AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 [PNJ] Mr. Argent [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr. Argent

avatar

Humeur : Mesquine
Messages : 135
Réputation : 10
Date d'inscription : 27/12/2014
Localisation : Derrière le comptoir de ma boutique.

MessageSujet: [PNJ] Mr. Argent [Terminé]   Dim 28 Déc - 14:20



Wanted !

Elias Gregory Argent




► Âge : Environ 50 ans
► Origine : -
► Métier : Propriétaire d'une boutique d'antiquités diverses et prêteur sur gage, je suis surtout le propriétaire d'une partie des résidences de cette ville.
► Groupe : Chasseur
► Avatar : Robert Carlyle


Description : Physique et Caractère

Miroir, mon beau miroir... :

...Dis moi qui est le plus intimidant.

Si les miroirs avaient don de paroles, ils me présenteraient sans doute comme ceci.

Je suis un homme de taille moyenne et d'un age respectable. Monument frêle à l'allure altière, ma présence discrète mais pas moins manifeste incite à la réserve. Me prêter du charme serait malvenu, mais il émane de ma personne une autorité indéniable. Homme aux manières posées mais actives, toujours impeccable dans mes costumes, je ne me déplace jamais sans ma canne. Nul ne pourra en effet ignorer mon infirmité, mais... n'en jugez pas ma patte folle, je suis un homme alerte, et ma béquille mon arme la plus fidèle. Ce serait une grossière erreur de me sous-estimé...

Car je suis aussi un visage marqué par de longues années d'épreuves constructives. Une paire d'yeux sombres, tantôt tirant sur le mordoré, tantôt sur le marc de café, luisant de malice si ce n'est des plus effrayantes colères. Des sourires carnassiers aux pépites étincelantes, et des traits tout en sillons et creux qui se meuvent dans un panel de figures détonantes d'expressivités plus ou moins trompeuses.

Psychologie des contes défaits :

Miroir, mon beau miroir, dis moi qui est le plus sournois.

Il paraît que ma figure à elle seule témoigne de la traitrise et du mal. Mes sourires les plus patients et mes implications les plus sérieuses ne seraient qu’apparat. On me dit sadique et sans scrupule, le genre d'esprit assez malsain pour arracher des nourrissons aux bras de leurs mères pour en marchander le devenir. Vérité ou calomnies? L'idée d'être craint me réjouis bien trop pour démentir, et les on-dit vont bon train me concernant.

Une chose est sure, je suis malin, fourbe, versatile... calculateur. Un négociateur de génie avec qui chacun peu passer marcher, pour peu qu'il y mette le prix. Oh, rassurez vous : je n'ai qu'une parole. Mais ce qui pourrait-être un gage de sureté, devrait néanmoins être la source même de toute vos inquiétudes. Je ne suis pas un vulgaire monnayeur, rien n'est jamais laissé au hasard avec moi.
Je manie les mots comme un magicien des formules, l'argent comme un sorcier ses herbes. Croyez le ou non, mais il ne m'en faut pas d'avantage pour imposer ma loi dans cette ville ou n'importe où ailleurs. Qui que vous soyez. Les chiens n'obéissent-ils pas à la voix du maitre? Les hommes ne comprennent-il pas le langage financier mieux que n'importe quel autre? Je vous le dis, mes fils vous font déjà danser sur les airs dont je suis le maestro que vous ne vous en doutez pas encore.

Oui, bien idiot se trouvera celui qui songera m'acheter, moi, Mr Argent. Je ne sert jamais que mes propres intérêts, dussais-je pour cela changer de camp. Suis-je seulement du côté de quelqu'un? Ma propre famille inculpe mes intentions, quelques langues médisantes me diraient prêt à éradiquer mon propre sang pour mener à bien mes objectifs. Je trouve le jugement difficile, mais je ne nierais pas. Puisque c'est ce genre de rumeurs qui consolident habilement mon autorité entre ces collines.

Vous devez vous douter que je ne suis pas le genre d'homme à avoir beaucoup de compagnie. Mais la solitude est une partenaire à laquelle je me suis accoutumée depuis longtemps, je la préfère à tout intérêt dénué de négativité portée à mon encontre. Vous prétendez avoir surpris un soupçon d'émotion, une lueur mélancolique ou une écoute sincère de ma part? C'est que vous avez dut rêver, très cher. Ces faiblesses ce sont étiolées aux fils des années, je doute qu'il ne reste autre chose de mon cœur qu'un opiniâtre morceau de charbon.

Certain pourraient avoir l'affront de voir en mes revirements et manigances obscures un témoignage flagrant de lâcheté. A ceux là, je leur ferais gouter la solidité de ma canne. Je ne suis pas lâche, je ne l'ai jamais été! Ce sont les autres à qui je dois mes malheurs, c'est à vous, c'est de VOTRE faute!

Mieux vaut éviter de me contrarier. Si mes colères peuvent être immédiates et dévastatrices, je suis capable de vengeances patientes et bien plus cruelles. Croyez moi, j'ai la rancune tenace, et vous ne voulez pas savoir ce dont je serais capable.
Vous pourriez le payer.
Très cher.

Car retenez bien.
Je suis un Argent. Et l'argent, c'est le pouvoir!

Il était une fois

… Une enfance sans importance, et perdu dans les méandres d'une vie bien trop longue pour être ainsi raconté. Résumons plutôt le conte de ma vie par une naissance aisé, au sein d'une noble lignée.
Je reçu une éducation digne de mon rang, où la discipline et l'obéissance était de rigueur. J'étais destiné comme ma fratrie à marcher dans les pas de nos aïeuls pour suivre les pistes de gibiers féroces. Tel était la voie des Argent. Je ne pouvais y déroger, et répondre à l'honneur des miens était ma priorité. Seulement...

Seulement, il se sera fallut d'un petit égarement pour voir ma vie basculer. Une faiblesse commune qui m'aura privé de l'usage de ma jambe et de l'estime des miens. C'est ainsi que je devenais une brebis galeuse, dans ma propre famille.

Je n'étais peut-être plus aussi apte que mes frères à mener vigoureusement la traque, je n'en était pas moins d'une nature maligne. Je trouvais une alternative à mon infirmité à travers la finance et la machination et me hissais dans le monde par cette voie parallèle... sans en oublier mes chasses héréditaires.

J'eus une femme. Elle était digne, à l'image de l'idéal que je m'étais fais, de celui de ma famille. Elle était l'une des notre, comprenait nos motivations. Nous aurions put vivre comme une famille soudée, mais ça n'a pas marché. Je ne convenais pas à l'imaginaire qu'elle s'était forgé, elle m'a reprochée ma conditions et mes erreurs passées, elle m'a fait seul coupable de ses sentiments tarissant. Elle a pris les voiles, ne me laissant qu'un déshonneur plus grand encore et une part d'elle encore fragile mais que je m'évertuais à rendre plus forte. Trop peut-être... Je ne voulais pas que ma chair souffre comme j'avais souffert du joug de notre ascendance, ni de la férocité du monde, mais je ne pensais pas alors que mes austérités m'en séparerait comme cette épouse infidèle.

La solitude m'a gagnée et s'est faite l'engrais de l'amertume. Certain diraient que j'étais déjà bien seul et bien aigrie avant même le départ de mes aimés, peut-être n'ont-il pas totalement tort. Mais... dans cette petite vie minable de monnayeur intraitable et solitaire, j’aperçus un rayon de soleil.

Je suis tombé amoureux. Une belle petite française, plus belle que nulle autre femme en ce bas monde. C'était une créature charmante, elle avait le don de savoir parler aux bêtes... Notre amour était sincère, puissant, il aurait put mener à une fin heureuse. Mais notre visions du monde était trop différente. J'avais grandis bercé de préceptes tenaces, qui avaient forgés l'homme que j'étais, et elle ne les approuvait pas.
J'aurais put la suivre, peut-être, accepter cette ouverture inédite au monde qu'elle avait su me laisser entrevoir... Hélas, la vie n'est pas un conte de fée. Elle s'apparente d'avantage à une tragédie perpétuelle.

J'aimais cette femme. Je l'aimais, comme je n'avais jamais aimé, et comme jamais plus je ne le pourrais.

Sa perte ne me laissait plus que haine et renforçait mes tristes doctrines. Je m'abandonnais à la noirceur, je me faisais le plus cruel adversaire de mes ennemis héréditaire. Je me complaisais au dressage de corniaud, lorsque je n'œuvrais pas à l'extinction des plus sauvages.

Néanmoins, on n'entendit plus parler de moi durant ces quelques dernières années. On me prêtait un abandon salvateur de ces activités, pour me consacrer à une vie plus paisible quelque part dans le Maine. Cela ne m'empêchait pas de veiller sur mes propriétés immobilières quelque part en Californie, l'ombre d'un Mr Argent planant toujours scrupuleusement au dessus des têtes de quelques locataires peu assidus dans leurs paiements.

Mais le vent tourne. Quelque chose, un appel insidieux, m'invite à revenir sur ces terres...

Les temps sont durs, lorsque de bons pères s'efforcent de faire régner l'ordre avec l'espoir de rembourser les soins onéreux de leurs fils, certaines mères conjuguent les nuits harassantes auprès des malades afin de payer les factures. Histoire regrettable. Mais il est de mon devoir de propriétaire de veiller aux comptes et de faire régner l'ordre.
Alors que les factures à la signature de métal blanc se font plus pressantes, nul ne semble s'être aperçu la réouverture de cette vielle boutique d'antiquités dans laquelle, ombre plus obscure parmi les multitudes d'âmes inanimés qui peuplent les lieux, règne un prêteur sur gage qui vous accueillera de son sourire le plus rutilant.

Entrez, n'ayez pas peur.
Je suis sûr que nous pourrons faire affaire.

Toi et le forum

► Prénom / Pseudo : Je ne divulgue jamais mon prénom, ne vous en déplaise.
► Âge : Assez de vécu pour faire le mal en toute impunité.
► Comment nous as tu trouvé ?
► Un mot sur le forum : C'est un plaisir de faire affaire avec vous.
► Tu as lu le règlement ? Oui ? Alors réponds à la question suivante. ;p
Quelle est la phrase cachée ?:
 

► Écrire [Terminé] sur le titre quand tu as fini. Merci !


© Fiche par Mafdet Mahes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[PNJ] Mr. Argent [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elias , le Triangle d'argent[Terminé]
» Pansy Parkinson - Le serpent argent. [Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Azael, Chevalier d'Argent de la Coupe [Terminée]
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Bienvenue sur le RPG de Teen WolfTitre :: L'encyclopédie du forum :: Les PNJ et prédéfinis-
Sauter vers: