AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
14 octobre 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄br />
Maxine Evans


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
30 septembre 2017

Caracole O'brient


►►►◄◄◄br />
Ruby & Peter


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
15 septembre 2017

Therence Garnet


►►►◄◄◄br />
Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
2 septembre 2017

Éris Blackmoon


►►►◄◄◄

Mafdet Mahes


►►►◄◄◄

Merisha Gunder




Classement au
23 août 2017

Mathieu Lamy


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Lun 1 Juin - 21:17



ÉQUIPE 1

Vous devez respecter l'ordre suivant pour RP:

Charlie Crowley
Matrim Damodred
Liam Dunbar

Il existe une légende oubliée. Nul ne sait son origine, ni quel pays l’a vu naître. Certains parlent de l’Irlande pays de légendes par excellence, d’autres de la Chine. Cependant vous trouvez des gens vous affirmer que cela a débuté dans les forêts primaires de la grande Amazonie du temps des Maya. Alors, légendes Celtes ? Asiatiques ou précolombiennes ? Ou rien de tout ça ? Mais comme toutes légendes, celle-ci évolue, voyage et se transforme pour s’adapter à vos envies, comme à vos plus grandes frayeurs.

Un journal underground parle d’un phénomène étrange. Une fête foraine étrange mêlant carnaval, foire et rave party qui ouvrirait ses portes à minuit, quelque part dans la forêt de Beacon Hill, la nuit de la pleine lune. Seuls les plus chanceux peuvent la trouver.

Situation de départ :

Vous devez impérativement suivre ce qui est dit pour votre personnage. Merci de lire et d'en tenir compte dans votre RP. Lisez aussi les contraintes de vos partenaires, pour également en tenir compte. Ce RP se passe "sous contraintes" dont voici la situation initiale. D'autre astreintes vous seront imposées via des lancés de dés. Le jeu est de voir comment vous vous en sortez avec ces situations imposées.

Charlie Crowley trouve cette feuille de chou sur une table qu’il débarrasse dans le restaurant où il bosse, alors que la serveuse a pété un câble et s’est barrée en plein service. L’ours est passablement énervé, il en a sa claque de ce boui-boui où il se fait exploiter. Il ne rêve que d’une chose : sortir pour s’amuser et s’aérer la tête.

Matrim Damodred n’est pas dans son assiette depuis qu’il a retrouvé son petit copain salement amoché par des chasseurs fanatiques. Son don lui joue des tours. Quand, il tombe sur ce journal clandestin, les images qui s’imposent à lui, le laisse angoissé. Il voit une grille accueillante qui annonce une fête foraine. A travers les grilles, il observe des gens qui s’amusent sur des manèges. Mais une fois entré… le décor change pour ressembler aux prémices de l’enfer. Ceux qu’il voyait s’amuser, sont en train de souffrir par d’atroces tortures. Les portes se sont refermées dans son dos. Matrim est pris au piège. Quand il reprend ses esprits, une cliente s’impatiente à la caisse de sa boutique photo.

Liam Dunbar passe de l'euphorie à la mélancolie. Ses sautes d'humeur qui deviennent trop fréquentes commencent à exacerber ses relations avec ses amis du lycée ou avec ses parents. Lui-même ne comprend pas ce qui lui arrive. Une minute il semble trépigner d'impatience, attendant il ne sait quoi et l'instant suivant il est déprimé comme s'il était condamné à mort. Il est un trop jeune loup pour savoir que sont caractère naturel, fait de lui un loup réceptif aux changements surnaturels. Sur une engueulade maternelle, Liam claque la porte avec un "Je me casse de cette ville!" si caractéristique des ados en mal d'être...

Les conditions :

- Vous ne vous connaissez pas. A vous de trouver le moyen de vous rencontrer de la manière la plus plausible qu’il soit.
- L’ordre de RP sera : Charlie, Matrim, puis Liam.
- La pleine lune est pour ce soir. Votre RP part de cette journée et s’arrêtera au lendemain matin max.
- L’event sera clos le 1er juillet RP fini ou pas. Le vote commencera à ce moment là.
- Pensez que vous jouez en équipe. Soyez inventifs, mais aussi réalistes. Ne tirez pas la couverture à vous, restez raisonnable sur vos pouvoirs et capacité. Jouez le jeu pour que nous pussions nous régaler à vous lire.
- RESPECTEZ les consignes que l'on donne à votre personnage, tenez compte des contraintes de vos camarades de jeu.
- Lisez et tenez compte de ce qui est dit dans les RP précédents. Soignez votre écriture, car vous allez être lu par les autres qui devront voter à la fin de l’event.
- Seule une équipe complète peu passer les grilles de la fête. Certain de vos camarades risque de ne pas vouloir venir... Saurez vous les convaincre? Et inversement, bien évidement.
- IMPORTANT : Quand vous avez tous RP une fois, c'est à dire après chaque réponse de Liam, Chuck Norris viendra vous voir. Attendez son message ! Il vous dira quel dé lancer. Tous posts de trop sera effacé.
- INTERDICTION de poster avant le 2 juin et c'est à Charlie de commencer.




© Fiche by Mafdet MAHES

News paper :
 

Posté ce soir pour que vous puissiez y réfléchir des à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar

Messages : 331
Réputation : 155
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Mar 2 Juin - 22:47


 
Full Moon Carnival

 

 


 

 
Charlie traversa la salle du restaurant, le pas large et lourd de son exaspération. La table sale, chargée de ses restes de repas, le narguait, il en avait la conviction. Malgré sa mauvaise volonté évidente, les assiettes et les couverts finirent par glisser sur son plateau dans un fatras de vaisselle malmenée. Il entendit pester son patron depuis la cuisine mais il ne se retourna pas. Rien à foutre que sa façon de débarrasser ne lui plaise pas. Il avait prévenu : jouer les boniches, c'était pas son boulot. En guise de protestation, l'ours n'avait pas non plus ôté son tablier crasseux, indifférent aux regards dégoûtés que lui jetaient certains clients. Pas sa place ici. Les sourires polis, la cordialité, c'était pas son truc. Depuis tout à l'heure, il se contentait de vagues grognements en guise de réponse à toute question posée et même les plus imprudents n'osaient plus rien lui demander. Faire le service. Il lui en foutrait, du service.

Tout ça, c’était la faute de Jenny. On n’avait pas idée de planter tout le monde comme ça, en plein milieu du rush !  En fait, à bien réfléchir, il aurait dû la suivre. Surement qu’elle aurait eu un plan plus marrant que la morne journée de boulot qui l’attendait. Ras la casquette de ce crétin de patron, de ce bouge miteux et de cette bouffe dégueulasse. Il ne s’était jamais vu comme un chef 3 étoiles, les hamburgers lui convenaient très bien, mais on avait ses principes quand même… Ne pas empoisonner le client avec une viande douteuse en faisait parti.

De mauvaise grâce, le jeune homme passa un chiffon sur la table, chassant les dernières miettes. Ne restait plus que ce vieux journal qui lui fit lever les yeux au ciel. Il s’apprêtait à le balancer sans plus de façon avec le reste des ordures quand son regard fut attiré par un des articles.

L’ours laissa tomber son plateau sur la table voisine, indifférent à son boulot en cours et aux clients qui tentaient timidement de lui faire signe. D’un geste un peu brutal, il lissa le bout de papier chiffonné avant de se pencher par-dessus. Un fabuleux parc d’attraction, hein ? Charlie était peu curieux de nature, il se contentait de suivre le sens du vent, mais il aimait les fêtes. Enfin, il aimait surtout y foutre le bordel avec ses potes, mais c’était tout comme.

« Crowley, qu’est-ce que tu fous ?? »

Les traits du jeune homme se crispèrent une seconde alors que, sans y penser, il glissait l’article déjà oublié dans la poche de son jean. Il avait d’autres préoccupations pour le moment. Genre casser la gueule à Eddie. Après tout, il n’était plus en cuisine, seul territoire où il acceptait de se soumettre à l’autorité d’un minable. Et il avait comme l’impression que le patron allait chercher la merde. Une haleine chargée aux relents de clope écœurants l’accueillit quand il fit volte-face. Sans doute excédé par son… manque d’enthousiasme, le cuistot délaissait ses fourneaux. Il aurait mieux fait d’y rester.

« A quoi tu joues abruti ?? Ramasse ce foutu plateau ! »
 

 © Mafdet MAHES
 


Dernière édition par Charlie Crowley le Mer 3 Juin - 12:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Mer 3 Juin - 8:50




Full Moon Carnival

Liam, Charlie et Matrim
Je fais des cauchemars, encore… J’avais été épargné par la tisseuse, même si j’avais vécu les cauchemars des autres, et je m’étais estimé privilégié, au vu de ce que j’avais capté chez les autres. Mais suite à ça, il y avait eu cette nuit merveilleuse dans les bras de Matthias, suivit de ce matin horrible ou il avait disparu. Il était là, de nouveau, grâce à Chad et Mick. Mais dans quel état ! Depuis j’étais aux petits soins pour lui, et je ne dormais pas beaucoup. J’essayais tant bien que mal de lui cacher, mais il reste un loup, lui mentir est mission impossible…Mais je craignais tellement pour lui, j’avais envie de le protéger, de le surveiller, pour qu’il ne lui arrive rien. Et aussi de le couvrir de cadeaux… Seulement ce n’est pas en tirant quelques portraits et en faisant des photocopies que je pourrai le couvrir de présents comme j’en avais envie. En parlant de présent, le mien me paraissait lourd, en ce moment. Je devais me rendre à l’évidence, j’avais été beaucoup plus affecté par tout ça que je ne l’aurai pensé.

Je crois que je me réfugiais dans l’utilisation de mon don, j’en avais conscience. Cela me donnait l’impression de pouvoir agir, d’avoir du pouvoir, de pouvoir décider, choisir. De plus en plus je l’utilisai et de plus en plus il semblait croitre, notamment grâce à nos entrainements, Maxence et moi. J’avais cru sentir comme une pointe de jalousie de la part de mon Matthias, mais je l’avais rassuré : Maxence était hétéro, il n’avait rien à craindre de lui ou de moi. Les billes rouges, noires, et bleues ne me suffisaient plus. De plus en plus je glanai et stockai des émotions, les exacerbant en les concentrant encore et encore dans des billes de différentes couleurs. Une fois ou deux, ma « bestiole » m’avait échappé, et je m’étais retrouvé au sol, un bleu au ventre et au visage, avec la sensation de me réveiller après un malaise vagal.

Un jeune homme dégingandé vint me rappeler au présent.
-je peux vous laisser des flyers ? C’est pour une soirée fluo…
Je lui souris, haussant les épaules.
-pas de soucis, tu peux même en scotcher un sur la devanture.. Pendant qu’il s’exécute, je place la pile de flyer sur le comptoir, près de l’annonce de baby Sitter. J’avais moi-même déchiré deux des 10 numéros que la jeune fille avait prédécoupé sur l’annonce, en voyant qu’elle n’avait pas de touche. Un peu d’espoir, c’était mieux que rien et elle avait eu le sourire en voyant qu’elle avait au moins intéressé deux personnes.
Mais alors que je déplace la pile de flyer, je remarque un journal, plié en deux, qui s’en échappe. Je m’apprête à le prendre pour le rendre au jeune, et je pose donc ma main dessus…
CONTACT.

La suite me laisse apeuré, angoissé, avec un sentiment d’urgence… Comment est-ce possible ? Je n’ai jamais eu le don de prescience, dieu merci… Mais alors comment expliquer ces images ? D’abord la fête, les gens qui s’amusent derrière la grille, et mon envie d’y aller aussi. SI cette fête existe quelque part, mon cœur d’enfant ne peut que me donner envie d’y aller. Mais ensuite, une fois passer la grille, tout change. Une horreur indescriptible fait place à l’amusement… Tous ces gens qui souffrent, et nous avec… Nous ? Qui m’accompagne ? Aucune idée… Ce n’est pourtant pas un cauchemar, je saurai le reconnaitre, maintenant… Tout mon corps tremble et transpire d’angoisse, je ne comprends rien à ces images, mais elles ont la force d’un message, d’une promesse.

-On va peut-être pas y passer la journée ? Si j’avais su je les aurais fait faire au centre commercial.
Quoi ? Que… Je secoue la tête, et je vois une femme d’une quarantaine d’années, pianoter avec ses ongles manucurés sur mon comptoir. Où est passé le jeune homme ? J'ai un trou de mémoire, je ne me souviens pas de cette cliente...
-p.. Pardon, désolé, j’étais …

Ailleurs, perdus, perturbé, emmerder par ton foutu don, réveille toi Matrim ! Tu tires trop sur la corde !

Pour ne pas avoir mauvaise réputation, je lui fais payer moitié prix pour l’attente, et elle repart avec ses photos, en étant un peu moins crispée… Je regarde mon comptoir, les flyers sont la… Pas de journal en vue… Je lâche un soupir de soulagement et je m’assois sur ma chaise, rassuré. C’est juste mon don qui déconne… Je sens alors sous mes fesses ce qui sera, je le sais déjà, la source de nouvelles angoisses. Je ne suis même pas surpris quand je vois le journal plié.
Mes mains tremblent alors que je le déplie, et que je constate qu’il est imprimé avec des moyens sans doute personnels, au vue de la qualité de l’encre et du papier. Un journal fais avec les moyens du bords, donc, et pourtant d'une qualité irreprochable… Je ne peux m’empêcher de tourner les pages, peu nombreuses, et de lire…
Mes yeux parcourent la description de cette fête, avec ce mélange de rave, jeux et… Surnaturel ? Je dois y aller ! Si tout ça est vrai, il faut que j’avertisse tous ces gens ! ils sont en danger !... Mais un truc me chiffonne… Je n’ai jamais prédit l’avenir, la seule personne que je connaisse qui puisse faire ça vient juste de se remettre d’un enlèvement. Hors de question de le mêler à ça.
Que faire… Je me repose devant mon ordinateur, et je vois ce que je peux glaner à ce sujet…







© Fiche by Mafdet MAHES




Dernière édition par Matrim Damodred le Ven 5 Juin - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 525
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 19:29





J'en ai ma claque !


Je claque la porte d'entrée et grogne un « Je suis rentré » presque indistinct à ma mère. En ce moment, je n'ai qu'une seule envie, me terrer sous mes couettes et n'en sortir de là que dans minimum trois mois. Et encore. Je commence à en avoir plus qu'assez de cette vie bizarroïde. J'ai été transformer en foutu loup-garou, j'ai vécu des péripéties qu'on ne vois que dans les films et j'ai dû affronter la mort de face. Mer...credi ! Je ne suis qu'un gamin de 15 piges ! Je ne devrais pas être obligé de supporter tout le bordel surnaturel qui se déroule dans cette maudite ville.

C'est sans compter sur les lycéens. Ces abrutis me craignent à chacun de mes gestes un peu trop brusques. Comme si j'allais devenir un monstre vert et tout détruire sur mon passage. J'en est marre d'être pris pour le pestiféré du bahut. Même ceux que je considérais comme mes amis me fuient. Soit disant qu'ils ont du mal à me suivre dans mes délires. Je n'hallucine à aucun moment, bon sang ! Bon, j'avoue que depuis quelques jours, mon moral joue au yo-yo sans que je sache pourquoi. Mais ce n'est pas pour autant que l'on doit me regarder comme si j'allais m'écrouler dès que l'on me quitte des yeux ou que je vais aller m'amuser à assassiner n'importe qui.

Qu'est ce que je regrette ma vie d'autrefois. Certes, les autres élèves me traitaient avec indifférence néanmoins personne ne venait me harceler de question au sujet de mon traitement. Il n'y a pas pire qu'une infirmière s'approchant de soi comme si t'étais un loup traqué et blessé et qui te demande d'une voix bien trop mielleuse si j'ai bien pris tout mes médicament ce matin comme s'est prescrit. Je ne vais tout de même pas lui dire que cela n'a plus aucun effet depuis mon état lupin. Déjà que je ne les prenais pas avant, cela ne change en rien mon mode de vie.

Ce n'est pas parce que je pleure à chaude larmes en écoutant le discours du coach, que je m'extasie lors d'une expérience chimique ou que je m'énerve sur le grincement de chaise dans la classe qu'il faut me considéré comme cinglé. J'ai comme qui dirais, des sautes d'humeurs irrégulières. Et alors ? Jusqu'à preuve du contraire je ne suis pas une femme enceinte et ce n'est sûrement pas un effet secondaire de mon TEI. Je ne sais pas ce qu'il m'arrive mais qu'on me laisse au moins de la paix pour réfléchir avant que je ne deviennes réellement fou !

Ma plus grande crainte ? Moi même. Le coup des humeurs changeantes je n'ai pas voulu l'admettre plus tôt mais cela fait référence à ma peur de perdre le contrôle sur mon corps. De ne plus être moi même. Je suis terrifié à l'idée de ce que je pourrais devenir si je laisse ma maladie mentale prendre de l'ampleur. Elle a fusionnée avec mon loup interne. Ils sont indissociables. Tout le monde parle de la souffrance que je fais subir aux autres lors de mes crises. Mais personne ne s'interroge sur ma douleur psychologique.  

Alors oui, j'ai peur quand je comprends pas pourquoi je suis impatient juste pour ouvrir une simple porte ou que j'ai des idées noires en écrivant les cours de la journée. Je voudrais que tout s'arrête. Que je stoppe une fois pour toute le temps, retourne dans le passée et le modifie. Ainsi j'éviterai de laisser éclater ma colère au grand jour. Conséquence, je ne me ferai pas renvoyer de mon collège, je ne déménagerai pas dans cette faille de l'enfer et surtout, Scott ne me mordra pas. C'est le point important à souligner. Car depuis que je suis devenu un loup-garou, j'ai beaucoup plus de mal à garder le contrôle et ne pas être influencer par celui ci. J'aime mon indépendance, ma liberté, ma petite vie tranquille. Redevenir ce Liam populaire, qui plaisante à tour de bras, qui se lie d'amitié avec tout le monde et qui ne pense qu'au lendemain.

Je sors de mes pensées nostalgiques lorsque ma mère me somme de venir la voir dans la cuisine. Soit disant qu'on doit avoir une discussion tout les deux. Celle où l'on place un grand D devant le mot. Je ne suis pas particulièrement fan de celles-ci. Elles me promettent toujours des ennuis au bout. La dernière que l'on a eu, c'était pour venir dans ce trou. Je redescends les escaliers pour la rejoindre, abandonne mon sac sur une marche et avance dans un profond soupir. Le froncement de ses sourcils, son visage sévère et la boite de médicament sur la table ne présage rien de bon. Nan. Pas encore cette histoire. Quand est-ce qu'il vont comprendre que je n'ai qu'une seul désir ? Celui de faire ma vie tout seul comme un grand garçon, sans quelqu'un derrière moi qui me harcèle.

-Liam Dunbar. Tu vas me faire le plaisir de prendre tes cachets. Je commence à en avoir plus qu'assez de ton comportement. Sinon je te les enfonce moi même dans ton gosier. Tu te rends compte que tu n'es pas normal ?

Là ce fut la goutte de trop. Pas normal. Comment ça je ne suis pas normal ? Traite moi de monstre tant que tu y es ! Oh regardez ! Je vis avec un gosse qui me gâche la vie. S'il n'était pas malade, tout serai parfaitement mieux. Son père ne m'aurait pas quitter afin de ne pas l'avoir à charge. De plus, qu'est ce qu'il va faire dans la vie plus tard ? Personne de sensé n’embaucherai un instable. Pauvre femme obligée de suivre les lubies de son cinglé de fils. Regardez son mari, devoir quitter son poste de chirurgien pour venir s'installer dans un minable hôpital. Quel honte pour eux ! Quel dommage qu'on est un boulet tel que Liam. Ce gamin n'est qu'un pleurnichard fanatique de sport. Il fait pitié.

C'est ça que tout le monde pense en secret n'est ce pas ? De toute manière, vous avez raison. Je suis un monstre. Un putain de monstre lycanthrope. Scott avait tord en me disant que la morsure était un cadeau. Je suis déjà maudit dès ma naissance. On m'a juste offert un cadeau empoissonné en plus. Ça se voit qu'ils en ont marre de s’occuper de moi, de devoir me gérer au cas où et de me sauver la mise. Je ne suis qu'un bouche trou forcé d'être là parce qu'ils n'ont pas eu le choix. Cependant, ça va changer. Moi, je vais leur donner le choix ! Je vais me casser d'ici. Me barrer de cette foutue ville et refaire ma vie ailleurs. Bye-bye le passé, je recommence tout à zéro.

Mes tremblements sont fréquents, mes crocs sont prêt à sortir et mes poings sont solidement fermés. Ma mère n'arrête pas de me gueuler dessus. Mais qu'elle se taise bon sang ! Si je suis si anormale que cela, qu'elle me laisse en plan ! C'est ce que mes amis m'ont toujours fait au bout d'un moment. Me tourner le dos. Nonobstant, là c'est différent. C'est moi qui tourne le dos aux habitants de Beacon Hills. Cette idée me met en joie. Un sourire niais s'installe sur mes lèvres. Je vais recommencer pour avoir une vie meilleure. J'ai hâte d'y être. Guilleret, je sautille sur place puis grimpe jusqu'à dans ma chambre, poursuivi par ma génitrice. Je m'en fiche si elle ne comprend pas ce qui est en train de se passer. D'ailleurs, je m'en fiche de tout. J'entasse quelques vêtements dans un sac et me retourne pour partir. Problème, on me bloque le passage. Pas de soucis, je fonce tout droit qu'importe l'obstacle. Ma mère, perdu, tente de me retenir tout en me grondant et me menaçant de me punir jusqu'à perpette. Vas-y donc ! Je lui hurle ses quatre vérités au visage, tout mes doutes, mes soucis, mon mal être, mon ressenti. Le seul truc qu'elle ose me dire c'est que je dois immédiatement stopper ce cinéma.

-J'en ai ma claque !  Je me casse de cette ville ! Tu comprends jamais rien de toue façon !

D'un pas rapide, je sors hors de la maison tout en claquant la porte d'un geste si brusque que les murs ont tremblés et que la poignée de porte est resté dans ma main. Bon débarras ! C'est ainsi que d'un pas décidé, je me dirige hors du quartier résidentiel. Objectif, quitter Beacon Hills et ne plus revenir en arrière.    


© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 21:05


ÉQUIPE 1
Charlie Crowley / Matrim Damodred / Liam Dunbar


Vous êtes la première équipe à arriver à jouer une fois chacun. Bravo! Non, je plaisantais, pas de quoi fouetter un chat. Bon, vous vous demandez ce que je vais bien pouvoir vous faire subir, non ? Aller, avouez que vous attendez un truc génialissime... Et bien non, cela sera Chucknorrissime !

Première épreuve, lire ce qui suit :

Chuck Norris ne prends jamais de laxatif, car personne ne fait chier Chuck Norris !

A bons entendeurs... Ça, c'est fait... Aller on entre dans le vif du sujet : Le tirage euh non, les esprits mal tournés vont comprendre de travers... Les lancés de dés !

Chaque participant va lancer un des dés qui vous a été préparé ET UN SEUL ! Les lancés vont tourner entre les participants, n'enviez pas votre voisin, ça sera votre tour la prochaine fois... où une nouvelle loose !

Il y a 3 Dés, avec 3 Faces chacun. En tout, 9 possibilités par tour.

Vous me suivez toujours ? Alors je continue. Les différents dés sont les suivants :

- Un dé "OBJET" : Il décrit comme son nom l'indique un objet, que vous avez obligation d'utiliser dans votre prochaine réponse, voir le trainer sur plusieurs posts. Hum... je vire camion poubelle de ma liste, vous allez nous saloper la forêt...

- Un dé "SITUATION" : Il décrit une situation évidement ! Elle concerne votre personnage, sauf si c'est explicitement expliqué que non. Vous devez obligatoirement décrire cette situation et surtout composer avec.

- Un dé "PERSONNAGE" : Concerne votre personnage, ce qu'il pense ou croit, son état émotionnel ou physiologique. On ne touche pas votre intégrité de base. Ce dé est là... pour vous mettre les bâtons dans les roues comme les deux précédents.

A chaque lancé de chaque joueur, une carte va apparaitre de la bonne catégorie, sinon c'est que vous ne savez pas cliquer au bon endroit, et un chiffre de 1 à 3 pour matérialiser la face du dés obtenu.

Nous avons une correspondance déjà établie de ce que chaque face impose comme gage. Quand toute l'équipe a lancé le dé demandé, je reviens vous dire sur quoi vous êtes tombés. INTERDICTION de continuer tant que je n'ai pas donné le résultat. (A la fin du jeu on vous donnera l'ensemble des possibilités, pour que vous sachiez ce à quoi vous avez échappé... ou pas !)

Nous fonctionnons ainsi, car cela permet de gérer le tout avec seulement 3 dés. Car bien évidement les gages vont changer à chaque lancé et chaque équipe n'avancera pas au même rythme. (Et 3 équipes, 3 dés, 3 faces et X tour de jeu... cela faisait trop de cartes à créer)

Donc pour ce premier lancé :

C'est Charlie qui tire le Dé "OBJET"
Matrim lancera le Dé "SITUATION"
Et Liam le Dé "PERSONNAGE"

Je reviens quand c'est fait.




© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar

Messages : 331
Réputation : 155
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 21:29

J'espère que ce sera pas un radar, je voudrai pas éblouir le grand Chuck quand il fait du vélo ._..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 21:29

Le membre 'Charlie Crowley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Objet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 21:57

j'adore les situations hasardeuses


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 21:57

Le membre 'Matrim Damodred' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Situation' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 525
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 23:20

Allons y. Voyons ce qu'on me réserve comme catastrophe psychologique.



You can't blame gravity for falling in love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Jeu 4 Juin - 23:20

Le membre 'Liam Dunbar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Personnage' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Ven 5 Juin - 8:05


ÉQUIPE 1
Charlie Crowley / Matrim Damodred / Liam Dunbar


Coici les résultats pour ce premier lancé :

Charlie avec un 2 pour le Dé "OBJET" tombe sur:
"Se retrouve avec une glace à la vanille périmée entre les mains..."

Matrim avec un 1 pour le Dé "SITUATION" tombe sur :
"Se vautre dans la boue..."

Et Liam avec un 1 pour le Dé "PERSONNAGE" tombe sur :
"A une envie impérieuse d'uriner qui ne souffre d’aucun délai"

Aller, débrouillez vous avec ça pour rester subtiles et cohérents avec ça !

On se retrouve dans un tour. Misère, faut que ce soit l'équipe réduite qui aille vite !




© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar

Messages : 331
Réputation : 155
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 13:09


 
Full Moon Carnival

 

 


 

« Va chier avec ton plateau. »

Les deux hommes se faisaient toujours face au milieu de la salle. Eddie resta figé un instant, comme interdit.

« Qu’est-ce qu’t’as dit là ?

— J’ai dit : va chier avec ton plateau. »

Après sa crispation passagère, le visage du garou avait retrouvé son expression indifférente mais ses yeux, eux, en disaient long. Eddie, tout minable qu’il soit, ne s’y trompa pas. Il amorça une retraite aussi prudente que discrète, vociférant pour couvrir ses arrières :

« J’te préviens Crowley… Tu retournes au taf, sinon… »

L’échange s’arrêta là. Heureusement pour le patron du diner, la clochette de la porte tinta au moment où Charlie faisait un pas vers lui. Une famille entra, bavardant avec insouciance, sans soupçonner l’altercation dont elle venait d’éviter le lamentable spectacle aux rares clients présents. Quand l’ours ramena ses yeux sur le cuisinier, Eddy en avait profité pour déguerpir derrière ses fourneaux. Le jeune homme siffla entre ses dents, agacé, lançant un regard plein de ressentiment par-dessus son épaule lorsqu’il se pencha pour récupérer son plateau. Il ne perdait rien pour attendre.


*


« Bon... Qu’est-ce que vous voulez ? »

Le gamin assis à la table leva un visage craintif vers lui. Charlie ne fit rien pour atténuer son air renfrogné, surtout vu la mine pincée qu’arborait la mère. Oui OK, elle l’avait hélé plusieurs fois avant qu’il ne daigne se présenter à leur table, et alors ?? Elle croyait que ça irait plus vite en tapotant sur le bois du bout de sa manucure ? Ses yeux revinrent à l’enfant dont le regard était fixé sur son tablier crasseux. Le serveur y jeta un coup d’œil, pour voir ce qui pouvait tant l’intéresser, et repéra les quelques traînées rougeâtres, souvenirs d’un steak particulièrement retors. Le gosse se tourna vers son père, l’air suppliant, mais celui-ci ne releva pas, trop absorbé par son menu. Quel petit trouillard songea le serveur, tout ça pour un peu de sang !

« Trois hamburger. » Finit par trancher la seule femme à table.

L’ours mal léché grogna en guise de réponse mais le crayon logé derrière son oreille ne bougea pas. Oubliant sa frayeur, le garçonnet en profita pour tourner les yeux vers sa mère, le coin de la lèvre tordu dans une moue boudeuse :

« Je voulais une glace, m’man !

— Après manger.

— Non, maintenant !

— Laisse le prendre sa foutue glace », intervint le père avec un soupir.

La femme eut un geste las de la main que le serveur interpréta comme un « faites comme vous voulez ».

« Qu’il est mal-aimable celui-là… l’entendit-il commenter alors qu’il retournait vers la cuisine. Pas comme le jeune homme de la boutique de photographies… Je vous ai dit que j’avais eu un prix ? »

Avec sa "délicatesse" habituelle, Charlie laissa tomber son plateau sur le plan de travail. Eddie lançait déjà les deux steak hachés, évitant soigneusement son regard, et lui-même plongea dans les profondeurs du vieux congélateur trônant dans un coin de la pièce enfumée. Non mais sans rire, il y avait des trucs ici qui n'avaient pas dû voir la lumière du jour depuis Mathusalem. Et c'était quoi ces traces suspectes sur les parois ? Obligé d'écarter la moitié des denrées pour atteindre les glaces, le jeune homme finit par trouver ce qu'il cherchait. Sous ses doigts, le petit bâtonnet enrobé de plastique s'écrasait d'étrange façon. Alors qu'il se redressait pour l'examiner à la lumière des néons, sa tête heurta le couvercle relevé du congélateur et l'ours explosa :

« Oh putain de bordel de merde ! Eddie ! C'est quoi cette merde ? Tu passes tes livraisons à la décharge du coin ou quoi ?? Et pourquoi c'est mou comme ça ? On dirait que c'est tout moisi !

— Hm ? Le congel' a eu un raté la dernière fois, ça doit être ça... Ferme la et ramène la au gosse en vitesse, les hamburgers sont presque prêts.

— Tu te fous de moi ? Même à toi, je servirais pas un truc pareil... »

Le couteau de cuisine se planta dans le bois de la planche à découper alors qu'Eddie renâclait bruyamment.

« Tu commences à me gonfler avec tes grands airs ! De quoi j'me mêle ? Monsieur débarque ici sans aucune référence, je l'embauche alors que son casier doit être long comme le bras, et tu trouves encore à redire ! Sert ça, ou casse toi ! »

On entendit le fracas du corps d’Eddie s’écrasant lourdement contre son propre comptoir depuis la rue. La porte de la cuisine claqua juste après et Charlie se retrouva sur le trottoir, libéré de son tablier douteux qu'il avait abandonné à l'intérieur. Le jeune homme inspira profondément l’air vicié par les fumées des pots d’échappement. Il avait encore les doigts tout poisseux après avoir ouvert l'objet du conflit et un peu dégoûté, essuya ses doigts sur son jean. On verrait si Eddie était toujours aussi enclin à servir ce truc immonde... il doutait que la glace ait encore eu le goût de vanille au moment où il l'avait balancé dans la tête de son patron, juste avant de l'envoyer voler.

L'artère passante qu'il remontait à présent était bondée et il regretta de ne pas avoir pris sa moto ce matin. Il avait besoin de changer d'air, même si l'idée de s'être foutu tout seul à la porte ne l'inquiétait pas plus que celles d'éventuelles représailles de la part de son ex-boss. Peut-être que Jenny aurait des bons plans pour la soirée, il lui semblait qu'il y avait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de s'amuser. Se juchant sur un banc devant une boutique de photographies, il tenta de joindre la jeune femme mais ne tomba que sur son répondeur. Bordel de merde, elle se faisait une spécialité de n'être jamais là quand on avait besoin d'elle. Poussant un soupir, l'ours enfonça les mains dans ses poches. Ses doigts rencontrèrent le contact du papier là où il attendait le tissu et surpris, il sortit l'article qu'il avait plié quelques temps plus tôt. Complétement oublié ce truc là. Évidemment, ce n'était pas très précis comme indication mais enfin, si c'était tout ce qu'il avait à se mettre sous la dent... "Commerce macabre de chair humaine" : pas à dire, les journalistes savaient vendre du rêve !

 

 © Mafdet MAHES
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 16:16




Full Moon Carnival

Liam, Charlie et Matrim
Cela fait bien une bonne demi-heure que je pianote à la recherche d’informations supplémentaires… je n’en trouve pas tellement plus, mais visiblement il y a des hystériques, des gothiques, des pétasses et des nihilistes qui ont envie d’y aller, au vu des commentaires et des htags #prettypieceofflesh #fête_for_haine et autres #manège_moi_i’mfamous. J'ai toujours détesté le franglais... Alors du franglais avec des htags..

Je décide de me garder un peu d’ongle à ronger pour ce soir, au cas où j’arrive à comprendre qui je suis censé sauver ou, idéalement, me réveiller en râlant sur un nouveau cauchemar… J’ai envie d’aller me blottir dans les bras de Matthias, mais il a besoin d’un peu de solitude, depuis son retour. Il est blessé, et pas que physiquement. Je fais ce que je peux pour lui rendre le sourire, mais ce n’est pas en l’invitant à une fête de l’horreur que je vais y arriver… Pour ne rien arranger, les clients enchainent, aujourd’hui, et je n’arrive pas à me concentrer… le seul truc positif, c’est que mon tiroir-caisse se remplit…

La sonnette d’entrée sonne une nouvelle fois, ponctuant un nouveau soupir de ma part.
-oui que puis-je faire pour vous.. toi ? Le gamin doit avoir dans les quoi… 14, 15 ans ? Il m’a l’air nerveux, et il jette des regards furtifs à droite et à gauche, ainsi que dans la rue, via la devanture. Ses mains sont enfoncées dans les poches de son blouson bien trop grand pour lui… Je fronce les sourcils, car je reconnais cette attitude. Il va faire une connerie…

C’est alors qu’il sort une arme de sa poche, et que la sueur perle sur son front…
-aboule ton fric ! Aller ! Sa voix est presque larmoyante, comme si il n’était pas sur de ce qu’il est en train de faire. J’ai encore plus de crainte quand je le vois. Bien sûr, il me suffirait de prendre le contrôle de son arme, mais je risque de le tuer, vu sa nervosité. J’ai suffisamment de morts sur la conscience, et je ne fais pas confiance à mon don aujourd’hui, j’ai peur de commettre l’irréparable… Mais merde ! Pour une fois que je gagnai correctement ma journée ! C’est donc rapidement, mais sans gestes brusques, que je ramasse les billets, les fourrent dans un sac plastique avant de les lui tendre, hypnotisé par son arme et ses mains tremblantes…
Ni une ni deux, il se retourne, et, dans sa précipitation, lâche son arme, qui retentit d’un coup de feu, faisant un mort… Adieu mon tabouret fétiche, je t’aimai bien. Il se passe environ 2 secondes, pendant lesquelles il me regarde, blanc, et je lui rends la pareille. Puis je me mets à le courser, tout en beuglant :
-aidez-moi ! Au voleur ! Au voleur !

En sortant de mon magasin, tout en regardant autour, je vois malheureusement qu’il n’y a pas grand monde, à part un jeune homme assis sur un banc en face de moi. Je prends le temps de me retourner et d’envoyer ma bestiole fermer ma porte, ce qui est rapide est sans danger, puis je reprends ma course. Ce petit con cours vite !
-au voleur ! au voleur !. Aides moi, steplait ! je te paierai ! Dis-je au jeune homme assis sur le banc, puis je reprends ma course folle.

Sa première tactique était visiblement de se fondre dans la masse, car il y a finalement pas mal de monde, sauf bien sur devant chez moi, j’ai toujours eu beaucoup de chance, merci… Mais je ne suis pas né de la dernière pluie, et l’entrainement auprès de mon père m’a rendu endurant. Cours, petit merdeux, je vais finir par te rattraper… Voyant que j’arrive à me rapprocher de lui, il bifurque soudain, dans des ruelles peu fréquentées, pour finalement faire du hors-piste. Beacon hills est formidable, on peut passer d’une ambiance urbaine à ploucLand en moins de 10 minutes…

Me voilà donc, espérant avoir le jeune homme sur mes talons, en train de courir dans un décor digne de la petite maison dans la prairie. Manque plus que des pommiers et une petite peste blonde avec des nattes. Je vois mon petit con sauter au-dessus d’une barrière, et ne réalise qu’au moment où je fais de même que j’ai entendu un « splouach » caractéristique… Mon cri de victoire n’est que passager lorsque je comprends que mon voleur est tombé, et que je vais bientôt faire de même. Mes pieds touchent le sol, faisant un « splouach » bien plus stylé que mon adversaire, mais je n’ai pas le temps de m’en féliciter alors que, battant des bras pour rétablir mon équilibre, je vois, ou plutôt je sens approcher mon visage d’une substance plus que douteuse. Maigre consolation, mais alors que je suis étalé de tout mon long dans une boue des plus pittoresque, je vois que le petit con a du mal à s’en extirper… J’entends alors des pas arriver, et je précise, crachant de la boue
-gaffe, c’est un spa pour cochons, ici !

Mais visiblement nous ne sommes pas seuls. Je vois une silhouette, de loin, qui s’extirpe de derrière un arbre, remontant sa braguette, après avoir possiblement soulagé une envie pressante… Son allure me dit vaguement quelque chose, mais j’en ai, à ce moment précis, rien à foutre… Je rêve juste de récupérer mon fric, et prendre une douche. Peut être de foutre une beigne ou deux à ce connard, qui, quoiqu’il arrive, m’aura fait perdre du temps et un peu d’argent que je donnerai au mec qui s’était décidé à venir… Me resterai plus qu’a gérer la fête du massacre… Facile… Parfois, je regrette vraiment ma forêt et le calme qui y régnait…







© Fiche by Mafdet MAHES



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 525
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 19:23





Liberté !


Nouvelle vie, me voilà ! Je te tends les bras liberté tant désiré. Plus de parents dans ton dos, d'amis hypocrites qui flippent à chacun de tes gestes, d'habitants te surveillant comme si t'étais Jim Moriarty. Certes, il est classe, méga intelligent mais un peu trop cinglé à mon goût. De plus, j'ai pas de Sherlock Holmes comme  camarade de jeu. Dommage en quelques sorte. Je me serai bien amusé. Faire explosé ce que je souhaites, tourner en bourrique les gens, laisser éclater ma colère sans me retenir. Faire ce que je veux, où je décide, à ma guise. Etre le plus grand méchant loup-garou de tout les temps, le caractère volcanique déjà inclus, et finir par me mettre une balle dans le crâne en haut d'un toit.... Mouais, pas la fin rêvée.

Je déambule dans les ruelles nonchalamment, chantonnant la chanson de la reine des neiges. Je suis libre. Libre de toute contrainte. Libre de ne plus prendre de médicaments, de me faire dicter ma vie. Par ailleurs, plus rien ne m'interdit de mentir, de ne pas dévoiler mon secret. Je suis solitaire, je vivrai sans soucis d'être trahi. A part su je pars vivre chez des créatures surnaturels. Il parait que les nains sont de bon hébergeurs ou les maudits dans des châteaux magiques. Mouais, redescends un peu sur terre Liam, la vie ce n'est pas disney. Malheureusement. Cependant, rien ne m'interdit d'adopter leur philosophie. Et en chanson madame !

Je suis un homme libre ! Je fais ce que je veux. Si j'ai envie de chanter à tue-tête et bien je le fais. Personne n'a le droit de me retenir. Même si je chante faux, que je fugue comme un grand garçon ou que j'ai l'air d'un gamin complètement à l'ouest. M'en fiche ! Tant que je suis heureux comme ça, le reste ne vous regarde guère. D'ailleurs, ça me donne envie de chanter "Il en faut peu pour être heureux". Coup d'oeil à gauche puis à droite. La rue est vide. C'est le bon moment pour pousser la chansonnette.

Oh, j'ai une rime ! Chansonnette, maisonnette !  En y parlant, je vais crécher où ce soir ? Et comment je vais me nourrir ? Oh mon dieu !  Qu'est ce que j'ai fais ! Je suis parti de chez moi dans un coup de tête. Je me tiens contre le mur d'une résidence avant que je ne m'écroule en comprenant toute l'étendu de ma stupide impulsivité. Bye bye électricité, au revoir télévision et film adorés. Adieu petits billets pour acheter de quoi vivre décemment. J'ai fichu ma vie en l'air en une minute. Bravo Liam... Si je gémis de tristesse à en faire pleurer les pierres, vous êtes sur que mon égo ne va pas en prendre un coup ? Bof, on verra ça plus tard. Laissez moi plutôt me lamenter sur mon sort.

Je suis un abruti. Partir sans un sou, sans plan B ni de vivres. Juste quelques vêtements, des revues, un oreiller avec sac de couchage inclus et une boite d’allumettes. Pas bien folichon comme trésor. Le temps s'écoule tandis que je maudit mon idiotie en plus de mes sautes d'humeurs bizarroïdes. Jean qui rit, Jean qui pleure. C'est mon nouveau surnom. Je somnole en écoutant les bruits du quartier. Peut être que si je rentre un peu plus tard, ma mère oubliera ce mauvais passage. Aucune chance... Sauf si elle est devenu amnésique entre temps, ce que j'en doute fort. C'est sur ces pensées que je me décide à reprendre route. J'avance en direction de la foret, là bas, je pourrais facilement y tenir un camp en attendant de prendre une décision et de me recentrer sur moi même. Je pourrais laisser libre court à ma colère et ma frustration sans avoir peur de blesser quelqu'un.

Néanmoins, ma vessie n'est pas de cette avis. Elle qui se faisait discrète depuis le début de mon aventure, décide de venir sur le devant de la scène. Tout ça pour me donner mal au ventre et une envie pressante d'uriner. Faut toujours que quelqu'un gâche mes moments où je suis sérieux, c'est pas possible ! Après, tu m'étonnes que les gens me fuient. Un Hulk instable qui prend tout à la rigolade. Ça donne pas envie de se lier d'amitié. Pas grave. Je suis sur que je me ferai de nouveaux amis. Les animaux de la forêt sont sympathiques. Aie. Ma vessie fait des siennes. Avant que je ne me fasse dessus, ce qui est franchement non hygiénique, je cours comme je peux vers l'arbre le plus proche mais éloigné de la route.

Manquerai plus que je me fasse choper pour exhibition. Déjà qu'ado fugueur, ce n'est pas très joyeux, j'ai pas envie de me retrouver au poste de police, pour m'être fait arrêter le pantalon sur les genoux et le froc baissé devant papa Stilinsky. Un bruit de course et de cris traverse mes oreilles. Surement une petite dispute ou un vol à l'arraché. C'est malheureusement assez courant dans les villes. Même à BH. Pour avoir été la victime d'un des pickpockets, je peux vous dire que ce n'est pas la joie. Une chute suivi d'une autre m'indique que la course poursuite est terminé. Tant mieux, ils vont vite fait partir maintenant. Je vais pouvoir faire mes petites bricoles tranquille.

Je me soulage derrière un sapin, poussant un petit gémissement de contentement. Plus de risque de me pisser dessus ni de subir des douleurs en attendant la vidange qui tarde à venir. Je remonte mes vêtements, zippe ma fermeture éclair et resserre ma ceinture. Puis je replie mes vêtements par automatisme. Merde ! Je me suis fait repéré ! Par un adulte en plus. La honte...  Pourvu qu'il ne sache pas précisément ce que j'ai fais. Mais bon, niveau honte, il est tout de même recouvert de je ne sais quoi d'odorant. En faites, je ne veux même pas savoir. Dois-je lui venir en aide ? Oui, non ? L'odeur me révulse à m'approcher cependant, il ne serait pas correct de ne pas venir au secours d'une personne dans le besoin.

-Vous êtes pas blessé, monsieur ?

© Jawilsia sur Never Utopia


Dernière édition par Liam Dunbar le Mar 13 Oct - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 20:30


ÉQUIPE 1
Charlie Crowley / Matrim Damodred / Liam Dunbar


Quelle bande de furieux ! Nous y revoilà donc avec les lancés de dés!

Donc pour ce tour :

C'est Liam qui tire le Dé "OBJET"
Charlie lancera le Dé "SITUATION"
Et Matrim le Dé "PERSONNAGE"

Pas d'ordre de jeu pour lancer les dés. Je reviens quand c'est fait.



© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Dunbar

avatar

Humeur : Volcanique
Messages : 525
Réputation : 66
Date d'inscription : 13/04/2015
Age : 23

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 20:51

Et c'est reparti !



You can't blame gravity for falling in love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 20:51

Le membre 'Liam Dunbar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Objet' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Charlie Crowley

avatar

Messages : 331
Réputation : 155
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 22:10

A mouaaa bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Sam 6 Juin - 22:10

Le membre 'Charlie Crowley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Situation' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Dim 7 Juin - 2:21

C 'est parti a


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur
avatar

Messages : 760
Réputation : 9
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Dim 7 Juin - 2:21

Le membre 'Matrim Damodred' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Personnage' :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org
Chuck Norris

avatar

Humeur : Aphorismique
Messages : 84
Réputation : 11
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 77
Localisation : Dans ses rangers

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Dim 7 Juin - 16:33


ÉQUIPE 1
Charlie Crowley / Matrim Damodred / Liam Dunbar


Voici les résultats pour ce lancé :

Liam avec un 2 pour le Dé "OBJET" tombe sur:
"Une montre cassée"

Charlie avec un 1 pour le Dé "SITUATION" tombe sur :
"Se prend une crotte de pigeon (le où est libre d'interprétation du moment que c'est sur lui-même)"

Et Matrim avec un 1 pour le Dé "PERSONNAGE" tombe sur :
"A très faim, il veut manger"

On se retrouve dans un tour!




© Fiche by Mafdet MAHES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Crowley

avatar

Messages : 331
Réputation : 155
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Mar 9 Juin - 19:50


 
Full Moon Carnival

 

 



 

Juché sur le bord de son banc, le nounours parcourait ses contacts du pouce, la moue maussade. Ses connaissances sur Beacon Hill se comptaient sur les griffes de la patte, et encore. C’était l’ennui d’avoir deux inclinations contraires se bousculant à l’intérieur de la caboche : solitude de l’ours ou instinct grégaire de l’homme ? Depuis son arrivée, il s’est surtout rangé à la seconde et le regrettait un peu à présent. Qu’est-ce qu’il y avait gagné, à part de s’enterrer dans la cuisine miteuse d’Eddie ? Le flux de la circulation commençait à passablement l’ennuyer quand un sursaut manqua de lui faire faire tomber son téléphone.

Un coup de feu. Juste dans son dos.

Charlie se retourna avec vivacité. La porte de la boutique de photographies s’ouvrit si brutalement qu’elle claqua contre le mur, cédant le passage à un adolescent qui détala sans demander son reste.

« Aidez-moi ! Au voleur ! Au voleur ! »

Juste derrière, émergeant comme un diable de sa boîte, un jeune homme se précipita. Le garou haussa un sourcil, dubitatif. Pour avoir été à la place du voleur qui filait déjà à toute allure, slalomant entre les piétons, il savait que les victimes lui avaient rarement mis la main au collet. L’avantage de l’effet de surprise : le meilleur atout quand on voulait se faire de l’argent facile sans se faire gauler ensuite, parole de scout ! Le commerçant fit une pause à quelques mètres du pas de sa porte. Dépité avant même de commencer ? Le coude appuyé sur son genou, Charlie planqua son sourire derrière son poing. C'était assez marrant en fait. Comme il était d’habitude partie prenante de la scène, il n’avait jamais réalisé l’effet grand guignol de l’ensemble. Manquait juste un sachet de popcorn à portée de main.

Et puis l'homme se tourna vers l'entrée de son magasin dont la porte se referma toute seule, comme si son regard avait suffi à donner l’impulsion nécessaire. Le garou se redressa, sur le qui-vive, mais l'inconnu repartait déjà, non sans lui jeter quelques mots. Charlie faillit éclater de rire. Qu'on lui demande, à lui, de l'aide pour chopper un petit délinquant lui paraissait hilarant. Il y a quelques mois, son premier réflexe aurait été de se lancer dans la course, certes, mais pas pour aider l’un ou l’autre. Juste pour récupérer le fric et larguer voleur et volé, les poches allégées mais le menton amoché.

En revanche, le jeune propriétaire gagnait des points à ne pas toucher les objets pour les déplacer, c’était certain. Sautant au bas de son banc, Charlie s’élança à la poursuite des deux hommes. La rapidité ne posait pas de problème mais louvoyer entre les passants était déjà plus ardu : il en bouscula quelques-uns au passage, sans prendre le temps de se retourner sur leurs récriminations. Joignant ses grognements à leurs protestations, il s’arrêta brusquement en se rendant compte qu’il avait perdu de vue le duo de guignols. L’ours leva le museau au vent et inspira profondément. Ses messieurs voulaient jouer aux plus malins ? On allait voir ce qu’on allait voir. Le menton résolu, le métamorphe s’engouffra dans le réseau de petites ruelles, suivant son odorat. Ce patelin tranchait radicalement avec ses anciennes habitudes de citadin mais c’était aussi pour ça qu’il l’avait adopté. A peine quitté le centre-ville que le parfum du fumier vous prenait à plein nez. Malgré tout, la piste devenait plus fraiche et Charlie accéléra la course en apercevant une barrière à franchir. C’était drôle. Il ne savait pas lequel, mais l’un de ses types exhalait comme un fond d’odeur de sous-bois.

« Gaffe, c’est un spa pour cochons, ici ! »

Charlie pila. Juste à temps, ce qui lui évita d’initier un bond souple par-dessus l’obstacle pour s’étaler bêtement à la suite des deux autres. Posant une main sur la clôture, le jeune homme franchit cette dernière avec plus de mesure que ses deux prédécesseurs, ce qui était assez ironique le concernant mais qui lui permit un atterrissage dans une zone à peu près sèche jouxtant la mare de boue. Un pas le mena à l’aplomb du voleur et il baissa un regard moqueur sur lui sans se soucier du propriétaire étalé juste à côté. Chaque chose en son temps.

Bam ! Fit le coup de pied bien senti que le nounours non-pacifique envoya dans le bras de l’adolescent. Crac ! Lui répondit la montre de ce dernier. Le garou était certes un peu brutal dans ses manières mais il savait malgré tout contrôler sa force : grâce à quoi, le bruit sinistre ne provint pas d’un os du garçon. L’élan envoya voler le pauvre objet qui n’avait rien demandé à personne au pied d’un type qui, sans doute attiré par le barouf, ramenait sa fraise à son tour. Il fit également lâcher son butin à l’ado retombé de tout son long dans la boue. Satisfait, le garou se pencha pour récupérer le pactole et observa avec intérêt les billets avant de tourner les yeux vers le commerçant. Il aurait pu s’arrêter là. Quel intérêt avait une récompense quand on pouvait tout garder ? Mais il y avait cette porte… Et cette odeur aussi, qui lui laissait à penser qu’il n’avait pas rêvé. Il avait toujours eu le nez fin, c’était le cas de le dire, en ce qui concernait les surnaturels.

« Elle est bonne ? » Commenta-il alors que le photographe tentait de se dépatouiller.

Était-ce la communion de la merde qui finit par le décider à aider son prochain ? Alors qu’il n’avait toujours pas bougé, un pigeon décida de se soulager au-dessus de lui. La fiente s’écrasa dans cou et glissa jusqu’à épaule, blanche et visqueuse. Charlie resta immobile, le nez froncé et l’air blasé, puis finit par tendre la main au jeune homme pour l’aider à se remettre debout. Ah il avait fière allure le proprio couvert de boue ! Sans un mot, Charlie lui tendit le butin puis tenta de s’essuyer du mieux qu’il pouvait, la main protégée par sa manche. Remis sur ses pieds, l’adolescent en profita pour tenter une retraite stratégique et l’ours lui jeta un vague coup d’œil avant de se tourner vers le troisième larron, ce garçon qui s’était approché en entendant leur dégringolade :

« T’aurais pas un mouchoir  ? » L’apostropha-t-il, un peu brutal mais pas agressif.
 

 © Mafdet MAHES
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matrim Damodred

avatar

Humeur : malicieux
Messages : 497
Réputation : 125
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: [Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam   Mer 10 Juin - 14:23




Full Moon Carnival

Liam, Charlie et Matrim
-vous êtes pas blessé, monsieur ?
Merde ! c’est le cas de le dire….

-ça va… mais j’ai que 21 ans , je sais que je dois avoir l’air d’un épouvantail, la, mais laissons tomber les mons… hey mais ! on se connait ! Tu es la Torche…Je veux dire.. Liam…
Merde ! ta gueule, yen a un autre dans le coin, faudrait pas balancer ça comme ça à qui veut bien l’entendre..
-c’est.. euh.. matrim sous la crasse.

Quant à l’autre, il m’avait finalement suivit.. Mon avertissement lui avait servis, maigre consolation étant donné mon état de propreté plus que douteuse à l’heure actuelle. Par contre, je suis assez surpris de voir la suite. Le type avait l’air de savoir se battre, car il décrocha un coup de pied assez percutant, et la montre de mon voleur alla valdinguer plus loin, au pied de Liam, que j’avais finalement reconnu.. C’était assez troublant de savoir qu’a chaque fois qu’on se rencontrait, c’était pour un truc vraiment pas cool… Je ne parle pas de mon état de propreté, mais de ce que cette saloperie de fête, si elle existait, allait générer comme embrouilles… Tous ces gens.. Mais ça ne change rien au problème : je ne suis pas un putain de médium… Comment j’ai pu voir toutes ces horreurs concernant un truc qui c’est pas encore passé… A moins que… Et si cette foire revenait régulièrement, et que j’avais capté une horreur du passé ? … Je commence à en avoir assez.

Me massant les tempes, je finis par relever la tête.
« Elle est bonne ? ».. Très drôle, pense-je en regardant mon « sauveur »… Je suis sur le point de fanfaronner alors qu’il se prend une fiente de piaf sur son cou, mais je me retiens au dernier moment. Il a mes billets dans ses mains, s’agirait pas de me le mettre à dos… Sur ce coup-là, j’ai eu une bonne idée, car finalement, il me tend la main pour que je me relève.

« T’aurais pas un mouchoir ? » demande t-il alors a Liam. Mon réflexe est de lui tendre ce qui a survécu dans ma poche, mais je me ravise… C’est le putain de journal underground et c’est la seule preuve qui me reste et qui me fait dire que je n’ai pas déliré.
-bon je ne sais pas vous mais J’AIME PAS TROP RESTER CRADE … ma voix avait augmenté en volume au fur et à mesure que je parlais, pour masquer des « grrrmbll » de mon estomac, alors que je prenais conscience que je n’avais pas bouffé depuis hier soir, tellement perturbé par mes visions à la con.
-je vous propose de vous payer à boire et à manger, et chose promise, chose due… Dis-je en tendant une liasse de billets à mon sauveur. Mieux valait se délester d’un peu, que perdre tout…J’aurai eu la classe sans un deuxième borborygme du à la faim.
-on passe chez moi ? Je dois prendre une douche, et je connais un restau pas loin, je vous paye a bouffer… Liam je te présente.. euh.. C’est quoi ton prénom ? Dis-je à l’inconnu, qui ne semblait pas forcément super à l’aise…

Finalement, arrivé chez moi, ayant indiqué à Liam ce qui venait juste de m'arriver, et l'intervention de Charlie, je les laisse investir mon apart. je leur indique le frigo, non sans avoir engouffré un cookie qui trainait sur la table, et je file me débarrasser de mes fringues et de ma crasse. J’avais vidé mes poches, et laissé le journal maudit sur la table, pensant m’y atteler après…
Je reviens, affublé d'un simple bas de jogging, m’essuyant les cheveux.

-jetez un œil la dessus… ça vous dit quelque chose ? Il faut qu’on y aille.. Liam… Tu me connais.. un peu … je sais pas comment je sais ça, mais…. Je crois que cette fête va créer des emmerdes, voir faire souffrir des gens… Elle est…

Et merde, il y avait l’autre… je ne pouvais pas déballer mon package surnaturel comme ça devant un inconnu. Encore moins ma bestiole…
-tu sais quoi… J’espère que Liam comprend ce que je veux dire.





© Fiche by Mafdet MAHES



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Event] Full Moon Carnival : Equipe 1 Charlie, Matrim et Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» RAPHAEL ✦ Full moon my worst nighmare... after you
» Toutes les idées sont tissées sur le canevas de la nuit. || Songe Fugace ♠
» Full Moon Effects [Livre II - Terminé]
» The Full Moon |With Jordan Simmons|
» [Event Konoha : Les petites têtes] Equipe Bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Les sous-bois-
Sauter vers: