AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
25 mai 2019


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Andy Turing

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
11 mai 2019


Richard Turner

►►►◄◄◄


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes



Classement au
27 avril 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Richard Turner



Classement au
13 avril 2019


Therence Garnet

►►►◄◄◄


Peter Hale

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
30 mars 2019


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Arizona Blake



Classement au
16 mars 2019


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Amadeï Caïmbeul



Classement au
2 mars 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Wesley Beaumont

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
16 février 2019


Andy Turing

►►►◄◄◄


Vicky Anderson

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
2 février 2019

Therence Garnet


►►►◄◄◄

Amance Jouve


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
19 janvier 2019

Arizona Blake


►►►◄◄◄

Wesley Beaumont


►►►◄◄◄

Mederick Ravendorne




Classement au
5 janvier 2019

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Andy et Alessandro


►►►◄◄◄

Tobias Rapier





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez
 

 [Event Tisseuse] Sombre mystère

Aller en bas 
AuteurMessage
Stiles Stilinski

Stiles Stilinski

[Event Tisseuse] Sombre mystère Symbol24
Alias : Pixie Wood
Âge du personnage : 18 ans
[Event Tisseuse] Sombre mystère Scott_10
Messages : 463
Points : 525
Réputation : 48
Date d'inscription : 17/11/2014

[Event Tisseuse] Sombre mystère Empty
MessageSujet: [Event Tisseuse] Sombre mystère   [Event Tisseuse] Sombre mystère EmptyDim 31 Mai - 19:25



Une ombre effrayante

« Feat. Iris »




Une douleur lancinante me tord le poignet : la marque. Sans même la regarder, je peux le sentir : elle est noire comme les ténèbres, comme le Nogitsune qui avait pris possession de moi. J’ai l’impression d’être à nouveau soumis à ses énigmes et comme un imbécile, je m’efforce à les résoudre comme si une seule mauvaise réponse pouvait m’empêcher de respirer.

Trente-deux demoiselles, toutes de blanc vêtues, sont assises sur un banc. La bavarde est au milieu, qui est-elle ?

La langue.

Je sais pourtant qu’il n’est plus là, mais je ne parviens pas à me défaire de cette sensation désagréable, comme si j’étais constamment épié. Comme si je rêvais éveillé, ou plutôt je cauchemardais éveillé. Et même si ça va beaucoup mieux depuis que Derek a recouvré la mémoire, nous avons encore du mal à retrouver nos repères et je ne sais comment me confier à lui. Sous cette apparence d’adolescent, il ne parvient pas à me rassurer comme il le faisait avant. Alors quand je me réveille après un énième cauchemar où le hurlement de Kenza m’extirpe du sommeil, mon premier réflexe, celui de me blotti contre Derek, n’a pas du tout l’effet escompté. D’abord parce que je ne rencontre pas ce corps qui n’avait besoin que de sa chaleur pour me réconforter et ensuite parce qu’il ne réagit pas. Et ça, pour le coup, ce n’est normal du tout. D’habitude, son corps a au moins le réflexe de m’envoyer bouler, et lui s’efforce de forcer son corps à retrouver nos habitudes. En tout cas, mémoire ou non, mon agitation aurait déjà dû le réveiller. Non, quelque chose cloche.

Je m’habitue péniblement à la lumière du jour qui inonde la chambre. Nous aimons nous réveiller avec le soleil et dans l’obscurité, je galère toujours à faire comprendre à mon corps qu’il doit se bouger. Bref, je m’habitue, cligne plusieurs fois des paupières, puis je me redresse et me tourne vers mon Big Bad Wolf. Il dort encore, mais son sommeil est troublé. Il semble osciller entre le loup et l’humain et j’ai beau l’appeler, rien n’y fait. J’hésite un instant puis j’ose même lui mettre une baffe, puis deux. Toujours rien. Merde. Un coup de poing. Il se réveille toujours avant que je le frappe du poing…mais pas cette fois. Derek…que se passe-t-il ?

J’appelle Ruby. Elle répond, c’est déjà ça, mais je la sens fatiguée et très inquiète. Elle m’avoue qu’elle ne se sent vraiment pas bien. Peter non plus ne se réveille pas. Elle m’annonce qu’elle va venir chercher Derek et me dit que je devrais rentrer voir comment se portent mon père et Malia. Je regarde longuement Derek. Ruby le protègera, je le sais alors j’accepte. Je prends tout de même le temps de prendre une douche, non par excès de propreté mais par besoin de remettre mes idées en place. J’enfile ma chemise en pestant contre ces foutues idées qui ne veulent pas se ranger. Je commence à avoir des hallucinations. Foutu renard. Qu’as-tu donc fait à ma tête avant de nous quitter ?!

Je ne peux pas prendre la voiture dans cet état. C’est beaucoup trop dangereux. Bon alors, si je veux aller au plus vite, je dois couper par la forêt. Je dois atteindre le manoir pour bien repérer ma direction. Aller, c’est parti ! Par principe de précaution, parce que quelque chose ne tourne pas rond ici, c’est une certitude, je récupère ma batte de baseball qui tient habituellement compagnie à la Jeep, et j’enfile mon sweat rouge parce qu’il fait froid !

Derek serait plus rapide que moi, c’est sûr, mais je rejoins rapidement le manoir. Même s’il fait jour, je me sens oppressé comme en pleine nuit. Mais que se passe-t-il ? Ah, voilà le manoir ! Le simple fait de le voir me rassure. Il annonce ma vie future aux côtés de Derek. Le chantier suit son cour. Les plans dessinés par Chad sont vraiment beaux. Bon, depuis le manoir, je dois prendre…cette direction. Okay, on y re…c’était quoi ce bruit ?!

J’empoigne fermement le manche de ma fidèle batte et j’avance vers ces étranges gémissements ; je suis méfiant : qui ose s’installer dans ma futur maison ? Oui, MA maison. Deal with it, I am in love with Derek Hale ! Bande de rageux! Nah! Jaloux…. Donc, je disais, méfiant. Je suis méfiant. Efin presque. Ces gémissements sont plaintifs. Est-ce quelqu’un touché par cette chose oppressante qui plonge la ville dans un cauchemar ambiant ?

J’avance prudemment jusqu’à découvrir une jeune femme tapis dans un coin protégé du vent, vraisemblablement terrorisée. Je baisse la batte et avance doucement à demi accroupi et tendant la main.

« Hey, viens, n’aies pas peur. Je suis là maintenant. Tu n’es plus seul.

Quand elle ose me rejoindre, j’ai retiré mon pull et je le pose sur ses épaules que je frictionne. Elle est paniquée ? Mais que se passe-t-il encore dans cette ville bon sang ?!


© Fiche by Mafdet / Image by Marciana



[Event Tisseuse] Sombre mystère Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t75-sarcasm-is-my-only-defense-termine http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t76-do-you-find-me-attractive
 
[Event Tisseuse] Sombre mystère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Plume Sombre [Journaliste]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Manoir Hale-
Sauter vers: