AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stiles Stilinski

avatar

Messages : 421
Réputation : 43
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Mer 20 Mai - 18:49



Il fait tout noir! Au secouuuuur

« Feat. Malia Hale & Peter Hale »




Je hausse les sourcils et fais un signe de tête à Malia ; Je la connais bien et je sais qu’elle veut sécher le cours pour venir en exploration avec moi mais c’est hors de question. Alors je reste dans le couloir jusqu’à ce que la professeure referme la porte de la classe. J’attends encore cinq bonnes minutes — non, parce que je la connais ma coyote !— et je quitte le couloir pour me rendre aux sous-sols du lycée. Ils sont supposés interdits d’accès mais ces temps-ci le lycée et la ville ont autre chose à faire que de poste des hommes devant les accès du sous-sol. Je n’ai même pas besoin de la jouer ninja furtif pour y aller. De toute façon me demander d’être furtif c’est comme demander à un singe à cymbales d’être silencieux.

Je sors ma lampe de poche de mon sac. Les lumières ne fonctionnent plus depuis l’explosion. Bon, je n’ai pas menti à Malia seulement je n’ai pas livré l’intégralité de mes déductions. J’ai réussi à découvrir que c’est Peter qui a provoqué l’explosion pour couvrir les dégât de la druide psychopathe. Je sais qu’il n’est pas sorti du lycée avec nous. Il a emprunté un autre chemin et s’il y a un passage secret dans ce lycée, je vais le trouver !

Il y a encore des débris partout. Décidément, le lycée doit être débordé avec la paperasse pour que tout ceci soit encore dans cet état. Quel désastre ! J’enjambe les plus gros débris de mur en priant pour que ce qui tient encore plus ou moins debout ne s’effondre pas sur mon crâne. J’avance en reconnaissant tant bien que mal les couloirs que j’ai parcourus quand Peter voulait nous bouffer. Étrange, il devrait s’arrêter ici mais l’étagère qui ornait le mur est renversée et le mur est…décalé. Je me mets de profil et j’essaye de passer mais l’ouverture n’est pas suffisamment grande, même si je suis maigrichon. Je pousse un peu sur le mur. Je m’appuie, dos au mur, les mains sur le mur que je veux pousser. J’y parviens un peu, mais…. Raaah et cette pierre qui m’empêche d’avoir un bon appui…En voulant me replacer j’ai failli tomber alors de rage, je donne un coup de pied dans le débris. Yes, il a bougé ! Aïeuh, ça fait super mal !! Je pousse encore un peu le mur et je force pour passer par cette ouverture ! Ah ! Victoire ! La pièce est sombre mais du peu que je perçois, elle est bien garnie. Je la balaye du faisceau de ma lampe et laisse une exclamation de surprise m’échapper. C’est la caverne d’Ali Baba cet endroit !

Je sursaute violemment en entendant un lourd raclement, si violemment que j’en fais tomber ma lampe. Mais la lampe m’importe peu sur l’instant car je sais parfaitement ce qu’il se passe.

«  Oooooh noooon !

Ce bruit sourd ? C’était le mur secret qui se refermait derrière moi sans être bloqué par la pierre qui m’a attaqué le pied avant de fuir peu avant. Bon, et bien, heureusement que j’ai apporté ma lampe ! Il faut juste que je la retrouve vue qu’elle s’est éteinte en tombant. Je me baisse, je tâtonne, je la trouve, je l’all…bon…la lampe est pétée. Je ravale mon soupire et sors mon téléphone de ma poche. Je vais envoyer un message à Derek pour qu’il vienne me sortir de là, ou qu’il envoie Peter. Derek est toujours jeune après tout, il doit limiter ses sorties publiques. Bref, un simple coup de fil et je serais sorti d’aff….évidemment, je n’ai pas de réseau ! Caverne d’ermite de mmmmm !!!!!

Cette fois si, je soupire bruyamment. Bon ! Malia va forcément s’inquiéter en ne me voyant pas venir. Si ça se trouve elle descendra directement. Je n’ai plus qu’à attendre la fin de son cours. Enfin, au moins, même si je ne capte pas, j’ai encore un peu de batterie. La lumière de mon téléphone fera l’affaire pour explorer cette caverne aux merveilles ! Je progresse plus lentement, mais je découvre tout un tas de trésors sauf que la plus part du temps, je ne sais absolument pas à quoi servent ces objets, plantes…trucs. Wow ! C’est quoi ce coffre ? Mais c’est quoi cette pièce ? Cet endroit appartient vraiment aux Hale ?

Bipbip

«  Oooooh Non ! Je te déteste, poisse de mer…credi ! »

La lumière s’éteint et mon téléphone suit rapidement le mouvement.

«  Raaaaaah ! »

Je grogne, peste, soupire et finalement je m’assoie en ruminant. Je n’ai plus qu’à attendre que Malia s’inquiète. Par chance, elle devrait bientôt avoir terminé les cours. Évidemment, comme je suis dans le noir et parfaitement réveillé mais que je n’ai rien à faire, chaque seconde semble être une heure. Mais je sais que ce n’est qu’une illusion. Enfin, je le sais, mais je pousse quand même un profond soupir de soulagement quand j’entends la voix de Malia.

«  Oh, Malia ! Merci mon Dieu !

Je profite de l’entendre pour utiliser sa voix comme guide jusqu’à la porte…le mur…la porte-mur.

«  Mon téléphone est en rade et de toute façon je ne capte rien là-dedans. Tu peux appeler Derek pour moi s’il te plait ?

Je dicte son numéro que je connais par cœur. À travers le mur, je l’entends lui expliquer que je suis enfermé dans une pièce caché dans les sous-sols du lycée. Derek doit lui demander ce que je fous ici vue ce qu’elle dit ensuite. Oh ça va hein ! je le sais que je suis maladroit ! Elle raccroche. Je sais qu’elle se moque ! Je fais mon Calimero mais ça ne marche pas sur elle. Elle ne fait que se moquer de plus belle, surtout quand je lui explique comment je me suis retrouvée coincé ici !

Après un moment, Malia s’exclame qu’il y a quelque chose sur le mur. Je lui demande de me décrire ce qu’elle voit. Si ça se trouve, je peux sortir d’ici plus vite que je le pensais. Il y a un grand triskèle et en son centre un symbole gravé plus profondément. Hum…Les Hale ne sont pas stupides. Ce triskèle est leur symbole. Il est fort probable que seule les membres de la famille soit en mesure d’ouvrir ce caveau.

— «  Le triskèle, c’est le symbole des Hale, la famille de Derek et Peter. Seul un membre de la famille Hale doit pouvoir ou…


Un grésillement suivit d’un raclement puis d’un long et lourd bruit de pierre m’interrompent.

«  …vrir…la porte…

Malia apparait devant moi et à son regard, je sais qu’elle a parfaitement entendu mes mots. Des bruits de pas résonnent et j’aperçois derrière elle la silhouette imposante de Peter qui arrive.

— «  Euh….


© Fiche by Mafdet / Image by Marciana



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Hale (1)

avatar

Messages : 79
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Beacon Hills.

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Jeu 21 Mai - 17:16

Oulà, c'est quoi cette histoire ?
With Stiles Stilinski & Peter Hale







Stiles hausse les sourcils et a un regard des plus explicites. Punaise, mais j'ai envie d'aller mener l'enquête avec lui ! En plus il sait que l'on fait un duo de choc... Et que je déteste les cours. Sans rire, je ferais n'importe quoi pour ne pas y aller ! Bon, il a l'air déterminé, c'est pas aujourd'hui que je sécherai pour jouer la détective. Résignée, je me force à rentrer dans cette classe qui pue le sérieux. Alors que lui là, il se barre pour faire je ne sais quoi. Rah la la, ce qu'il peut être exaspérant quand il s'y met, j'ai envie de sortir de cette salle et d'aller lui mordiller l'épaule pour l'embêter. Je sentais déjà les conneries venir...
Je n'écoute pas le cours, je pense à Stiles. Mais qu'est-ce qu'il fout de si important ? Ça ne pouvait être que quelque chose qui touche au surnaturel pour qu'il loupe intentionnellement des cours. Soudain la prof m'appelle et me demande si je vais bien.
« Ouais, ne vous en faites pas madame. »
Je sens que mon « Ouais » ne lui a pas trop plu, mais elle est tellement habituée à ce que je n'essaie pas de lui parler avec un langage aussi coincé que le sien qu'elle ne bronche pas. Elle murmure juste un « Bien » avant de repartie en direction de son bureau, sur lequel elle appuie ses fesses et ses mains.
Je ne sais pas combien de temps je suis restée assise à réfléchir à tout, sauf au cours, mais ça m'a paru être une éternité tant je me suis ennuyée à mourir.
Et puis, j'ai commencé à entendre une voix. Une voix qui m'est vraiment familière, le genre de voix que j'entends tous les jours, du matin jusqu'au soir.
« Oooooh noooon ! »
Stiles. Je l'entends se plaindre, il pète un plomb c'est clair, je ne sais pas dans quelle merde il s'est encore foutu, mais visiblement il n'a pas fait semblant. Ses paroles sont de plus en plus insistantes, ça résonne, c'est lointain ; il semble bloqué quelque part dans les environs, mais pas derrière la première porte que je trouverai, c'est clair.
« Oooooh Non ! Je te déteste, poisse de mer… credi ! Raaaaaah ! »
Poussée par mes pulsions et mon instinct de meute - ainsi que mon affection pour Stiles -, je me dépêche de ranger mes affaires et je sors en vitesse du cours sans m'expliquer auprès de la prof. Guidée par ses coups de gueule à répétition, je me rapproche petit à petit de lui en courant dans les couloirs. Je ne savais pas vraiment où j'allais, j'écoutais et je suivais, c'est tout. Lorsque les paroles deviennent beaucoup plus claires et faciles à entendre, je ralentis mon allure pour trottiner au bord du mur, cherchant une entrée, une faille, quelque chose.
« Stiles, t'es là ? »
Mon cœur bat la chamade, je me rends compte que je suis dans le sous-sol du collège, punaise c'est pas l'endroit le plus chaleureux au monde. J'entends alors un soupir, Stiles doit être content de ne plus être seul là-dedans. Après, il y a toujours un mur qui nous sépare, mais au moins il sait qu'en quelques secondes je peux défoncer ce petit obstacle.
« Oh, Malia ! Merci mon Dieu ! Mon téléphone est en rade et de toute façon je ne capte rien là-dedans. Tu peux appeler Derek pour moi s’il te plait ?
Mais qu'est-ce que tu fous là toi ?! Bon OK attends... Tu connais son numéro ? »
Quelle question, aussitôt il me le dicte. Bon, le réseau est pas top par ici alors j'entends très mal Derek, mais je lui explique malgré tout la situation - sans oublier de préciser qu'encore une fois, il a fait une boulette tellement il est pas doué - en lui demandant de venir tout de suite. Suite à cela, je raccroche, et Stiles s'explique enfin. Je ne peux pas m'empêcher de pouffer de rire, il est capable de se mettre dans des galères pas possibles... Cet humain me rend dingue, j'ai l'impression d'être une nounou parfois.
Et puis je remarque qu'il y a quelque chose d'incrusté dans le mur qui me fait face - d'ailleurs c'est vraiment étrange, d'avoir l'impression de parler à un mur -. On dirait... Un triskell oui, ou c'est bizarre, je ne sais pas trop ce que ça vient faire ici. Pendant que Stiles me bafouille quelques explications que je n'écoute pas trop à vrai dire, je pose ma main sur ce symbole qui n'est pas des plus communs dans la ville, bien qu'on soit fan de druides celtiques par ici. Instinctivement et sans savoir pourquoi, j'incruste mes ongles dans cette chose, et je la tourne. Bon, j'ai un peu de mal, avec mes griffes ça aurait été plus facile, mais actuellement il m'est impossible de les sortir, donc je fais sans, j'ai pas vraiment le choix. Et là, j'entends un bruit étrange, un grondement mélangé à un raclement... Et le mur, qui était une porte secrète, s'ouvre devant moi, libérant ainsi Stiles de son emprise. Je reste immobile, parce que je viens enfin de me rendre compte de l'importance que celui-ci bafouillait il y a de ça quelques secondes.
« Seul un membre de la famille Hale doit pouvoir ou… vrir… la porte… »
Ces mots tourbillonnent dans mon esprit et je fais semblant de ne pas avoir compris tout ce bordel dans lequel je m'étais inconsciemment fourrée. Mais la situation devient soudainement intenable quand j'entends une deuxième voix, provenant de derrière moi, intervenir. Et ce n'était pas Derek.
« Euh... »
Peter... Oh merde, je viens de comprendre.

(c) god

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale

avatar

Messages : 77
Réputation : 16
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Ven 22 Mai - 21:04


Un Hale peut en cacher un autre

La salle de classe était silencieuse. J’observai mes élèves, penchés sur leur copie. Certains semblaient très concentrés, ou faisaient semblant pour ne pas croiser mon regard, d’autres grimaçaient devant le sujet qu’ils avaient découvert une heure plus tôt. Il ne restait qu’une demi-heure avant la fin de l’interrogation écrite. Je repérai déjà ceux pour qui la correction allait être rapide. L’un des élèves au fond de la classe sommeillait, la tête penchée supportée par son bras, devant une feuille très peu fournie. Je ne relevai pas le manque cruel de sérieux. Jusqu’à ce qu’un grondement reconnaissable parvienne à mes oreilles lupines.

L’impoli ronflait ! Je ne tolérais pas qu’on perturbe le peu d’élèves qui travaillent avec sérieux et méritaient une ambiance propice à la réflexion. Je m’approchai comme une ombre flottante de l’adolescent en question. Je fis perdre l’équilibre à son bras en faisant glisser son coude sur le rebord de la table. Il se réveilla en sursaut. Je le fusillai des yeux, lui interdisant d’oser émettre le moindre son de protestation.

- Debout, dis-je d’une voix sèche.

Il s’exécuta sous le regard des autres élèves. Je l’emmenai à la porte et le laissai sortir dans le couloir.

- Il va sans dire que vous aurez un F pour ce devoir, M. Larson, déclarai-je comme une sentence. Maintenant, allez dormir ailleurs que dans cette salle de classe.

Je refermai la porte doucement en me tournant vers ceux qui étaient assis devant leur table, les uns espacés des autres.

- Reprenez, ordonnai-je en sentant mon téléphone vibrer dans ma poche.

Je compris qu’il s’agissait d’un appel. Je passai entre les élèves, attendis quelques secondes puis me réinstallai au bureau.

Mon portable indiqua un appel manqué de Derek. Il savait pourtant que je surveillais un examen, pour le lui avoir rappelé le matin même.

Je reçus un message en complément de cet appel qui n’avait pas abouti. « Urgence caveau ». Ces deux mots succincts ne pouvaient être compris que par un membre de la famille Hale. Personne d’autre n’était au courant de la cache secrète où étaient entreposées de précieuses affaires que nous ne voulions pas confier à une banque. Et la raison pour laquelle Derek m’alerta était aussi à cause de l’emplacement de ce caveau particulier. Sous le lycée dans lequel j’étais professeur.
L’entrée principale était dissimulée sous le muret d’enceinte de l’établissement. Une autre était sous mes pieds, dans la chaufferie. C’était celle que j’avais emprunté pour m’échapper après avoir dissimulé les traces de l’intervention de cette Darach particulièrement aliénée. J’étais satisfait qu’elle continue de hurler dans l’une des chambres isolées d’Eichen House.

L’alerte de Derek réclamait toute mon attention. Nos secrets ne devaient pas être mis à jour. J’avais toujours soupçonné Talia de posséder un autre endroit encore plus protégé mais je ne l’avais jamais découvert. Le caveau devait néanmoins être protégé.

J’entendis quelqu’un s’aventurer dans le couloir et passer devant la salle de classe. Je sortis à la hâte pour découvrir un surveillant. Quelques paroles habillement déguisées l’empêchèrent de refuser lorsque je lui demandai de me remplacer pour la demi-heure qu’il restait.

Je marchai d’un pas rapide, sans courir, pour ne pas attirer l’attention. Je passai outre les bandeaux de sécurité qui interdisaient de s’aventurer dans cette zone sinistrée du lycée. Je descendis aussitôt vers la chaufferie et entendait déjà des voix. Je ne sais pas si je devais être rassuré par la présence de l’une d’elle. Stiles n’était pas une personne malintentionnée à l’égard des Hale comme le prouvait sa relation avec Derek. Mais le savoir dans notre caveau ne me rassurait pas.

Mais il y avait également une jeune fille avec lui. J’eus un choc en l’apercevant.

Malia… Derek m’avait arrêté avant que je ne réduise en poussière la vie qu’elle avait connue en voulant prendre contact avec elle pour lui révéler la vérité sur son ascendance. C’était déjà très difficile pour elle. Revenue à l’état sauvage depuis la mort de sa mère et de sa sœur, l’adolescente vivait un retour à la civilisation. L’adolescente. Ma fille biologique dont j’ignorais tout.

J’avais contribué discrètement à ce que son entrée au lycée se fasse sans encombre, évitant que trop de questions ne lui soient posées, dissimulant ce qui devait l’être. Ruby et le Shérif prenaient très à cœur leur rôle de protecteurs. Ils étaient un peu les garants d’un secret qui nous impliquait tous. Beacon Hills n’était pas une ville comme les autres.

Je dévisageai sévèrement celui qui accompagnait Malia et que j’avais reconnu avant même de l’avoir vu. Cette adolescente était ma fille mais je ne pouvais me permettre d’avoir mon mot à dire sur ses fréquentations. Néanmoins, l’envie ne me manquait pas. Stiles était diablement maladroit et sa curiosité le mettait toujours en difficulté. Sans Scott et Derek maintenant, je me demandai comment il était resté en vie jusqu’à présent.

- Que faites-vous là ? Demandai-je d’un ton qui forçait à obtempérer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Hale (1)

avatar

Messages : 79
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Beacon Hills.

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Mer 3 Juin - 16:24

Rétablir la vérité
With Stiles Stilinski & Peter Hale







Se reprenant brusquement en main, Peter tourna vivement de la tête pour fixer avec un regard dur et des sourcils froncés Stiles. Décidément, il ne le portait pas dans son cœur, c'était évident. Et pourtant, malgré les galères qu'il apporte - très - souvent, il avait un cœur en or ; fidèle, drôle et sincère - quoi que je commençais à en douter -, ce n'était pas la pire fréquentation du monde !
L'espace de quelques secondes, le temps parut s'arrêter, se figer. Il n'y avait aucun mouvement, et nos souffles s'étaient brièvement coupés tant l'anxiété pouvait être intense. Stiles, qui devait sûrement se dire « Oh merde merde merde, je fais quoi moi ? Elle a sûrement dû comprendre... », n'osait pas me regarder, il observait attentivement Peter, en essayant sans doute de deviner quelle serait sa réaction. Moi, je ne pensais à rien, mis à part l'évidence, et Peter, bah...
« Que faîtes-vous là ? »
Son ton était sévère, et cela m'agaçait au plus haut point. Ma franchise prit le dessus sur ma délicatesse, pour la énième fois :
« Oh non s'il te plaît Peter pas ça, répliquai-je sèchement. J'ai passé l'âge de jouer la gamine qui obéit sans rien dire. Tu peux m'expliquer ? »
S'il me croyait assez stupide pour ne pas avoir assimilé la situation dans laquelle nous étions. Il était temps de tout se dire - de tout avouer - et de dévoiler la vérité au grand jour, car j'étais clairement « une Hale ». Cette famille qui a tellement souffert et qui est presque entièrement décimée à présent... Pouvais-je faire partie de celle-ci ?
Ça impliquait de remettre en cause toute mon enfance, passée dans une famille qui n'était pas celle dont je suis la descendante, du moins pas biologiquement... Moi qui avais cru tuer ma véritable mère, était-ce possible qu'elle n'ait été qu'une usurpatrice ? J'avais tellement cru en eux, les « Tate »... Je ne m'appelais donc, en vérité, pas Malia Tate ? C'était inconcevable...
Peter était restée bouche bée face à ma réflexion, mais tout comme il y avait de ça quelques secondes, il se ressaisit rapidement. J'avais hâte d'entendre sa réponse pour enfin me permettre de péter un câble. Avec un peu de chance, ça me permettrait peut-être enfin de me transformer de nouveau et de retrouver mon côté coyote, qui sait...
Je n'avais même pas senti la chaleur de Stiles, qui s'était rapproché de moi, prêt à me tenir par les bras - même s'il ne tiendrait pas longtemps, gringalet comme il était ! - si jamais ça dégénérait. Il savait. Si il appréhendait ma réaction et essayait de l'anticiper, il ne pouvait que savoir.
« Lâche-moi Stiles, lui dis-je sèchement. Même toi, tu m'as menti ? »
Mon ton était devenu soudain triste et plaintif, je ressentais une pointe au cœur à l'idée d'avoir été trahie par mon ami le plus proche alors que je venais juste de le retrouver. Je ne le laissai pas répondre, aussitôt mon attention revint sur Peter, que je regardais maintenant intensément.
J'attendais toujours sa réponse moi.

(c) god



Désolée pour mon retard, manque d'inspi' et pas trop de motivation pour écrire un RP... Mais à présent c'est réglé, je suis là ! ^^


Dernière édition par Malia Hale le Jeu 6 Aoû - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar

Messages : 421
Réputation : 43
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Mar 14 Juil - 23:26



Oups, bavure!

« Feat. Malia Hale & Peter Hale »



Stupide, vous avez dit stupide ? Oui, c’est probablement un mot tout à fait approprié à ce que je suis. Peter va me tuer. Aucun doute là-dessus. L’incertitude, elle est plutôt sur la réaction de Malia. Je retiens mon souffle. Je crains le pire. Il y a tant de scénarii possibles. Tant d’émotions à ressentir face à une telle nouvelle. De la peur, de la joie, de la déception, du bonheur, de l’amour et de la haine….et le tout peut très bien être ressenti au même moment et cela n’a rien de rassurant. Alors je retiens mon souffle en attendant de savoir à quelle sauce je vais être mangé et qui prendra la première bouchée.

Peter se contente de nous demander de son air sévère ce que l’on fait là mais la réaction de Malia ne se fait pas attendre. Oui, elle a très bien saisi ce lien que nous nous évertuions à lui dissimuler…et vu le ton de sa voix, ce n’est pas la joie qui a pris le dessus. À quoi pense-t-elle ? Peter n’est pas tout blanc, mais depuis qu’il est avec Ruby, c’est un autre homme, et depuis qu’elle est enceinte, la famille Hale semble pouvoir retrouver son chemin. Mais Malia a déjà une famille…

Je m’approche de mon amie pour la soutenir, pour la retenir…mais elle m’en veut et je la comprends. Je ne réponds pas car je ne peux que confirmer. Tout ce que je voulais c’était la protéger. La protéger d’un choix, la protéger de la vérité, la protéger de la perte…mais je l’ai sous-estimée. Elle est forte…et aujourd’hui, elle m’en veut. Je baisse ma main et mon regard se teinte de honte. Je me mords le pouce et je regarde Peter. Okay, c’est moi qui ai merdé, mais là, c’est à lui de jouer.



© Fiche by Mafdet / Image by Marciana



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale

avatar

Messages : 77
Réputation : 16
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Mer 29 Juil - 19:34


I've always been your father the Alpha !

J’exigeai une demande d’explications, tant pour la forme que pour dissimuler mon malaise. Je n’avais jamais rencontré Malia officiellement, me contentant de rester éloigné et de songer à une hypothétique révélation qui se serait faite en douceur et avec diplomatie. Briser un mensonge pouvait être délicat.

Mais cela ne se passa pas comme je l’aurais souhaité. Je fusillai Stiles du regard, lui qui avait dit un mot de trop. Parfois, il mériterait vraiment qu’on lui arrache la langue.

- Oh non s'il te plaît Peter pas ça, s’exclama la jeune fille qui me faisait face. J'ai passé l'âge de jouer la gamine qui obéit sans rien dire. Tu peux m'expliquer ?

Je ne lui fis pas l’affront de rappeler que j’étais encore son professeur et qu’elle me devait le respect, à commencer par le vouvoiement. Je n’avais aucune explication rassurante à  lui fournir, je ne pouvais qu’exposer les faits. Faits que j’ignorais encore il n’y a pas si longtemps. Derek m’avait empêché de rendre la vie de l’adolescente plus compliquée qu’elle ne l’était déjà. Mais c’était son petit ami, Stiles, qui précipita les évènements. J’en parlerai à Derek de sorte qu’il lui fasse comprendre sa faute. J’imaginais tout de même difficilement mon neveu passer un savon au lycéen hyperactif qui partageait son lit.

- Lâche-moi Stiles, dit-elle sèchement. Même toi, tu m'as menti ?

Le ton impétueux de Malia me rappela soudain une femme que j’ai connu autre fois. Sa mère. Lorsqu’Allison, paix à son âme, et Lydia m’avaient confié le secret de l’existence de Malia, la vérité sur sa naissance, j’avais été abasourdi. J’imaginais sans mal quel effet pouvait lui faire la remarque de Stiles. Je comprenais la rage qui lui faisait monter le rouge aux joues et serrer les poings.

- Je ne crois pas que le moment et le lieu soit approprié, répondis-je.

J’aurais juré qu’elle voulait grogner. Sa part animale l’avait maintenu en vie pendant de longues années et il était si facile d’y céder à nouveau. Mais j’ai été mis au courant des difficultés qu’elle avait à maîtriser la transformation, même partielle.

- Néanmoins, je suis tout à fait disposer à en parler avec toi, Malia, annonçai-je.

J’avais distinctement articulé son prénom pour lui signifier que je ne prenais pas à la légère ni son existence ni même la colère ou la tristesse qu’elle pouvait ressentir.

- Toi, remontes en cours. Laisse-nous quelques minutes, imposai-je à Stiles.

Il rechigna à laisser son amie seule avec moi jusqu’à ce que celle-ci lui adresse un signe de la tête, non calmée pour autant.

Lorsque le jeune homme fût monté, je m’avançai vers l’entrée du coffre.

- Cet endroit contient bon nombre de secrets de la famille Hale, bien que les plus dangereux aient été dissimulés ailleurs, racontai-je.  Tu as légitimement le droit à des réponses si je suis en mesure de te les apporter. En revanche, je te demanderai de ne jamais plus remettre les pieds ici.

Elle protesta mais finit par se raviser devant mon absence de conciliation. J’ignorai comment Stiles avait pu finir enfermé dans le coffre mais je m’assurai que la porte soit convenablement scellée. Le battant  racla contre la pierre puis le mécanisme émit un cliquetis. Le triskel de métal qui formait la serrure tourna d’un quart de tour pour reprendre sa position initiale.

- Chaque chose en son temps, tu veux bien ? Demandai-je.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Hale (1)

avatar

Messages : 79
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Beacon Hills.

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Lun 10 Aoû - 16:59

Questions sans réponses
With Stiles Stilinski & Peter Hale







Avant que je ne pose la fatidique question « Tu peux m'expliquer ? » à Peter, celui-ci lança un regard noir à Stiles - le genre de regard qui en dit long et que j'utilise assez souvent d'ailleurs. Sans même m'en rendre compte, j'avais serré mes mains de façon à former des poings, la mâchoire crispée et des flammes dans les yeux.
Je savais que Peter n'aimait pas qu'il y ait de l'orage dans l'air - enfin, plus maintenant -, mais sa réponse me laissa sans voix.
« Je ne crois pas que le moment et le lieu soient approprié. »
Je ne réussis pas à m'empêcher de grogner, ne serait-ce qu'un peu. Mon côté coyote était très présent malgré mon incapacité à me transformer, et pour cause, tout le monde dans mon entourage - enfin, tous ceux qui connaissent l'existence des créatures surnaturelles - connaissent mon histoire et mon passé plutôt... Original.
Étrangement, Peter restait calme et totalement objectif dans ses réactions, comme... Comme un prof. Il avait vraiment changé...
« Néanmoins, je suis tout à fait disposé à en parler avec toi, Malia. »
La façon dont il dit mon nom me rappelait mon père - M. Tate - et je ressentis un léger frisson. Il retentit plusieurs fois dans ma tête, comme des échos, de plus en plus lointains.
« Toi, remontes en cours, ordonna Peter à Stiles, qui n'avait jusque là plus dit un mot. Laisse-nous quelques minutes. »
Stiles resta un instant sur place, son regard triste fixé sur moi. Les poings toujours fermés, je soupirai et hochai de la tête. Ensuite, mon traître d'ami disparut, s'éloignant ainsi de nous deux. Je scrutai un instant le passage qu'il avait emprunté, pour revenir brusquement sur Peter, qui marchait lentement vers l'entrée secrète que j'avais ouverte.
« Cet endroit contient bon nombre de secrets de la famille Hale, bien que les plus dangereux aient été dissimulés ailleurs, annonça alors le loup-garou qui me faisait face. Tu as légitimement le droit à des réponses si je suis en mesure de te les apporter. En revanche, je te demanderai de ne jamais plus remettre les pieds ici. »
Il était clair que ce n'était pas qu'une demande, et ce n'était pas non plus une supplication, oh non. Son ton sec était clair : je ne devais plus venir à cet endroit précis.
« Pourquoi ? demandai-je en fronçant les sourcils. »
Peter ne répondit pas. D'ailleurs, je n'attendais pas vraiment de réponse, le fait était que je ne devais pas revenir, et c'était tout. Je ne pouvais pas en savoir d'avantage, du moins pas à ce moment là.
Mon interlocuteur observait attentivement la paroi, qui, la seconde suivante, commença à se refermer. Une fois qu'elle atteignit l'autre partie, le triskel fit un mouvement circulaire. Cette manœuvre, bien que bruyante, fut courte, et la salle mystérieuse était de nouveau fermée.
Sur un ton détaché, les yeux ailleurs, Peter murmura lentement :
« Chaque chose en son temps, tu veux bien ? »
« Non. Mais je suppose que je n'ai pas le choix. »
Et effectivement, j'avais raison. Alors que des centaines de questions arrivaient, maintenant que je m'étais un peu calmée, comme hypnotisée par les intonations de Peter, je n'avais pas d'autre choix que d'attendre. Ça ne me plaisait pas forcément car Peter menait la discussion, mais après tout, c'était lui qui devait me parler, alors je n'avais qu'à l'écouter maintenant.
(c) god

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stiles Stilinski

avatar

Messages : 421
Réputation : 43
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Mar 11 Aoû - 10:16



Bon, bah...je vous laisse, hein?

« Feat. Malia Hale & Peter Hale »



Cette situation est…embarrassante ? Non, ce n’est pas assez fort…embarrassant, c’est quand tu réagis, que tu te triture les doigts, que tu te mordilles les lèvres et que tu fais un léger mouvement de balancier avec ton corps. Là, c’est bien pire. Là, c’est puissance dix. Là, je veux me planquer dans un trou de souris et qu’on referme le trou derrière moi histoire d’être certain que les griffes de Peter ne puissent m’atteindre. Non, parce que autant être honnête, ça ne m’étonnerait absolument pas que l’envie de m’égorger lui titille les crocs en cet instant. Mais surtout, je veux me cacher de Malia car je l’ai déçue et je déteste ça.

Pourtant, lorsque Peter m’intime l’ordre de les laisser seul, je refuse. Je ne veux pas fuir, pas si ça signifie la laisser seule. Je ne l’abandonnerai pas. Je l’ai peut-être déçue mais je ne l’abandonnerais pas, jamais. Elle est mon amie. Je ne veux plus la décevoir. Mais en suis-je capable ? Mais elle aussi souhaite me voir partir, ou du moins elle souhaite parler seule à seul avec Peter. Je serre les dents, passe mon regard de l’un à l’autre à plusieurs reprises puis j’abdique. Je hoche la tête et lève la main pour la poser sur l’épaule de Malia pour la soutenir, et finalement je me ravise. Elle m’en veut, je peux le sentir. Saura-t-elle me pardonner un jour ? Je m’éloigne et à peine suis-je de retour dans les couloirs du lycée que je me ronge les sangs. Qu’est-ce qu’ils peuvent se dire ?

HRP:
 

© Fiche by Mafdet / Image by Marciana



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale

avatar

Messages : 77
Réputation : 16
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]   Lun 31 Aoû - 20:35


Promesse

- Non. Mais je suppose que je n'ai pas le choix, lança Malia.

Il y avait chez elle une insolence presque animale. Elle n’avait que faire de la bienséance ou des demi-mesures. Elle s’exprimait tel que le pensait.

Non sans lui dissimuler mon ressenti, je pris quelques secondes pour songer à cet enfant que je connaissais depuis peu et qui venait tout juste d’apprendre le lien qui nous unissait.

Bien qu’elle ne soit plus de ce monde, Talia continuait de m’agacer profondément. Les souvenirs qu’elle s’était permis de soustraire de ma mémoire manquaient cruellement. Peut-être que cette jeune fille aurait eu une adolescence beaucoup plus facile dans d’autres circonstances. Mais aurais-je pu être père à l’époque ? Pourtant, ce doute ne justifiait pas l’action de ma sœur ainée. Je ne connaissais pas la raison d’une telle précaution.
La mère biologique de Malia faisait certainement partie de cette réponse qui m’échappait. Je n’aurais rien à lui dire lorsqu’elle me posera la question. Et je savais qu’elle le ferait.

- Parlons un peu pendant que je te raccompagne en cours, dis-je en lui montrant la sortie des sous-sols du lycée.

Je lui demandai de me parlait de ce qu’elle ressentait, de son vécu personnel que je ne connaissais que dans les faits. Je la laissai évoquer ce qu’elle souhaitait.

Comme je l’avais supposé, plusieurs questions butèrent sur une inconnue. Sa mère. Sa nature de coyote alors que j’étais un loup-garou faisait partie de l’un de ces mystères.

- Malia, je te promets de t’aider à retrouver ta mère. J’ignore pourquoi son existence et la tienne m’ont été volé, mais nous la retrouverons, annonçai-je.

Elle me demanda s’il s’agissait d’une promesse. Car le cas contraire, elle se refusait de croire à un quelconque espoir. Je n’avais pas l’ombre d’un détail à lui fournir pour étayer ce soutien que je lui offrais. En cas d’échec, je voulais qu’elle comprenne qu’elle n’était pas seule.

- Malia, je vais être père. À nouveau. C’est une toute autre vie que celle que je menais lorsque tu es venue au monde. Peut-être un jour voudras-tu rencontrer celle qui partage ma vie. Ruby est une femme formidable…Dis-je avant de m’interrompre.

Je ne souhaitais pas exposer davantage la stabilité de notre futur foyer alors qu’elle avait perdu sa mère adoptive, sa petite sœur et qu’il ne lui restait que son père. C’était lui sa famille. Même après les nombreuses années qu’elle avait passé dans la nature, à l’état sauvage.

- Sache que tu n’es pas une étrangère, déclarai-je. C’est notre paradoxe. Je ne serais jamais ton père, mais tu restes ma fille.

Le sang des Hale coulait dans ses veines. Et je ne laisserais plus aucun membre de notre famille en perdition.

Quand nous passâmes devant une salle de classe ouverte, un pan de ma mémoire se déverrouilla lorsque plusieurs éléments s’imposèrent au même instant. Le professeur d’espagnol qui s’exprimait avec un accent très prononcé, le regard de Mafdet, celle qui nous avait secouru Derek et moi alors que nous étions captifs des Kalaveras. Ce jour-là, ils recherchaient une femme. Nous avions cru qu’il s’agissait de Cora. Mais nous avions tort.

- La louve du désert, murmurai-je.

- Quoi ? Demanda Malia.

- Ta mère. Il s’agit de ta mère, révélai-je.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Lycée :: Quelque part dans le lycée-
Sauter vers: