant de reprendre son travail. Une fois terminé, il se redressa et prit la parole :

« Vous souhaitez vraiment savoir ? Les seules personnes qui savent sont mortes, vidé de leur énergie vitale. Je suis le dernier représentant de la race des Lamias, créature mi-homme mi-serpent, qui généralement sont des femmes. »

Un Lamia. Voilà pourquoi il n’avait pas reconnu sa chaleur corporelle, il n’avait jamais croisé de membre de cette race. Cependant, il en avait déjà entendu parler. Effectivement, d’après le peu d’information qu’il possédait, il s’agissait de créature aux talents étonnants. Et dangereux. Braise ne dit rien et se contenta d’écouter la suite.

« Ma lignée est issue de la première fille de chaque première fille de la première Lamia. Je déteste l'Hellébore Fétide, et le graphite. Je supporte le bruit, mais pas quand il est trop fort. J'ai une forte attirance pour les hommes et quand je m'énerve, je me change en « serpent-garou. »

Il avait tout balancé d’une seule traite, comme s’il voulait se débarrassait de ça le plus rapidement possible. L’enseignant se demandait même s’il n’avait pas retenu sa respiration tout du long. *Je le stresse, il est sur la défensive. Il ne devait pas s’attendre à ce que quelqu’un le détecte aussi facilement. Je dois absolument lui faire comprendre qu’il doit être plus prudent.* Terminant sa phrase, Mason retira sa blouse et afficha son dos. Une surprenante ligne d’écailles luisantes longeait sa colonne vertébrale. Puis il se transforma entièrement.

Braise ouvrit de grands yeux l’espace de quelques instants. Même si ce qu’il avait devant lui avait de quoi surprendre au premier abord, c’était surtout cette mutation sans prudence qui l’inquiéta. *Mais qu’est-ce qu’il... ?* Il jeta un rapide coup d’œil aux alentours, vérifiant qu’il n’y avait personne qui traînait non loin de la chambre où ils se trouvaient tous deux. Par chance, personne ne semblait avoir aperçu quoique ce soit. L’activité grouillait toujours dans le hall de l’hôpital et nul ne prêtait attention au duo présent dans la pièce mitoyenne.

Le jeune Mason reprit sa forme humaine, se rhabilla rapidement et sortit de la salle. Le phoenix lui emboîta le pas immédiatement et lui attrapa le bras alors qu’ils passaient le seuil. Son regard était grave et son habituel sourire affectueux avait disparu pour laisser place à un masque de prudence. Il lui parla à voix basse, de façon à ce qu’ils soient les deux seuls concernés :

« Vous devriez faire plus attention Monsieur Imala. Imaginez seulement une seconde que je vous ai menti et que mon but était de vous détruire, vous venez de me livrer toutes les informations nécessaires : vos faiblesses, le temps que vous mettez à vous transformer, le son que vous émettez lorsque vous êtes sous votre forme de Lamia... Tout ce qu’il me faut pour pouvoir vous traquer sans le moindre problème et vous tuer sans que vous n’opposiez une quelconque résistance. »

Il relâcha le bras du jeune homme, sentant qu’il serrait un peu trop fort, regarda à nouveau autour de lui, tout le monde était occupé, parfait. Il reprit rapidement :

« Essayez d’être plus prudent à l’avenir, il existe de nombreuses créatures qui sont bien moins pacifique que moi et vous révéler aussi facilement met gravement votre vie en danger. Je ne suis pas votre ange gardien, ni votre garde du corps. En cas de problèmes, vous êtes seul. Et moins vos adversaires en savent sur vous, plus vous avez de chance de l’emporter. Ou, au moins, de survivre. J’espère que vous ferez les bons choix dorénavant. »

Plongeant une dernière fois son regard dans celui du Lamia, l’incarné sortit son paquet de cigarette de sa poche, s’en colla une au bec et lui lança :

« Merci pour le bandage. »

Et il tourna les talons, se dirigeant vers la sortie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Sam 28 Fév - 20:26

Il m'attrape par le poignet et me dit que je ne devrais pas dévoiler comme ça...
Je le regarde droit dans les yeux avant qu'il ne tourne les talons et le pousse dans une salle adjacente au couloir. Je ferme la porte a clef et lui dit

-Il me semble que vous ne m'avez pas comprit, Monsieur Valentine... Je vous ai dit, que les seuls personnes qui savent pour moi sont mortes, non???
Vous ne vous demandez pas pas pourquoi, ou même de quoi??? Je les ai tué, les uns après les autres. Leur volants leur Anima.
Quand je chercher dans la l'armoire de quoi vous soigné, je me suis changé le visage et j'ai utilisé mes sens de serpent pour savoir ce que vous êtes humain ou autres...
Je vais vous dire Monsieur Valentine, je n'est jamais goutté un incarné. Mais je ne le feras pas car je tient a ne tuer personne sur mon lieu de travaille, ce n'est pas l'envie qui m'en manque mais j'ai déjà mangé se matin pas un humain, non du Bacon grillé, et une tasse de vert à la pomme. Un vrai délice. Mais ne me tenté pas monsieur Valentine, je sais que vous pourriez me brûler, mais je suis pire qu'un serpent, je mue a volonté et des fois je mue de façon incontrôlé... Ne me tentez pas... Cela pourrait être désagréable...

Je vais vers la porte, débloque la serrure, et je m'effondre par terre, me tordant de douleur.
Je me bat contre mes habit, leur contact me brûle, je regarde l'Incarné et lui demande:

C'est toi qui me fais ça ??????


Mais je viens de comprendre que non, je suis entrain de muer, je fais tous pour enlevé mes vêtement, la douleur se fais intense encore, ma peau me tire de tous les côté, Je sors me griffe et me lacère la peau nu, et mon ancienne peaux se désagrège, a part la ligne d'écaille, qui traverse ma colonne. Je lève la tête et croise son regard, il est surement le seul a avoir assisté a se genre de phénomène, a la mue d'un Lamia...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Mer 4 Mar - 23:55


Seconde peau




Le jeune Lamia repoussa l’incarné dans la salle voisine et lâcha toute sa souffrance dans un monologue empli de rage. Braise comprenait, ainsi, bien mieux pourquoi l’aide-soignant était tel qu’il était dans ses relations avec les autres. C’était un dévoreur. Tout comme les Nogitsune, il se nourrissait de l’essence même de ses victimes. Il était paradoxal qu’il soit devenu un serviteur de la médecine, qui voue sa vie a soigner et aider les gens souffrant alors qu’il était une créature se nourrissant d’eux. Peut-être cherchait-il à expier sa nature de cette façon. Mais l’enseignant n’était pas là pour le juger. Lui aussi vouait sa vie à aider ceux qui en avaient besoin.

Mason se dirigea vers la porte, la déverrouilla et, au moment où il allait l’ouvrir, s’effondra sur le sol. Son visage portant le masque de la douleur. L’enseignant se précipita auprès de lui, verrouilla à nouveau le loquet et tenta de l’aider à se relever avant que le jeune homme ne se retourne, les yeux brûlants de souffrance et de haine.

« C'est toi qui me fais ça ?? »


Le phoenix eut un léger mouvement de recul avant de poser sa main sur l’épaule transpirante du jeune homme. Il était brûlant de l’intérieur, cela devait être atroce pour quelqu’un de différent de Braise.

« Non. En revanche, ça, c’est moi. »

Il se concentra et s’efforça de réduire l’étouffante chaleur qui embrasait le corps du Lamia. Il espérait le soulager lorsque ce dernier, sa mâchoire serrée retenant des hurlements de douleur, arracha ses vêtements avant d’entamer sa propre peau à l’aide de ses griffes. Sa peau tomba en lambeau séché sur le sol. *Nom de dieu, il... Il mue !* Le jeune Lamia plongea son regard dans celui de l’incarné, comme une menace muette. Reprenant ses esprits, Braise se retourna et observa la chambre. Il finit par trouver ce qu’il cherchait dans un placard. Il en sorti une chemise de patient et l’apporta au jeune garçon qui commençait à se remettre de son changement de peau. Une fois celui-ci debout, il lui tendit la chemise.

« Couvrez-vous, cela vous évitera d’attraper froid et, surtout, que quelqu’un se pose des questions. »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Ven 1 Mai - 12:09

Démission


Feat Braise valentine




-----------------------------------------------


 Je me retourne et attrape la chemise pour patient que me temps le surnaturelle, je le remercie sans plus et lui demande si il a besoin d'autre chose.  JE le regarde et me doute que non, alors je sors de la salle en courant, et en utilisant mes sens aiguiser pour me diriger vite hors de l'établissement. Je cours jusqu'à chez moi, ou je prend un longue et grande douche bien froide, mon corps et bouillant. Je ne supporte pas avoir chaud, et encore plus de muée devant une personne, comment j'ai fait pour ne pas sentir les symptômes ? Je sors de la douche je me sèche et sort de la salle de bain nus. Je vais dans la cuisine et sort une bouteille d'eau du frigo, prend un verre dans le bahut, et des glaçon dans le freezer et je me sert un grand verre.

Je prend la direction de ma chambre le verre a la main et ouvre mon armoire. Je prend un boxer vert l'enfile, j'allume mon ordis et ouvre un page de traitement de texte, et je commence a rédigé ma lettre de démission.

Une heure plus tard je l'imprime et le plie pour ensuite la rangée dans une enveloppe. Je me lève et je vais dans le salon ou j'allume la télévision et regarde les information. Je ne sais vraiment pas se que je vais faire. Je ne suis plus aide soignant, mais j'ai un diplôme de professorat ou il me manque plus que la pratique. J'irais demain proposer mes services au lycée de Beacon-Hills. Je serais le nouveaux prof de biologie.  

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4374
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: De feu et d'écailles [PV Mason Imala]   Mer 1 Juil - 14:45

Mis en archive à la demande de Mason.


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
 
De feu et d'écailles [PV Mason Imala]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créer des écailles [Photoshop]
» [Orques] écailles et lamellaire(s), la classe mordorienne ?
» Vos bébétes à poil et à plumes (ou à écailles O_o)
» Eiichiro - Akito - Des écailles sous une peau humaine
» Écailles de dragon, pommade & bézoard (MADDY)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Dans la ville-
Sauter vers: