AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mar 10 Mar - 9:39




C'est la pleine lune, pour changer!

Il n'y avait rien de mieux qu'un peu de bières les soirs de pleine lune. En fait, il n'y avait rien de mieux qu'une lune pour vous observer boire jusqu'en oublier son propre prénom, parce qu'elle ne te jugera que très peu. Ou alors, elle ne le dira jamais directement. Elle était bien trop prétentieuse pour s'adresser directement aux terriens, du haut de son perchoir céleste. C'était pour cette raison que je préférais sa compagnie à celle des autres créatures, malgré le mépris de l'astre. Ainsi, je parcourus la ville à la recherche d'un supermarché où me prendre un bon pack de bière avant de retourner au Nemeton.

Depuis que j'avais ce Luam dans dans chacune de mes cellules, je ne cessais de penser à cet arbre coupé qui n'avait aucun intérêt auparavant pour moi. Et dire que la première fois que je fus en contact avec l'arbre ancestral, je ne savais pas du tout ce que c'était. De plus, je m'étais endormi sur sa surface une nuit entière, après m'être saoulé avec quelques sdf. M'avaient alors retrouvé une chatte du nom de Mafdet capable de prendre plusieurs autres apparences, notamment celle d'une jeune femme pulpeuse qui m'écrabouilla les valseuses sous sa forme panthère, et un blondinet. L'ancienne déesse aussi revenait sans cesse dans mon esprit, je n'arrivais pas à oublier nos derniers échanges autour du Nemeton. Pour couronner le tout, la haine de Luam pour les sentinelles comme elle m'affectait plutôt pas mal, bien que j'essayais tant bien que mal de passer outre. De toute façon, ce vieil homme avait la haine de tout, je devrais apprendre à la gérer avant de me transformer en ermite comme lui. Vagabond était un statut assez indécent, mais plus polyvalent qu'un type qui dort à moitié à poil dans les bois et grogne en voyant des êtres civilisés.

Perdu dans ces quelques pensées, je posai mon pack devant la caissière qui se chargea de me faire payer. Je ne dirai pas d'où provenait cet argent, sachez seulement que personne n'est mort ni se souviendra avoir perdu quelques dollars de sa poche. Ma cigarette non- allumée dans la bouche puisque je fus sous un toit, je me mis en route vers la forêt en sortant mon briquet, mes bières sous le bras. J'eus le malheur dans un moment de contemplation de lever les yeux vers la lune encore une fois. Ma vision se brouilla un instant, avant que je n'aperçoive l'astre brillant rougir. En fait, c'était comme si un dieu olympien s'était égorgé dessus, laissant son sang se répandre sur sa surface et la recouvrir de ce rouge caractéristique. Heureusement, en une fraction de seconde, l'objet céleste redevint argentée et brillante. C'était une illusion qu'on m'avait tout bonnement montré, un signe plus précisément.

Étrangement, bien que ce fut la première fois que je voyais une chose pareille, je savais très exactement ce que cela signifiait: il allait y avoir un massacre ce soir. Et ce, à cause des effets de la lune. Aucun doute sur le genre de personne qui commettrait un tel acte à cause de l'astre: un métamorphe incontrôlable. Comme ce n'était pas particulièrement mes affaires, je continuai mon chemin sans trop m'attarder sur ces impressions néfastes. Je tournai la tête vers la route un moment, lâchant une gerbe de fumée, et aperçus un jeune homme que j'arrivais facilement à reconnaître grâce à son uniforme qui semblait verbaliser un routier. Juste à ce moment- là, un cri de loup résonna dans la nuit. Nos regards se croisèrent, tous deux savions très exactement ce que cela voulait dire, bien qu'aucun de nous ne se doutait que l'autre savait. Je ne pus m'empêcher de lâcher dans élan d'ironie:

"J'en connais qui devrait garder leurs brebis bien à l'oeil cette nuit."




© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mer 11 Mar - 12:58








Prête moi tes plumes….



C’était encore un de ces soirs ou j’avais finis tard, remplissant des tonnes de paperasserie. Parfois, je regrettai vraiment mon ancien boulot. Au début, j’aurai pu arguer que je prenais moins de risque, que ma vie était moins mise en péril, mais ce n’était plus le cas. Plus depuis que j’avais mis le pied dans un monde qui n’était pas fait que de certitudes…

J’avais faillis y rester. Plusieurs fois. Et je n’étais pas le seul. Certains n’avaient pas eu la chance de s’en sortir, et reposaient actuellement à la morgue ou six pieds sous terre… Mais si je voulais être honnête avec moi-même, si je trainai maintenant certaines nuits dehors, au lieu de regarder sagement une série sur mon poste de télé, c’était parce que je recherchais non seulement quelques explications, mais aussi cette dose d’adrénaline qui me manquait parfois.

Depuis que j’étais arrivé dans cette ville, ma nature semblait avoir changé. Je recherchai pratiquement les affrontements. J’avais tendance à tomber « malgré moi » dans les problèmes « non euclidiens » comme je les appelait parfois..

Il y avait comme de l’électricité dans l’air. Je ne saurai décrire exactement ce que je ressentais.. A défaut d’une description plus satisfaisante, j’avais l’impression que du feu parcourait mon système nerveux, me rendant réceptif à ce genre de nuit… Lydia semblait attirée par la mort, à un point tel qu’elle arrivait à prédire les prochaines. Ce n’était pas mon cas.. Mais, je ne saurai dire comment, je me retrouvais souvent moi aussi à des endroits ou des … choses pas naturelles se passaient… Cela m’inquiétait, mais m’excitait en même temps. Mes collègues précédents ne comprenaient pas l’adrénaline, l’excitation que je ressentais à désamorcer une bombe. Ils ne voyaient que le danger mortel, et éventuellement une prime sur ma paie, mais pas cette espèce de défi à relever que je voyais moi.

J’étais en train de faire une pause, étant sortis de mon véhicule, pour me détendre un peu. Lorsqu’un chauffard faillis me percuter. Agitant les bras, je lui fis signe de s’arrêter. Le salopard accéléra au contraire. Je couru et sautais dans ma voiture, puis me mis à le poursuivre. Son poids lourd ne lui laissait aucune chance. C’est donc après une queue de poisson que je le forçais à s’arrêter.

J’étais en train de le verbaliser, passablement énervé, mais gardant un calme professionnel, quand je remarquais un individu, arrivant à pied. Il s’inscrivit dans mon champ de vision, mais je n’avais rien de particulier à me rappeler le concernant, aussi resta-t-il en arrière-plan… J’avais finis mon amende, que j’avais bien salée au passage pour lui faire comprendre, quand un hurlement caractéristique me fit tourner la tête, rencontrant le regard du nouveau venu. Quelque chose dans son attitude m’interpela.. Je fis les dernières recommandations au chauffard, et rejoignais mon véhicule lorsque je l’entendis

"J'en connais qui devrait garder leurs brebis bien à l'oeil cette nuit."

Je ne saurai dire quoi exactement, mais quelque chose m’interpelait dans son attitude. Il n’était pas en ébriété sur la voie publique, et j’avoue que j’avais surtout peur que ce hurlement soit due à une des deux catégories de loup que je devais suivre : soit un sadique, pleinement conscient, soit un jeune ne pouvant se contrôler à cause de la lune… L’un comme l’autre était dangereux à sa façon, mais dans le cas du premier, je n’avais pas à avoir de scrupule…
Je me figeais alors qu’un autre hurlement retentissait…
-il n’y en a pas beaucoup dans le coin, mais ça n’empêche pas certain prédateurs de les chasser… Dis-je, tentant de m’orienter, en tournant la tête, pour repérer d’où venait le bruit.
-je puis faire quelque chose pour vous, m’sieur ? Je n’oubliais pas mon devoir, même si j’avais envie de trouver l’origine de ce cri.
© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Jeu 12 Mar - 20:25


Catch her if you can

Pv : Parrish & Black



Je finissais enfin ma journée, mes sens étaient tellement en éveil que je devenais folle. Les cours avaient été si longs et épuisant, les autres élèves si accaparent, rien sans ma journée ne m’avait rendu heureuse. Je rangeais finalement mes livres dans mon casier et quittait l’établissement vers l’autobus, à deux pas de cet engin qui allait me ramener au bar où je vivais, je ne voulais pas rentrer, je ressentais un énorme besoin de courir, de me lâcher. Je rebroussais le chemin et retournais à mon casier, laissais mon sac dedans et partie en courant du lycée par le terrain de la crosse, direction la forêt.

Une fois la limite des arbres dépasser, j’accélérais de plus en plus, tellement que je commençais à voir trouble, ce n’était plus moi qui courait, mais mon loup. C’était exaltant, calmant, jouissif, perturbant, tout ça à la fois, je me perdais dans toutes ces nouvelles sensations. Je finis par m’arrêter au sommet d’une petite montagne à la limite de la ville, le soleil se couchait pour laisser place à la lune, je la regardais se lever grande, majestueuse, blanche et ronde. RONDE !!! La panique me submergea, je n’étais pas encore apte à me contrôler, Evan allait me tuer pour ne pas être revenue à temps, surtout si quelque chose arrivait.

Je me remis à courir en sens inverse vers le bar, je sentais la lune agir sur moi, j’avais si mal, mes pensée focalisées sur ma course, je pus empêcher la transformation, du moins la retarder. Je finis par perdre pied, je m’étais pris le pied dans une racine, c’était beau vouloir me concentrer sur quelque chose,  mais je ne regardais plus du tout où j’allais. Je venais à peine de me relever qu’une grande vague de douleur percuta tous mes nerfs, ma respiration devenait plus rapide et je me laissais tomber au sol, ne pouvant plus rien faire de plus.

Mes ongles se changeaient en griffe, mes yeux devenaient bleus, mes crocs sortaient me déchirant la gencive, je ne voulais pas me transformer, mais ce fut plus fort que moi et je me mis à hurler. Un bout de ma conscience, me dit d’essayer tout de même de me rendre chez moi pour m’y enfermer, je n’étais plus très loin puisque la lisière de forêt m’apparaissait. Je me levais donc et me mis à courir.

À peine sortit de la forêt qu’une multitude d’odeur humaines me prirent au nez, je venais d’atterrir en ville et il y avait plein de monde ce soir. Apeurée autant qu’eux je traversai la rue pour trouver un coin tranquille, je poussais les gens, les griffais légèrement au passage, une voiture manqua de me renverser et je sautai sur son toit, accroupi je poussai un hurlement digne de la pleine lune.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Sam 14 Mar - 19:30




La poursuite s'engage

Voir l'adjoint s'adresser à moi était plutôt déconcertant. J'avais l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, alors qu'il était juste en train de répondre à mon insinuation. Quand celui- ci me proposa son aide, je faillis refuser. «Faillis» car j'avais cessé de fixer l'agent pour suivre des yeux une voiture des plus étranges. En effet, sur le toit de celle- ci était accroché une jeune femme aux airs de loup- garou déchaîné. J'aurais juré que ses yeux brillants m'avaient aussi fixé, mais je préférerais me tromper. Tout se passa très rapidement, et elle était dans le dos du flic. Il ne vit pas cette scène des plus étranges, alors je l'attrapai par les épaules et le tournai d'un coup pour qu'il voit.

«J'ai pas besoin d'aide, mais elle si.»

La voiture s'éloigna trop rapidement pour qu'on puisse la rattraper. Pourtant, je réussis à capter la signature énergétique de la créature et à l'enregistrer. C'était comme sentir une bonne odeur de nourriture dans la cuisine, depuis sa chambre. Étant une sorte de sangsue de l'énergie surnaturelle, c'était plutôt pratique comme capacité. Je pouvais remercier Black pour ça. Tenant toujours l'adjoint, je le retournai d'un coup vers moi pour le regarder à nouveau. Pour un clodo, j'avais une bonne poigne. Je sentais l'énergie de ce garçon chatouiller la paume de mes mains, il n'était vraiment pas ordinaire. Il cachait en lui un pouvoir plutôt intéressant, j'espérais qu'il s'éveillerait bientôt pour qu'on puisse s'amuser un peu dans cette petite ville. Dans son état actuel, il risquait de rater pas mal de chose concernant le monde qui l'entourait. Mes yeux plongèrent dans les siens.

«Écoute, ce que tu as vu est une annonce de massacre et de mort, on peut encore minimiser les dégâts. Mais pour ça, j'aurais besoin que vous m'aidiez à immobiliser cette jeune femme, pour que je puisse lui apprendre à se maîtriser. Puis- je compter sur vous?»

Je le relâchai ensuite, espérant qu'il accepte. Il m'aurait été facile d'ignorer un potentiel danger si je n'en avais pas été directement témoin. C'était le cas en apercevant les signes. Mais maintenant que je l'avais vu de mes yeux, il m'était impossible de les détourner. Dès que le flic donna son accord, je montai dans sa voiture pour qu'on aille à la poursuite de l'enfant. Je lui servirai de guide, ma première fois pour tout dire, bien que j'étais plus un gps humain qu'un guide spirituel dans notre cas. C'était l'heure de la chasse!


© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Lun 16 Mar - 17:24








Prête moi tes plumes….



Alors que je m’étais adresser pratiquement machinalement à l’étrange individu, ce dernier sembla un peu déconcerté. Non.. Déconcentré. Ses pensées semblaient suivre un autre chemin, une autre route… Je rangeai mon calepin et mon stylo. J’avais horreur de verbaliser, ça me donnait l’impression d’être un petit flicaillon n’ayant rien de mieux à faire. Mais ce chauffard ne l’avait pas volé.

Un vrai danger public. Il devait s’estimer heureux que je ne lui confisque pas son permis et son véhicule, mais à vrai dire, je n’étais pas venu pour ça à la base. Pour quoi exactement je n’aurai su le dire, et de toutes façons ce n’était pas le premier soir ni la première nuit que je trainais dehors, à la recherche d’adrénaline ou de réponses, les deux allant souvent de pair dans cette ville.

J’en étais là de mes réflexions quand l’individu m’accrocha, me faisant pivoter pour que je vois… Quoi ? Une femme accroupis sur le toit de la voiture, en train d’hurler à la mort ? Moi qui voulait de l’action j’allais être servi. Je ne m’offusquai même pas de la familiarité de l’homme, mais me demandait plutôt pourquoi ça ne l’étonnait pas plus que ça. Etait-il à ranger dans la catégorie « jeu d’échec » de stiles ? Et si oui, de quelle couleur aurait-il hérité par le jeune homme ?

«J'ai pas besoin d'aide, mais elle si.»
«Écoute, ce que tu as vu est une annonce de massacre et de mort, on peut encore minimiser les dégâts. Mais pour ça, j'aurais besoin que vous m'aidiez à immobiliser cette jeune femme, pour que je puisse lui apprendre à se maîtriser. Puis- je compter sur vous?»

Je n’avais pas le temps de tergiverser, mais je pris quand même celui de bougonner
-tout le monde dans cette ville me crois si naïf et manipulable à souhait ? Venez, grimpez, puisque vous semblez savoir de quoi il retourne ! Je commençai à en avoir soupé des personnes qui me menaçaient, me projetaient, me tournaient, me poussaient dans la direction ou ils voulaient que j’aille.

J’avais horreur de faire ça, aussi, puisqu’il n’y avait pas une circulation dense, je ne pris pas la peine de placer ma sirène. Pied sur le plancher, je poursuivi dans la direction globalement prise par la jeune louve (était-ce bien ça ou encore autre chose ?) . J’avais eut beaucoup d’occasions de conduire de façon disons sportive, que ce soit dans mon ancien emploi ou le nouveau, aussi je faisais quelques manœuvres osées pour me rapprocher.

Mais le plus surprenant dans tout ça venait de mon passager imporvisé. Il semblait savoir exactement où aller, et me disait de tourner à tel endroit, prendre la prochaine à gauche, virer brusquement à tel carrefour, ce genre de choses.

-j’ai pas le temps de finasser, mais je me demande bien dans quel catégorie vous jouez, vous.. Du moment que ça nous permette de rattraper la louve avant qu’elle ne commette l’irréparable, c’est tout ce qui m’importe. Mais après il faudra qu’on cause, vous et moi.. De façon non officielle, pour m’éviter d’avoir à remplir un Énième dossier secret…

Je n'avais aucune idée de l'endroit ou nous allions, mais il y avait une telle urgence que je me contentai d'appuyer sur l'accélérateur et de tourner au bon moment. Si cet homme m'envoyait dans un traquenard, ce serait encore ma veine légendaire, mais pour le moment ma confiance était plutôt mon idée directrice...
© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mar 17 Mar - 22:21


Catch her if we can

Feat.Parrish, Black



Toujours perchée sur cette auto, je sentais mon loup vouloir plus, j’avais beau essayer de le contrôler, c’était beaucoup trop fort pour moi. La voiture qui me servait de carrosse fini par se rendre compte que quelque chose prenait appuie sur son toit, il fit un brusque virage sur la gauche et percuta un arbre. Pour ma part, j’avais atterrit au sol en roulant, je me relevais en respirant, les odeurs qui se mélangeait à cet endroit étais tous plus enivrantes les unes que les autres, je les suivis donc.

Le centre commercial, c’est là que j’avais atterrit, ma veine, moi qui ne voulait pas faire de mal à personne, je venais dans le seul endroit qui était toujours pleins. Mon loup commençait à s’exciter, il suivit les odeurs, il devenait fou, je percutais une dame ou deux, je savais plus. Étrangement je suivais quelque choses ou quelqu’un je commençais vraiment à perdre pied dans ce buffet, mais qu’est-ce que je pense encore moi.

Au moment où j’allais surement attaquer un homme, je me figeais, je sentais qu’on me suivait, deux hommes qui parlaient entre eux, empêcher la louve de faire du mal, ils parlaient de moi ! Mais je ne veux pas en faire moi ! Mon loup, par sécurité, sauta d’un étage, ne prenant pas la peine de passer par les escaliers, les personnes autour crièrent tous au moment de l’atterrissage, je ne fis guère attention et m’enfuyais.

Une porte de sortie de secours, se mis dans mon champ de vision, je fonçais dedans, le système d’alarme se déclencha, je me bouchais les oreilles et continuais mon chemin. Je venais de tomber dans une ruelle, une ruelle fermée par une clôture géante, fermé par un cadenas, me restait plus qu’à sauter. Je me mis a reculer pour prendre de l'élan, quand la porte par laquelle je venais de passer se ré-ouvrit, faisant une nouvelle fois déclencher l'alarme. Je grognais contre les nouveaux arrivant et me bouchait les oreilles de douleur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mer 18 Mar - 16:52




On te tient!

Je souris en m'asseyant à côté de l'agent. Il avait un esprit plutôt ouvert, mais je préférais le terme de "manipulable". Heureusement, j'étais sincère pour une fois, car il était question de vies humaines après tout. Je fermai les yeux un petit moment afin de sonder l'air ambiant, avant de retrouver la trace énergétique de la fuyarde. Avec cette information, je guidais l'adjoint pendant qu'il conduisait. J'avais prévu de lui laisser la partie la moins pénible, à savoir capturer le loup- garou et l'immobiliser. Sa conduite secouée me donnait des hauts le coeur, comme lorsque Mafdet m'avait emmené au lycée à l'aide de sa moto. J'avais vraiment beaucoup de mal avec les transports, et certains conducteurs ne me facilitaient pas la tâche.

"Tout doux mon ami! Sais- tu ne nombre d'accident de la route mortel qu'on pourrait éviter en...
-j’ai pas le temps de finasser, mais je me demande bien dans quel catégorie vous jouez, vous.. Du moment que ça nous permette de rattraper la louve avant qu’elle ne commette l’irréparable, c’est tout ce qui m’importe. Mais après il faudra qu’on cause, vous et moi.. De façon non officielle, pour m’éviter d’avoir à remplir un Énième dossier secret…
- Je préférerais éviter une telle discussion... Disons que j'aide les pauvres âmes égarées de ce monde. En tout cas, j'essaye. Celle- ci est plus coriace, mais c'est ce qui fait le charme du métier, non?"

Je savais que mon compagnon aimait ce genre d'activité, qu'il était taillé pour l'action. Cette constatation se voyait sur ses mains, dans son expression, dans sa manière de parler et d'agir. Il était fait pour supporter la brutalité de ce monde, et même, lutter contre celle- ci. Pourtant, il semblait ne pas s'en rendre totalement compte, bien que le plaisir de cette traque devrait lui ouvrir un peu plus les yeux. Quant à moi, j'étais en train de faire quelque chose qui me vaudrait peut- être des ennuies plus tard. Je n'en étais pas totalement sûr, car la cible pouvait être une oméga. Si ce n'était pas le cas, mon clan se mettrait immédiatement à ma recherche pour me punir. C'était la loi, j'étais un druide déchu, je ne pouvais plus me mêler des affaires de meute. Si ce jeune homme se mettait à m'impliquer dans les événements à venir, je risquais de retomber sur des alphas. Il n'en était pas question, je devais absolument éviter de traiter avec lui à nouveau. C'était pour cette raison que je refusais de discuter avec lui quand tout serait fini. J'espérais qu'il n'insisterait pas.

"STOP! Elle est là- dedans! Je te propose de prendre avec toi un fusil à pompe si tu en a un dans le coffre de la voiture, il faudra au moins ça pour la ralentir un peu. Des chaînes devraient suffire si on trouve quelque chose de solide à laquelle attacher la louve. "

C'était le centre commercial. Je sortis lentement de la voiture, car je n'avais aucune raison de poursuivre la jeune fille, puisque mister flingue était là. Je pris le temps de m'étirer de tout mon long, avant de suivre l'agent déjà loin, les mains dans les poches. Je sortis une petite bouteille de bière de son pack et commençai à le boire pour me donner du courage en déambulant dans le bâtiment. Juste au moment de boire la quatrième gorgée, je vis la louve sauter par la fenêtre: elle nous avait repéré. Je fis demi- tour pour prendre un chemin détourné pendant que le policier l'acculait par un chemin direct. J'arrivai enfin devant la proie prédatrice, mais une clôture plutôt haute nous séparait. Je la vis sur le point de bondir au-dessus, me faisant sursauter car si elle venait à moi, j'étais certain de mourir. Quand la porte derrière elle s'ouvrit laissant sortir l'agent, le son de l'alarme l'immobilisa momentanément, c'était sa chance. Nous l'avions prise en sandwich, sauf qu'un côté du pain était juste trop faible.


© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Jeu 19 Mar - 19:01








Prête moi tes plumes….



Je ne sais pas combien de temps exactement la poursuite dura, mais elle était rapide… Mon passager semblait par contre totalement fiable comme gps vivant… Pratique. Je n’avais pas envie de me faire un nœud au cerveau pour le moment, et donc je décidais de remettre à plus tard le processus de compréhension et mon système de classement pour mon dossier « surnat ».

Par contre ma conduite disons.. Sportive, ce qui était un euphémisme, ne semblait pas trop lui convenir. Je ne faisais pas ça pour jouer au macho, mais bien parce que je savais de quoi étaient capable les loups, et que je ne voulais pas qu’elle nous file entre les doigts..
Tout doux mon ami! Sais- tu ne nombre d'accident de la route mortel qu'on pourrait éviter en...
Je lui coupai la parole, sans vraiment le vouloir, d’ailleurs, mais alors que je lui avais proposer de discuter plus tard de son propre cas, il sembla ne pas vouloir tellement que cette discussion arrive.

- Je préférerais éviter une telle discussion... Disons que j'aide les pauvres âmes égarées de ce monde. En tout cas, j'essaye. Celle- ci est plus coriace, mais c'est ce qui fait le charme du métier, non?"
Je hochai la tête. Nous verrions bien. Ce n’était de toutes façons pas mon problème immédiat, et tant qu’il ne contribuait pas au bordel ambiant dans cette ville, il pouvait garder ses petits secrets, pour ce que j’en savais, il était peut être un fichu flic du surnaturel ou un pasteur mystique cherchant une brebis égarée. Ou une louve, pour ce que ça pouvait changer.

"STOP! Elle est là- dedans! Je te propose de prendre avec toi un fusil à pompe si tu en a un dans le coffre de la voiture, il faudra au moins ça pour la ralentir un peu. Des chaînes devraient suffire si on trouve quelque chose de solide à laquelle attacher la louve. "

Je pilais au moment où il me dit ça, regardant mon environnement immédiat. Je n’arrivais toujours pas à comprendre comment il pouvait être aussi sur de lui, mais je décidais de laisser la raison de côté devant l’urgence de la situation.
-bien, mais faites gaffes à vous. Et on ne sait pas encore si c’est une … je sais pas comment on dit.. Nouveau-né ? Bref, peut-être qu’elle se contrôle pas, mais pour autant jusqu’à preuve du contraire, c’est pas une saleté sanguinaire…
J’ouvris rapidement le coffre, pour en sortir des chaines, que je nouaient rapidement autour de ma taille en ayant d’abord fait passé au-dessus de mon épaule, pour que ce soit plus facilement transportable, comme une sorte de lasso qui se terminerai en ceinture. Facilement détachable, tout en restant accroché le temps que ça me convenait.

Armé d’une arme un peu plus conséquente, mon fusil tranquillisant, je me mis à courir pour tenter de rattraper la fuyarde. L’alarme se déclencha à son passage, ce qui me permit de me diriger. Je me mis à courir de plus belle, comptant sur le chaos ambiant pour gagner quelques précieuses secondes.

Alors que j’ouvris la porte par laquelle elle était passée, l’alarme se déclencha une nouvelle fois. Je la vis, elle semblait jeune, et elle posait ses mains sur ses oreilles pour se protéger du bruit. Je ne savais pas quoi faire, mais ses yeux semblaient fous. Je tentais de la calmer
-on.. on peut vous aider. Restez calme, je… Je sais ce que vous êtes, et que c’est dur pour vous, il faut.. Je crois que vous pouvez vous recentrer, j’en ai vu d’autre le faire… Miss ? Vous m’entendez ?
-non ! Elle ne t’entend pas me dit de l’autre côté mon étrange passager qui avait visiblement pris un raccourcis.
-tire ! Tire bon sang ! Alors qu’elle me regardait, furax, je vis qu’elle s’apprêtait à bondir. Avec regret, je tirais donc sur elle avec mes balles tranquillisantes. Elles n’avaient pas trop l’air d’être à leur efficacité maximum, mais les chocs, le recul et leur effet, même minime, me permit de coller la fugitive à la grille. Je décrochai alors la chaîne et la jetai par-dessus, en direction de l’étrange gps humain.
© Fiche par Mafdet Mahes


#parrishweek


Dernière édition par Jordan Parrish le Lun 23 Mar - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Ven 20 Mar - 15:49


Peur..

Jordan & Black



J'étais prise dans une impasse, soit c'était le centre, soit c'était de sauter la clôture, au moment où elle s'était décidée, elle vit un homme tout en noir apparaître de l'autre côté. Changement de plan, retour vers le centre, mais la porte s'ouvrit devant elle et l'alarme se déclencha, ce son était assourdissant, c'était horrible, même mes mains ne pouvait arrêter le bruit. Recroqueviller en boule, je fixais le nouvel arrivant, les mains devant lui, il essayait de me dire quelque chose, je voyais ses lèvres bouger, mais je ne comprenais rien, cette foutu alarme bloquait les sons. Un coup d'œil vers la clôture, je venais de me décider, me suffisait d'un sauf à faire et je serais libre. Je reculais vers le mur sans lâcher l'homme de la porte des yeux, il avait une étrange ceinture sur lui, plusieurs anneaux de métal attacher ensemble, une chaîne, ils voulaient m'attacher, je leur grognais rageusement dessus. Mon dos toucha le mur, je me mis en position de défense, grognait une nouvelle fois sur eux et pris la position adéquate pour m'élancer par-dessus mon charmant obstacle.

Je vis l'homme en noir crier quelque chose à l'autre, mais encore une fois je ne comprenais rien, j'en profitais tout de même pour partir, je commençais a courir vers la clôture et arqua au dernier moment mes jambes, je vis l'homme de la porte bouger sans comprendre ce qu'il faisait. Je sentais mes pieds quitter le sol, mes bras qui s’étiraient vers le haut espérant me redonner une poussée pour passer par-dessus. Je sentis le fer sous mes doigts, lorsque je sentis une énorme pression sur le côté de mon corps qui me propulsa sur la clôture, j'étais assez sonnée. Instinctivement je grognais, même si le son ne sortit pas vraiment, j'avais mal le coup avait surement fait plus de dommage, pour la peine le tout allait guérir tout seul.

Je sentis quelque chose de froid frôler ma peau, dans les vapes je ne pouvais pas réagir, le bruit de métal près de mon oreiller me fit hérisser le poil. Ils allaient m'attacher, c'est deux hommes totalement inconnue pour moi allaient réussir à m'attacher. J'essayais de me lever, mais retomba à ma place, ce n'était pas la peine, j'avais perdu cette manche.



Dernière édition par Keilya Hill le Ven 20 Mar - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Ven 20 Mar - 16:40




Transfert

Les chaînes étaient les meilleurs amis des guides, surtout avec les loups incontrôlables. On avait appris à s'en servir efficacement avec ou sans cadenas depuis notre plus jeune âge, dans mon clan. Cette fois, ce serait sans vérouillage, alors il allait falloir commencer la "cérémonie" avant que la louve ne trouve assez de force pour se débarrasser de l'entrave. Je vérifiai une dernière fois la solidité de mon noeud, avant de partir en direction de l'entrée principale. Je refis alors le tour afin de me retrouver de l'autre côté de la barrière que les deux autres jeunes gens. Une fois avoir fait sonné l'alarme encore une fois en ouvrant la porte de secours, je dépassai l'adjoint en rejoignant la prisonnière.

"Ce que vous allez voir monsieur l'agent est un secret de famille, je compte sur vous pour rester discret là- dessus."

Je jetai un rapide coup d'oeil vers lui pour vérifier qu'il avait bien saisit mes paroles. J'espérais vraiment que la jeune fille n'était pas une bêta, mais puisque son hurlement n'avait rameuté personne depuis le temps, j'en déduisais qu'elle était seule, dans cette ville tout du moins. Je posai mes mains sur ses épaules de manière assez éloignées de sa tête pour ne pas me faire mordre par ses crocs au cours d'une tentative téméraire de m'arracher un bras. Son visage n'exprimait que la haine et une certaine souffrance, sûrement dû au fait qu'elle luttait intérieurement contre son loup incontrôlable. Mais aussi du fait qu'elle avait envie de tuer en ce moment même, mais qu'elle était retenue. Je fermai les yeux afin de me concentrer.

"Le pouvoir que je vais utiliser est transmis génétiquement dans mon clan depuis des générations. Il est très puissant mais est très méconnu, et je tiens à ce que ça le reste."

Je m'adressais évidemment à l'adjoint, qu'il ne s'étonne pas de ce qu'il va voir et n'en parle jamais à personne. Après deux minutes de concentration, j'absorbai le loup intérieur de la jeune fille entièrement, puis reculai. Mon corps commença à être secoué par la puissance qui coulait maintenant dans mes veines, je me transformais peu à peu en loup- garou. Une fois mes crocs, poils et griffes poussés, je me tournai vers l'agent avec une expression des plus menaçantes.

"Détendez- vous jeune homme, la nuit ne fait que commencer."

Je fermai les yeux et repris forme humaine, tombant à genoux au sol car mes jambes ne pouvaient plus me supporter.

"Pouvez- vous la détacher s'il vous plaît? On va dans un endroit plus propice à la discussion. Vous devrez sûrement la soutenir, le transfert affaiblis assez la victime."

Il était temps d'apprendre à l'incontrôlable louve la manière dont vivent les loups adultes, avant qu'elle ne redevienne un monstre. Je rentrai dans le centre commercial à nouveau suivi par mes deux acolytes. Je leur montrai une table d'un café encore ouvert et m'assis à l'une des quatre chaises.

"Asseyez- vous, on a du travail et peu de temps. Monsieur l'agent, vous nous payez la boisson je suppose."

Mon sourire amical cachait une certaines sournoiserie qu'il serait difficile à remarquer pour une personne peu observatrice. J'aimais faire en sorte qu'on me paye quelque chose à un moment donné, c'était plus de l'ordre du défi que du besoin réel.


© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Lun 23 Mar - 16:01








Unchain my heart



La louve était furax, mais mes tranquilisants semblaient tout de même avoir eut un effet, même si il serait surement passager… Je détestait faire ça. Je savais la dangerosité de la jeune femme, mais elle n’y pouvait visiblement rien, et j’avais plus envie de la protéger que de la maltraiter comme je le faisais, même si c’était pour son bien… Je me souvenais, dans un autre genre, des crises que pouvait avoir Lydia, et pourtant elle œuvrait, elle aussi, pour rendre tout ça acceptable.

Je ne connaissais pas cette jeune femme, mais elle semblait souffrir. Et pas parce que je lui avais tiré dessus, mais parce qu’elle se sentait acculée, prisonnière bientôt. Le type eut en effet tôt fait de l’entraver, et je ne pouvais que remarquer avec quelle facilité il œuvrait. La facilité de l’habitude. Un certains nombres d’hypothèses défilèrent dans ma tête, et je gardais la plus rassurante en tête, histoire de ne pas sombrer dans la paranoïa. Il devait, à sa façon, aider les jeunes loups, et peut être même être une sorte de.. D’équivalent de ce Deaton que Scott et stiles allaient parfois trouver…

Ce que vous allez voir monsieur l'agent est un secret de famille, je compte sur vous pour rester discret là- dessus."
Je le regardais un peu interloqué, m’attendant encore à agrandir ma liste spéciale de surnaturels…
-hohon… S’il ne vous pousse pas des ailes ou que vous ne crachez pas des crapauds, je crois pouvoir affirmer que j’ai déjà vu beaucoup de choses ici, et que ça devrait entrer dans mon univers personnel élargis… Cette ville est…
Je soupirai. Aucun mot ne pouvait décrire cette ville, l’attirance et la peur qui la caractérisait. Mais je me crispai soudain, alors qu’il s’approchait d’elle, posant ses mains sur ses épaules… Je n’avais aucune idée de ce qu’il s’apprêtait à faire, mais j’espérais vraiment qu’il savait ce qu’il faisait… Au cas où, j’avais de nouveau agrippé mon arme, prêt à m’en servir, sur l’un comme sur l’autre… Le temps où j’étais ignorant et naïf était révolu, et j’avais eu plus que ma part de mauvaises surprises.

"Le pouvoir que je vais utiliser est transmis génétiquement dans mon clan depuis des générations. Il est très puissant mais est très méconnu, et je tiens à ce que ça le reste."

J’acquiesçai, pour ne pas le déconcentrer. De toutes manières, les seuls à qui je pouvais parler de ça étaient Ruby et Stilinski et quelque chose me disait qu’ils avaient eux-mêmes quelques secrets dont ils ne voulaient pas se séparer… J’attendais donc de savoir ce qui allait se passer, mais ma tension était à son maximum…
Ce qui se passa ensuite ne me calma pas vraiment, alors que le type étrange se transformait à son tour. Lorsqu’il se retourna, en loup, il du voir que j’avais de nouveau aggripé mon arme, car il m’apostropha :
"Détendez- vous jeune homme, la nuit ne fait que commencer."

Puis il redevint de nouveau humain.
-que… Qui êtes-vous ? Qu’êtes-vous au juste. Mais un regard impénétrable fut sa seule réponse, et je n’insistais pas… Encore une nouvelle couleur sur l’échiquier..
La suite fut presque plus dérangeante encore, alors que nous repartions, pratiquement comme si de rien n’était.
-mam’zelle ? Miss ? ça va aller ? Je soutenais la jeune fille, réellement soucieux de son état de santé. Elle semblait effectivement faible et je l’aidai donc à marcher de nouveau jusqu’au centre… j’avais laissé les chaînes ici, j’irai les récupérer plus tard…
Alors que nous nous étions installé à une terrasse de café, comme si de rien n’était, l’homme m’invita à commander des boissons…
-trois cocas, s’il vous plait… On va éviter l’alcool, je pense.
Je retournai le regard légèrement mutin que m’avait lancé le type si étrange… Puis je me tournais vers la jeune femme…
-ça va aller ? Je m’appelle Jordan Parrish.. je suis désolé pour… pour tout à l’heure…

© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Lun 23 Mar - 17:07


Nauséeuse.

Black & Jordy



Je l’avais senti, une simple petite piqure, un moustique, mais qui m’assommait en peu de temps, j’avais beau essayer de ne pas sombrer, cet qu’il m’avait donné faisait son effet. Je vis des yeux la clôture se rapprocher de plus en plus prêt jusqu’à ce que je la percute durement, j’eus seulement la force de me retourner vers l’homme qui venait de me tirer dessus. Mes yeux bleus le regardaient avec mépris à travers la brume du tranquillisant. Sans pouvoir tourner la tête ou même me lever, des chaines passaient devant moi, certes je voulais pouvoir bouger, mais je ne pouvais que regarder, être consciente de ce qui se passe sans en avoir l’air.

Je vis, sentit que l’homme au fusil n’était pas très à l’aise avec ce qui m’arrivait, puis celui qui était de l’autre côté de la grille apparut devant moi, je le sentais différent des humains ou des loups, j’eus de suite peur de ce qui allait m’arriver, je voulais le supplier de ne rien me faire, mais aucun son ne sortait de ma gorge, mes yeux s’emplir de larmes, le voyant se pencher sur moi.

L’homme mit ses mains sur mes épaules et ferma les yeux, je me sentis d’un seul coup encore plus faible qu’au départ, j’avais même un début de nausée. Je vis les deux hommes parler, celui qui venait de me toucher les épaules était tout d’un coup devenu un loup, mon cœur s’emballait, je ne sentais plus mon loup en moi, certes il était nouveau mais il était à moi. Je ne pouvais même pas bouger, les chaînes me coupaient le sang a force d’essayer de me tortiller.

Les deux hommes finirent par venir me détacher de mes entraves et me relever, je m’étalais sur celui au fusil, je ne me sentais pas bien du tout. Puis ils me conduisirent à travers le centre commercial, les gens nous regardaient tous étrangement, la peur était encore présente dans le centre. Je me sentais être déposée, une table, des chaises, des personnes qui buvaient, nous étions dans un café. L’homme a ma droite, Jordan, s’excusa de ce qui venait d’arriver et commanda trois breuvages. Je ne me sentais vraiment pas bien, mais quel sorte de tranquillisant il avait utilisé ce mec, je regardais mes deux tortionnaire et sentais la nausée m’envahir, je ne peux que regarder celui qui m’avait volé mon loup et dire qu’un mot.

- Toilette.

Je déposais ma tête contre la table essayant de ne pas tout sortir devant tout le monde.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mar 24 Mar - 10:06




Black Team

Un sourire amusé éclaira mon visage en entendant que l'alcool était prohibée pour l'instant, alors que je m'étais déjà enfilé une bouteille d'un demi- litre au cours de la chasse.

"Vous n'êtes pas très drôle pour un garçon de votre âge monsieur l'agent, mais j'accepte avec plaisir ce modeste coca, merci."

Je me tournai ensuite vers notre jeune invitée que j'examinai des yeux en attendant que les boissons arrivent. Elle n'avait pas du tout l'air dans son assiette, allait- elle rendre sur cette table? Je ne préférerais pas, elle me salirait à tous les coups, m'éclaboussant sans ménagement, si on imaginait qu'elle avait bien dîné avant de sortir hurler à la Lune. Le jeune homme s'enquit de l'état de notre compagne, il m'évitait ce genre de banalité qui me mettait plutôt mal à l'aise. Je préférerais aller directement à l'essentiel, la délicatesse n'était pas mon fort. Heureusement, ce n'était pas le cas de notre flic qui faisait un travail admirable avec l'ex- louve.

Je fus tout de même disposé à me présenter à mon tour par politesse, bien que je ne dévoilais qu'un nom plutôt énigmatique:

"Vous pouvez me nommer Black, ravis de faire votre connaissance."

Je m'attendais à ce que la jeune fille se présente à son tour en la voyant ouvrir la bouche, presque pendu à ses lèvres, mais ce ne fut qu'un mot des plus circonstanciels qui en sortit. Je baissai la tête d'un air dépité: la nuit allait être plus longue que prévue.

"Ne vous inquiétez pas jeune fille, ce n'est qu'une impression passagère. Par contre, j'aimerais, si ça ne vous dérange pas, en finir au plus vite pour que nous puissions reprendre nos vies là où nous les avons laissé."

Je lançai des regards des plus sérieux à mes compagnons, certains qu'ils comprendraient mon empressement. En outre, je n'étais pas du tout habitué à loger un loup en moi, c'était plutôt chaud bouillant à l'intérieur de ma conscience. Si je venais à être déstabilisé, je ne donnais pas cher de leurs peaux. Je n'arrivais à me contrôler qu'en utilisant la théorie de ce que mes parents m'avaient appris dans mon enfance, c'était la première fois que je la mettais en pratique.

Mais ce n'était pas la première fois que j'allais la transmettre à un loup incontrôlable, ayant eu une meute à guider dans mes années lycée. Cette fois, j'avais mon pouvoir pour limiter la casse, je ne l'avais pas encore à l'époque.

"Tout d'abord, il faut que vous compreniez que la réussite de cet apprentissage ne viendra que d'une coordination et une confiance mutuelle correcte. Allez au- delà de votre ignorance d'autrui, ensuite, ça ira tout seul."

Chose que je ne demandais pas auparavant, puisque les membres d'une même meute avaient cela. On pouvait même dire que les deux critères étaient parfaits chez eux. Cependant, tous trois ne nous connaissions pas du tout, ni n'avions un passé en commun. Je comptais sur l'altruisme et la discipline de fer de Parrish pour faire en sorte de combler ces manques. En effet, un policier aurait normalement appris à se fier à ses partenaires, quel qu'ils soient, et à suivre une formation coordonnée sans se connaître au cours d'une opération. En somme, nous devions devenir une team provisoirement.

"A présent jeune fille, tu vas nous donner ton nom, pour que nous nous liions convenablement. Et nous allons nous tutoyer, pour un rapprochement symbolique."

Une fois avoir entendu ce que je voulais, je lui pris les mains et plongeai mon regard dans le sien.

"Répète après moi: un chasseur sachant chasser sans son chien, est un chasseur qui chasse très bien". Ni trop rapidement, ni trop lentement, à vitesse normale. Je demanderais aussi à Parrish d'en faire de même, si tu pouvais le répéter jusqu'à la fin de la cérémonie ce serait parfait, pour que ce soit un ancrage pour elle au cas où elle serait sur point de perdre pied. Peu importe ce qu'il se passera, ce que tu verras, répète inlassablement cette phrase que l'on nomme Mantra. Le but est de méditer sur ce principe, aussi absurde soit- il. Pendant ce temps, je lui rendrai son énergie petit à petit."

Je serrai fermement ses mains en fermant les yeux. Habituellement, on enchaînait le loup- garou et lui faisait répéter la phrase jusqu'à la tombée du jour s'il le fallait, tant qu'il ne saurait pas se contrôler. Mais nous n'avions plus beaucoup de temps, mon pouvoir était à durée déterminée. On était certes dans un lieu public, mais c'était prévu. En effet, la jeune fille devait se trouver dans un endroit où son instinct meurtrier serait fort, afin d'apprendre à le maîtriser efficacement. De plus, elle aurait plus de scrupule à se laisser dominer par ses instincts meutriers dans un endroit où on risquait de la voir, bien qu'il n'y avait plus aucun client dans le café, avec de rares passants qui rasaient les murs.

J'entamais ce que j'appelais "la béquée", redonnant son essence à l'étudiante par "gorgée". Bien que ses griffes me rentrèrent dans la peau en quelques minutes, je ne la lâchai pas, continuant le transfert. Je me surpris à répéter tout bas:

"Un chasseur sachant chasser sans son chien est un chasseur qui chasse très bien."


© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Jeu 26 Mar - 21:46








Unchain my heart



La jeune femme était un peu secouée, mais on le serait à moins. Elle venait non seulement de se faire molester, mais, si j’avais bien compris la manœuvre de l’homme, elle s’était fait « subtiliser » son loup… Je ne savais même pas qu’une telle chose était possible, mais j’imaginai sans problème la perte que ça pouvait représenter pour un loup. Perdre une partie de soi, même si elle vous menait la vie dure, était toujours une perte. Le loup était indissociable, en théorie, de la personne. A force de côtoyer, en quelque sorte, Derek et Scott, j’avais appris deux trois trucs sur la question..
L’homme finit enfin par lâcher un nom

"Vous pouvez me nommer Black, ravis de faire votre connaissance."
Je hochai la tête. M’est avis qu’il allait filer sitôt cette affaire réglée, et que je n’aurai aucun moyen d’en savoir plus qu’il ne daignait en dire. Je haussai les épaules. Pas grave, il n’avait pas l’air d’être dans la catégorie « fou dangereux », et, à sa manière, il semblait vouloir aider la jeune louve.
J’observai cette dernière, attentif à son état. Elle avait la nausée, mais semblait tout de même s’être calmée..

"Ne vous inquiétez pas jeune fille, ce n'est qu'une impression passagère. Par contre, j'aimerais, si ça ne vous dérange pas, en finir au plus vite pour que nous puissions reprendre nos vies là où nous les avons laissé."

Pour le coup j’étais assez d’accord avec cette assertion… Mais autant Black semblait pouvoir effectivement passer à autre chose rapidement, autant j’avais un doute concernant la jeune fille. Quant à moi, je commençai à me dire qu’il fallait effectivement que je passe à autre chose dès que ce serait finit. Après tout, si vraiment on arrivait à la calmer, elle arriverait, à la longue, à gérer son loup et ne serait plus une menace… Vu son état, sa morsure devait être assez récente.
"Tout d'abord, il faut que vous compreniez que la réussite de cet apprentissage ne viendra que d'une coordination et une confiance mutuelle correcte. Allez au- delà de votre ignorance d'autrui, ensuite, ça ira tout seul."

Quelque chose me disait qu’il parlait également pour moi… Je ne voyais cependant pas très bien ce que je pouvais faire dans la situation présente. Je n’avais pas de pouvoir pour aider, pas de conseil à donner et j’étais déjà assez mal d’avoir dû lui tirer dessus. Aussi, c’est avec curiosité que je le regardais poursuivre son intervention.
"Répète après moi: un chasseur sachant chasser sans son chien, est un chasseur qui chasse très bien".

Je haussai un sourcil alors qu’il indiquait son mantra à la jeune louve, mais fut encore plus interloqué lorsqu’il me demanda de le réciter à mon tour. Je me tortillais sur mon siège, mal à l’aise, regardant à droite et à gauche. Les regards portaient parfois sur notre groupe, et c’était un peu normal. On avait déclenché deux fois les alarmes, j’étais en tenu d’adjoint et la curiosité des gens étant ce qu’elle était, nous étions donc dévisagés. Heureusement rarement, les clients étant peu nombreux à cette heure….

Je serrai les dents, partagé entre la peur du ridicule, et le devoir d’aider cette jeune femme. Ce dernier sentiment pris le dessus, aussi, alors que Black prononçait lui-même les paroles, je me joignis à ces imprécations…
La phrase me gênait énormément, surtout en ayant pu avoir des bribes de l’histoire de Derek et du mal que lui avaient fait certains chasseurs. Tous n’étaient pas ainsi, heureusement, mais je ne pouvais dissocier ce « mantra » du souvenir qu’ils avaient exercé sur Derek et les autres….

© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Lun 6 Avr - 20:53


Présentation

Feat Norman & Parrish



Il fallait se faire confiance, comment il voulait que je fasse cela cet homme, il était déjà étrange derrière la clôture et maintenant face a moi, il l'est encore plus. Puis, l'autre, le policier, n'a pas l'air plus à l'aise que moi, donc comment je devais leur faire confiance en si peu de temps, en plus, il m'avait droguée et voler mon loup. Il voulait mon nom, je ne savais même pas si je devais vraiment leur donnée et avec tous ses regards autour de nous, un policier, une fille blonde qui a l'air saoule et un mec en noir a une table d'un café ne passe pas inaperçu, quel idée de prendre cet endroit. Je les regardais tous les deux attentivement, ils venaient de se présenter un après l'autre, j'avais beau ne pas avoir eu d'éducation, je restais tout de même polie.

- Hill.. Je me nomme Keilya Hill.

Le tutoiement, un rapprochement symbolique, je ne croyais pas au fée, sorcier ou autre alors qu'il me parle de ça, je commençais à croire que j'avais deux clown devant mes yeux. Oui, j'étais un loup-garou, cela voulait ne pas dire que les autres espèces de créature des contes existaient. L'homme en noir me prit les mains, d’instinct j'eus le réflexe des retirées, mais il serrait si fortement que je ne pus à peine les bouger, je me sentais si faible, comme une humaine que j'avais déjà été, c'était frustrant. Il nous demanda de réciter une phrase, compliquer, jusqu'à la fin de la cérémonie, il était donc un sorcier, ils existent donc, j'étais encore plus étonnée, je n'arrivais même pas à ouvrir la bouche pour dire cette phrase.

Le policier lui par-contre, la commença, pour ma part, je ne pouvais que la dire dans ma tête, même là, je la disais de travers, qui peut dire cette phrase sans se tromper, beaucoup trop dur. Il venait de dire qu'il allait me rendre mon énergie, j'allais être moi-même une nouvelle fois, mais est-ce que je le voulais vraiment, c'était si dur être un loup, les transformations, les émotions qui explose, la faim incroyable, mais de l'autre côté, c'était le pied de se sentir si forte. Je fis un effort pour réciter la phrase demandée, je ne pouvais la dire vite et donc chaque syllabe était bien séparer. Celui en face de moi, Norman, commença lui aussi à la réciter et je le vis a ses yeux qu'il me redonnait un peu de mon loup, je me sentais déjà mieux et je pus lui sourire, il ne m’avait pas mentit. J'avais tout de même peur, il y avait tellement de monde autour de nous.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Lun 20 Avr - 12:46




Endiguer l'étendue

C'était la première fois que j'avais l'impression de maîtriser parfaitement mon pouvoir, et aussi la première que je transférais de moi- même la nature louve de quelqu'un. Habituellement, j'attendais quelques minutes qu'il retrouve son propriétaire de lui- même, mon corps n'était pas fait pour accueillir une telle force. Après tout, je ne possédais pas de loup intérieur, il m'était donc impossible de me synchroniser totalement avec l'énergie surnaturelle venant des métamorphes. Je lâchai un petit sourire en sentant la gêne de l'agent de police. J'aurais vraiment dû penser à un mantra plus décent. Mais, n'ayant pas prévu d'avoir une meute de si tôt, je n'avais pas pris le temps d'y réfléchir au cours de ces dernières années. Et de toute façon, c'était à l'alpha de s'occuper d'une telle chose, pas au simple druide que j'étais.

La phrase que l'on répétait inlassablement venait de mon ancien et très cher alpha. En cinq petites minutes, Keilya avait retrouvé sa puissance surnaturelle. On entamait l'étape la plus difficile, celle où il fallait observer la jeune femme se battre pour rester lucide. En effet, bien qu'elle avait récupéré progressivement son côté loup, comme on remplirait un lac avec un tuyau d'arrosage, il n'était pas exclus qu'il déborde pour autant, par la suite. En effet, c'était à elle de choisir si elle voulait ou non rester maître de cette étendue d'eau, d'en décider de l'élévation de ses bords et à quel moment les rabaisser pour en libérer une quantité plus ou moins importante. Ce soir, la lune avait altéré son jugement, la forçant à baisser ses rives à un niveau trop bas pour contenir l'eau, plus bas que d'ordinaire. Mais grâce à moi, elle les avait de nouveau élevé à mesure que je la remplissais de manière assez instinctive. J'espérais qu'elle ne les abaisserait pas de nouveau, car alors, tout notre travail n'aurait servi à rien et l'adjoint ici présent serait en très grand danger. Je tournai mon regard vers elle avec sévérité.

«Keilya, je t'interdis de perdre le contrôle, tu m'entends?»

Je me tournai ensuite vers Jordan Parrish.

«Soyez prêt à tirer à tout moment, mais ne montrez aucune marque d'hostilité qui pousserait son loup intérieur à surgir subitement dans une volonté de protéger la jeune fille.»

Je gardai la main de la lycéenne dans la mienne, et serrai fortement. J'aurais peut- être le temps d'absorber son pouvoir si elle finissait par perdre le contrôle, même si j'en doutais fortement.

© Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Parrish

avatar

Humeur : Mystérieux
Messages : 310
Réputation : 143
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mar 21 Avr - 14:51








Unchain my heart



La jeune femme s’appelait donc Keyla. Elle semblait totalement perdue, on le serait à moins. Ce type , déjà, je n’avais jamais entendu un truc pareil. Il pouvait prendre le pouvoir des gens ? C’était tout simplement terrifiant. Décidément j’allais de surprise en surprise depuis que j’avais ouvert cette porte sur le surnaturel. Je savais à ce moment-là qu’elle ne se refermerait pas, mais je ne me doutais pas que je serais embourbé dans ce monde aussi rapidement et de façon aussi récurrente.

A l’aulne de cette révélation, ma phrase ridicule me paraissait moins embarrassante, aussi je fis l’effort de la répéter, encore et encore. J’irai récupérer ma dignité en même temps que ma tenue au pressing… Norman semblait savoir ce qu’il faisait, et je vis un changement subtil s’opérer sur le visage de la jeune femme. Elle relevait la tête, souriante, les yeux agrandit de surprise, et redevenait, doucement, précautionneusement, elle-même.

Un regard échangé avec Norman me confirma que tout avait l’air de se passer bien. Je le saluai, reconnaissant de ce qu’il faisait. Je n’avais aucune idée de la façon dont il s’y prenait, mais tout ce qui m’importait, c’est qu’il était en train de sauver cette fille, et qu’elle n’allait pas ou peu connaitre les affres des « nouveaux nés ».

Puis tout sembla finit, alors que Norman relâchait son attention sur la louve. Il s’adressa à cette dernière :
«Keilya, je t'interdis de perdre le contrôle, tu m'entends?»
Puis à moi :
«Soyez prêt à tirer à tout moment, mais ne montrez aucune marque d'hostilité qui pousserait son loup intérieur à surgir subitement dans une volonté de protéger la jeune fille.»
Il avait toujours la main de Kayla dans la sienne, et je me refusait à porter la mienne sur mon arme.
-je pense que tout est sous contrôle, à présent… Vous lui devez une fière chandelle, Keyla. Je suis désolé d’avoir du vous circonvenir comme ça, mais nous manquions de temps. Je suis sur que vous serez assez forte pour contenir cette puissance en vous. Vous avez passé une épreuve, ce soir, une épreuve décisive pour vous et votre avenir. Je pense qu’il est entre vos mains.

Mon communicateur sonna à ce moment-là, et je pris le message. On me demandait pour une intervention musclée mais beaucoup plus banale par rapport à la scène que j’étais en train de vivre. Une bande de dealer qui semblait s’en prendre à une autre.. En règle générale, ça se dispersait comme des volées de moineaux, mais il fallait que je me déplace.
Je regardai Norman, un sourire gêné.
-il semblerait que ce ne soit pas mon soir de repos. Je dois y aller, mais je vous laisse mon numéro. A tous les deux.. Bien sûr, vous pouvez me trouver facilement au poste, suffit de demander Jordan Parrish. Mais c’est un peu plus personnel comme ça.

Je me levais, m’assurant que tout allait bien, puis réglait nos consommations, avant de revenir pour leur dire au revoir.
-merci encore pour ce que vous avez fait, Norman. Et , Keyla, croyez en vous, vous avez fait le plus dur… Puis je me dirigeait vers de nouveaux ennuis…

Merci:
 
© Fiche par Mafdet Mahes



#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]   Mar 7 Juil - 4:02


Est-ce ok ?

Feat Norman



C'était terminée mon loup m'était entièrement revenu, quel sensation de se sentir à nouveaux puissante, ma tête tournait si vite, elle était si lourde d'un seul coup. J'entendis leur voit au druide et au policier, ne pas perdre le contrôle et l'autre qui me disait que j'étais forte. La rage ressentit plutôt continuait à revenir a la charge, cela me faisait même un mal de crâne épouvantable. Je sentis mes yeux prendre leur couleur jaune et mes crocs sortir, je pris quelques respirations lente et me concentrais sur leur voix. Je ne voulais pas perdre contre mon loup pas devant tous ses gens, ils allaient prendre peur, faire venir la police et je devrais encore me faire ''tirer'' ou pire je vais attaquer tous ses gens autour de nous.

Puis il y eu un bruit, une sonnerie, je vis du coin de l'oeil l'agent prendre quelque chose et lire quelque chose, il parla au druide, il devait partir. Partir ! Mais je ne me sentais pas du tout prête à être laisser seule, je levais la tête dans la direction de l'agent les yeux toujours jaune et le coeur qui battait a vive allure, j'avais peur. De ce regard apeuré je serrais fortement la main que je sentais toujours dans la mienne et regardait le druide, je voulais pleurer tellement j'étais mal dans ma peau en ce moment.

‘‘Il.. ca va aller pour moi ? ''

Nouvelle louve laisser a elle-même qui rencontre des personnes qui l'aide d’une manière même brutale, ne la laisser pas une seule seconde après une épreuve comme celle-là. Je me contrôlais à peine, il fallait moi-aussi que je sorte de cet endroit rempli de famille et de personnes autres. Je me levais doucement de ma chaise, les jambes encore chancelante et m'accrochait à tous ce que je pouvais.




Revenir en haut Aller en bas
 
Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catch her if we can [PV: Jordysh et Kei chou]
» Topic Catch
» Catch WWE
» Extreme Catch
» Topic Catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Dans la ville-
Sauter vers: