AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Alex Cormier, de touts et de riens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 810
Réputation : 151
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 27
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Alex Cormier, de touts et de riens   Mer 17 Juin - 5:01



Flashback # 1
Beacon Hills, Dimanche 31 mai 2015

Featuring Gabriel & Alex Cormier



Alex posa le marteau sur la chaise de parterre.  Son front dégoulinait de sueur malgré la température "fraîche".

-Grand-papa était chaman, vraiment?

"Autant que toi et moi.  C'est ni plus ni moins une autre façon de dire qu'il était druide.  Et comme il était particulièrement fier d'être de sang métis, il préférait dire qu'il était Chaman.  Il a lui-même sculpté et teint son bâton, quand il a été initié."

Gabriel désigna du menton, à travers le carreau de fenêtre, le même bâton qu'Alex avait pris pour intimider la louve-garou qu'il avait rencontré quelques semaines auparavant.  Le scientifique baissa le regard, légèrement honteux, et prit quelques clous.  Il en plaça quelques-uns entre ses lèvres, conserva le dernier dans sa main gauche et reprit le marteau pour planter le prochain clou.

-Et çha ne l'a fraiment pas déranché de prendre le nom de mamie?

"Bien sûr que non!  Ton grand-père était un homme fier.  Autant de ses origines que de celles de ma mère.  Et à ces yeux, ce qui distinguait le mieux les premières nations des colons, c'était entre autre les sociétés matriarcales, comme les iroquois. Prendre notre nom était comme un pied de nez aux infrastructures occidentales, mais également un honneur à ses yeux, car il épousait l'héritière d'une longue lignée.  Ça lui faisait plaisir d'être un rameau greffé à cet arbre, comme il le disait lui-même."

[À compléter]

Lantern
© Méphi.





Flashback # 2
Beacon Hills, Samedi 13 juin 2015

Featuring Gabriel & Alex Cormier



-Merci 'pa, c'est super bon!  Je pense que je n'en avais pas mangé depuis que tu... que vous... depuis au moins quinze ans.  Hum.  Tu me repasses le chow, s'il-te-plaît?

Alex prit le pot de marinade, jaune et salée, que son père lui tendit, et en ajouta un peu sur son fish cake.  Bien qu'il n'ait jamais goûté la recette grand-maternelle originale, celle de son père goûtait toujours exactement la même chose.  C'était comme de retourner deux décennies en arrière, à l'époque où ils vivaient tous les quatre ensemble, heureux.  Un silence lourd s'installa entre les deux druides, et Gabriel le brisa au bout d'une trentaine de secondes.

"Tu sais, tu n'as pas à t'en faire avec ça.  Ton frère et toi n'êtes pas responsables.  Nos chemins se sont séparés, et je suis heureux qu'ils se croisent de nouveau.  Tu en veux plus?  Il reste deux ou trois galettes."

La séparation de ses parents avait toujours été un épisode entouré de mystère, leur mère refusant de leur en parler, afin de ne pas briser l'image qu'ils avaient de leur père, selon ses propres termes.

-Merci.  Tu sais, maman n'a jamais voulu nous dire ce qui s'était passé.  Et je ne suis plus un enfant...

Tout ce dont il se souvenait, c'était que, quelques jours avant que son père ne disparaisse dans la nature, il se rappelait l'avoir vu tenter de consoler sa mère qui sanglotait, en le traitant de menteur.

"Eh bien. Disons que lorsque j'avais dit à ta mère que j'étais un druide, elle ne s'était pas faite la bonne idée à mon sujet.  Elle croyait à un truc plutôt hippie et, sans le vouloir, j'ai entretenu ses illusions en faisant mes affaires chez tes grands-parents.  Quand ils sont décédés, j'ai pu me débrouiller quelques temps pour ne pas que vos vies soient affectées, mais quand je suis rentré avec un blessé sur les bras, elle a été prise de panique.  Je peux la comprendre.  On ne s'habitue jamais véritablement à voir ça, mais la première fois est toujours particulièrement, hum... terrible.  C'était un Oméga qui s'était aventuré sur le territoire de la mauvaise meute.  Je n'ai rien pu faire pour lui, il était déjà trop tard quand je l'ai retrouvé."

[À compléter]

Lantern
© Méphi.





Flashback # 3
Beacon Hills, Mercredi 8 juillet 2015

Featuring Gabriel & Alex Cormier



Alex ne comprenait franchement pas.  Maintenant qu'il avait été initié au secret de Beacon Hills, il avait l'impression de voir du surnaturel partout et n'importe où.  Comment les gens arrivaient-ils à ne pas s'en apercevoir?  Aveuglement volontaire de leur part ou surstimulation de sa part à lui?  Comme lorsqu'on cherche une raison de ne pas aller chez la tante Georgette qui fait des becs à pincettes : on prend soudainement beaucoup plus conscience de notre environnement, on réalise que la pelouse n'est pas tondue, et ça devient l'excuse parfaite pour ne pas se faire pincer les joues.  Sauf que ça ne marchait jamais avec la mère d'Alex.

En fait, surtout, la question qu'il se posait, c'était comment tant de gens semblaient être liés au surnaturel, sans que le secret de leur existence ne soit menacé?  Il était prêt à jurer que la moitié de la ville avait déjà parler loups au petit déjeuner, et pourtant tout le monde jouait les innocents.  Ou alors il se trompait largement.  Il poussa de nouveau un long soupire et cette fois Gabriel éteignit la télévision.

"Qu'est-ce qui se passe, Alex?"

-Euh... Rien.  C'est encore cette histoire de chasseurs qui me turlupine.  Ce sont vraiment des gens normaux, comme nou... comme maman?

"Oui."

-Et comme ils chassent les lycanthropes, et que nous les protégeons, ce sont nos rivaux?

"Non."

-Non?  Mais...

"Non!  N'oublie pas que nous nous devons de protéger l'équilibre, pas les créatures en tant que telles.  Quand une meute devient enragée, il peut arriver à un druide de s'allier avec un chasseur, ou un groupe.  Mais ces alliances sont dangereuses, parce que les chasseurs ne cherchent pas à atteindre l'Harmonie, mais l'Extinction.  S'il y a quoi que ce soit, les émissaires sont les plus grands rivaux des chasseurs."

-Parce qu'ils sont affiliés directement à une meute et ont donc un lien plus fort et souvent une vision biaisée de celle-ci, c'est bien ça?

Gabriel hocha affirmativement la tête.

[À compléter]

Lantern
© Méphi.





Flashback # 4
Parc de Beacon Hills, hiver 2016

Featuring Alex Cormier, un PNJ (Poulet Non-Joueur) et Gabriel Cormier



La canette à la main, Alex trouva enfin ce qu'il cherchait. L'air était frais et croquant et, à cette heure de la nuit, il arrivait qu'une minuscule buée se forme lorsqu'il expirait. Rien de comparable à ce qu'il avait connu au Canada, ni en Nouvelle-Angleterre, mais tout de même suffisant pour qu'il ait bien refermé tous les boutons de sa canadienne par-dessus la fermeture éclair. Son écharpe écarlate et or trahissait son immaturité, alors qu'il s'avançait dans le parc et s'éloignait du sentier pour se fondre dans un talus où il pensait être hors de vue. Un instant plus tard, la fermeture éclair de son jeans était ouverte et il pouvait enfin se soulager. Il aurait encore été suffisamment sobre pour conduire, et sa voiture l'attendait à quelques coins de rue de là, mais voilà, il n'aurait pas pu se retenir tout le trajet entre ici et la cabane de son père. Les États-Unis étaient un drôle de pays. Non seulement leurs bars fermaient super tôt, mais ils n'investissaient pas du tout dans les toilettes publiques -et les rares endroits où il aurait pu aller pour délivrer sa vessie étaient tous fermés-. La miction fut interrompue nette par une voix grisonnante qui s'adressait définitivement à lui, comme l'indiquait sans équivoque le faisceau de lumière de la lampe-torche pointée sur lui. C'était bien sa veine. Un instant plus tard, la fermeture éclair était remontée et Alex ressortait des buissons les deux mains en l'air, sans trop savoir si c'était ce qu'il devait faire, et réalisant un peu trop tard qu'il n'aurait pas dû garder la canette dans sa main.

-Que faisiez-vous là, monsieur?
-Sérieusement? Qu'en pensez-vous?
-Étiez-vous en train d'uriner sur la propriété publique.
-J'arrosais ces pauvres plantes qui présentent une carence manifeste en az...
-Répondez à ma question par oui ou non.
-Bah, oui, manifestement.
-Il s'agit d'une offense à la loi Californienne. Qu'avez-vous dans votre main?
-Euh... une canette...
-Vous affirmez donc avoir un contenant d'alcool ouvert dans les mains. Il s'agit également d'une violation de la loi.


Le visage d'Alex s'étira légèrement, alors que l'un de ses sourcils se haussa tout aussi subtilement et qu'il baissait la main pour la tendre à l'agent de la paix qui commençait à bien l'embêter. Prude qu'il était, c'était la première fois qu'il urinait dans un lieu public. L'agent ne comprenait-il pas, c'était une urgence, une question de vie ou de mort.

-Techniquement, si le contenu de la canette est ma propre urine, je n'ai pas uriné sur la propriété publique, pas plus que je suis en possession d'un contenant d'alcool.
-Petit con.
-J'suis sérieux, vous voulez peut-être sentir?


Le policier donna un coup sur la main d'Alex qui vit la canette atterrir plus loin, aspergeant les alentours de son contenu.

-Hey! Ma preuve!
-Suivez-moi, on s'en va au poste. Ça va vous coûter cher : grossière indécence et intoxication sur la voie publique.
-Je suis pas saoul!
-C'est ce qu'on verra au poste
-Vous me faites pas souffler ici? Ce serait plus logique, le temps d'arriver au poste, l'éthanol sera métabolisé et... Humpf


Alex se retrouva plié en deux par la violence de l'agent. Bon, il avait peut-être été un peu arrogant, mais était-ce de sa faute si les policiers ne comprenaient même pas leur boulot et ce qu'ils étaient payés pour faire? Le druide passa les heures suivantes au poste, jusqu'à ce que son père ne vienne le chercher au petit matin, payant la caution et jetant un regard fort sombre à son aîné, qui se sentait comme un adolescent qui venait de faire une grosse connerie. Ce qu'il était, en quelque sorte, mis à part pour l'âge.

Au moins, comme son taux d'alcoolémie était largement sous la limite, le scientifique ne s'en tira qu'avec une amende très salée et la déception éternelle de son paternel.

Lantern
© Méphi.




Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 810
Réputation : 151
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 27
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Alex Cormier, de touts et de riens   Ven 6 Jan - 21:00

Profil de Alex:
 



Flashback # 5
Beacon Hills, 2016

Featuring Alex Cormier



C'était du pareil au même, de la répétition sans cesse renouvelée, depuis qu'il avait mis sa bouille sur internet, à la recherche d'une âme sœur que le site lui promettait de trouver rapidement, simplement et avec une très faible marge d'erreur.  C'était bien la preuve que quiconque avait fondé le site de rencontre n'était pas doué en statistiques.  Les rendez-vous galants qu'il avait eus s'étaient étalés sur plusieurs mois et se déroulaient généralement de la même manière, les flammes variant fort peu leurs attitudes et leurs réponses, malgré la variété qui lui semblait accessible de prime abord.  Même quelques hommes s'étaient faufilés à travers les failles du site pour lui envoyer un premier message.  De sorte qu'il avait commencé à en imaginer, dans les confins de son esprit, un petit guide d'utilisation.  Toujours aussi mal à l'aise socialement, cela commençait presque toujours de la même manière :

-Salut!  C'est beau c'que tu portes.  Alex, enchanté.  J'espère que le resto te plaira.  Je peux emmener ton manteau au vestiaire?
Choisissez votre réponse :


  • -Haaaan!  Tu est tellement galant! Hihi!
  • -J'ai vérifié le menu, ça semble bon, même si leurs options bio-véganes hypocaloriques sans gluten, sans lactose, sans noix, sans soja, sont un peu limitées, je devrais trouvé quelque chose de potable.
  • -Relaxe, mec.  Je vais pas te manger.  Clin d'oeil amusé.
  • -Merci, mais je peux m'en occuper moi-même, j'ai pas de handicap.
  • -Ah? Euh... Merci!  Je vais choisir une table. Sourire appréciateur.
  • -Je peux t'aider si tu veux.  T'as des yeux magnifiques, Alex. Clin d'oeil dragueur.

Lorsque la serveuse arrivait, c'était presque toujours la même chose.  Alex laissait sa nouvelle rencontre commander d'abord, puis prenait soit simplement de l'eau, soit une bière ou un cidre, selon ce qui s'alliait le mieux.

  • -Un coca! Non!  Une Sangria.  Une sangria, oui!
  • -Vous avez du jus de légumes?
  • -Deux bières.
  • -Un whiskey, je vous prie.  Et une bouteille de Shiraz pour le repas.
  • -Ah? Euh... Comme lui. Ce qui revenait à deux bières.
  • -Un pina colada, double.

La discussion s'entamait sous les voltiges des sourcils d'Alex qui, les joues rouges, échangeait des questions-réponses classiques pour la situation.  Puis la serveuse revenait avec leur boisson et offrait de prendre leur commande.

  • -Je sais paaas!  Vous me conseilleriez quoi?
  • -Le risotto végétarien, les pois à part.  Remplacez les courgettes par du navet.  Et je vous ai mentionné que j'étais allergique au cumin?
  • -Un burger, la recette de la maison.
  • -La caille péruvienne farcie, sauce aux abricots.
  • -La lasagne.  C'est la meilleure en ville, Alex.  Je te ferai goûter!
  • -J'aimerais la saucisse.  Avec la choucroute, les frites et la mayonnaise.  Pas de ketchup.  Mayonnaise.  Ce ne serait pas aussi intimidant si le regard n'était pas résolument fixé dans celui d'Alex.

Et en cours de repas, la discussion reprenait, et on entrait réellement dans le vif du sujet, au cœur de la rencontre, Alex apprenait à discerner qui il avait réellement devant lui.

  • -Ma prof de socio est tellement bête.  J'aipeut-êtrementiunpeuj'aipasvingt-troisansc'estgrave?  Elle nous donne les examens des années précédentes en exercices.  Genre LOL!
  • -Il est trop mignon, même si il ramène toujours pas le bâton.  Les deux autres, Gingembre et Sutsame, au moins, ont compris.  Ahah!  Donc, oui, j'adore les animaux.  Je t'ai dit que j'avais quatre chats, aussi?
  • -Tu prends pour quelle équipe, toi?  On peut toujours être surpris.  J'veux dire, t'as l'air d'avoir toute ta tête, mais on sait jamais.  Mon beau-frère m'a dit avant-hier qu'il prenait pour les Dolphins.  Il est pas question qu'il remette les pieds chez moi.  Sauf s'il emporte le dessert.  Ou la bière.  Ou si ma sœur est là.  Ce serait dommage de pas pouvoir l'embêter avec ça! Ça sentirait presque le rattrapage de dernière minute.
  • -Ils voulaient changer la journée du meeting, mais je leur ai dit que je pouvais pas.  Lundi et jeudi, c'est spinning, mercredi je m'occupe de mon autre asso, et le venddarkredi je vais à la maison de retraite pour animer la soirée jeu.
  • -En fait, je recherche pas vraiment personne. Pas comme ça.  Je dis pas non à rencontrer de nouvelles personnes, mais pour être honnête, c'est mes amis qui ont créé mon profil.  Tu avais l'air sympa, tu l'es, mais je veux pas te faire de faux espoirs non plus.  J'm'excuse.
  • -Il faut que j'aille aux toilettes, tu m'accompagnes?  J'ai peur de pas les trouver...

Et, finalement, après le dessert :
-Tu veux marcher un peu?  Je peux te raccompagner chez toi, si tu veux.  J'ai la voiture.

  • -C'est quoi comme voiture?  Tu es vraiment tellement romantique!
  • -Je vais rentrer en joggant.  C'est l'heure de sortir les bêtes.  Ahah!  À la prochaine.
  • -J'ai mon vélo à ramener.  J'ai un ballon dans mon sac à dos, si tu veux faire quelques lancers.
  • -Ce serait fantastique.  Peux-tu me déposer à l'hôpital, je risque d'être en retard pour mon examen.
  • -Si ça te dérange pas, ça me ferait plaisir!
  • -J'veux bien essayer ta voiture.  Tu pourras me montrer combien de chevaux elle a dans le ventre, même sans mettre les clés dans le contact.


Si vous avez une majorité de :
Rose : Malgré vos quarante-douze millions de SMS, il est possible qu'une fois qu'il vous eut expliqué trois fois qu'il n'était pas intéressé à poursuivre votre relation, Alex n'ait plus darkredonné signe de vie.
Rouge : « Ce n'est pas toi, c'est moi »  Non, Alex n'était pas prêt pour vivre dans l'ombre d'un modèle de morale tel que le vôtre.
Bleu foncé : Alex vous a rappelé, vous l'avez invité à assister à une partie de foot, mais après que vous ayez votre expulsion à tous les deux – il paraît que les insultes racistes et homophobes ne sont pas tolérées, non plus que la violence physique – il vous a dit, avec une certaine nervosité, qu'il prédérait mettre un terme à votre relation.
Vert : Alex ne vous a jamais rappelé.  De toute façon, vous ne l'avez jamais rappelé non plus, et il ne vous aurait pas répondu.
Doré : Vous vous êtes entendus d'un commun accord que vous aviez tous deux déjà suffisamment d'amis et que ça ne valait pas vraiment la peine de s'acharner pour rien.  Vous vous recroiserez certainement, Beacon Hills n'est pas si grand, et il vous fera plaisir à tous deux de discuter de nouveau ensemble.
Bleu pâle : Alex s'est défilé de votre embrassade, l'air particulièrement gêné, peut-être même agacé.  Un instant, vous avez cru, à voir la rougeur de son visage, qu'il faisait une attaque ou quelque chose, puis il vous a expliqué que vous ne recherchiez manifestement pas le même genre de relation, ou d'arrangement.  Tant pis pour lui, vous dites-vous, il ne sait pas tout ce qu'il manque.

La seule personne s'être montrée suffisamment saine d'esprit pour se rapprocher d'Alex, une dénommée Claudia, n'eut le temps d'échanger que trois baiser avec le canadien avant de l'appeler pour lui dire qu'elle l'appréciait grandement, mais ne s'imaginait pas faire sa vie à ses côtés.

Évidemment, personne dans son entourage n'était au courant de ces mésaventures, ou même de sa présence sur un site de rencontres.
Lantern
© Méphi.




Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
 
Alex Cormier, de touts et de riens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alex Cormier aka Max Riemelt
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Bienvenue sur le RPG de Teen WolfTitre :: Le bureau administratif :: Carnets de route-
Sauter vers: