AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Therence Garnet [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Therence Garnet

avatar

Humeur : Troublé
Messages : 808
Réputation : 136
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Therence Garnet [Terminé]   Dim 28 Déc - 13:48



Wanted !

Therence Garnet




► Âge : 18 ans
► Origine : USA
► Métier : Étudiant, jobs divers
► Groupe : Humain
► Avatar : Francisco Lachowski


Description : Physique et Caractère

Je fais tourner la vanne, et le jet tiède de la douche cesse de couler aussitôt. Je tire une serviette pour me frictionner le crâne, mais je cesse le geste lorsque mon reflet m'interpelle dans le miroir. Je décide de lui faire face et le toise de haut en bas, d'un air juge.

Du haut de mon mètre soixante dix-huit, j'entre convenablement dans la moyenne. Je ne suis pas particulièrement épais, mais je ne manque pas moins de muscle. Si par le passé j'espérais voir mon teint brunir un peu, j'ai fini par m'habituer à cette peau claire qui à défaut de me donner des airs délicats, souligne une épiderme sans autre imperfections que quelques menues cicatrices héritées de mes insouciances. Ces cheveux châtains auxquels je donnes toujours un minimum de discipline ne manquent d'ailleurs pas de renforcer le contraste, et font ressortir les deux iris couleur café noir qui scrutent, froides et hautaines, jusqu'à ce qu'un rictus malicieux en réchauffe les arômes.
Je me détache du miroir pour aller enfiler mes fringues. Sans être superficiel, j'accorde une certaine importance à mon apparence. J'ai de la dignité, on ne me verra pas porter de vieilles loques déformées et de baskets outrageusement usées. Quel que soit le look, je reste propre sur moi.

Blouson sur le dos, j'enfile mon sac et je quitte définitivement ma chambre, billet en main, pour me rendre au dehors.

Je regarde ma montre, il est encore tôt. Je m'installe à un café, y commande croissant et cappuccino, et je déguste en observant les tables voisines, les serveuses qui officient, les passants qui filent de l'autre côtés de la fenêtre...

Je pose un regard sur vous. Vous êtes insignifiant, banal, fade. Je ne m'embarrasse pas de votre présence, je vous ignore froidement. Je soupire. Je n'ai jamais aimé les gens sans saveur. Les timides, les incapables, les résignés. Vous ne méritez pas mon attention.

Je continue de scruter en sirotant ma tasse, puis... Je pose un regard sur vous. Vous, vous piquez mon intérêt... Alors je vous regarde sans honte. Observateur, je vous détaille, je vous juge, je vous dévore, jusqu'à ce que vous compreniez être une cible, et alors, vous m'apercevez. Bien que discret lorsque le besoin de tranquillité me prend, je ne suis pas de nature à me cacher, bien au contraire. Je connais ma valeur... C'est notre premier regard, et je sais déjà ce que vous pensez de moi : c'est un bel homme. Que ce soit avec intérêt ou de manière totalement objective, ce n'est pas de l'orgueil, c'est un fait. Je suis agréable à l'œil, ma compagnie à tendance à flatter... ou agacer. Vous vous attardez encore, je vous offre un sourire taquin. Suis-je en train de vous séduire, ou de vous mépriser? Mystère... J'imagine déjà cette petite effervescence qui vous assaille. Si vous ne rêvez pas me décrocher un mot, alors vous souhaitez surement de me décrocher la mâchoire.

Je ris doucement et abandonne notre contact visuel pour vous préférer la fenêtre en mangeant un nouveau morceau de mon déjeuner, satisfait.
Vous l'avez comprit, je suis joueur. J'aime me moquer, titiller pour mieux délaisser. Qu'il s'agisse d'un regard furtif dans un café, ou de jouer avec vos espoirs et sentiments le temps d'une nuit ou d'avantage... J'aime manier la franchise et les hypocrisies de concerts, de sorte à brouiller les repères. Sans forcément m'offusquer des conséquences... Certains dirons que je suis un beau sal*p, à ceux-là, je répondrais par mon sourire le plus provocateur.

Je suis intrusif et curieux. Repoussez moi, fuyez moi, mais si pour quelque raison vous m'avez piqué, vous comprendrez que mon obstination et mon égoïsme n'ont d'égale que ma belle gueule. De quoi vous donner envie de la saccager un peu, peut-être. Venez donc essayer. Je ne me permettrais pas une telle arrogance si je n'étais pas prêt à recevoir et rendre les coups. J'aime bien m'attirer quelques ennuies sans être suicidaire pour autant. Je reste intelligent, bien que quelque uns détecterons une part de puérilité dans mes comportements...

On me verra sans doute comme un excessif, un susceptible, un impulsif... Sans doute parce que je le suis. Je prend trop plaisir à tester les limites, et mieux vaut ne pas trop me chercher durant mes mauvais jours, car malgré mes jeux d'apparences, il m'arrive souvent d'agir assez vivement sous l'émotion. J'en viens d'ailleurs parfois à regretter... Je suis maladroit. Ma fierté me pousse à blesser ceux que je suis susceptible d'apprécier vraiment, et je ne suis pas doué pour les excuses. Je parles bien sur des sincères excuses. Je ne suis pas du genre à assumer mes erreurs. Mais pourquoi admettrais-je mes torts alors que les rejeter sur autrui, c'est tellement plus facile?
En fait, je crois que je ne suis tout simplement pas doué pour les sentiments en général.

Cela dit, en dépit de mes dédains et mes contrariétés, j'adore déconner. Je ne suis jamais dernier dès qu'il s'agit de s'amuser, faire la fêtes ou des bêtises. Et qui sais, peut-être un peu moins vache qu'il n'y paraît pour qui aura la patience de me connaître, me comprendre ou m'accepter.

Je reviens de mes pensées et me rend compte que je détaille depuis un moment le train de vie de ce petit bistrot. Je serais tenter de sortir mon carnet et en croquer un morceau, petit passe temps sans prétention pour lequel je ne suis pas trop mauvais, mais il est temps pour moi d'y aller.

Ton Histoire

La gare. Je monte dans l'autocar, me dirige vers le fond, m'assoie et pose mon sac sur le siège voisin. Je n'ai aucune envie d'avoir de la compagnie pour le moment. Le véhicule se bonde, moi je pose mon regard sombre au travers de la vitre, et c'est tout juste si je me rend compte qu'il démarre.
Le paysage commence à défiler, moi je suis déjà en train de me remémorer mon chemin de vie.

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours vécu seul avec ma mère. Une femme au fort caractère, un peu stricte, mais surtout pour mon bien. Une belle femme dont j'ai toujours admiré l'agilité et la droiture, à la fois attrayante mais discrète... Une femme un peu distante. Mystérieuse. Secrète. Même pour moi.

...Surtout pour moi.

Je ne connais que bien peu de chose sur elle. Elle n'avait pas de famille, et ce n'est pas que nous n'étions pas intègre, mais nous n'avions que peu de relations. Nous avons voyagé un certain temps, au travers des États-Unis avant de nous établir en France quelques années, puis finalement revenir sur le sol américain. « Pour le travail », justifiait-elle. Mais le sentiment que cette historienne d'art cherchait ou fuyait quelque chose m'est devenu une certitude au fil des années.

Mon père dans cette histoire? Ah, mon père... et bien, c'est comme la famille. Je ne sais pas. Je ne sais rien. Ce n'est pas seulement que je n'en avais pas : c'était un sujet tabou.

Lorsque bambin ingénu je l'interrogeais sur l'absence d'un homme à nos côtés, elle prenait ses sourires les plus rassurants, et caressant mon visage, elle m'expliquait que je n'avais pas à m'en faire, car elle était là, et serait toujours là pour moi. Alors, tendrement affecté par sa présence, je me contentais pour un temps de cette menue réponse.
Lorsque enfant curieux je demandais d'où je pouvais bien venir, elle arrêtait momentanément ses occupations pour me raconter que je n'avais pas à m'en occuper, car ma place était là, auprès d'elle. Alors rassuré, je me satisfaisais temporairement de cette attestation.
Lorsque ado intrigué je cherchais à savoir si seulement je pouvais connaître les circonstances de ma naissance, elle continuait de peindre sans me jeter un regard pour me demander calmement de cesser de songer à ces histoires, car ma vie après tout, était sous sa protection, et non celle de cet absent qui m'obsédait.

Mais je voulais savoir. Si certain peuvent se satisfaire de l'amour d'un parent, moi je me sentais privé d'une part de moi même, et le sentiment d'être l'objet de non-dits me heurtait d'autant plus. Qui était cet homme auquel je devais la vie? Devais-je seulement le détester? Pouvais-je seulement l'admirer?

Je n'oublierais jamais ce jour où, ne comprenant pas pourquoi tant de cachoterie, j'avais insisté et haussé le ton autant qu'elle pouvait le faire, et qu'elle m'avait aboyée aussi rageuse que désespérée « Ta seule famille, c'est moi! »
C'était, d'une certaine manière, une triste vérité. Je n'avais qu'elle pour parent, c'est aussi l'une de ces parts d'ombres que je m'abstins d'approfondir pendant un temps.

Des excuses, des dérobades, toujours. Chaque tentatives menaient irrémédiablement à une porte hypocrite résolument fermée. Cette femme ne semblait avoir d'autre vie que la seule que je lui connaissais, celle d'une historienne voyageant au grès de ses embauches. Un morceau de mensonge blanc dans un lit de ténèbres. Je n'avais que mon imagination sans limites pour essayer de constituer un semblant de réponse à ma situation. Était-il un goujat qui nous aurait abandonné? Était-elle femme moderne et affranchis qui avait préféré taire ma venue au monde? Était-elle une criminelle en fuite, amante d'un dangereux bagnard? Victimes de traitements trop honteux pour être divulgué? Ce père que je cherchais tant était-il enterré depuis toujours dans un jardin, par ses propres soins?! Je n'en savais rien. Je n'ai jamais rien su.

Ses masques indéchiffrables et ses silences me donnaient le sentiments de ne pas faire parti de son monde, j'ai décidé de m'en éloigner de moi même. Trouver de quoi combler les vides qu'elles s'obstinaient à laisser béants. Je me suis mis à trainer avec des types pas forcément fréquentables, j'ai gouté aux joies de fée vertes, blanches et bigarées, ais passé mes rages et mes frustrations sur de pauvres bougres qui ne demandaient rien et ne m'arrivaient pas à la cheville...

Je regarde mes phalanges, ferme et ouvre successivement la main. Je n'en suis pas fier. Je crois que je me suis un peu assagit maintenant. Même si ça ne m'empêche pas de provoquer de temps à autres quelques bagarres quand le besoin de se défouler se fait sentir...

Mes mauvaises habitudes et comportements étaient la source de disputes de plus en plus fréquentes. Nos échanges se résumaient à des querelles véhémentes, je m'éloignais de plus en plus de la maison en colère, frustré, incompris...

Je ne pouvais pas savoir qu'elle partirait si tôt.
Elle s'en est allé en emportant avec elle tous ses mystères. J'aurais aimé qu'elle me fasse confiance, qu'elle me parle de ses secrets, qu'elle se repose sur moi plutôt que m'étouffer de silence et me mettre à l'écart. Mais jusqu'au bout, elle m'aura mener avec ses histoires.

J'ai fais mon deuil, enfin je crois. Il n'y avait pas grand chose à regretter et maintenant, plus rien ne me retient. Elle se disait « ma seule famille », mais si je me retrouve dans ce car à remuer ma vie, c'est parce que je descend bien de quelque part, du dehors de cette bulle d'hypocrisie et de secrets qu'elle avait pris soin de créer.

Je guette chacun des panneaux que nous croisons. Je roule vers la ville qui m'aura vu naitre mais que je n'aurais pas eut le temps de connaître, avec l'espoir de découvrir l'identité et de rencontrer enfin celui sans qui je ne serais pas.

Beacon Hills, papa...
Me voilà.

Toi et le forum

► Prénom / Pseudo : Appelez-moi Thess
► Âge : Une vingtaine d'années et quelques petites poussières.
► Comment nous as tu trouvé ?
► Un mot sur le forum : Disponibilité irrégulière (n'hésitez pas à relancer si je me fais trop attendre) Et merci à la bestiole qui se reconnaitra pour l'invitatiooon! ♥
► Tu as lu le règlement ? Oui ? Alors réponds à la question suivante. ;p
Quelle est la phrase cachée ?:
 

► Écrire [Terminé] sur le titre quand tu as fini. Merci !


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Therence Garnet [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Bienvenue sur le RPG de Teen WolfTitre :: Le bureau administratif :: Présentations :: Présentations acceptées-
Sauter vers: