AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
13 novembre 2017

Les Admin


►►►◄◄◄br />
Cassian Norton


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
14 octobre 2017

Maxine Evans


►►►◄◄◄br />
Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Sur une touche musicale | Andrew & Juliette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Lun 25 Mai - 19:10


You again
"Le monde est un terrain de jeu, tous les enfants savent ça, mais on finit par l’oublier en grandissant..."


Cette après midi, les filles s'étaient données rendez-vous dans un bar plutôt branché de Beacon Hills, un bar renommé parmi les étudiants, la raison ?
Le patron était plutôt cool en ce qui concernait les boissons, et ça arrangeait pas mal les étudiants qui ne pouvaient pas boire quand ils le désiraient, et puis, c'était un point de rendez-vous surtout, qui ne voudrait pas boire une petite bière de temps à autres avec ses amis ? Personne évidemment.
Lorsqu'elles s'étaient décidées sur l'endroit où elles allaient se rendre, les filles ne s'étaient pas spécialement posées la question « de quoi allons-nous parler ? »
C'était évident.. Elles allaient parle de la rupture de Joy et le but serait de la consoler, de toute manière Juliette avait toujours dit que Mike n'était pas un mec pour Joy, et personne ne l'avait écouté, voilà le résultat, un cœur brisé et des tonnes d'alcool pour oublier, bonne aprèm en perspective quoi.
Juliette décolla de chez elle après s'être rapidement repoudrée le nez, elle aimait être présentable en tout lieu, à tout moment.
C'est sur le chemin qu'elle se rappela d'une des particularité de ce bar, n'importe qui pouvait improviser face à un public attentif, la dernière fois qu'elle y était allée, elle se souvenait justement, d'avoir vu Joy et Mike jouer un morceau ensemble, mais elle s'en souvenait surtout parce qu'un guitariste, étrangement esseulé, avait cherché à la charmer.
Lorsqu'elle arriva dans le bar, elle ne mit pas longtemps avant d'apercevoir ses amis, et alors qu'elle s'avançait pour aller les rejoindre, elle l'aperçut.
Elle s'arrêta net, et esquissa un tel sourire, qu'elle aurait pu séduire toute la salle en un seul regard.
Chaton se tenait là, distrait il n'avait pas encore remarqué la présence de Juliette, qui attendit patiemment qu'il lève la tête, et lorsque leur regards se croisèrent, elle fut comme.. Électrisée, un frisson courut le long de son dos, l'appréhension.
Elle avait attendu ce moment depuis qu'ils s'étaient quittés, elle ne pensait pas que le revoir lui ferait tant d'effet, elle ne s'en était pas tout de suite rendue compte mais son cœur s'était emballé, et elle se mordillait nerveusement la lèvre inférieure alors qu'ils ne se lâchaient plus du regard, mais elle ne pourrait éternellement se perdre dans son regard océan, elle prit donc les reines, profitant de son effet de surprise voire de stupeur, pour le saluer d'un mouvement de la main accompagné d'un petit clin d’œil provocateur.
Elle rejoint alors la table de ses amis, et s'installa, dos à la scène sur laquelle Chaton et son groupe allaient se produire, au même moment, Juliette reçut des regards interrogateurs.

-C'est rien, je connais l'un des musicien, rien de grave, j'lui disais bonjour, se justifia-t-elle pour son retard.

Cependant, ce fut de toute évidence la pire idée qu'elle ait jamais eu puisque ses amies lui posèrent d'innombrable question sur le musicien en question, et lorsqu'on lui demanda le nom de ce cher artiste, elle ne su quoi répondre, elle l'avait appelé Chaton toute la soirée, comment savoir qui il était.

-Ahaha, ça restera un secret, feinta-t-elle comme elle put.

Et alors même que leur discussion se poursuivait elle ne fit guère attention aux musiques qui défilaient en fond sonore, pour elle, c'était tout elle, l'avait recroisé, sans plus, mais elle se voyait mal aller l'aborder, depuis leur dernière rencontre, les choses avaient peut être évolué de son côté, une éventuelle copine présente dans la salle ? Plausible.
Si elle pouvait le scandale d'une petite amie humiliée, ça l'arrangeait énormément, surtout que ça la ferait passer pour une vraie salope, et loin de vouloir tâcher son image, Juliette préférait attendre que les choses viennent à elles plutôt que de les pousser constamment.
Si Chaton voulait montrer le bout de sa queue pour jouer une nouvelle petite partie, elle ne dirait pas non, mais la souris n'irait pas provoquer le Chaton directement, jamais directement.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Lun 25 Mai - 23:44

Le Retour du Chaton
Andrew & Juliette

Je grimaçai sous le poids des enceintes que je me retrouvais à devoir porter pour les autres. Je n’aurais jamais dû dire à Taylor que j’étais plus fort que lui, je n’aurais pas eu à illustrer mes propos avec ces deux caisses énormes. Je serrai les dents, ouvrant la porte du bar avec le pied, remerciant ironiquement Paige qui n’avait pas bougé le petit doigt pour ne pas abîmer sa magnifique manucure. Je vous jure celle-là parfois. Je parcourus les derniers mètres en grognant, m’empressant de déposer mon colis sur l’estrade qui nous servirait de scène pour les quelques heures qui allaient suivre. Je n’eus aucun remerciement de la part de Taylor qui préférait admirer sa batterie. J’entendis le rire moqueur de Jefferson alors que je secouai mes bras, voulant éviter les crampes. Je ne répondis pas à leurs moqueries, préférant me concentrer sur les morceaux que j’allais jouer, c’était une façon pour moi d’oublier le refus cuisant de Nausicäa lors de notre rendez-vous au parc. Je ne l’avais plus vue depuis et je m’en portais bien.

Je sortis ma guitare de son étui, l’accordant avec une main experte, écoutant les autres qui finissaient de tout préparer. Je jouai quelques rapides accords, souriant, heureux d’avoir fait du bon boulot. Je mis la sangle pour ne pas faire tomber l’instrument et m’approchai du micro, la gorgé nouée. Nous allions nous représenter devant des étudiants qui devaient sûrement me connaître, ce qui ne m’aidait pas à évacuer la pression. Je baissai le regard vers ma guitare, soupirant en voyant que je ne l’avais même pas relié à l’ampli, quel idiot. Je demandai le jack à Paige qui me le lança sans vraiment me regarder. Je l’attrapai à la volée et le branchai, réglant le son au passage. Taylor se glissa derrière sa batterie, Paige s’empara de sa basse et Jefferson se mit au piano.

« Bon… Un… Deux… » commençais-je

Je fus pourtant stopper dans mon élan quand je relevai la tête, croisant un regard que je ne reconnaissais que trop. J’entrouvris la bouche sous la surprise, ne m’attendant pas à la voir ici. J’avais pourtant tenté de la revoir, je me rappelais encore de ces semaines que j’avais passé pour trouver ne serait-ce qu’un nom à poser sur ce joli minois mais on n’avait jamais su me répondre. Et là comme un miracle, elle apparaissait devant moi. Je n’aurais jamais cru ça possible mais une partie de moi en était heureuse alors que l’autre se demandait si c’était une bonne idée de rejouer avec elle. Mais bon, je me rappelais de cette nuit où j’avais endossé le rôle de Chaton et elle, de souris. Un sourire amusé naquit sur mes lèvres alors que je me remettais doucement de mon étonnement. Mon cœur s’emballa quand elle me fit un signe de la main et qu’elle se risquait à me faire un clin d’œil. En tout cas, elle ne m’avait pas oublié, c’était bon signe. Je reçus une tape sur le sommet du crâne de la part de Paige.

« Concentre-toi bordel ! Le patron va nous engueuler sinon. »

« Mille excuses princesse, j’avais oublié à quel point tu pouvais être tendre. »

Il s’en suivit quelques ricanements de la part des deux garçons alors que je commençais à jouer, chantant les quelques paroles que j’avais appris pour la chanson. Je n’avais aucune idée si je chantais faux ou non, j’étais bien trop déconcentré pour y faire attention. Mon regard était rivé sur elle, enfin sur son dos. Je me demandais si elle voulait me parler. J’étais curieux et je voulais au moins connaître son prénom mais pour cela, je devais faire le premier pas et je ne savais pas si j’étais prêt à le faire. Je pris tout le temps d’y réfléchir pendant les longs morceaux que nous interprétions. La dernière note jouée, je posais la guitare contre l’enceinte, remerciant le groupe qui alla se désaltérer au bar. Taylor me proposa de les rejoindre mais je déclinai sa proposition, sautant de l’estrade pour rejoindre. Elle n’était pas seule mais je n’étais plus ce gosse timide qui n’osait jamais aborder une bande de potes. Le fait que je me sois sorti in extrémiste de ma bagarre avec Barbara m’avait ôté toute définition de la timidité.

« Bonjour la populace » lâchais-je en souriant avant de me tourner vers Juliette, lui soufflant à l’oreille  « Hey Chaton, comment on se retrouve après tout ce temps ? Je crois que nous avons des choses à nous dire tu ne crois pas ? »

Je déposai un baiser joueur sur sa joue, caressant son bras du bout des doigts au passage avant de me redresser, regagnant le bar après un dernier regard amusé. J’attendais qu’elle se décide à me rejoindre, piquant le verre de Paige en l’ignorant royalement. Je pivotai vers sa table, ne la quittant pas des regards, reprenant mon rôle de prédateur guettant sa proie.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Mar 26 Mai - 23:08


Never give up
"Un jeu de crétin ? Peut-être bien, mais c’était notre jeu !"


Confortablement installée sur sa chaise, Juliette avait commandé un Monaco, de quoi lui rafraîchir les idées après le feu qu'avait éveillé Chaton en elle, et aussi une bonne occupation pendant que ses amis et elle discutaient paisiblement autour de leurs verres.
Elle était enfin parvenue à fuir le sujet « Chaton », et pourtant ses amis s'étaient montrés tenaces sur le sujet, elles ne voulaient absolument pas lâcher l'affaire, mais il fallait dire que Juliette avait une certaine force de dissuasion qui lui avait permis de fuir, non pas qu'elle avait honte de connaître Chaton -si on pouvait dire qu'ils se connaissaient..- Bien au contraire, mais elle considérait juste que cette histoire ne les concernait pas, ce jeu de séduction, cette traque, c'était la leur, et personne, hormis eux ne pouvait comprendre le sens de cette partie.
Lorsque les dernières notes de musiques s'éteignirent, elle ne le remarqua pas immédiatement, bien trop emportée dans sa discussion avec Megan. La blonde et Juliette avaient une passion à parler des heures durant, de toute, Megan était certainement celle avec qui elle s'entendait le mieux. En plein débat, quasiment ailleurs, Juliette revint parmi les vivants lorsqu'elle remarqua le regard que venait de lui lancer Joy, il y avait un petit quelque chose à déceler dans ses pupilles d'ambres, et justement, elle ne tarda pas à découvrir quoi.
Il était là, un sourire un peu trop angélique aux lèvres, et il scrutait le groupe attablé.
-Bonjour la populace, il n'attendit aucune réponse de la part des autres pour retomber habilement sur sa proie.
-Hey Chaton comment on se retrouve après tout ce temps ? Je crois que nous avons des choses à nous dire tu ne crois pas ?

Il n'en démordait pas et il relançait la partie, ce baiser frivole et cette exquise caresse étaient passés inaperçus aux yeux de la « populace », aux yeux du monde entier même, mais certainement pas à la prunelle de ses yeux émeraudes. Oh que non !
Bien à l'inverse, il avait fait vibrer les cordes de peau comme il faisait vibrer les cordes de sa guitare et elle sentait plus intensément le pouvoir qu'il exerçait sur elle, ce même pouvoir qui lui noua l'estomac, ce n'était pas purement de la peur, non, c'était une peur hors du commun.
Ce jeu l'emballait autant qu'il l'effrayait, et pour cause, elle était la proie de ce jeu, et être sa proie l'animait d'un mélange subtil de sentiments contradictoires.

-Mais dis moi Juliette... Tu ne serais pas légèrement sous la charme par hasard ? Se moqua gentiment Megan.

La brunette leva les yeux au ciel, admettre être sous le charme, ça revenait à dire qu'elle croyait en cet amour si mystique auquel tout le monde se plaît à imaginer, à idéaliser..
Et elle refusait d'admettre qu'elle était capable d'amour, capable de tomber amoureuse. Surtout que... Chaton resterait toujours Chaton, un compagnon de jeu dont elle pouvait sentir le poids de son regard impérieux sur ses épaules, n'y tenait plus, elle lui fit face et croisa ce regard rieur, il l'invitait à entrer dans l'arène et à revenir dans le jeu.
Au début hésitante, elle ne put s'empêcher de reprendre la partie qu'il venait de relancer. Prétextant un besoin urgent, elle quitta la table et rejoignit le plus naturellement du monde les toilettes pour femme, prenant soin d'éviter son regard qui pourrait la tromper.
Elle prit tout son temps pour rendre les minutes encore plus longues, toujours plus lassantes, et lorsqu'elle décréta qu'il était temps, elle sortit discrètement des toilettes.
Il était là, dos à elle. S'approchant dangereusement, d'une démarche royale et féline, elle se glissa jusqu'à lui, faisant voler ses pas, très délicatement et avant qu'il n'ait pu réagir, elle avait glissé une main sur son torse, côté bar, histoire que cela ne se sache pas, jamais. Ses lèvres étaient venues trouver son oreille, et ses ongles s'enfoncèrent onctueusement dans sa peau à travers le tissu de sa chemise.

-Alors ? Qu'as-tu pour moi Chaton ? Ronronna-t-elle avant de s'enfuir dans un petit rire taquin.

Elle prenait provisoirement le rôle de prédatrice, histoire de lui faire comprendre ce que ça faisait d'être une proie, d'être une convoitise appréciée et appréciable.
Tournant furtivement autour de lui, elle s'installa à ses côtés sur un des tabourets, cette assurance et cette arrogance toujours présentes dans ses manières, l'affrontant de son regard malicieux.
Elle n'en démordrait pas.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Sam 30 Mai - 19:53

Mon Chaton.
Andrew & Juliette

Je buvais mon verre, patient, ignorant les regards soupçonneux de Paige et des deux autres garçons. Ils devaient sûrement se poser des questions, après tout, je les comprenais. Comment un petit coincé comme moi pouvait-il connaître une jeune fille comme Chaton ? Je n’avais pas de réponses à leur fournir et je ne préférai pas m’aventurer sur ce sujet-là avec eux, les rumeurs allaient vite et c’était agaçant de devoir les faire taire. J’entendis Taylor souffler aux deux autres de me laisser tranquille, ce qu’ils firent à contre cœur. Un sourire satisfait naquit sur mes lèvres, enfin en paix. Je finis mon verre et le posai sur le bar, me tournant vers Chaton, jouant les curieux. Je vis son amie parler, hélas, je n’eus pas la chance de capter ses premiers mots. Je lâchai un petit rire, secouant doucement la tête.

Je la suivais du regard alors qu’elle quittait sa table pour rejoindre les toilettes pour femmes. Je fis une moue contrariée, décidément, elle n’avait pas changé ses habitudes. Je passai une main dans mes cheveux en bataille, observant quelques temps ses amies. Laissant mon ouïe m’informait de son retour. Le groupe s’était remis à jouer, emplissant la salle de quelques notes légères qui comblaient le silence et couvraient les murmures de conversations. J’avais hâte de la revoir et de pouvoir lui parler. J’étais bien heureux de l’avoir trouvé ici, je n’aurais jamais cru pouvoir lui mettre la main dessus de nouveau, un petit miracle. J’avais beau ne pas être croyant, je ne pouvais m’empêcher d’envoyer un
petit remerciement au gars dans le ciel.

Mon ouïe de loup m’informa de sa sortie et je souris, commandant un nouveau verre à barman, attendant qu’elle me rejoigne, si elle le souhaitait vraiment. J’allais me saisir de mon verre quand une main curieuse vint se poser sur mon torse, me faisant tressaillir. Je pouvais sentir son souffle et les battements de son cœur. Son parfum ramena des tas de souvenirs dans mon esprit, Chaton. Ses lèvres furent proches de mon oreille et je retins mon souffle, adorant cette sensation.

Qu’avais-je pour elle ? Je souris de plus belle alors qu’elle disparaissait de nouveau, son rire résonnant toujours dans ma boîte crânienne. Je l’observai, joueur. Elle n’avait pas changé et tant mieux. Je me retins de l’attraper, préférant qu’elle vienne à moi de son plein gré, je lui laissai l’opportunité du choix, même si j’espérai secrètement qu’elle me rejoigne au bar. Ce qu’elle fit pour mon plus grand plaisir. C’était étrange de la voir là, nous n’avions eu le temps que de partager une partie de chasse et quelques baisers. Jamais je n’avais pensé discuter ainsi avec elle. Je revins sur Terre, croisant ses pupilles émeraude à l’éclat empli de malice.

« Ce que j’ai pour toi ? » souris-je, buvant une gorgée de mon verre. « Quelque chose Chaton. »

Je lui fis un clin d’œil, approchant subtilement mon visage du sien, un sourire mutin sur les lèvres.

« Je me souviens de t’avoir vu partir comme une voleuse la dernière fois Chaton. Je pense que j’ai quelque chose à récupérer. » dis-je dans un murmure.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 31 Mai - 20:21


You want it ? Take it.
"Y’a d’quoi se la prendre et se la mordre !"


Elle voyait dans son regard moqueur qu'il était déjà bien à sa place dans la partie et son regard dévia vers son sourire, et si il n'en avait pas conscience, il souriait à pleine dent même, elle n'aurait jamais imaginé s'asseoir à un bar avec cet homme, pas avec Chaton.
Mais son regard resta quelques secondes figé sur ses lèvres, faisant naître en elle d'agréable souvenir, elle se souvint surtout du dernier baiser qu'ils avaient échangé avant qu'elle ne s'envole comme une voleuse, parce qu'elle était une voleuse au fond, et il souhaitait certainement une petite revanche, à croire qu'elle avait trop chatouillé Chaton.

Assise au bar, face à lui, elle se détourna de son prédateur ou peut être de sa proie, elle ne savait plus à qui était les rôles, puis elle prit un nouveau verre, elle faisait confiance à Megan pour boire entièrement le sien, recommandant un nouveau Monaco, sans manquer de flirter avec le serveur qu'elle avait déjà rencontré sur le campus étant lui même un jeune étudiant.
Elle le faisait pour deux raisons, voir la réaction de Chaton, et parce qu'elle le trouvait vraiment pas mal...
Elle ne savait pas ce qu'était devenu Chaton depuis cette soirée, si lui était pris, il savait au moins qu'elle ne l'était pas puisque de toute évidence elle faisait du rentre dedans au barman, mais si il était libre... Alors tout dépendrait de lui et de ses choix.

Ajoutant un dernier clin d'oeil au merci qu'elle glissa à Luke, elle se tourna narquoisement vers Chaton, jouant malicieusement avec sa paille, à l'écoute de ce qu'il avait à ajouter.
Elle se demandait vraiment ce qu'il lui réservait, peut être n'était-ce pas passionnant, mais la curiosité l'avait poussée jusque ici..
Elle ricana face à son petit air mystérieux qui lui allait adorablement bien, et songea à ce petit « quelque chose »...
Peut être qu'il n'avait rien, ou peut être bien que si, qu'importe, pour le moment, elle se demandait juste où ces bêtises de grande personne allaient les mener.
Lorsqu'il se rapprocha d'elle et qu'il murmura aussi prêt de ses lèvres elle eut envie de répondre par l'acte dont tout cela s'était achevé, mais elle préféra se résigner, et surtout se moquer.
Un sourire moqueur se dessina sur ses lèvres alors qu'elle attrapa sa paille, maligne comme la peste, elle ne voulait pas tout de suite régler ce petit différend, et si c'était lui qui avait des comptes à lui rendre, il n'avait cas venir chercher son bien.

-Humhum... Eh bien.. Si tu le penses autant, tu n'as qu'à venir récupérer ce qui t'appartient, joua-t-elle tout en roulant sensuellement ses formes.

Elle savait très bien qu'en se comportant ainsi elle ne ferait que le contrarier, tout ça ne lui appartenait pas, elle ne considérait pas avoir quoi que ce soit à lui rendre, et elle le sentait, Chaton allait sortir les griffes, parce qu'elle venait d’acérer les siennes sur son égo de mâle dominant..
S'amusant de son petit effet de garce, elle passa lentement sa langue sur sa lèvre supérieure, juste histoire de les humidifier, ou plutôt pour l'agacer à nouveau.
Voir si il se rappelle que la dernière fois qu'il l'a vue, cette langue lui appartenait quasiment, et aujourd'hui, elle le narguait.

Rattrape moi si tu peux Chaton !

Elle savait qu'il devrait faire vite si il ne voulait pas perdre sa petite proie favorite, et surtout il devrait faire les choses biens avant que Luke ne se mette à rôder bien trop près de Juliette, elle n'était pas contre, c'était elle qui avait commencé à attaquer le jeune homme, mais il représentait un rival pour Chaton.
Mais pour l'instant les choses semblaient bien partie pour ce cher Chaton qui se démenait pour mener la danse, mais il était en train de perdre pied face à l'arrogance de la petite Kenney qui n'attendait qu'une chose..
Qu'il craque !



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 31 Mai - 23:32

Oops i did it again.
Andrew & Juliette

Mon regard continuait de s’attacher à elle comme à un aimant, c’était plus fort que moi, j’avais bien trop peur qu’elle m’échappe une nouvelle fois. J’arquai un sourcil alors que Chaton se décidait à s’intéresser au barman, celui-ci en semblait ravi, les petites tentatives de la jeune fille ne passèrent pas inaperçue et je pouvais entendre le loup gronder en moi, mécontent de se faire oublier de la sorte. Je fermai les yeux quelques secondes, lui intimant de se taire, je n’en pouvais plus des réactions excessives qui ne manquaient pas de me faire remarquer à chaque fois. Cette fois, je réussis à le calmer, le laissant grogner dans son coin. Je ne tomberai pas dans le panneau du mâle dominant que je pouvais être. Elle se jouait de moi, ça se voyait comme le nez en plein milieu de la figure.

Je réussis, miraculeusement, à garder un air impassible, tournant mon attention vers le garçon derrière le comptoir, l’observant discrètement. Malheureusement pour moi, il avait tout pour plaire, faisant de lui mon rival dans ce jeu avec Chaton. Mais je pensais bien avoir une longueur d’avance, un vilain sourire naquit sur mes lèvres tandis que mademoiselle jouait avec sa paille, j’en profitai pour boire une gorgée de mon verre, réfléchissant bien à ce que je pouvais lui reprendre. Une simple étreinte ou bien ce brûlant baiser qu’elle avait décidé de me voler avant de filer ? Telle était la question et je me plaisais à hésiter entre les deux. Ainsi donc, j’avais le droit de récupérer mon bien ? Un nouveau sourire, carnassier, étira mes lèvres alors que je faisais tourner mon verre sur le comptoir. Je n’allais décidément pas m’en priver.

La voir jouer ainsi me rappelait cette fameuse soirée où nous avions commencé notre partie, celle que je voulais absolument terminé en beauté. Mes hormones de mâle s’agitèrent dans tous les sens quand sa langue vint passer sur sa lèvre, provocatrice. Je me souvenais de nos baisers et je voulus soudainement regoûter au goût exquis de sa bouche mais c’était bien trop facile, elle gagnerait haut la main. Mais c’était difficile de ne pas vouloir se laisser tenter, Chaton était une merveilleuse friandise. Il fallait pourtant que j’agisse avant qu’elle ne décide à me glisser entre les doigts. Je me mordis la lèvre, face à ce choix. Voilà que j’allais encore une fois céder.

Allez mon vieux, bouge-toi un peu !

Je lâchai mon verre, rapprochant mon tabouret du sien, lançant un regard de défi au barman avant de reporter mon attention sur Chaton. Je m’emparai de sa paille que je glissai entre mes lèvres, lui piquant un peu de sa boisson, souriant sans la lâcher du regard. Je me redressai, lui laissant son verre. Je posai un doigt sous son menton, un sourire en coin se dessina sur mes lèvres tandis que mon regard brillait d’un éclair taquin.

« Oh mais je compte bien le récupérer Chaton. » murmurais-je « Et je ne vais pas me gêner pour le faire. »

Et sur ces mots, je vins m’emparer sensuellement de ses lèvres, reprenant ce qui m’était du. Je profitai de cet instant, recevant une décharge électrique des plus agréables. Je finis par rompre le contact, caressant sa bouche de mon pouce en en souriant, joueur, plongeant mon regard dans le sien. J’étais bien heureux de retrouver ce petit jeu entre nous, le prédateur et la proie, les rôles se perdaient, se mélangeaient sans cesse, ce qui rendait la partie croustillante.

« Toujours aussi agréable Chaton. » ris-je

Code by AMIANTE


Dernière édition par Andrew Carter le Ven 31 Juil - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 7 Juin - 21:22


Sweet-hurt
"Tu es tordue et torturée, ce n’est pas un défaut, c’est une force, ça fait de toi ce que tu es."


Lorsqu'elle avait ouvertement fait du charme à ce cher Luke, elle n'avait pas pour autant raté le coup d'oeil que Chaton lui avait envoyé.
De toute évidence, il agissait comme si cette situation ne le gênait pas plus que ça, ce qui eut le don d'amuser la chasseuse au plus haut point.
Cependant, elle trouva son vilain petit sourire moins à son goût, moins... Distrayant.
Le prédateur qu'il était faisait à nouveau surface.
Bien qu'au fond, c'est ce qu'elle cherchait à faire ; le provoquer. Aller à l'encontre de l'animal possessif qui sommeillait en lui, mais vu le sourire carnassier qu'il esquissa, elle comprit qu'elle état définitivement redevenue proie.
La partie ressemblait étroitement à la première jouée, à leur première rencontre, mais il était clair à l'heure d'aujourd'hui, ce qui avait changé, c'était la détermination de Chaton.
Elle était toujours la même petite garce provocatrice et joueuse, mais le jeu devenait de plus en plus dangereux pour elle, à chaque seconde qui passait, il était plus menaçant et imprévisible.
Elle releva avec satisfaction qu'il ne restait pas de marbre face à ses petites provocations, elle scruta malicieusement ces dents, torturant ce pauvre petit bout de chair qu'elle aurait bien mordillé à son tour, cette lèvre était une telle tentation qu'elle aurait pu élever cette relation au stade de « sadomasochiste », à vrai dire, ils se faisaient du mal pour rien ces deux là. Mais c'était le jeu, les règles pouvaient être tellement ennuyeuses et surtout... Sadiques.
Alors qu'il perdait un temps fou, accordé à sa petite réflexion, Juliette s'amusa une fois de plus avec ses nerfs, observant son ami avec gourmandise.. Plus qu'intéressé par la jeune Kenney, Luke la scruta de la même façon, et en toute honnêteté, on ne pouvait pas qualifier Luke de moche, bien au contraire, donc autant dire qu'elle le dévorait ainsi pour le plaisir des yeux mais aussi pour défier Chaton, et surtout pour défier Chaton.
En parlant du petit félin, il se rapprocha subitement d'elle, comme un lion sauvage saute sur sa proie, non sans jeter un coup d’œil à son rival, qui convoite de toute évidence lui aussi la belle proie... Sur laquelle il reporta son attention après avoir avertit Luke, dans un geste silencieux, de ne pas s'approcher.
Visiblement d'humeur joueuse, il s'empara de sa paille et goûta, dans une provocation ouverte, un peu de son Monaco, s'accrochant au regard l'un de l'autre, comme si leur vie en dépendait, elle n'aurait de toute façon, jamais lâché ces pupilles azures qui lui murmuraient tant de chose...
Pensant qu'il en resterait là, la brunette tomba de haut lorsqu'il posa impérieusement un doigt sous son menton, agréablement surprise, mais surtout surprise, elle ne put réagir face à ce geste qu'elle ne pouvait décrire à tel point il était intense, un frisson l’électrisa alors qu'il la fixait avec cette lueur malicieuse brillant intensément dans ses yeux, lueur qui ne lui indiquait rien de bon, si ce n'était une sorte de « punition »..
Son murmure la transcenda, c'était comme si elle venait de recevoir une décharge électrique, et qu'elle se propagea le long de ses membres, se rependant comme une douce mais puissante sensation de plaisir... A moins que ce ne soit de l'appréhension ?
Mais avant même qu'elle n'ait pu trouver la réponse à cette question, Chaton venait de fondre sur ses lèvres, elle le laissa prendre les devants, et s'étonna de cette audace qui était peu connue, à croire qu'elle avait déteint sur lui mais pas complètement, car cette douceur dont il faisait preuve était, en revanche, rare chez Juliette.
Chaton avait rapide sur ce coup là, plus rapide qu'elle et elle regretta presque la rapidité avec laquelle il venait de rompre ce léger contact sensuel, qu'il remplaça par cette délicate caresse sur le bord de sa lèvre, tout en gardant cet air joueur.
Il trouvait ça agréable ? Eh bien il n'avait encore rien vu, et cette remarque eut le don de faire sourire la petite prédatrice en elle, à son tour de jouer et elle ne comptait pas le ménager..
Elle s'amusa à faire courir sa main sur son torse, montant toujours plus haut, et arrivant à son menton, elle lui saisit le menton, et l'obligea à redresser la tête vers elle, maintenant debout, le scrutant de toute sa hauteur, ce sourire taquin aux lèvres..
Elle s'approcha de son oreille, se courbant sensuellement vers lui...

-Ohw.. Mais il y a bien d'autres choses qui sont agréables avec moi Chaton.. ronronna-t-elle avant de lui mordiller l'oreille.

Pour appuyer son propos, elle n'hésita pas à glisser son autre main sur sa cuisse, avant de remonter vers sa hanche dans une exquise caresse qui s'acheva sous son t-shirt..
Mais assez de douceur pour le moment, elle griffa sa hanche avant de lui voler un fougueux baiser qui se conclut par cette petite morsure portée à sa lèvre inférieure.

-Il ne tient qu'à toi de venir les découvrir, provoqua-t-elle dans un souffle.

Elle se réinstalla sur sa chaise, et piocha dans son verre comme si rien de tout cela ne venait de se passer, comme si la tension sexuelle entre eux n'existait plus, comme si elle n'avait jamais existé, d'un point de vue extérieur, tout paraissait banal, deux amis qui boivent un coup, mais il suffisait de croiser leurs regards.. Il suffisait d'un simple regard pour comprendre que le feu était encore ardant.

Enflamme moi, Chaton.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 7 Juin - 23:46

Jeu langoureux
Andrew & Juliette

A peine avais-je profité de mon tour de jeu que madame contrattaqua, ne m’en déplaise. Je frissonnai, sa main sur mon torse était comme une douce décharge qui m’électrifiait à chaque mouvement qu’elle effectuait. Ma peau me picotait, là où ses doigts se baladaient. Je pouvais sentir les poils de ma nuque se hérissait quand elle me saisit le menton, mon cœur battait à cent à l’heure, tandis que j’attendais une action de sa part. Je levai mon regard dans sa direction, croisant le sien, y descellant ce même éclat de malice. Je m’attendais au pire.

Son souffle contre mon oreille, je dus me mordre l’intérieur des joues pour garder le contrôle sur mes hormones. Mais Chaton était une magnifique jeune fille qui dégageait beaucoup de charme, difficile de rester pieux avec elle. Surtout après ce qu’elle venait de me dire. Je me mordis la lèvre quand son autre main vint s’aventurer sur ma cuisse. Dieu, je n’allais pas résister longtemps avec une provocation comme celle-ci. Ses dents mordillant mon oreille, un pur plaisir que je devais contenir. Chaton était décidément très entreprenante.

Je crus bien perdre pied quand elle vint griffer ma hanche, me faisant grogner de satisfaction, grognement étouffé par son baiser des plus fougueux. J’y répondis avec joie, souriant quand elle me mordit la lèvre pour le conclure.

« Wow intense… »  souris-je « Je prends ça comme une invitation… »

Je la regardai s’installer sur sa chaise, jetant un coup d’œil autour de nous, notamment au barman, lui souriant, narquois. Ce n’était pas mon genre de me vanter, je n’aimais pas ce genre de personne mais là, je ne pouvais m’en empêcher. Ma partenaire de jeu était vraiment unique et intéressante, je ne la laisserai filer pour rien au monde. Je l’observai boire, reprenant mon verre, le buvant doucement, tentant de calmer mes pulsions, affichant un air neutre.

Il fallait que je passe à l’action, je ne pouvais rester ainsi après une telle invitation de sa part. Je bus la dernière goutte de mon cocktail avant de rapprocher mon tabouret du sien, mon regard enflammé, se plongeant de nouveau dans le sien. Elle avait réveillé quelque chose en moi, quelque chose qui en voulait toujours plus, qui voulait se jeter la tête la première dans ce jeu dangereux. L’inconscience ? Le désir ? Je ne savais que dire. Je passai ma langue sur mes lèvres, réfléchissant.

« Tu comptes vraiment jouer à ce genre de jeu ici, devant ce public si attentif ? » souris-je « Tu es bien courageuse. »  

Je passai une main dans mes cheveux, en profitant pour me rapprocher d’elle, mon visage à quelques centimètres du sien. Je lui souris, d’un sourire en coin qui voulait tellement dire… Je m’emparai de sa lèvre inférieure, la mordillant avec envie alors que mes mains venaient taquiner sa taille. Je glissai mon nez dans son cou, y déposant une nuée de baisers.

« Hmm… Tu as changé de parfum depuis la dernière fois ? »

Je souris, joueur avant de me lever et de remettre mon t-shirt en place, je pris sa main dans la mienne, la faisant se lever, indiquant un petit coin tranquille au fond du bar. Je m’y installais souvent quand je devais parler de sujet sensible avec certaines personnes, c’était à l’abri des regards indiscrets.

« Si madame veut bien me suivre, histoire que je découvre ce qui est agréable avec toi Chaton » ris-je, au creux de son oreille, mordillant son lobe.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Jeu 23 Juil - 1:17


Arrogance et provocation
"Si tu ne décides pas de ton destin c’est ton destin qui décide pour toi."

Confortablement assise, ses lèvres taquinèrent la paille de sa boisson, alors que son regard brûlait d'une étrange lueur qu'on lisait rarement dans les yeux d'une femme. C'était l'effet Chaton, un Chaton qu'elle venait de scotché à son tabouret de par la force de sa réplique langoureuse et féline, après tout elle jouait avec Chaton, alors pourquoi ne pas devenir Panthère ?

Il prenait ça comme une invitation, eh bien elle n'en attendait pas moins car c'en était une, c'était un carton d'invitation à un jeu, entre Chaton et elle, rien qu'eux et personne d'autre. Un jeu en duo, pour approfondir la partie qu'ils avaient lancé, et la décision lui revenait, soit il doublait, soit il quittait.. Quitte ou double Chaton..
Mais de toute évidence, il était têtu, et bien déterminé à aller au bout des choses, il n'avait pas peur de jouer, au contraire, il se vantait de faire parti du jeu ce qui amusa quelque peu Juliette, depuis quand était il aussi prétention ?
Elle savait que dans tout ça elle n'y était pas pour rien, c'est comme si il était fier d'être Chaton, autant qu'elle était satisfaite de jouer avec son félin préféré, jusqu'à présent elle n'était pas tombée sur meilleur camarade de jeu.

En parlant de lui, il agissait paisiblement... Le calme avant la tempête, c'est ce qu'elle pensa lorsque cette lueur se raviva dans le regard de son prédateur qui avait feinté cette fausse innocence.
Elle savait qu'il préparait quelque chose, mais elle ne savait pas quoi.. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle n'allait pas tarder à découvrir ce qu'il en était de son plan féroce. Lorsqu'il avala la dernière goutte de son cocktail elle ressentit le besoin de poser son propre verre sur le comptoir, sinon elle allait le boire d'une traite... Elle avait soif, elle avait faim et pourtant c'était elle qui allait se faire dévorer, déjà le prédateur se rapprochait d'elle.
Il avait toujours ce petit air joueur qui lui plaisait tant, mais il avait aussi cette flamme, identique à celle qui avait scintillé dans son regard émeraude quelques secondes plus tôt.. Disons qu'ils brûlaient d'envie, d'un désir féroce qui allait certainement les perdre dans les limbes de l'Enfer, car à chaque pas, à chaque mouvement, chaque regard les rapprochaient un peu plus de la luxure pure et dure. Cette langue passant sur ces lèvres la fit vibrer, et ces mots taquins la firent sourire, mais il restait encore prédateur, et elle proie, alors elle le laissa venir, ce joli petit minois arborant un magnifique sourire en coin digne du plus grands des fauves, la faisant frissonner avant même qu'il n'y ait eut contact. Elle se délecta de cette morsure tendre et douce, laissant son prédateur s'amuser frivolement avant de lui répondre avec mordant.

-Il est certain que notre public est plus attentif que le précédent, mais laisse moi te dire que cette fois, je ne me défilerais pas, à moins que tu ne sache comment me maintenir en place..

Elle releva hautainement la tête, offrant à la fois son cou à Chaton, ce petit air condescendant risquait de le faire tiquer sur le fait qu'il l'avait laissé filer la dernière fois... Elle le provoquait de plus en plus souvent, avec plus de force et plus ouvertement, à croire que cette fille ne savait pas tenir sa langue, qu'elle fermait les yeux face au danger qui s'approchait à pas de loup, et pourtant non... Elle n'était qu'une insouciante qui voyait le prédateur se rapprochait, toujours plus proche, mais elle le voulait toujours plus près, elle voulait qu'il s'occupe de son cas, si il le pouvait...

Elle ria à la remarque sur le parfum, mais regretta rapidement ce contact rompu, elle aimait ses baisers papillons qui couraient le long de son cou. Reprenant une gorgée de sa boisson, elle ignora tout les autres, et se focalisa simplement sur ce regard joueur qui venait de s'emparer d'elle.
Ce souffle contre son cou la fit frémir, et cette idée d'échapper aux regards des autres l'enchanter autant qu'elle la terrifiait, qui accepterait de s'éloigner avec son prédateur ? Un prédateur même.

Reprenant sa place de prédatrice, Juliette redevint cette vilaine Panthère, elle attrapa Chaton par le col, avec un zeste de brutalité, et elle l'entraîna à sa suite vers ce recoin qui allait les piéger tout deux pendant un bon petit moment.
Son instinct en avait carrément oublié d'emporter son verre, mais tout le monde s'en foutait, un simple Monaco ne pourrait jamais lui offrir ce que lui avait à offrir son petit Chaton qu'elle tenait bien fermement entre ses griffes.
Elle le jeta gentiment sur l'une des banquettes et elle s'amusa à le dominer de sa taille, lui assis, elle debout, elle pouvait enfin profiter d'un avantage physique, prête à en démordre elle s'approcha tellement qu'il s'était apprêté à recevoir l'un de ces baisers fougueux, mais contre toute attente, elle s'arrêta, bien trop près de ses lèvres mais encore beaucoup trop loin et elle ricana

-Pas tout de suite Chaton, tu es trop pressé, railla-t-elle avant de venir mordre la ligne de sa mâchoire tout en laissant courir ses doigts sur ses reins, puis elle revint sur ses lèvres l'embrassant avec une douceur qu'on ne lui suspectait pas...
Baiser qui contrastait avec la force qu'elle mettait pour marquer son dos de ses ongles tyranniques.
Elle se détacha de lui lorsqu'elle eut finit de martyriser sa peau, puis elle s'installa à côté de lui avec cette nonchalance qui l'habitait..
Puis leur regard se croisèrent de nouveau, et si elle n'avait pas redouté les représailles jusqu'à présent, elle devait avouer que ses provocations récentes venaient d'éveiller quelque chose de nouveau chez Chaton qui l'excitait plus que ce qu'il la terrifiait. Cet intense regard faisait battre son cœur plus vite, et surtout il la faisait frissonner comme jamais et son sang battait plus fort dans ses veines...L'adrénaline ? Le désir ? La folie ? Ou tout à la fois ? Elle n'en savait rien.
Si le prédateur tournait simplement autour de sa proie, maintenant il était près à fondre sur elle.

Attaque moi Chaton, qu'on en finisse.




ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Ven 31 Juil - 14:52

Do you want it Back ?
Andrew & Juliette

Chaton revint à l’attaque, ce qui me fit sourire, sa main agrippant mon col, j’y descellai une pointe de brutalité mais ne fis aucun commentaire, préférant ricaner dans ma barbe en la voyant agir de la sorte. La dernière fois que nous avions joué à ce jeu, les rôles avaient été inversés. Voilà que j’étais désormais la proie et elle le prédateur le temps de quelques minutes, il fallait bien que je la laisse s’amuser un peu. Elle nous emmena dans un endroit bien plus tranquille, à l’abri des regards trop curieux de certains. Je fis un rapide coucou de la main à Taylor qui était désormais la bouche entrouverte. Un qui devait être jaloux, je lui fis un grand sourire avant de me retrouver jeter sur une banquette.

J’observai Chaton qui était juste devant moi désormais, me surplombant de toute sa hauteur, son regard ne lâchant pas le mien. La tension avait monté d’un cran, je pouvais le sentir, tous mes sens s’affolaient face à ce jeu qui prenait une drôle de tournure, je me demandai d’ailleurs si j’arriverai à gérer si nous continuons sur cette voie. Je fis craquer légèrement mon cou, mon regard se détournant vers ses lèvres qui se rapprochaient dangereusement des miennes. Je m’attendis à un baiser de sa part mais malheureusement pour moi, elle se jouait de moi –encore- elle ne changerait jamais.

Elle me dit d’attendre d’une certaine façon et un sourire railleur étira mes lèvres, elle était décidément bien joueuse aujourd’hui, c’était plaisant à vivre. Je sentis ses dents mordre ma peau, me faisant lâcher un grognement –heureusement, pas animal- alors que je retenais sagement mes mains, attendant que l’occasion se présente pour l’attraper entre mes griffes, la piégeant enfin. Un baiser, d’une étrange douceur, me coupa dans mes pensées et j’y répondis avec amusement, Madame faisait dans la douceur maintenant ? C’était un réel contraste avec ce qu’elle avait fait précédemment. Mais je revins rapidement sur mon jugement quand ses ongles vinrent s’enfoncer dans mon dos, geste possessif ? Je ne pouvais dire mais pour le coup, elle m’avait vraiment surprise et je dus retenir le loup, mes yeux restant –à ma plus grande joie- de leur couleur naturelle.

Je revins plonger mon regard dans le sien, le souffle court, sentant mes hormones s’agiter un peu trop.

Calme, mon loup, calme, tu n’es plus un adolescent, tu gères tout ça et tu reprends ton sérieux s’il te plaît.

Oui, il serait plus préférable que je revienne dans la partie dans une bonne posture. Je me calmais doucement, me tournant doucement vers elle, nos lèvres se frôlant presque alors que je posai une main sur sa nuque, l’emprisonnant doucement, lui faisant relever doucement la tête d’une pression des doigts de mon autre main.

« Chaton est joueuse dit-donc … » soufflais-je contre ses lèvres « Mais laisse-moi jouer un peu tiens… »

Et sur ces mots, je vins m’emparer de ses lèvres, la distrayant de ce baiser fougueux alors qu’une main curieuse vint saisir quelque chose dans la poche arrière de son jean. Je rompis l’étreinte, me reculant doucement avec l’objet dérobé. Lui lançant un regard amusé, je me mis à observer ce que j’avais saisi.

« Une carte d’étudiant au nom de Juliette Kenney, tiens donc ! » souris-je « Chaton a un joli prénom… »

Je ricanai avant de lire une dernière chose en haussant les sourcils.

« Ca boit de l’alcool sans être majeure ? Vilain Chaton, tu sais que c’est interdit ! » dis-je en me rapprochant d’elle, glissant mes lèvres jusqu’à son oreille « Miss Juliette est une petite rebelle ? Intéressant. »  

Je me reculai de nouveau, m’adossant au dossier de la banquette, la regardant, amusé, sa carte tournant entre mes doigts.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Ven 28 Aoû - 12:16


A chacun ses moyens
« Une danse, un regard, un baiser, c’est tout ce qu’on peut espérer. »


Juliette était satisfaite de l'effet estompé, Chaton avait le souffle coupé. Elle était même persuadée de l'avoir surpris de mainte fois durant cette partie là, et elle attendait de lui qu'elle lui rende la pareille. Et son instinct lui criait qu'elle ne serait pas déçue.
D'ailleurs, Monsieur revenait déjà à la charge, effleurant comme toujours, c'était lui le plus doux des deux, cette idée l'amusa subitement, Juliette était vraiment un animal sauvage à côté du petit joueur qu'elle s'était dégotée.
Tous ses gestes n'étaient que pur douceur, c'était presque tendre, mais avait l'impression que ce n'était qu'une façade... Chaton avait d'autre tour dans sa manche mais il tardait à les dévoiler.
Le laisser jouer ?
Mais c'était à lui de venir jouer, à lui de s'imposer, de venir s'emparer de la partie ce n'était pas à elle de lui offrir l'opportunité de se laisser devancer et de perdre la partie.
Sur ces mots il captura les lèvres de la chasseuse avec une fougue qu'il avait laissé de côté jusque ici, profitant de l'instant présent, elle ne fut pas assez rapide pour saisir la main qui s'était glissée discrètement jusqu'à sa poche arrière.

Chaton avait l'air tout à coup de terriblement s'amuser, oui il est vrai Juliette est un beau prénom... Mais elle préféra garder le silence, les yeux rivés sur le jeune homme...
Son ricanement et son air faussement étonné ne changèrent rien aux traits de la jeune fille, vraiment rien. Son rythme était régulier, ses lèvres ne laissaient pas passer l'ombre d'un sourire, et ses yeux... La malice venait de s'évanouir pour ne laisser place qu'au vide.
Il se glissa jusqu'à son oreille et sa voix lui parut être la plus horrible des mélodies qu'elle ait jamais entendu, cette proximité laissa la trace d'un frisson.. Du dégoût.
Elle sentait encore la pression de ses lèvres sur les siennes et le goût amer qu'elles y avaient laissé, un goût de ferraille tellement immonde qu'elle aurait préféré avoir la bouche en sang.
Sans plus de cérémonie que de mot, Juliette attrapa sa carte à la volée et quitta le coin dans lequel ils s'étaient planqués.
Glissant sa carte à sa place initiale elle revint au bar, attrapant son verre avec élégance, la boisson lui brûla les lèvres, elle avait besoin de quelques choses d'un peu plus fort.
Elle jeta un coup d’œil au barman et commanda plusieurs shot de tequila avant de s'installer à côté de quelqu'un, qui haussa les sourcils dès qu'il eut posé les yeux sur sa personne.

-Salut, j'ai deux trois questions rapides à vous poser...

Un sourire illumina son visage, alors que la perplexité se lisait sur ses nouveaux camarades. Elle demanda à Luke de déposer un verre ainsi qu'un mot à l'adresse de Chaton, il devait juste attendre quelques petites secondes, elle ne serait pas longue... Juste le temps de lui rendre la pareille.

Une poignée de minute plus tard, elle revint, un stylo entre les doigts tournoyant habilement et armée d'un sourire tout aussi radieux que le précédent.

-Alors comme ça on brave aussi l'interdit, Andrew Carter ?... elle s'approcha de lui et déposa un chaste baiser sur sa joue, ce qui n'était absolument pas du style de Juliette. Je dois bien admettre que je préfère Chaton.

Elle laissa courir ses doigts sur le torse du jeune homme avant de se laisser tomber sur la banquette, et elle scruta d'un œil amusé son camarade de jeu, elle regrettait un peu qu'il ait laissé la magie de l'anonymat s'envoler ainsi, mais elle ne pouvait rien y faire après tout.

-Alors comme ça Monsieur Carter est un rebelle aussi ? Surprenant.

La provocation était lancée, Chaton n'avait en rien l'air d'un petit rebelle, non il était à l'effigie de ses baisers... Doux et sage.
Tout compte fait, peut-être qu'elle s'en était pris à trop petit pour elle.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 22 Nov - 19:19

Sur une touche musicale
On fait tomber les masques

Voilà une toute nouvelle facette du jeu qui se présentait à moi. Chaton ne semblait pas apprécier que son identité se dévoile à moi de cette manière, dommage pour elle, j'avais décidé d'avancer dans la partie, en jouant plus pion pour quelques instants. Aucune expression ne se laissait voir sur son visage, seulement un masque d'une neutralité absolue. Elle n'aimait décidément pas quand les choses n'aillaient pas dans son sens, quelles seraient les répercutions? Je ne saurais dire mais elle n'allait sûrement pas laisser les choses couler comme ça. Elle allait vouloir reprendre le dessus, me surpasser, mener tout ça. Qu'elle fasse, qu'elle fasse, j'avais hâte de voir comment elle allait relancer le jeu.

Ses doigts vinrent s'emparer de sa carte qui était toujours emprisonnée dans ma main, je la regardais se lever, mon sourire ne quittant plus mes lèvres alors qu'elle filait. Je ne m'amuserai pas à la suivre tel un chien qui suivrait son maître, non, j'attendais une conséquence à mon acte. Elle se disait dangereuse, qu'elle le soit que je puisse rigoler un peu. Je ne pouvais pas la voir de là où j'étais, je n'avais eu que le temps de la voir se diriger vers le bar. Je n'avais plus qu'à attendre qu'elle revienne. Mes doigts tapotèrent mon genou alors que je passai une main dans mes cheveux, levant un regard curieux au serveur. Arquant un sourcil, je le remerciai après qu'il ait posé un verre devant moi. Chaton était-elle aussi généreuse? Ou était-ce un petit divertissement de sa part avant qu'elle ne revienne à l'attaque?

J'haussai les épaules avant de m'emparer de la boisson et de laisser mes lèvres y tremper. J'étais tenté d'utiliser mon ouïe de loup pour l'espionner mais c'était bien trop facile, non il fallait que je la joue réglo sinon ça ne savait à rien que je reste dans le jeu. Je posai le verre, faisant craquer mes doigts, attendant des pas qui se faisaient de plus en plus proches. Mon regard se leva et croisa celui de Juliette, un stylo tournait entre ses doigts et son sourire était revenu étirer ses lèvres. Il lui avait fallu de quelques minutes pour reprendre son air de prédatrice.

Son sourire fut contagieux. Elle avait beau prononcer ma véritable identité, je n'en avais que faire. Madame avait réussi à me démasquer, bravo. Je fis mine de l'applaudir. "Impressionnant." Je laissai ses lèvres effleurer ma joue dans un baiser qui ne lui ressemblait pas. Je reportai mon attention sur elle, posant mon coude sur le dossier, tapotant mon menton du bout des doigts. J'haussai les sourcils suite à son commentaire sur mon prénom. "Pourquoi? Andrew ne te plaît pas ou trouves-tu Chaton plus intime?"

"Rebelle? Moi?" Je ris tout simplement, secouant la tête avant de lui sourire. "Ai-je vraiment le comportement d'un rebelle? N'inverse pas les rôles Chaton, je profite seulement de faire plus vieux que mon âge." Regard amusé de ma part. "Tu vas me dénoncer? Dois-je te supplier de garder le secret?"



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Sam 19 Déc - 19:54


Hors jeu
« Dans le jeu de la séduction, il n’y a qu’une seule règle : ne jamais tomber amoureux. »


Il avait ce petit air, comme s'il réfléchissait réellement... Cet air songeur qui lui allait si bien. Ce côté intellectuel qu'on ne pouvait pas lui retirer, vraiment, Chaton n'avait rien d'une brute... Cela semblait presque évident qu'il soit d'un naturel ingénieux et c'est ce qui faisait en grande partie son charme...
Se fixant longuement l'un, l'autre, Juliette se demanda réellement ce qu'elle était en train de foutre... Elle avait souvent le jeu. Les parties elle les cotoyait et les connaissaient par cœur. Mais jamais elle n'avait trouvé un camarade de jeu suffisamment fou pour élever la partie à ce niveau-là. Elle n'était jamais sortie de ses limites, elle n'avait jamais vu au-delà du jeu.
Un prénom, souvent faux, et c'était tout ce qu'elle gagnait en dehors du jeu lui même... Mais là, c'était purement sincère. Peut-être trop honnête pour la sournoise joueuse qu'elle était.

La remarque sur son prénom l'intrigua manifestement, ce qui eut le don d'amuser quelques peu la jeune chasseuse, qui hésitait tout à coup sur la réponse à donner...Chaton, c'est vrai que c'était plus intime et surtout, ça sonnait comme une petite provocation perpétuelle qui donnait vie à la partie. Qui faisait vivre la partie comme jamais.
Et Andrew... C'était la personne plus que la proie... Au fond, il lui était inconnu ce garçon, elle ne savait rien de plus si ce n'était son identité.Restait plus qu'à découvrir l'homme.

S'approchant un peu de son verre, Juliette plongea ses lèvres dedans, sachant pertinemment que la boisson ne lui appartenait pas vraiment.
Mais au point où ils en étaient, elle pouvait bien se permettre une telle fantaisie... Juliette était légèrement troublée, bien qu'elle n'en montre rien, elle n'en pensait pas moins...
Est-ce que ça faisait de lui quelqu'un de spécial ? Plus intéressé par la fille en soi que par la prédatrice ?
Décidément, cet Andrew avait une manière de jouer bien à lui et étonnamment, cela ne déplaisait pas à la jeune fille qui n'espérait qu'une chose. Qu'il ne s'attache pas à autre chose qu'à la prédatrice, qu'il en reste au souvenir de Chaton.
Parce que la séduction est un jeu où l'on risque constamment de s'y brûler les lèvres et le cœur, il est nécessaire de savoir jouer avec le feu, d'apprendre à manier l'élément sans jamais se cramer les ailes.

-C'est ça... Disons que Chaton c'est plus intime ça nous rapproche... Andrew... Je ne sais pas qui il est.

Un sourire taquin accrocha ses lèvres. Juliette appréciait les gens qui, comme elle, savait jouer avec la subtilité des mots.
Elle voulait voir si Chaton était aussi capable de voir la nuance entre Juliette et Chaton.. L'un étant une partie de l'autre.

-Non c'est vrai, t'es plutôt du genre pacifiste, un peu profiteur du coup, mais il y a trop de douceur en toi pour que tu sois un rebelle...

Ses sourcils s'arquèrent un peu alors qu'un sourire vint fendre son visage.

-Moi ? Une rebelle ? Hm... Je ne pense pas non... Ou alors il faudra me dire en quoi...
avant de rire un peu. Rassure toi, Chaton pas besoin de te faire vivre un supplice pour ça... Embrasse moi et scellées seront mes lèvres sur ton secret.

Elle disait surtout ça pour le jeu. Les dés étaient lancés, mais le jeu était très loin d'être fait... La roulette était lancée et la boule tournait inlassablement. C'était à lui de jouer maintenant.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Ven 12 Fév - 12:19

Sur une touche musicale
On fait tomber les masques

Voilà que Chaton se décidait à jouer avec les mots. Cela ne me dérangeait pas, c’était un autre jeu qui demandait plus de subtilité, plus de réflexion, mais qui captivait toujours autant. Je l’observais boire sans piper mot, mes doigts tapotant toujours ma joue mangée par ma barbe. Je me demandais où cette partie-là du jeu allait nous amener, nous nous étions aventurés sur une pente dangereuse sans vraiment penser à la suite, c’était ce qu’il y avait d’amusant avec elle, les conséquences n’était que futiles détails. On s’amusait et on assumait par la suite.

Un sourire en coin étira mes lèvres alors que je me redressai quelque peu, ne la quittant pas des yeux, observant la moindre de ses mimiques. Il était vrai que nos prénoms ne nous disait rien, nous nous étions connus par le surnom Chaton, entamant un jeu qui semblait ne tournait qu’autour de ce surnom, le reste n’était que poussière dans le vent. « Juliette. » Je laissais ce son nouveau roulait le long de ma langue avant de s’échapper dans un quasi murmure. « Je ne sais pas qui elle est non plus. » Et je ne voulais pas le savoir, me faire plus intime avec cette fille pourrait me faire courir à ma perte, chose que je ne souhaitais pas. Derrière ses airs de simple séductrice, elle pouvait se montrer dangereuse, comme tous les félins de ce monde.

« Trop doux ? C’est vrai que la gente féminine préfère les bad boy aux gars bien. Etrangement, tu es encore là devant moi, à vouloir jouer. » souris-je. Je n’étais pas aussi taquin qu’elle ou aussi séducteur, j’aimais qu’elle mène le jeu par moment, mais je n’hésitais pas à inverses les rôles par moment, nuançant le plaisir, la partie. « Toi ? Rebelle ? Sûrement. Je n’ai pas de grandes preuves sous la main, mais ne me laisses pas croire que tu es une fille sage. » Ça serait se payer la tête de tous.  Elle avait le profil type de la petite garce étudiante qui aimait se jouer des gens, ne faisant pas attention aux conséquences. Moi quand j’étais encore au lycée en soit. Et ça m’amusait de jouer avec ce type de personnes.

Je me penchai vers elle quand elle me mit au défi de revenir l’embrasser pour cacher mon secret. Un sourire aux ombres carnassières étira mes lèvres tandis que je secouai la tête. « Tu penses que ton secret sera en sécurité ? Qu’un baiser suffirait à cacher le mien et le tien ? » Murmurai-je, mes lèvres frôlant les siennes, mon sourire ne se fanant pas le moins du monde. Je n’avais aucune idée d’où ce jeu allait nous emmener, mais je ne dévoilerais pas si facilement mes cartes. « Qui te dit qu’en scellant les tiennes, tu scellerais les miennes hm ? » Je finis par l’embrasser brièvement, ne cherchant pas à lui donner trop de satisfaction.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Dim 20 Mar - 14:00


Sur une touche musicale
« Les illusions sont parfois ce qu'elles semblent être et parfois elles ne sont qu'illusions »


C'était à la limite de l'indécence de faire rouler son prénom d'une telle manière. Un murmure, plus puissant encore qu'un cri... Plus percutant et plus... Excitant.
Juliette n'avait encore jamais entendu personne prononcer ainsi son prénom, ça paraissait peut-être bête mais ça changeait tout.
La vérité c'est qu'ils étaient de purs inconnus l'un comme l'autre. Le flirt d'un soir ou peut-être plus. Mais leur relation ne relevait ni de l'amitié, ni de l'amour. C'était plutôt le mélange délicat de désir et de jeu.
Le genre d'histoire qui en mènent plus d'un à leur propre perte, à force de tourner en rond, on finit par perdre tout repère et il est déjà trop tard quand on comprend qu'on est prisonnier d'une spirale infinie.

« Mais dis moi, Chaton... Penses-tu vraiment qu'il y ait quelqu'un en ce monde qui connaisse vraiment Juliette ? Ou même Andrew... ? » La question pouvait s'avérer piégeuse et la jeune séductrice voulait savoir... Elle attendait bizarrement beaucoup de sa réponse, comme si la décevoir se révélait être un échec... Pas pour lui, mais pour elle. Comme si l'erreur ne lui était pas permise parce que ça reviendrait à dire que Juliette avait commis une erreur quelque part en le pensant clairement à la hauteur... Revenant à lui et à leur douce conversation, le sourcil de la belle se arqua à sa remarque. Elle ne savait pas si elle devait se sentir outrée voire vexée ou si elle devait en rire.

« Je rêve ou tu viens de faire de moi un cas général... ? » Son ton malicieux cachait clairement une menace naissante, on identifie pas Juliette à une simple femme. Une simple femme n'aurait pas jouer aussi habilement avec lui, elle aurait cherché à approfondir les choses. Chaton n'est peut-être qu'une facette mais elle apportait déjà plus que tout les prénoms qu'il a pu un jour prononcé en songeant à l'amour. « J'ai dit que tu était trop doux pour être un rebelle... Je n'ai pas dit que je n'aimais ça... Puis je ne suis pas du genre à abandonner une partie, si je joue, je fais au moins l'honneur d'aller jusqu'au bout... Surtout quand le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

Penchant nonchalamment la tête sur le côté, un sourire ravageur illumina son visage, avant qu'un rire malicieuse ne s'échappe de ses lèvres.
« Sage ? Chaton, personne n'est sage. Tout du moins, je ne suis plus sage depuis que j'ai l'âge de faire des bêtises... Mais ça ne fait pas de moi une rebelle pour autant... » comme un défi, Juliette ramena son verre à ses lèvres, amusée de la réplique.
Aussitôt que ses dernières paroles moururent sur ses lèvres, la chasseuse compris qu'elle était subitement proie et qu'il avait visiblement faim. Voilà comment on rallumait un feu qui n'était plus que braise. Le laissant faire, Juliette laissa leur souffle se mêler alors que ses paroles venait trouver refuge sur les lèvres de la jeune fille.
Le furtif baiser qu'il déposa ensuite l'amusa sensiblement alors que ses doigts se glissèrent sous son menton, râpant contre sa barbe dans un contact électrisant.
« Mais qui a dit que je voulais sceller tes lèvres.. ? Chaton, mon secret n'a même pas d'intitulé... Je ne suis pas celle que je prétends être ou je ne prétends pas être celle que je suis ? Quel intérêt y a-t-il à cadenasser tes délicieuses lèvres ? »

Le secret n'était qu'une image dans tout les cas, Juliette n'était pas seulement Juliette et Chaton était plus que Chaton. Dans les deux cas, il y avait plus, toujours plus derrière une seule et même femme. Qui ne voudrait pas découvrir qui se cache réellement derrière une seule identité ? Comment ne pas piquer une curiosité à vif avec un tel secret ?
L'homme est curieux de nature, il veut savoir et il veut comprendre... C'est autant une force de n'être personne que n'être tout le monde tout en étant unique.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Mer 6 Avr - 19:39

Sur une touche musicale
On fait tomber les masques

Décidément, ce petit jeu m’amusait beaucoup. Jamais, je n’aurais pensé trouver une telle partenaire pour entame une partie comme celle-ci. Je ne pensais plus jouer tout court. Chaton était une petite pause, une grande même, dans cette vie que je n'aimais. Je n’avais plus le temps pour rien et mes amis n’étaient que de simples pions. Et encore, je n’avais pas de chance en amour. Mais je n’allais pas m’étendre sur le sujet. Le plus important, à cet instant, était la jeune femme qui se trouvait à mes côtés, prête à ne faire qu’une bouchée de ma personne. Oublions Juliette, focalisons-nous sur Chaton.

Un sourire mutin étira mes lèvres. Voilà qu’elle me contredisait, encore, quelle surprise. Elle jouait avec mon égo de mâle qui avait tendance à se fixer pour un rien. Mais le joueur avait pris place et ne laissait rien paraître sur ses traits. Mais, mademoiselle a le don du compliment pour embaumer les cœurs. Voilà qu’elle me dit que je vaux le coup, il y avait intérêt, sinon pourquoi une telle perte de temps ?

Je ne pus empêcher un frisson de parcourir ma peau lorsque ses doigts délicats se glissèrent sous mon menton mal rasé, forçant mon regard à rester dans le sien. Chose qui ne fit qu’agrandir mon sourire, déjà plus que taquin. Le loup semblait aussi s’amuser de cette petite partie, grondant joyeusement en moi, demandant à ce que je m’implique plus dans le jeu. Il n’avait pas la patience de l’humain pour ce genre de choses.

Attention, Chaton laissait échapper des questions philosophiques. Je n’allais pas me perdre sur ce nouveau terrain de jeu, je n’allais pas me dire stupide, mais je n’étais pas assez expérimenté pour m’aventurer sur cette pente glissante avec elle, j’étais sûr de perdre en quelques minutes, de quoi m’humilier. J’attrapai ses doigts d’un geste rapide pour garder sa main dans la mienne. Mon regard bleuté brillant malicieusement, cherchant quelques croustillants dans ce regard félin. Hélas, elle cachait trop bien son jeu pour que cette ridicule technique fonctionne. J’avais eu l’audace d’essayer au moins.

Je me redressai légèrement, ouvrant la bouche pour rétorquer quand un raclement de gorge vint me couper dans mon élan. Je fronçai les sourcils et tournai mon attention sur le batteur du groupe. Qu’est-ce qu’il me voulait encore ? Je lâchais chaton pour me consacrer pleinement à cet abruti. « Hey Drew. On va partir, mais faut que tu viennes nous aider avec le matériel. On n’est pas tes larbins, alors lâche ta donzelle. » J’arquai un sourcil, mes dents grinçant sous l’agacement soudain. Il y avait toujours quelque chose pour briser l’instant. « J’arrive. »

Et il disparut. Je me tournai de nouveau vers Chaton. « Karma est contre nous aujourd’hui Chaton. Mais ce n’est pas pour autant que je mets fin à notre partie. » Je me saisis de ses lèvres dans un baiser passionné, loin de celui délicat de tout à l’heure. « La partie est loin d’être terminée. » Je lui offris un dernier regard brillant de malice, avant de quitter notre petit espace pour aider les autres à charger.

HRP:
 




©️ Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Juliette Kenney

avatar

Humeur : Joueuse
Messages : 144
Réputation : 8
Date d'inscription : 14/01/2015

MessageSujet: Re: Sur une touche musicale | Andrew & Juliette   Jeu 7 Avr - 18:09


La Passion du jeu
« Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser ce qui nous lie. »


Juliette se doutait pas mal que Chaton ne prendrait pas le risque de répondre à cette question. Ce n'était de toute façon pas ce qu'elle attendait de lui. Qu'il réponde à toutes les questions ne l'intéressait pas vraiment, Juliette attendait autre chose de son camarade de jeu.
Elle s'attendait à ce qu'il comprenne le jeu et qu'il ose en changer les règles comme il l'avait déjà fait à de nombreuses reprises...
Justement, la surprise passa furtivement sur les traits de la brune face à la vivacité de son geste... Ce geste... Si... Doux. Et d'une chaleur surprenante qui en étonna Juliette. Ce contact rependit en elle une délicate chaleur en total contraste avec le frisson électrisant qui lui parcourait l'échine.

Cette drôle de sensation la fit gentiment sourire alors que leurs pupilles maintenaient leurs deux regards. Il semblait chercher des réponses dans les pupilles émeraudes de la chasseuse, du moins c'est ce que Juliette lisait à travers la lueur scintillant dans son regard océan. Une malice lueur courait sur ses iris et pourtant Juliette restait la plus joueuse des deux, son regard lui renvoyait la flamme d’espièglerie qui brûlait dans leur échange.
Cependant, la flamme attisée par ce petit jeu dangereux fut froidement réduit à néant par la présence d'un troisième individu.

Aussitôt qu'il eut fait part de sa présence, les deux jeunes séducteurs prirent leurs distances. Profitant de cet instant pour retourner s'affaisser dans son siège, tenant son verre toujours en main alors qu'on conviait le fameux Andrew à venir prêter main forte à ses camarades.
Juliette eut automatiquement une grimace à l'évocation  de ce surnom qu'elle trouva inapproprié à sa personne... La donzelle pourrait lui déboîter l'épaule si elle le voulait et pire encore...
Chassant d'un regard noir ses pulsions meurtrières, Juliette toisa le garçon disparaître en silence avant d'offrir un regard plus souple à Chaton qui reportait finalement son attention sur elle.

Satisfaite de cette promesse de retrouvaille, Juliette pensa qu'il allait s'effacer avec un simple clin d’œil guilleret mais c'était penser à tort que de croire qu'il s'en irait avec un chaste au revoir.
Le baiser qu'il lui offrit promettait bien plus que les mots en eux mêmes ça n'avait rien de sage ou de doux.
Répondant à son petit regard par un sourire en coin, Juliette attrapa son verre en scrutant la silhouette harmonieuse de Chaton s'éloigner d'elle. Attendant qu'il ait disparu, Juliette ne put s'empêcher de perdre son sourire en voyant l'importun qui s'était chargé de rappeler Drew à la réalité en train de ranger ses fils... Le voilà étrangement seul.

S'approchant de lui avec un sourire ravageur, Juliette se pencha doucement vers lui l'air de rien.

-Salut mon joli, alors comme ça on a un problème avec la « donzelle » d'Andrew ?

Juliette se forçait clairement pour prononcer son véritable prénom de ce tendre Chaton qui avait bien grincé lorsqu'il avait subitement fait irruption durant leur entrevue privée.
Le regard las et hautain qu'il lui lança eut raison de la gentillesse de la chasseuse qui lui lança un furtif mais précis coup entre les côtes. Pour toute réponse le batteur étouffa un grognement de douleur alors que Juliette affichait toujours ce même petit air innocent.

-Après à traiter les « donzelles » avec plus de respects, on ne sait jamais sur qui on peut tomber.

Tapotant amicalement son épaule, Juliette retourna voir ses amies toujours aussi confortablement installées à leur tables. Voilà que les bonnes vieilles affaires reprenaient.



ω I have the simplest tastes. I am always satisfied with the best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur une touche musicale | Andrew & Juliette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur une touche musicale | Andrew & Juliette
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» [Débat] Une comédie musicale ?
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Centre ville :: Restaurants / Bars-
Sauter vers: