AccueilÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Badges


Classement au
21 novembre 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Richard Turner

►►►◄◄◄


Caracole O’Brien



Classement au
7 novembre 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Derek Hale

►►►◄◄◄


Willem Shepherd



Classement au
24 octobre 2020


Brian O’Conner

►►►◄◄◄


Chad Wilder

►►►◄◄◄


Alex Cormier



Classement au
10 octobre 2020


Keith McLear

►►►◄◄◄


Richard Turner

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
26 septembre 2020


Douglas LockHeed

►►►◄◄◄


Richard Turner

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
12 septembre 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Scipion Thalberg

►►►◄◄◄


Alex Cormier



Classement au
29 Août 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Caracole O’brien



Classement au
15 Août 2020


Scipion Thalberg

►►►◄◄◄


Derek Hale

►►►◄◄◄


Willem Shepherd



Classement au
1er Août 2020


Ryan O'Connell

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Amance Jouve



Classement au
18 juillet 2020


Scipion Thalberg

►►►◄◄◄


Ryan O'Connell

►►►◄◄◄


Andy Turing



Classement au
4 juillet 2020


Willem Shepherd

►►►◄◄◄


Scipion Thalberg

►►►◄◄◄


Avalon O'Connor



Classement au
20 juin 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Keith McLear



Classement au
6 juin 2020


Keith McLear

►►►◄◄◄


Sam Wildwill

►►►◄◄◄


Ryan O’Connell



Classement au
23 mai 2020


Mafdet Mahes

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
9 mai 2020


Sam Wildwill

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Alex Cormier



Classement au
25 avril 2020


Tobias Raper

►►►◄◄◄


Richard Turner

►►►◄◄◄


Brian O’Conner



Classement au
11 avril 2020


Richard Turner

►►►◄◄◄


Charlie Crowley

►►►◄◄◄


Derek Hale



Classement au
28 mars 2020


Mafdet Mahes

►►►◄◄◄


Richard Turner

►►►◄◄◄


Douglas LockHeed



Classement au
14 mars 2020


Tobias Rapier

►►►◄◄◄


Derek Hale

►►►◄◄◄


Alessandro Amaro



Classement au
29 février 2020


Richard Turner

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes

►►►◄◄◄


Alex Cormier



Classement au
15 février 2020


Andy Turing

►►►◄◄◄


Alex Cormier

►►►◄◄◄


Tobias Rapier



Classement au
1 février 2020


Alix K. Knowles

►►►◄◄◄


Chad Wilder

►►►◄◄◄


Therence Garnet



Classement au
18 Janvier 2020


Adam Priest

►►►◄◄◄


Brian O’Conner

►►►◄◄◄


Mafdet Mahes



Classement au
4 Janvier 2020


Alessandro Amaro

►►►◄◄◄


Adam Priest

►►►◄◄◄


Caleb Miles





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
 

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD

Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Jack

Mister Jack

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Alias : La citrouille infernale
Âge du personnage : Antédiluvien
Humeur : Malsaine
Messages : 140
Points : 241
Réputation : 5
Date d'inscription : 04/10/2015
Localisation : Dans votre dos

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyVen 6 Nov 2015 - 22:15







Une nuit dans l'année

En maîtres, ils régneront sur vos cauchemars



Ce qui sera plus tard le parc de Beacon Hills est dans ce lieu reculé dans le temps, mais pas le passé tel qu'il a existé réellement, non, un marché pas très ordinaire pour notre groupe d'aventuriers ! Comme tout les marchés, on y trouve un tas de nourriture à acheter. Des légumes, des plantes et de la viande succulente. Il est même possible de choisir son bestiaux vivants. Des enclos jouxtent les étals, présentant ainsi aux passants la marchandise sur pied.

Mes aventuriers pourraient trouver cela bucolique.... mais il n'y a aucun humain parmi les clients ou les vendeurs. Par contre sur les étals... ou dans les enclos...

Les nerfs de certains vont-ils lâcher? Et cette cohésion que Chad cherche tant à briser ? Quel jouet attrayant !


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1337-pnj-mister-jack https://teenwolf-rpg.forumactif.org/
Brian O'Conner

Brian O'Conner

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Âge du personnage : 31 ans
Humeur : Troublé...
Messages : 997
Points : 1054
Réputation : 195
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Belle_11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptySam 7 Nov 2015 - 11:59


R∃Λ∃RS∃ WORLD


Feat : La courge, Hell Toutou, la princesse, le rebel, Brise de friture, la canadienne et le citadin



La citrouille nous a laissés mariner alors que la bonne réponse avait été trouvée dès le début… Je ne sais pas à quoi il faut s’en tenir, ni s’il y a réellement une issue. Therence semble être la preuve vivante que ta tête de courge tienne ses promesses. Mais s’étant faite battue l’an passé, ne va-t-elle pas corser l’affaire et nous tendre des pièges ?

« Porte » et maintenant « nul part ».  Une porte qui mène nulle part ? Une porte qui nous permettrait de rentrer chez nous, mais n’irait en fait nulle part dans ce monde présent ? Peut-être que le prochain indice sera un lieu. Je me perds en conjonctures et interrogations.

Nous avons investi la cabane après un repas que je qualifierai de sauvage. Quel effroi de voir revenir Chad avec cette dépouille de biche, le menton maculé de sang. Il montrait clairement une facette en adéquation avec le monde dans lequel nous étions tombés. Ce n’est pas ce point qui m’inquiète le plus. Mais le regard de haine qu’il a envers Jordan. Son message est explicite, il en veut à celui qui avait eu les faveurs de sa mère, d’oser refaire surface et de respirer de nouveau. Ne sait-il donc pas la peine immense que celui qui… celui que je…  J’ai recueilli un Jordan au bord d’un gouffre mental. Cette femme est en plus morte pour que lui vive. Le fardeau qu’il porte est incommensurable. Lui en vouloir est totalement injuste !

Alors que chacun essaye de se ménager un coin aussi confortable que possible, je tente de parler à ce garou qui tient plus de la bête sauvage que de l’humain. Mais je n’en tire qu’un regard jaune étincelant. L’animal n’est pas causant. Je ne vais pas plus loin, l’ours regarde l’échange à sens unique d’un air de spectateur qui attend une bonne bagarre. L’ambiance est explosive, je ne tolère pas la peine que Chad inflige à Jordan. Il a déjà son compte de douleur et de culpabilité. Pourtant je lève les deux mains en signe d’apaisement et vais m’installer contre Jordan. Pas question que je le laisse supporter ça seul, et au diable si les autres comprennent que nous sommes… ensemble, puis ce n’est pas comme s’ils ne s’en doutaient pas. J’affiche simplement la donne. Celui qui voudra faire ch*er Jordan, m’aura sur son chemin ! Je ne me rallie pas à lui en tant que flic, mais en tant qu’homme. J’espère que les autres feront le distinguo. La mine déçue de l’ours me fait comprendre que la bombe est loin d’être désamorcée.

(…)

Le lendemain le réveil est difficile. J’ai les muscles endoloris par la position demie assise dans laquelle j’ai dormi. Je sens la main de Jordan serrer la mienne sous nos vestes posées en couvertures. Il est déjà réveillé. Je réponds à son étreinte. Je n’ai pas eu froid grâce à sa chaleur dont il m’a entouré avec amour. Parcourant des yeux la cabane, je remarque qu’il manque du monde. J’entends du bruit dehors, certains s’occupent à je ne sais quoi. J’aurai aimé sentir l’odeur d’un bon café…

Les humeurs des uns et des autres sont plutôt maussades. Le soleil est là, il ne pleut pas, c’est déjà ça. Lorsque nous quittons la clairière pour aller à notre prochaine destination, je ne peux pas deviner au-devant de quoi nous allons… Plus tard je me dirais que finalement l’ignorance du futur est plutôt une bonne chose… Cela n’empêche pas de souffrir de ce qui s’y passera, mais évite de souffrir en avance par de vaines conjonctures.


© Fiche par Mafdet Mahes


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Sign_b10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1114-brian-o-conner-flic-loyal-mais-un-peu-trop-fonceur-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1180-les-liens-de-brian-o-conner
Therence Garnet

Therence Garnet

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol24
Alias : The Rebel
Âge du personnage : 19 ans
Humeur : Chaotique
Messages : 1096
Points : 1330
Réputation : 227
Date d'inscription : 27/12/2014
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Lien_c11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyDim 8 Nov 2015 - 12:43



[Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD
La cabane! Du repos, enfin! Mais c'est sans compter sur la soif, la faim, et les humeurs diverses. Le balourd, Charlie, lorgne un peu trop sur moi. Je plisse les yeux à son intention. Qu'est-ce qu'il y a, un problème? Il fait peut-être une sacré carrure une fois transformé, qu'il s'imagine pas pouvoir m'emm*rder sans représailles. Mais si ça ce trouve, il me jugeait comme il juge son stock de marrons. J'ai un peu de mal à savoir ce qu'il ce passe derrière cette tête de lourdaud. Chacun se présente à tour de rôle.

-Jordan.. Juste jordan. Pas d’adjoint ou toutes ces conneries. Ça servira a rien ici.

Lucide, et modeste avec ça. On a de la veine, j'ose pas imaginé ce qu'aurait donnée une virée avec un magna de l'ordre et du commandement. Son collègue à l'air plutôt conciliant lui aussi. Mais malgré tout, j'ai le sentiment qu'à vouloir se poser sur un pied d'égalité dans une troupe aussi hétéroclite... Est-ce qu'en cas critique, leur humilité sera toujours perçue d'un aussi bon œil? Ils nous ont couverts des paysans et pris le partie plutôt salvateur de fuir entre les deux camps. Mais comme pour illustrer le pouvoir dont il se désiste, l'homme au costume de fonction abimé range sa plaque, suivis par son ami. Maintenant, il n'y a plus d'autorité, juste des visiteurs de ce monde comme nous tous. Deux gardiens avec des flingues...
Je regarde paresseusement ailleurs. Je garde pour moi mes pensées, mais la souplesse du type me laisse sceptique plus que ça ne me rassure.

J'écoute Jordan parler d'un feu à abriter. C'est pas la première allusion qui est faite à propos de lui et de chauffage ou de flamme... Se découvrir les uns les autres, ça relève de l’énigme en soit...

-Alex, c’est ça ? Tu pourrais m’aider à installer de quoi faire un feu et camoufler la lumière du mieux possible ?

-Vous comptez faire un tipi?

Je ne peux pas m'empêcher de considérer leur moyens de survis avec un brin de moquerie. La faim rend rabat-joie. La soif rend rabat-joie. La fatigue rend rabat-joie. Puis y a pas besoin d'avoir été scouts pour se rendre compte que cacher la lumière c'est faisable, mais à moins de tous nous enfumer, masquer les nuées et l'odeur qui va avec ça va être plus compliqué... Mais j'ai pas spécialement d'idée à leur proposer, et ça m'agace. Va falloir faire avec et compter sur la chance ou notre capacité à se défendre. Ça aurait été plus simple s'il y avait eux une cheminé, même si ça n'aurait pas arrangé notre problème de discrétion. Enfin, une cheminée, chez les futurs Hale... c'est tristement ironique je crois.

Liam nous revient avec des baies. Je ne sais pas si les fruits des bois consolent le creux de ma dents qui va pouvoir se remplir ou si c'est juste plus frustrant de voir aussi peu de nourriture alors que mon estomac cri famine. L'air de rien, j'observe attentivement le menton du plus jeune. Je ne serais pas étonné qu'il en ai bouffé une bonne part avant de revenir...

-On prendra un tour de garde ensemble, Charlie et moi. Si quelqu'un d'autre veut se joindre à nous, sans problème.

Sans façon, je prendrais mon tour en suivant peut-être, mais certainement pas avant d'avoir fermé l’œil. Soudain Jack nous rend visite avec sa nouvelle devinette. Ma réponse donnée, je regarde chacun d'entre eux à chacune de leurs propositions.

-Le Ciel ? tente Jordan.

La gravité, la réincarnation, la métaphore, ça ce tient, j'y ai pensé aussi. Et c'est ce genre de cheminement qui trouble mes certitudes... Le cas de 'Ma Joe m'a fait revoir mes positions en ce qui concerne la mort telle que je croyais la connaitre, et l'hypothèse du ciel qu'on ne peut pas voir en étant enfermé me parle aussi. Mais à choisir, je resterai sur mon idée, quitte à devoir les convaincre tous.
Jordan se trouble et un échange de regards intense a lieux entre lui et Chad, lui aussi affecté. Hou... ça sent le roussi entre ces deux là.

-Je propose « Ici » comme réponse.


-La flotte ? Quoi ? J’ai soif.


Je dirige comme tout le monde mon regard vers Éclat-de-génie, un sourcil levé face à l'ampleur de son raisonnement, même si ma gorge approuve sa plainte. Au moins il aura amusé la courge ambulante... Et la condescendance, parce que c'est quand même pas sérieusement un encouragement à ce stade? du bon canadien m'exaspère autant. Son idée un peu moins par contre... pendant un instant je considère la Lune d'Alex comme une possibilité qui s’envole aussitôt. Non, ça colle pas... Le "ici" de Brian en revanche me laisse pensif. Comme le rêve et l'imagination aurait put être mes réponses, son hypothèse répond basiquement à un point de vue similaire... Mais, ce lieu ne se trouve pas partout... Donc non, je sais que j'ai raison. J'en mettrais ma main au feu.

- Et bien, et bien. Où vais-je donc vous envoyer ? Car Therence a trouvé la bonne réponse.

Un sourire en coin me prend irrésistiblement en me redressant un peu et les scrutant tous. Évidemment, que j'ai raison. Les lumières de l'ours sont trop capricieuses pour que son premier éclats traduise la moindre intelligence, et ce n'est pas une bonne réponse du flic qui va rivaliser avec ma sagacité. Mais l'entendre me félicité devant la bande me conforte. Il fallait absolument que leur fasse comprendre que moi, le blouson de cuir qui n'a ni crocs, ni griffes, ni flingue, ni connaissance de la nature, j'ai aussi du potentiel.

Cette victoire m'a un peu requinquer, je me hisse sur mes jambes pour aller rassembler des brindilles. Ça caille. J'hésite à faire savoir que j'ai un briquet, outils indispensable pour draguer fumeurs et fumeuses et à toujours avoir sur soi tout simplement, quand les yeux de Jordan s'allument et que les flammes naissent de son contact avec les branches mortes. Lui non plus il est pas normal...

-... T'es quoi? Un genre de torche humaine?

Non seulement je dois partager mon titre de Rebel avec le jeune loup susceptible, mais maintenant je découvre qu'il y en a d'autres qui jouent avec le feu? Et dans la réalité en plus. Cas plutôt rare de ce que j'en déduis, des pyromanes de ce genre ça doit pas passer inaperçus, mais ça ne flatte absolument pas mon ego. Maudit légume, les choses seraient différentes si on s'était retrouvé dans un monde onirique plutôt que ce passé alternatif!  

-Et eux? désignè-je son compagnon d'arme et d'autre chose à juger leur proximité et Alex. Ils font quoi, du vent?

Je suis le seul qui n'ai aucun super-pouvoirs et autre capacités ici?!
Ma récrimination est étouffée par un bruit sourd. Une carcasse de biche vient d’atterrir devant les pieds de l'ursidé...

- A table! Vous pouvez la faire cuire, mais le fumet risque d’attirer bien du monde...

Je dévisage Chad encore suspendu dans mes élans. C'est pour ça qu'il a décampé? Mon estomac se réjouit du repas que représente le gibier, mais une autre part de moi-même considère le menton ensanglanté du lycan avec dégout...

-... Je suis pas fan du tartare...

... et encore moins sur une bête encore tiède... J'observe la majorité de la bande, particulièrement Charlie et Liam que je ne sais plus être ou non capables de manger à même l'animal. Je prend conscience que je me balade avec de vrai carnassiers, quoique leur apparence ou leur comportement veulent dire...

-Hé! Gaffe, si les gros organismes ont besoin de plus de viandes, les petits ont besoin de plus de sommeil. transis-je soudain au cas où ce gros morceau de chair qui est retiré du cervidé serait réservé à un seul, sans nommer le mastodonte. A moins qu'il compte le partager?...

- On tentera de se trouver de la bière.

Au moins là, l'autre parle un langage que je connais. La faim l'emporte sur mes réflexions et caprices, et j’attends que mon morceaux cuise avec impatience. Mais je ne peux pas m'empêcher de juger Chad avec un mélange de satisfaction pour la prise qu'il a su rapporter, mais un mal-aise doublé de dépit. Le petit-copain de Mick est un type étrange, et ça me fait mal de devoir lui reconnaitre des qualités plus que bienvenues vu notre situation.

Mon morceau de viande englouti, je n'ai attendu personne pour aller me nicher dans un coin de la cabane et essayer de trouver le sommeil. J'assiste seulement d'un œil à la prise de bec entre la menotte n°2 et le lupin. Au réveil, j'ai mal partout, je suis crevé, et j'ai jamais autant béni les premiers rayons de soleil. Mine de rien, ça réchauffe un peu... Juste un peu.
Je suis d'accord pour ne pas s'attarder d'avantage ici, c'est pas comme si un petit déjeuner allait nous être servis sur un plateau. Et je suis pressé de rejoindre la courge et répondre à sa prochaine énigme pour pouvoir me casser d'ici.

C'est fou ce que le chemin de la forêt à la ville me parait long sans ma bécane. Autant dire que pour celui qui n'a pas de transport, le Hale vit au milieu de nulle part, du moins isolé de la population.

Comme la veille, notre parcours oscille entre bruits suspects à redouter dans la forêt puis la présence de laboureurs et cultivateurs à éviter. En fait, je ne suis même pas sûr qu'on ce dirige dans la bonne direction...

-... Quelqu'un est sûr de vers où on va au moins?

Pas de carte, pas de boussole. Juste le flair, l’instinct, ou... l'orientation grâce aux éléments naturels, aussi... Une charrette qui passe sur un chemin que nous longeons me fait envie... Grimper à l'arrière, discrètement, et se laisser emmener jusqu'à la ville... Mais il n'y a surement pas assez de place pour tous, et même si j'ai un peu de mal à y croire, le péquenaud qui la conduisait n'était pas humain apparemment. Je rumine ma fatigue en silence et je continue à suivre la bande dans les fourrés, hors de la vus des habitants de ce monde.

Et enfin notre longue balade est récompensée. Des habitations se dessinent, et peu à peu, les présences et les rumeurs deviennent plus nombreuses elles aussi.
Nous restons sous le couvert de la végétation, aux abord de la ville. Je hume l'air, ça sent le pain au four et la viande sur le feu. La perspective de devoir compter sur la chance et d'attendre que quelqu'un ramène une biche pour manger attise ma faim d'avance. Va falloir repartir avec des vivres si on veut espérer s'en sortir. Et à regarder les longues jupes frôler le sol terreux et les chemises de flanelles, va aussi falloir s'occuper d'autre chose.  

-Je veux pas dire, mais on détonne un peu avec la mode locale...

Même la princesse ressemble à une souillon. Le cuir était déjà d'actualité, mais la coupe de mon blouson ne colle pas vraiment avec la taille des manteaux de ce siècle, comme aucun de nos vêtements d'ailleurs. Enfin, je tiens trop à mon morceau de cuir pour l'abandonner, mais je me dévoue pour essayer de trouver de quoi ce changer. C'est pas en frappant à la porte d'un tailleur qu'on va pouvoir s'habiller.

-Liam?

Je lui fais signe de venir, quelque chose me dit que ce genre de tâche ne va pas lui déplaire. Si l'humain, Alex, l'un des flics, ou qui que ce soit d'autre est tenté par l'idée, qu'il suive, j'ai besoin d'un troisième larron. Je suppose que les autres vont essayer de localiser le marcher ou trouver de quoi s'occuper pendant ce temps.

Je prend les devant et remonte le chemin que nous avons emprunté pour arriver. Je sais ce que je fais. Je longe le cours d'eau que nous avons croisé peu avant, jusqu'à apercevoir une silhouette qui s'y affaire un peu plus loin. Une petite vielle dame fait sa lessive, frottant le tissu aussi énergiquement que ses forces le lui permettent, une pile de linges à nettoyer à côté d'elle. Chemises, pantalons, manteaux...

-Ça en fait des fringues...

Cette nana s'occupent de combien d'hommes ? Enfin, du moment qu'il ne sont pas dans les parages, moi ça me va.

-Princesse, tu vas faire diversion.

Je me fiche de ses protestations.

-Dis moi, la vieille, c'est une garou?

Affirmatif.

-T'es un garou?

Affirmatif.

-Tu sais nagé?

Je ne lui laisse pas le temps de répondre au sourire mauvais qui illumine ma face. Mon pied s'écrase dans ses reins et il fait un joli vol-plané avant d’atterrir en un grand "plouf" dans le cours d'eau un peu plus bas. Rancunier, moi? C'est pas comme si le mioche avait pris plaisir à me pousser dans la flotte au cours de notre sauvetage contre la Tisseuse!
Je redescend discrètement les bois en imaginant Liam troubler la paisible lessive de la vieille en lui passant sous le nez en gueulant, emporté par le courant. C'est qu'une affaire de secondes, le débit ralentis en contre-bas et il a de la végétation à quoi s'accrocher, aucun risque qu'il navigue jusqu'à perpette où finisse par ce noyer. J'avais quand même pas pour intention de le tuer. Intrigué par le hurluberlu, la vieille abandonne sa corvée pour aller jeter un œil, et j'en profite avec le troisième acolyte pour ramasser ce qui traine. Je sais que c'était pas beau de pousser Liam, mais les loups, ça guérit instantanément, c'est pas mon cas à moi. Et puis avec ses boucles d'ors et ses grands yeux de bébé, face à une petite bonne femme aux sens et la réactivité abimés par l’âge, il devrait arriver à s'en sortir!

-Prend les vestes, ça suffira!

... Ou prend ce que tu veux me dis-je en voyant le type avec les bras chargés. Que chacun fasse son marché, ça sera pas plus mal.
Aller, on se casse! Je tire l'oreille être sûr que le bébé garou s'en sorte et nous rejoigne bientôt, et je retourne avec notre larcin là où nous nous sommes séparé avec la bande.

Je laisse fièrement tomber les vêtements aux pieds des autres. Un point de plus pour Therence.

Chacun ce sert, et je plisse le nez à la forte odeur qui s'échappe des fringues. Mais à regarder les garou, je me rend compte que ça ne les dérangent pas, ou peu... Oh... ça pue le garous. Logique. Et une aubaine pour un humain qui d'ordinaire doit sentir... l'humain.
Je me contente d'un manteau long au col haut que je rabat contre mes joues, et visse le chapeau que j'ai dérobé avec. La tradition du déguisement d'Halloween n'aura jamais pris autant de sens qu'à ce jour.

Aujourd'hui, je ne suis plus moi, me dis-je en baissant la visière sur un regard trop ordinaire dans ce monde de créatures aux yeux changeants. Je suis un monstre parmi les monstres.

© Halloween sur Never-Utopia



  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Sign3_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t85-therence-garnet-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t86-therence-garnet-s-relashionship-parce-que-je-vous-capturerais-tous-dans-ma-toile
Invité
Invité
Anonymous


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyDim 8 Nov 2015 - 22:36





R∃Λ∃RS∃ WORLD


Suite à ma réponse, un silence s'installa. Intrigué, je regarde autour de moi et constate que Chad est parti vadrouiller en forêt sans que personne ne l'ai remarqué. Bon, pour les autres c'est normal. Mais moi, un loup garou avec des sens autant développés, ne pas remarquer l'absence de présence de mon voisin, c'est intolérable pour mon orgueil. C'est décidé, je le boude à mort. Nous abandonner comme ça sans prévenir... C'est pas bien ! Je ne délirais donc pas en soulignant qu'il fallait s'en méfier de ce gars là. Il était bel et bien louche.

Je regarde exaspéré par cette situation, la citrouille danser sur sa propre comptine. Qu'il en profite, tout le monde n'a pas le luxe d'obtenir une chanson aussi connu rien que pour lui. Dès que notre ennemi de la semaine décide enfin de nous révélé qui a eu la bonne réponse et le prochain lieu de rencontre, je m'affale sur le sol. Trop réfléchir m'a épuiser psychologiquement. Et avec tout ses événements, je suis encore plus instable que d'habitude. J'aurai vraiment du prendre ces foutus médicaments au lieu de les laisser se désagréger dans mon armoire. On va dire que tant que je ne tues pas mes "camarades" de galère tout ira bien pour le meilleur des mondes.

Je laisse les "grands" s'occuper du feu. De toute façon, avec ma lycanthropie, je suis chaud bouillant. La facture de chauffage de mes parents a connu une réduction d'un tiers grâce à la morsure. Seul tristesse à déclarer, c'est que je ne peux plus tomber malade aussi facilement qu'avant. Bonjour les économies et adieu les arrêts maladies. Je sais pas si je devrais être heureux ou pas de ce constat. Je me relève précipitamment en entendant le mot torche. Ouais, 'Ma est toujours gravé au fer rouge dans ma mémoire. Après avoir écouter la réponse donné par le gardien des enfers, je me rallonge tranquille et tente de surveiller les bruits aux alentours.

Avant de pouvoir signaler la présence d'un individu s'approchant de la cabane,la porte s'ouvre dévoilant l'absent de notre réunion précaire. Celui ci reviens comme une fleur les mains pleines et le menton rempli de sang. Je lui pardonne son escapade juste parce qu'il a ramener une proie. Et quel proie ! Une belle biche bien dodue, à peu près la même que j'avais vu tout à l'heure... En y réfléchissant bien, ce sont les mêmes ! J'observe attentivement l'animal se vidant de son sang, la gorge arrachée, sur le plancher de la cabane.

Tu vois ma bibiche, je t'avais bien dit que tu aurais fait un repas de premier choix. Je commence à baver en sentant le délicieux parfum qui s'en dégage. De la bonne chair fraîche bien tendre et tiède, un délice pour les papilles. Je m’apprête à prendre un morceau mais mes leçons de politesses reprennent le dessus. Je zieute les adultes dans la pièce pour voir si je peux me servir, et surtout demande silencieusement à Chad et Charlie. Le premier parce que c'est lui qui a ramener la viande et le deuxième... Probablement pour le supplier de me laisser un bout. Avec trois garou, la biche ne va pas faire long feu.

Ma méfiance envers le loup à totalement disparu. Quelqu'un qui me ramène de la nourriture est toujours un ami. Parce que normalement, lorsqu'on est en mode survie, c'est le chacun pour soi qui prime. Surtout quand nos instincts sont les plus forts. Dès que l'ours se sert une cuisse, je prends ma part de viande, pensant que si l'ursidé a piocher dedans, c'est qu'on en a le droit. De toute manière, le premier qui me reproche d'avoir pris un bout de viande, je le balance par le fenêtre sans attendre. L'estomac avant tout. Les principes c'est sympa mais quand t'as faim, tu les oublie vite. Tel un loup capricieux, ma fidélité reviens à celui qui me rempli la gamelle.

Profitant de mon morceau de gibier pour me remplir la pense, je regarde curieux les autres cuire leur nourriture au dessus du feu. Bizarrement, l'idée première d'en faire de même ne m'a pas effleurer l'esprit. Ça doit être l'instinct animal qui doit parler en ce moment ci. La viande m'avait l'air très bien ainsi, saignante et tiède. Je n'avais jamais pensé que j'aurai changer à ce point. D'habitude, par peur des maladies que je pourrai attraper, je me serai empresser de la cuire au lieu de la dévorer tel quel. Je constate que certaines habitudes de préservation ont disparu depuis que je suis devenu loup. Je ne sais pas si je devrai craindre ce changement ou bien n'en pas tenir compte.

Bien repu, je vais me caler confortablement dans un coin, près des autres. Ce n'est pas un puppy pack mais je vais faire tout comme. Puis peut être qu'avec de la chance quelqu'un voudra bien me servir de Teddy bear pour repousser certains cauchemars. Ça ferai mauvais genre si je signalai notre position en pleine nuit en hurlant de terreur. Qu'importe la pseudo dispute entre notre sauveur du jour et le policier qui ressemble plus à un combat invisible d'une teneur me dépassant. Le sentiment de sécurité me joue des tours et me fait somnoler jusqu'à que je tombe dans les bras de Morphée.

Le réveil aux aurores par contre fut dur. Certes pas de réveil-matin venant nous casser les oreilles avec leurs sonneries stridentes ou de mère venant nous tirer des couettes par le caleçon. Grognon, je me lève à contre coeur avant que quelqu'un est la bonne idée de me taquiner. Si c'est le cas, celui ci récoltera une belle marque de mes crocs dans le bras. Ou vers la partie du corps la plus proche que je peux atteindre. Sans petit déjeuner digne de ce nom, faut pas rêver que j'émerge correctement avant au minimum 10 heures du matin. Et encore, je suis généreux.

L'expédition recommence quand tout le monde est prêt. Je soupire d'avance à cette marche forcée qui va me paraître fort longue. Déjà qu'en pleine vitesse lupine ça fait une sacré trotte alors en marchant tel un humain lambda, on a le temps de crever sur le bord du chemin terreux un nombre incalculable de fois. Ils ont e la chance que je suis beaucoup trop dans le brouillard matinal pour me plaindre à vive voix. Sinon, je n'y manquerai pas de les saouler avec ma belle voix divine.

Comme précédemment, je me suis retrouvé collé au poste de chien renifleur. Truffe au vent, je gémis 'envie dès qu'une odeur alléchante titille mes narines. C'est vraiment triste qu'on est pas le droit de cambrioler des villageois. Même après un voyage dans le temps, certains prennent très à coeur le respect des lois. Ce n'est pas ça qui va nous sauver. En pleine guerre, tout les moyens pour survivre sont bons. Certains chichis, on les balance à la trappe. On esquive donc les paysans pour ne pas se faire embrocher sur leurs fourches.

Therence, en bon citadin presque jamais sorti de sa ville, demande la direction. Sérieux ? C'est maintenant que tu te poses la question ? Sachant que la forêt n'a pas l'air d'avoir trop bouger depuis des siècles et que j'espère que la ville en a fait de même, vu le nombre de personne connaissant la route du manoir Hale jusqu'à la ville, se rendre à destination est un jeu d'enfant. Le plus dur c'est de ne pas se faire repéré ni attaquer comme notre arrivée à cette époque. Nous signalons le passage d'une charrette sur le chemin que nous longeons en murmurant entre les dents le mot loup-garou.

Ça signifie que les humains vont devoir faire gaffe si nous nous approchons du territoire lycanthrope. Plus nous nous rapprochons de la ville, plus l'odeur animal se fait plus forte. Le monde est complètement inversé comparé à notre époque. Là où les humains devraient habités, ce sont les garous qui y vivent en maître. Comment va-t-on faire pour atteindre le parc avec tout ces êtres surnaturels qui sont près à faire un carnage dès qu'ils sentiront le doux parfums 100% humains, spécial 21ème siècle ? Offre limité à saisir d'urgence !

Oulala, je pars dans des délires spaces moi. On va accuser le manque de petit déjeuner. Toujours caché dans les fourrées, j'attends que quelqu'un se décide à avoir une idée lumineuse autre que me balancer dans la gueule du loup, sans mauvais jeu de mot, et me laisser me démerder en mode pauvre fillette agressé physiquement et presque déflorer par de vilains paysans sans pouvoirs. Ma dignité va en prendre un sacré coup si je dois jouer la fillette sans défense. D'ailleurs, pourquoi c'est toujours mon rôle ? Je ne fais pas si féminine que cela n'est ce pas ? N'est ce pas ? Ce manque de réponse me sidère.

Je suis appelé par le Caid, à qui je réponds par un haussement de sourcil curieux et la tête penché vers lui. Le voyant m'ordonner de le suivre, je soupire et grommelle que ça devra être vraiment intéressant pour me déranger ainsi. Je le suis, rebroussant chemin jusqu'à un cours d'eau. Qu'est ce qu'il mijote encore ? Si c'est pour se venger du lac en tentant de m'y noyer dedans, je le préviens que je risque fortement de l’emmener barboter avec moi. Tout à coup, on voit une dame d'un âge avancé faire sa lessive comme dans l'ancien temps. Ok. Et alors ? C'est quand il parle d'habit que je comprends son projet. Chaparder les vêtements pour se fondre dans la foule. Pas mal. Pas mal du tout même. C'est que malgré ses airs de loubars, il en a dans la caboche !

-Princesse, tu vas faire diversion.

Diversion ? Pourquoi sur ce coup là, je le sens mal ? Mais vraiment mal hein. C'est pas la petite panique du caniche sursautant avec le claquement d'une porte. Non, c'est bien plus profond que ça, c'est une terreur sourde qui gronde au fond de mon âme. Et après qu'on vienne pas me traiter de paranoïaque.

-Premièrement, j'suis un mec et deuzio je me méfie comme la peste de tes coups tordus alors c'est sans moi.

Protestation qui marche lamentablement vu que monsieur joue la sourde oreille. Il me demande si la lavandière est une garou, ce que je réponds positivement avec un reniflement. Il s'est pas rendu compte qu'on est en territoire ennemi pour lui ou quoi ? Tout le monde dans cette ville est une créature surnaturelle. Puis il me demande si j'en suis un. Je le regarde incrédule.

-Tu te fous de ma gueule ou quoi ? Faut que je plante mes canines dans ton jolie petit cou pour te le prouver ? Demandais-je provocateur.

Par contre la question sur le fait de savoir nager me désoriente quelque peu. Le pire c'est que ce screunieunieu profite de mon moment de faiblesse pour me pousser en arrière. Je tente de m’agripper à sa veste pour reprendre l'équilibre ou l’entraîner avec moi en vain. Oh mon coco, tu vas me le payer très cher. Sans attendre, je vocifie des jurons qui pourrait faire rougir un charretier à vive voix. Et interrompant notre vielle dame de son dur labeur. Je pense que ça ne doit pas être tout les jours qu'elle doit voir un spectacle pareil.

-Therence ! Espèce de... De... Arg ! Si je te chopes, je vais t'émasculer à mains nu.

Je nages comme je peux avec ma robe qui m'embête plus qu'autre chose dans mes mouvements. Me pousser à la flotte, moi ! Croyez moi, il va le regretter Je vais le lui faire payer chèrement, à un tel point qu'il suppliera de tomber sous mes griffes. Je sais pas ce que je vais lui faire, mais je vais trouver, je vous le promet. Je sors tant bien que mal de la rivière en m'accrochant aux roseaux qui parsème les bords du cours d'eau. La brave dame, très gentille, viens à mon secours pour me sortir de ce bourbier. Puis elle me questionne sur ce qu'il s'est passé. Je savais bien que Garou ou pas, toute les personnes âgées sont abonnées à radio potins.

Tentant d'essorer ma robe comme je le peux, j'explique d'une voix fluette que j'ai glissé et que mon ours va me faire la tronche car sa veste est trempé. Elle hoche la tête en me disant que mon petit ami a un sale caractère pour me laisser me débrouiller dans l'eau. Je rougis d'office et bredouille que non, ce n'est pas mon petit copain. C'est juste un simple ami, à qui je suis lié par un don qu'on se partage, que je supporte à un tel point que ne pas avoir de pensées meurtrière à son encontre est difficile. Je suis célibataire et fier de l'être non mais oh ! N'allez pas me coller le coureur de jupon dans les pattes sous prétexte qu'on s'est baigné ensemble une fois dans un lac.

Colérique et mouillé jusqu'à dans mes sous vêtements, je quitte la grand mère après l'avoir remercié et assuré avec mon regard de chiot que je vais parfaitement bien. Vive les pouvoirs lycanthrope qui m'ont permis de guérir très vite des coupures rocheuses. Après m'être éloigné de quelques pas, je fonce vite fait bien fait dans les fourrées avant qu'elle ne remarque que son linge à disparu comme par enchantement. J'espère qu'on m'a réservé des vêtements potable et d'homme pour mon sacrifice non désiré. Sinon je fais un malheur sur le rebelle.

Arrivé devant la bande, je remet mes cheveux longs derrière mon épaule et toise du regard quiconque osera faire un commentaire sur le fait que je suis trempé de la tête au pied. On va dire que j'ai pris un bain forcé par le responsable que je fusille du regard et grogne à son encontre. Le nounours par contre, ne quitte pas des yeux son infortunée veste qui dégouline d'eau. Je me déshabille sans attendre, rendant la veste à son propriétaire dans une moue contrite et balance plus loin la robe dorénavant inutilisable.

-Désolé pour la veste mais l'abruti de service m'a poussé dans la rivière avant que je ne puisse l'enlever. Dis je en pointant du doigt le caïd essayant un chapeau.

Au vu de ma colère évidente, le premier qui mouche sur le fait de me décorer d'une jolie robe d'époque ou l'état pitoyable de sa pauvre veste qui n'a rien demandé, je la lui enfonce dans le gosier jusqu'à qu'il s'étouffe avec. J'ai du subir les ricanements d'une grand mère à propos de mon petit ami ours qui n'en est pas un, alors venez pas trop me chercher. Je pique une chemise pour me sécher avec puis fouille dans le tas de vêtements, à la recherche de vêtement à ma taille. A croire que les hommes de cet époque sont des géants. Je flotte dans presque tout ces vêtements. Ma taille de crevette les indispose ou quoi à cette époque ?

J'enfile tout de même une chemise, un pantalon, des bottes et une veste. Pas grave si je flotte dedans. J'enlève aussi ma perruque et celle ci, la garde précieusement. Ma mère me pendrait à l'arbre à pic dans notre jardin si je ne la ramène pas en un seul morceau. Je suis prêt à parier qu'elle a pris goût à me voir en princesse. Elle qui rêvait d'avoir une fille, son rêve s'est exaucée pendant une journée. Je trifouille encore dans le tas et découvre une besace. Parfait. J'y ramasse dedans ma perruque et met le sac en bandoulière. Je pense que ma tenue est suffisante. Au pire, j'ai toujours mon styliste personnel spécial voyage dans le temps à portée de main. Cependant, je fait remarquer à voix haute, que ça serait pratique si nous prenions avec nous les vêtements restant comme habits de rechange au cas où.  

Au rythme où nous allons et vu comment ce Mister Jack s'amuse, on est pas prêt de rentrer de ci tôt. Et il est hors de question qu'on me balance à la flotte à chaque fois qu'on a besoin de dépouiller une lavandière de son linge. Après débat si oui ou non nous emportons plus d'habits de rechange, nous partîmes visiter la ville en groupe. Comme d'habitude, je me retrouve dans le rôle du petit frère, collé aux basques de l'ursidé qui me boude pour le malencontreux accident survenu à sa précieuse veste. Hé ! C'est pas moi le coupable ici ! Va donc voir monsieur "je-me-la-pète-parce-que-mon-plan-tenait-du-génie". Me vengerai...

Avançant dans les dédales de la ville, j'observe les nombreux stands rempli de nourriture, de tissus, de vêtements et d'objet en tout genre. On se croirai dans un marché géant, avec plein de bruit, d'odeur différentes, d'objet brillants, de bijoux étincelants etc... Cependant, rien ne m'avait prévu à cette vision ci. Lorsque j'aperçois un enclos fermé, je pense immédiatement à des animaux trop chou à chouchouter ou à caresser. Les chèvres, c'est mignon. Sauf que là, la mignonitude du moment à disparu au fin fond de l'univers au minimum.

Là, attaché comme des bêtes, nu et à la vue de tous, des humains en mauvais état. Homme, femmes, enfant. Qu'importe, ils sont enchaîner dans cet enclos sordide, vendu comme un tas de viande. Même un cochon a plus de considération que ces humains là. C'est répugnant. Le vendeur, me voyant regarder d'un oeil vide son étal, me propose un prix pour le morceau de viande de mon choix. Quoi ? Je commence à tourner de l'oeil et m'accroche à la première personne de notre petite bande venu. Mes yeux clignotant d'or s'écarquillent d'horreur en comprenant qu'ici ils dévorent les humains tel un wendigo. Oh mon dieu, sortez moi immédiatement de cet enfer.

Je déteste les wendigos, j'ai en horreur les cannibales, je les hais du plus profond de mon coeur. C'est immonde ce qu'il se passe dans cette ville. Ok pour manger un cerf, du sanglier ou un bon lapin. Mais de l'humain ? Jamais de la vie. Déjà que je suis un mordu, c'est impossible d'imaginer un seul instant l’invraisemblable. Je sens que je vais en être malade. Livide, je fixe toujours les pauvres humains dont leur volonté à été brisé en mille morceau, leur peau couvert de blessure pour soi disant attendrir la chair, exposé comme un objet. Je sens la bille remonter de mon estomac en imaginant mes parents à la place de ces humains. Sans attendre, je me penche et vomi par terre devant cette vision qui je suis sûr va hanter mes cauchemars. Les larmes aux yeux, c'est d'une petite voix que je réclame ma mère.

-Maman... Je veux ma maman...



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Chad Wilder

Chad Wilder

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol17
Âge du personnage : 24 ans
Humeur : vengeresque
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Derek_10
Messages : 1083
Points : 1129
Réputation : 124
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Embrou11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyLun 9 Nov 2015 - 11:33











R∃Λ∃RS∃ WORLD


La nuit fut à l’image de notre aventure, inconfortable. L’ours ronfle comme une forge de haute sidérurgie, la princesse couine comme une souris dans ses rêves et Therence semble poursuivre inlassablement quelqu’un dans ses songes, vu la manière dont il rabote le sol avec ses pieds en dormant. Les seuls compagnons potables de la nuit étaient les deux flics, collés l’un contre l’autre et silencieux. J’ai mis du temps à m’endormir et je les ai regardés longuement. Ils se sont enfermés dans une bulle qui ressemble à celle que j’ai avec Mick. Le calme de la nuit est propice à calmer les ardeurs et ma haine de tout à l’heure se mue en compassion. Je lui en veux, cette flèche lui était destiné. Mais ma rage refroidie, je dois bien admettre que c’est elle qui a choisi de partir à sa place… Le constat est amer et m’en prendre à Jordan est un exutoire pas très honnête. Pourtant j’ai besoin de remplir ce vide que ma mère a laissé en mourant, la colère est un sentiment vite envahissant.

Je repousse du pied l’ours qui s’étale un peu trop vers moi et replonge dans mes pensées bien sombres. Et si la normalité était le monde surnaturel ? Je pourrais vivre sereinement avec Mick, car bien sûr nous ne sommes pas comme les humains, nous savons faire la part des choses et ciblons nos ennemis. Je ne désire que la peau des chasseurs, rien d’autre.

***

Le matin est rude et frais. Les mines sont sombres et mes compagnons de déroute peu loquaces. Faire le trajet jusqu’à la ville à pied, me fait rendre compte des facilités dont nous bénéficions à notre époque. Toutefois, ma Maserati n’irait pas bien loin sur ces chemins à charrette.

***

La ville est bien différente, je suis presque choqué de voir autant de garous circuler librement, crocs aux vents… libres… Quand Therence propose une idée loin d’être bête, je me joins à son groupe. Il ne faut pas que je perde le petit ascendant que j’ai gagné la veille en nourrissant le groupe. L’adolescent est futé et je doute qu’il soit d’accord avec mon projet. Mais quand il balance de manière traîtresse Liam dans la rivière, je sais que je vais garder les appréciations du plus jeune de notre groupe.

Chacun se retrouve habillé plus ou moins bien pour l’époque. J’ai refusé de changer de pantalon et gardé mon jean dont la couleur sombre peut tromper sur la qualité des tissus. J’ai pris un chapeau à large bord, bien pratique pour observer autour de soi en toute discrétion, ainsi qu’une veste un peu large. Je ne sais pas si on réussira à faire illusion, mais c’est ainsi fagotés que nous entrons dans la ville par petit groupe. C’est fascinant comme tout est inversé. Les gens affichent leur nature sereinement. J’envie ce monde. Alors à mon tour, je laisse mes attributs de loup ressortir et pour la première fois de ma vie, me ballade en ville de manière découverte, sous mon vrai jour. Le sentiment de liberté qui monte en moi est purement jouissif et me conforte dans mon idée de transposer cela dans mon époque.

Mais…

Je retiens Liam qui manque de défaillir. Il me faut du temps pour comprendre… et admettre ce qui le fait flancher. Les surnaturels de cette époque ne semblent pas plus cléments que les chasseurs de mon temps… L’humain est asservi, abaissé au rang de bête de foire et… de nourriture. Le choc de cette constatation est violent, car j’imagine Mick prisonnier de cet enclos… L’espèce dominante d’une civilisation est-elle forcée d’écraser le reste ? Alors que je serre l’épaule de Liam autant pour le rassurer que me rassurer moi-même, je jette un œil aux autres pour voir leur réaction.

© Fiche par Mafdet Mahes


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t4-chad-wilder-l-homme-loup https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t69-chad-so-pretty-shy-boy
Charlie Crowley

Charlie Crowley

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Alias : L'ami des civets
Âge du personnage : 26 ans
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Les_ga11
Messages : 343
Points : 532
Réputation : 164
Date d'inscription : 08/05/2015
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Langui11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyLun 9 Nov 2015 - 21:10


R∃Λ∃RS∃ WORLD






Les regards exaspérés laissèrent l’ours de marbre, lui pour qui ce traitement était parfaitement habituel lorsqu’il s’essayait vaguement à réfléchir. Les encouragements d’Alex, au contraire, lui tirèrent un coup d’œil étonné en direction de son ancien condisciple. Sérieux, il avait pigé qu’il y avait bien une ébauche de raisonnement derrière la réponse a priori complètement déconnectée du garou ? C’était bien le premier à tenter de comprendre quelque chose à sa logique tordue. Les druides étaient décidément des êtres étranges.

Étirant ses jambes devant lui, l’ours bailla ostensiblement. Les propositions se succédaient sous les pitreries goguenardes de l’épouvantail et Chad prit la poudre d’escampette. Peut-être qu’il n’aimait pas le music hall façon citrouille. Les cervelles chauffaient mais lui allait finir par vraiment se refroidir si personne ne se décidait à allumer ce putain de feu ! Une odeur lui frappa soudain le museau. Une odeur de sang. Par nature, l’ours se trouvait être moins carnassier que le loup, mais avec l’estomac dans les talons, cette odeur prenait l’aspect olfactif du plus doux des fumets et lorsque la carcasse s’écrasa à ses pieds, le ravissement sur les traits du garou n’était pas feint.

« Jackpot ! » S’écria-t-il en levant les mains au ciel. Le loup venait définitivement de se faire un ami, ami qui renvoya d’ailleurs un grand sourire à leur chasseur attitré alors que ce dernier se rasseyait en essuyant négligemment le sang qui maculait son menton. La grosse courge, sentant peut-être le vent tourner et l’attention de ses proies se détourner de lui, annonçait enfin que Blouson-de-cuir avait vu juste mais Charlie ne réagit même pas. Il avait les crocs et personne ne se mettrait entre lui et sa bouffe, surtout pas un épouvantail aux énigmes complètement stupides ! La citrouille disparaissait dans une dernière pirouette qu’il était déjà en train de répartir la nourriture. Ou du moins, d’arracher une grosse cuisse à l’animal pour laisser les autres se débrouiller avec les restes. Qu’ils fassent un feu maintenant si ça leur chantait, se remplir l’estomac l’avait pour sa part réchauffé.

« On tentera de se trouver de la bière. » Conclut Chad en mâchonnant alors que Alex et les deux flics s’occupaient du feu avec une facilité qui aurait pu déconcerter Charlie s’il n’avait pas été si concentré sur son repas. La bouche pleine, il acquiesça à la remarque de son nouveau meilleur ami :

« Et de l’hydromel ! »


*


La nuit fut courte. Bavardant à voix basse avec le druide alors que les autres s’étaient endormis, il sombra comme une pierre dans le sommeil quand son tour fut venu. Les premiers rayons du soleil ne récoltèrent qu’un grognement outré de sa part. Repoussant le petit loup qui s’était blotti contre son dos dans la nuit, l’ours finit par s’asseoir en se frottant les yeux. La même misérable cabane et les mêmes têtes perdues et résignées que la veille. Ce n’était donc pas un simple délire de sa part. Le garou resta un instant silencieux puis fit craquer sa nuque. Les considérations à plus de quelques heures lui échappaient totalement et il se leva pour aller pisser plus loin. Les autres se réveillaient lentement et devant le manque flagrant d’un petit déjeuner digne de ce nom, ils reprirent la route bon gré mal gré, Charlie persuadé qu’Alex ou Chad devait bien savoir par où ils étaient censés aller.

Les heures s’écoulaient avec une lenteur insupportable quand les deux louveteaux, profitant d’une pause, s’esquivèrent avec des airs de conspirateur. Du moins pour l’un, Liam semblait toujours aussi paumé dans sa robe rose et sa veste trop grande. Ce n’est que lorsqu’ils revinrent les bras chargés de tissu que l’ours comprit ce qui s’était passé. Du moins il crut l’avoir compris jusqu’à se rendre compte que le petit garou était complètement trempé, sa veste comprise.

« Nan mais… Qu’est-ce que vous avez glandé ? Vous les avez pêchés ou quoi ?? »

Renâclant, il finit malgré tout par suivre l’exemple pour se plier à la mode locale comme ses compagnons de route. Grand bien leur en prit.

Même pour lui, le spectacle offert par la place du marché était terrible. Il ne s’attendait pas à ce genre de scène et inconsciemment, se rapprocha d’Alex. Lui et Therence étaient le plus en danger dans un endroit pareil et l’ours qui se préoccupait si peu du sort des humains commençait à légèrement s’inquiéter. Incertain, il chercha le regard du druide, puis celui de Chad. Inventer des plans, ça n’avait jamais été particulièrement son rayon.

« Si quelqu’un les sent, on peut dire que ce sont nos casse-croûtes, non ? »


© Mafdet MAHES


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD 302222charlie  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD C09f604d0b40903a6a76
Merci pour la sign Chuck & Mat' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t867-charlie-crowley-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1052-si-t-as-pas-d-amis-prends-un-winnie
Alex Cormier

Alex Cormier

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol21
Alias : Pichou Droïde
Âge du personnage : Papy de 29 ans
Humeur : Serein
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Les_ga11
Messages : 1351
Points : 1675
Réputation : 355
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 32
Localisation : Hume les roses
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Impliq11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 5:15

R∃Λ∃RS∃ WORLD


Alex remarqua bien que ses suggestions étaient loin de faire l'unanimité et n'en fit pas plus de cas.  Il se pliait aux désirs de la majorité sans ronchonner, quand bien même il réalisait au même instant que les princesses, qui n'avaient jamais campé à la dure, ne portaient pas tous une robe.  Il avait lancé un regard dégoûté à la biche, plus par la mutilation dont elle faisait preuve suite aux prises des garous que par horreur du sang, mais s'en était tout de même fait cuire un morceau avec Therence.  La citrouille avait annoncé le nom du gagnant avant de s'envoler en direction du parc de la ville, et Alex nota pour lui-même qu'il devait cesser de biffer les réponses qui lui venaient à l'esprit simplement parce qu'elles lui semblaient trop simples ou faciles.  Lorsqu'il entend leur chasseur mentionner la possibilité d'une bière, Alex se met à saliver.

Therence ne semble pas apprécier d'être un simple humain au milieu de ces créatures.  Il prend le biochimiste à parti.  Celui-ci lève d'abord un sourcil, puis répond d'une rotation de la tête : non.  Il ne fait pas de vent, ni quoi que ce soit d'autre.  Ce serait bien le comble, qu'ils aient des élémentalistes dans le groupe.  Déjà avec l'incendiaire Jordan, ce serait une bonne base, il faut dire.  Alex se perd dans ses réflexions alors que son morceau de viande cuit.  Ils n'auraient jamais le temps d'en fumer pour le transporter sur eux et éviter une nouvelle partie de chasse le lendemain, définitivement.  Il fait mine de ne pas voir les tensions entre le chasseur et les poulets, ni la proximité inappropriée entre ceux-ci, alors que Charlie s'installe à ses côtés et entame la conversation.  Rien de bien dense ni complexe, des silences ponctués de mots, Alex qui évite tout ce qui peut ramener de près ou de loin l'Arizona dans la discussion.  La voix basse du garou finit de l'apaiser et il se surprend même un fou rire au milieu de leur garde.  Alex s'endort en position assise, appuyé contre le mur à moins d'un mètre de Charlie, ronflant comme une cadillac, et Liam.

~

-Certain.  C'est par là. répondit Alex, morose de sa mauvaise nuit.  En même temps, ils longeaient le chemin, c'était déjà un bon indice qu'ils étaient dans la bonne direction, non?  Ça et les collines autour de la ville qui avaient leur signature propre.  Le druide se fige lorsque l'hypothèse est émise de faire de l'auto-stop de charrette.  Quelle mauvaise idée!  Heureusement, elle est rejetée avant qu'ils n'ait à donner son avis.

Au détour d'une colline, la petite troupe aperçoit les premières délimitations imaginaires d'un village en contrebas.  De leur promontoire, ils peuvent observer un peu la population.  Outre les questions vestimentaires, il leur est possible de remarquer la nature de la population.  Si elle ne semble pas être uniquement lycanthrope, il y en a suffisamment assez pour assumer qu'ils font la loi.  Therence profite de la pause pour entraîner Liam vers la rivière, bientôt rejoints par Chad.  Alex se demande ce qu'ils trafiquent, mais préfère rester avec l'ourson et les poulets au cas où des flammèches viendraient à apparaître entre eux.  Avec Crowley dans les parages, vaut mieux être prudent.  Les aventuriers reviennent avec une lessive entière, que l'on se partage entre contemporains.  Alex fait quelques pas en retrait, puis revient immédiatement réintégrer le groupe, les souvenirs de leurs assaillants étant encore bien frais dans sa mémoire.  Il enfile chemise et veste par-dessus sa propre veste, pour être certain de cacher son odeur -ou son absence d'odeur, il faudrait qu'il demande un jour- et se donner une carrure un peu plus impressionnante, accessoirement, ainsi qu'un chapeau.  Il vérifie que son petit sachet de sorbier se situe toujours dans la poche de sa veste à carreaux, en proie à un dilemme : son odeur le trahirait-elle ou le sauverait-elle?

Le groupe avance jusqu'au parc, espérant se mêler à la population locale.  Ils y découvrent un marché public.  Alex est persuadé de voir des narines se retrousser, des yeux se tourner furtivement vers eux, des oreilles se dresser.  Est-ce son propre rythme cardiaque qu'ils écoutent ainsi?  Alex se fait surprendre par la proximité qui s'impose soudainement entre ses vêtements en oignons et ceux de son ours de garde.  Ce n'est qu'alors qu'il regarde par-delà les visages d'antan et voit les cages.  La réaction de Liam est sans équivoque.  Est-ce que ce sera ce malaise qui les trahira?  Ou l'odeur de peur qui s'exfiltre par toutes les pores de la peau du druide.  Lui qui a l'habitude de jouer les fiers, de faire celui qui n'a pas froid aux yeux et qui reste droit devant un ours-garou, comme s'il n'y avait rien de plus normal, lui donc se sent minuscule dans ses culottes qui le démangent.  Pourquoi n'avait-il donc pas profité de la rivière pour se laver à l'abri des regards? Les peaux meurtries, les blessures apparentes, la nudité des gens dans les cages lui donnent à la fois l'envie de hurler, de courir et de vomir, mais il n'en fait rien.  Ses pas suivent ceux de ses acolytes dans leur procession vers Jack, alors que les questions se bousculent dans son esprit et paralysent son corps.  S'il mourrait, ici, se réveillerait-il chez Gabriel, le jour de la Toussaint?  Si, chez lui, son rôle était de protéger les créatures surnaturelles et veiller à l'équilibre de la nature, serait-il considéré comme un allié ou comme l'ennemi à abattre par ces êtres anonymes qui marchandent ses semblables?  Les druides, ici, sont-ils ni plus ni moins que les bergers des autres humains normaux, ayant obtenu le titre de guide grâce à leurs connaissances plus poussées de l'oppresseur.  D'ailleurs, pourquoi les lycans ne transforment-ils pas simplement tout le monde en l'un des leurs plutôt que de leur faire la guerre?

Le genou du scientifique fait mine de flancher, mais Alex reprend son équilibre avant de s'affaler au sol.  Il aurait dû se trouver une position plus confortable pour dormir, ou laisser tomber l'idée du tour de garde.  La fatigue commence à se faire ressentir.  Charlie propose aussi simplement qu'efficacement de prétendre que Therence, Brian et Alex ne sont que des en-cas.  Alex se retient de lui répondre qu'il ferait un croque-monsieur fort indigeste et décide plutôt de rappeler à son énergumène d'annemi le but de leur venue en ces lieux.

-Garde l'oeil ouvert pour trouver la courge, plutôt que de dire des bêtises. grogna-t-il en scrutant lui-même le marché du regard.

© Mafdet MAHES


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD 44efacfdaf62e6a62a56  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Mister Jack

Mister Jack

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Alias : La citrouille infernale
Âge du personnage : Antédiluvien
Humeur : Malsaine
Messages : 140
Points : 241
Réputation : 5
Date d'inscription : 04/10/2015
Localisation : Dans votre dos

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 8:33







Une nuit dans l'année

En maîtres, ils régneront sur vos cauchemars



J’avais rapidement disparu de la clairière des Hale. Moi vexé qu’une biche morte me ravi la vedette ? Non ! Enfin si…. Mais ne comptons pas sur moi pour l’admettre en public. Qu’ils en profitent donc de cet instant de répit. Quant au jeune Chad, il ne perd rien pour attendre d’avoir détourné leur attention de ma tête de courge. Je savoure d’avance ma vengeance. Demain devrait leur faire perdre le maigre sourire qui était revenu sur leurs lèvres

***

Je flâne entre les étals. Je me prête de bonne grâce aux jeux des enfants, après tout c’est Halloween et ils sont ravis de pouvoir s’asseoir sur mes genoux et plonger leur menotte dans mes orbites. J’ai bien plus de succès que le père Noël des humains ! Je distribue quelques bonbons à la mort au rat, ça les amuse tant de les offrir aux enfants humains qui naïfs croient toujours à un acte de générosité. Je suis connu et salué. Je ne viens qu’une fois l’an, donc on prend la peine de me demander des nouvelles et de s’enquérir de mes nouvelles farces. C’est à ce moment que je les vois. Ils ont bien tenté de faire dans la couleur locale, mais même après deux nuits hors de leur lit douillets, ils sont encore trop lisses, trop propres, quoiqu’ils en pensent. Les regards et le nez se lèvent, puis les villageois me regardent. Les sourires naissent, ils comprennent l’objet de ma nouvelle farce. Les regards se font inquisiteurs, mais personne n’aborde ces visiteurs d’un autre temps. Ils savent qu’il ne faut pas me frustrer de mon amusement. Du moins… pas tout de suite… ils doivent échouer pour être mangé… ou pire…

J’agite ma lanterne pour me signaler, quoique la forme de ma tête soit déjà un bon panneau indicateur.

- Bien le bonjour messieurs et dam… à Non, il n’y a plus de dame dans le groupe ! Bien dormi ? Que pensez-vous de notre charmante ville ? Elle est en plein essors !

Les visages sont sombres, et je ne leur tire aucune expression. La confrontation avec ce monde est rude. L’architecte veut-il toujours appliquer ce modèle à son monde ?

- Bon, vous êtes bien silencieux. Passons à l’énigme suivante.


Sur le cœur cela ne saurait mentir.
Autrement, cela peut blesser ou bien accueillir.
L'Empereur en est quant à lui dépourvu.
Le plus souvent cela est nu.
L'un de ses membres est sous serment,
Par l'anneau qu’il arbore fièrement.
Un autre, une fois levée,  
Assure à elle-seule la paix.
Préférez tout de même l'unité,
Car il serait maladroit de s'en priver.


- Je vais aller voir du côté des friandises là-bas. Je vous laisse chercher.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1337-pnj-mister-jack https://teenwolf-rpg.forumactif.org/
Charlie Crowley

Charlie Crowley

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Alias : L'ami des civets
Âge du personnage : 26 ans
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Les_ga11
Messages : 343
Points : 532
Réputation : 164
Date d'inscription : 08/05/2015
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Langui11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 12:25


R∃Λ∃RS∃ WORLD






Un vague grognement répondit à la remarque d’Alex. L’humain avait le sang-froid et ne perdait pas le nord, pour un type qui, dans la situation présente, équivalait à un jambon sur l’étal d’un boucher. Furieusement, Charlie gratta son cou alors qu’il se pliait à un rapide tour d’horizon des lieux. Sa nouvelle veste couleur locale le démangeait et cela l’agaçait un tantinet. D’autant plus qu’à première vue, il ne remarquait rien : beaucoup de trucs assez dégueulasses mais la grosse courge n’en faisait pas parti. Il faut dire aussi qu’il était assez difficile de détourner les yeux du triste spectacle de tous ces gens réduits à l’état de bétail. C’était très perturbant aux yeux de l’ours, habitué à défendre avec beaucoup d’ardeur un monde sauvage qui pâtissait de l’hégémonie humaine. Voilà que ces derniers devenaient l’animal en voie de disparition !

Un rire d’enfant attira soudain son attention. Difficile de croire que des gamins puissent s’amuser au milieu d’un endroit pareil, et pourtant… Les bambins se pressaient autour d’une silhouette bien connue. Sérieux, c’était cet épouvantail de malheur qui les faisait tellement marrer ?? Charlie se  renfrogna, le croc agressif. Était-ce cette odeur de garou ambiante ou juste son énervement personnel ? Toujours est-il que sa transformation s’était naturellement amorcée. Il envoya un coup de coude à son voisin le plus proche :

« Il est là. »

Le repérage ne s’était pas fait à sens unique. Non seulement l’épouvantail les avait-il en ligne de mire mais en plus, ils n’étaient pas le seul. Soudain, l’ours prit conscience des regards moqueurs qui pesaient sur eux. Personne ne fit un geste dans leur direction mais il savait reconnaître cette tension de groupe si particulière : un mot de leur citrouille attitrée et ils ne feraient pas long feu. Les poings du jeune homme se serrèrent : il n’était peut-être pas le plus doué pour répondre aux énigmes mais si on voulait leur mettre la main au collet, il était très capable de faire voler une bonne paire de dents avant qu’on parvienne à l’immobiliser. Jack agitait sa lanterne, narquois, et bon gré mal gré, le groupe se rapprocha, tel une nuée de petits enfants attendant la belle histoire de leur grand papa potiron. Cette dernière ne tarda pas, évidemment, et après un court instant de réflexion, Charlie ouvrit bêtement la bouche pour dire quelque chose puis se ravisa. Il allait encore se taper l’affiche. Discrètement, il fit un pas en arrière pour se mettre à la hauteur du druide, le seul qui ne l’avait pas rabroué quand il avait tenté d'utiliser son pauvre neurone solitaire.

« C’est une main ? L’interrogea-t-il à voix basse, un peu perdu. On peut pas devenir empereur si on en a ?? »

Non, il n’avait pas été très assidu à ses cours d’histoire. Ni à aucun autre, d’ailleurs.


© Mafdet MAHES


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD 302222charlie  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD C09f604d0b40903a6a76
Merci pour la sign Chuck & Mat' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t867-charlie-crowley-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1052-si-t-as-pas-d-amis-prends-un-winnie
Chad Wilder

Chad Wilder

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol17
Âge du personnage : 24 ans
Humeur : vengeresque
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Derek_10
Messages : 1083
Points : 1129
Réputation : 124
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Embrou11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 15:07











R∃Λ∃RS∃ WORLD


Le choc est brutal. Cette société qui me paraissait idyllique n’est en fait que l’inverse miroir de celle que je connais. Les opprimés sont devenus les oppresseurs. Je suis le groupe sans vraiment faire attention à notre direction ou aux regards des autochtones sur nous. Que l’on ne fasse pas illusion était d’une évidente évidence. Je m’interroge et me demande ce que je veux au final… Vivre avec Mick… la seule chose qui m’importe est de vivre avec lui et… le monde peut bien s’écrouler à côté, je crois que je m’en moque…

Après la colère et la fureur, vient un état extatique. La moralité n’a plus d’importance, seul mon désir et mon but comptent. A quoi sert de vivre pour les autres ? Car on se rend vite compte que vous tendez vers un idéal qui finalement n’est pas le leur. Alors quand on est incapable de satisfaire l’autre, que l’on s’épuise à cette tâche pour finir par se manger des murs successifs… On finit par regarder son nombril et de ce dire que finalement, si on arrive à se satisfaire soit même, ce n’est déjà pas si mal. Mon univers c’est Mick. Nos ennemis, les chasseurs, les anti-surnaturels… les humains ! Alors si pour mon bien être et celui de Mick il faut que l’inversion des mondes se fasse ainsi, sans ajustements, sans compromis… qu’il en soit ainsi. Dieu pour tous et chacun pour soi. J'en ai assez de me battre pour le "bien". Le bien de qui, de quoi ? Je ne crois plus à la fraternité, car l’individualité fini toujours par ressortir avec son lot de jalousies larvées, d’actes manqués et d’autres lâchetés inavouées. Je ne me pose pas en être parfait. J’ai tué à Boston, j’y ai pris plaisir. J’ai anesthésié ma douleur de cette manière. Faire du mal quand on a mal donne une forme d'apaisement. Je prends conscience de ma noirceur, de ne pas être ce que je pensais et… l’accepte. Je regardais Elias de haut, me croyant supérieur, blanche colombe, prince au cœur pur, mais je ne suis que haine et colère. La haine me donne un but simple et précis : mon bien être et celui de Mick. Je laisse donc aux autres les actes nobles et le devoir de compassion. Qu’ils s’épuisent donc à aider leur prochain et jouer aux bisounours de pacotilles.

Je me redresse et regarde autour de moi. Je vois cette communauté qui vit avec ses acquis surement gagnés dans le sang comme les humains de mon temps. Je commence à sourire à ces gens qui nous observent. On me rend mon sourire. Vivre libre, se moquer des jugements à l’emporte-pièce, ne plus m’excuser chaque fois que j’écrase quelques pieds pour construire ce qui me parait important. Vivre mon égoïsme au grand jour, assumer cette noirceur la tête haute. Je souris franchement à la citrouille quand elle nous fait signe. Les autres approchent comme des condamnés à morts. J’écoute l’énigme et pour une fois m’y intéresse.

L’ours mime le poisson rouge puis va faire des messes basses auprès du druide. Je sens sa frustration. Il n’est pas habitué à faire cas de l’avis des autres, mais là pourtant, il s’est retenu à cause des autres et de leur jugement vite acide et moralisateur. « Lourdaud sans cervelle » « Brut épaisse qui parle sans savoir » « Réfléchit avant de parler»… Et pourtant… Crowley n’a rien du gars respectable, il ne donne pas l’air d’avoir de bonnes pensées, il ne fait pas « genre », pourtant c’est le plus authentique de nous tous, le plus sincère… sans calcul. Son raisonnement tiens la route.

- Je suis d’accord avec toi Crowley. C’est « main » la réponse. On va se taper une bière à la taverne le temps que les autres se décident de leur réponse ? Je crois qu’on ne nous demandera pas de payer si on les amuse un peu…

Je pose ma main sur l’épaule d’Alex. La proposition de l’ours était posée de manière maladroite mais non sans bon sens. Le druide peut s’estimer en sécurité entre un ours et un loup. Je lève le menton avec défi. Que celui qui ose me défier le fasse, on réglera ça aux poings. La haine me donne une nouvelle assurance, la colère est mon énergie.

© Fiche par Mafdet Mahes


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t4-chad-wilder-l-homme-loup https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t69-chad-so-pretty-shy-boy
Brian O'Conner

Brian O'Conner

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Âge du personnage : 31 ans
Humeur : Troublé...
Messages : 997
Points : 1054
Réputation : 195
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Poste de police
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Belle_11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 17:45


R∃Λ∃RS∃ WORLD


Feat : La courge, Hell Toutou, la princesse, le rebel, Brise de friture, la canadienne et le citadin



Instinctivement nous resserrons les rangs. Notre survie ne tient qu’à un fil. Notre groupe a beau être constitué de gens à fort potentiel nous ne pouvons rien contre la multitude. Nous n’avons ni l’avantage du terrain, ni celui du nombre. Si j’ai souvent été balloté sur le champ des opérations au gré des fantaisies de nos stratèges, il y avait toujours au final un but auquel j’adhérais avec en toile de fond l’acceptation de mourir au combat.

Là c’est bien différent et me rappelle les jeux sordides de l’autre connard. Nous sommes malmenés pour le simple plaisir. Un sentiment de colère m’anime, alors quand l’une de ces créatures barbares s’approche un peu trop de Therence, je la repousse non pas de la main mais par une violente lame d’air. Je revendique ma nature surnaturelle et mon rôle qui est de protéger les gens, quels qu’ils soient.

- Colle-toi à moi Therence.

Ce n’est pas un ordre, mais un conseil. Nous devons faire bloc et rester unis face à la citrouille qui vient d’apparaitre un peu plus loin, nous narguant plus que jamais. Silencieusement nous l’écoutons nous débiter ses fadaises et enfin l’énigme.

Sur le cœur cela ne saurait mentir.
Autrement, cela peut blesser ou bien accueillir.
L'Empereur en est quant à lui dépourvu.
Le plus souvent cela est nu.
L'un de ses membres est sous serment,
Par l'anneau qu’il arbore fièrement.
Un autre, une fois levée,  
Assure à elle-seule la paix.
Préférez tout de même l'unité,
Car il serait maladroit de s'en priver.


L’ours semble vouloir répondre puis va murmurer avec le hippie canadien. Je commence à penser à un doigt qui peut porter une alliance. Pour la notion d’unité, ne dit-on pas liés comme les doigts de la main ? Je sèche totalement sur l’allusion à l’empereur. Il n’y a pas de vêtement sur un doigt, il est donc nu. Si on n’en a pas on devient maladroit, il peut accueillir en faisant un signe, blesser s’il appuie par exemple sur la gâchette d’une arme. Je demande à Jordan ce qu’il en pense. Il me semble désabusé et hausse les épaules. J’ai envie de le serrer contre moi, mais je m’abstiens. Ce genre de lien est déjà mal vu à mon époque, je n’ose imaginer la réaction des gens d’ici. Cela m’exaspère car je sens que Jordan a besoin d’être réconforté.

- Je propose le mot « Doigt.»

© Fiche par Mafdet Mahes


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Sign_b10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1114-brian-o-conner-flic-loyal-mais-un-peu-trop-fonceur-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1180-les-liens-de-brian-o-conner
Invité
Invité
Anonymous


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 20:55





R∃Λ∃RS∃ WORLD


Respirant difficilement, les yeux troubles par les larmes, j'enfonce mes griffes dans le bras de Chad qui me rattrape avant que je ne rends mon dernier repas sur le sol. La vision qui s'est incrusté derrière mes rétines me hantent et me retourne l'estomac. Dire qu'au début, cette ville, je la trouvait sympa et agréable. Les habitants ne cachent pas leurs véritables nature, divers créatures digne du bestiaire traversent les pavés des ruelles et la vie avait de doux airs de tranquillité comparé à la forêt où nous avons été pourchassés et traqués.

Cependant, tout ceci n'était qu'illusion. Le mur rose s'est brisé à l'instant même où j'ai posé mes yeux sur cet enclos. Même les yeux fermées, je vois ce regard de merlan frit provenant d'une tête coupées, les traits crispés par la douleur, m'accuser de son malheur. Je suis trop sensible ou peut être pas apte à ce genre de situation. Même les flics n'ont pas l'air dans leurs assiettes, ce qui me rassure un peu. Mes membres tremblent toujours sous la douleur et l'horreur. J'ai beau appelé ma mère dans ma crise de panique, elle ne me réponds pas.

J'ai l'impression que l'air à quitter mes poumons, que la foule nous observent prêt à nous tuer pour accompagner ces pauvres humains sur ces stands. Maman, maman, où est-tu ? Mes nerfs lâchent. Pour ne pas faire de mal aux autres, je me reporte sur ma propre personne. Mes mains se desserre du bras maltraité par ma faute du loup garou et mes griffes s'acharnent sur mes avants bras que je recouvre de longues lignes sanglantes. Mes crocs déchiquettent ma lèvre sous la terreur qui me dévore à l'intérieur de mon crâne.  

J'ai les pensées d'un animal blessée encerclé par le danger. J'ai envie d'attaquer le monde entier, réduire la ville en un méli-mélo de cri et de souffrance, d'éliminer toute personne en travers de mon chemin pour obtenir une paix bienfaitrice. Cauchemar, réalité, songe ? J'en sais rien. Je veux juste que ça s'arrête. Je ne veux plus voir ces images qui sont gravés dans mes rétines et qui se superposent avec des visages familiers. Je perds le contrôle de mon corps et de ma tête. Sauvez moi. Sauvez moi de ses pensées noires qui me dévorent peu à peu le reste de ma conscience. Je deviens fou? Le peu de mon état psychologique stable par en cacahuète. Toujours en train de fixer cette scène macabre, je détourne le regard pour le fixer sur la petite troupe ébranlée.

Tous sont plus ou moins pâles, l'atrocité de la scène inscrite au fond des yeux. Charlie tente de plaisanter ou du moins je l'espère. Quand à moi, je recherche du réconfort tout en rejetant le contact physique. Nos rangs se resserre, protégeant au centre de cette muraille les deux humains. Je ne veux pas qu'ils leur arrivent malheur. Je ne tiendrai pas mentalement le coup. On doit rester en vie coûte que coûte ensemble. Voir la mort en face me rebute à un tel point que j'ai de nouveau la nausée. Toutefois mon estomac est vide par mes précédents vomissements.

On s'éloigne du stand pour rejoindre une foule de gamin s'extasiant sur un personnage vedette. La citrouille. Mes tremblements musculaires sont présents mais on diminué par rapport au début de ma crise. Mister Jack, tel un roi sur son trône, nous donne l'énigme. Mes idées sont confuses. Je ne pense qu'aux mots protection, soutien, meute, sécurité et maison. Mes instincts de loup me poussent à fuir ce village au plus vite avant que l'on nous transforme en morceau de viande bon à la consommation.

Pourtant, je refrène mon loup et me penche sur la réponse à obtenir. Plus vite nous avons la solution, plus vite nous quitterons cet endroit maudit. Chaque minute dans cette époque me donne des sueurs dans le dos. Je n'imaginai pas complètement que le danger nous guettait partout avant d'y être confronté de face. Entre croire et le voir, il y a tout un monde. Et j'ai franchi cette frontière sans le vouloir. Je le regrette maintenant. Heureux sont les innocents n'est ce pas ?

Mon cerveau tente de trouver la réponse entre les lignes. Coeur, mensonge, serment, anneau, Empereur ? J'aurai dit une promesse mais le vers à propos de l'anneau ne correspond pas. Un anneau de mariage je suppose que cela doit faire référence. Sachant qu'il se met sur l'auxiliaire, il doit parler d'une main. Cela peut correspondre. La "main" de l'empereur étaient le surnom donné aux assassins désigné par celui ci. Vive Star Wars, pour cette référence retenue.

Toutefois, la main gauche de l'empire signifie l'ordre et le désordre de l'humanitaire, car une main frappe et une main soigne. Je remercie vivement les bouquins de psychologie que j'ai chapardé à mon beau père en quête de réponse sur ma propre maladie bordeline. Tout correspond parfaitement. La main de la justice pour la paix et la main sur le coeur pour les serment d'honneur. Toute mes théories convergent parfaitement avec le mot main. C'est que ça doit être la solution.

-J'suis d'accord avec l'ursidé. Je vote aussi pour la main.



© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Alex Cormier

Alex Cormier

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol21
Alias : Pichou Droïde
Âge du personnage : Papy de 29 ans
Humeur : Serein
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Les_ga11
Messages : 1351
Points : 1675
Réputation : 355
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 32
Localisation : Hume les roses
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Impliq11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMar 10 Nov 2015 - 23:42

R∃Λ∃RS∃ WORLD


Alex tentait de rester alerte malgré les infamies sur lesquelles son regard risquait sans cesse de se poser, à la recherche de la grande courge.  Si bien qu'il mit un instant avant de réaliser l'autolacération que s'infligeait le benjamin du groupe.  Tout le monde était un peu trop dégoûté à observer le monde abominable qui les entourait pour apercevoir le pauvre louveteau.  Trouvant l'excuse parfaite pour cesser de traîner son regard sur cette terre inhospitalière, il fit quelques pas fluides pour changer son garde du corps d'épaule et se retrouva de l'autre côté de Charlie, dont l'épaule frottait toujours contre la sienne, entre lui et Liam.  Le druide baissa le menton en s'adressant à lui à voix basse et plaça l'extrémité de la branche qui lui servait de bâton de marche devant les yeux du garçon, pour qu'il puisse y raccrocher son regard, comme un hypnotiseur.

-Concentre-toi sur que je dis.  Tu es trois outils qui ne doivent jamais être sevrés : un corps, un coeur et un esprit. Un corps, un cœur, un esprit.

C'était un peu ce qu'il se répétait, à l'université et même au collège, quand il n'avait pas envie de s'entraîner, de sortir ou d'aller en cours.  C'était une phrase que son père avait déjà dite, ou quelque chose dans ce goût-là, quand il était gamin, et qui lui était resté collé à la cervelle.  Il s'en était servi comme source de motivation et, des années plus tard, il fut surpris de la voir écrite d'encre noir à l'intérieur du bestiaire familial.

De l'autre côté du noyau de la troupe, Brian se rapprochait de Therence pour le défendre, et envoya valser un badaud un peu trop curieux sans bouger, d'une bourrasque de vent. L'autre humain était peut-être doué de prophétie, finalement, puisqu'il semblait que Brian pouvait effectivement affecter le vent.  Alors qu'Alex répétait son mantra, toute son attention sur le louveteau, le groupe se rapprochait de la citrouille, entourée d'une bande de gamins qui semblaient bien amusés.  C'était à en frissonner.  Liam semble émerger, mais est toujours tremblant.  Alex détourne son attention de l'adolescent pour écouter la nouvelle énigme attentivement.  Il a bien son idée de la réponse, mais quelque chose ne semble pas vouloir coller.  À son côté, Charlie est le premier à ouvrir la bouche, pour la refermer aussitôt. Il réitère bientôt et prend la parole, murmurant la réponse qu'Alex avait entrevue.  La question de Crowley laisse le scientifique perplexe, c'est la même qu'il se posait.  Chad se trouve désormais de l'autre côté d'Alex, à la place de Liam et répète la réponse.  Le louveteau acquiesce également, mais Brian oppose un doigt. Tactique prudente, songe Alex. À ce moment, il réalise que Chad vient de poser sa main sur son épaule en signe de soutien, ou de protection.  Piqué au vif, le druide émet un grognement digne du cuisinier et se retient de dire au loup qu'il peut garder sa pitié pour lui, et qu'il peut très bien se protéger tout seul, merci.  Sauf qu'en vrai, il a déjà un Charlie.  Et un Chad ne serait pas de trop non plus, il faut bien qu'il se l'avoue, il doit contrôler ses humeurs causées par la fatigue et le décalage temporel.  

Le biochimiste décide plutôt de retourner à ses conjonctions. Où en était-il? Au doigt de Brian! À ce niveau, il pourrait répondre un bras.  Mais comment un empereur n'a-t-il pas de bras?  Un empereur manchot?  Alex se tourne vers l'ours et le loup, un sourire malicieux, pour leur faire part de sa trouvaille.

-Son empereur, c'est un pingouin! Je suis d'accord avec vous sur la réponse, mais pour la forme je vais suggérer "Bras".  On n'est jamais trop prudent...  Et puis... la bière c'est dans quelle direction?

Sa question est effrontée, presque insouciante également.  Les adolescents seront entre de bonnes mains auprès des policiers pendant que les trois autres majeurs prennent une pause relaxation bien méritée.  Et puis, si on vient les énerver, il a toujours son bâton, et sa poudre.
© Mafdet MAHES


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD 44efacfdaf62e6a62a56  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Alexby10
Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t989-alex-cormier-termine#7514 https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1146-dans-les-branches-du-cormier https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Therence Garnet

Therence Garnet

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol24
Alias : The Rebel
Âge du personnage : 19 ans
Humeur : Chaotique
Messages : 1096
Points : 1330
Réputation : 227
Date d'inscription : 27/12/2014
  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Lien_c11

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMer 11 Nov 2015 - 1:42



[Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD
Nous abandonnons les autres le temps de partir à la recherche de vêtements, le prédateur, la princesse et moi.

-Premièrement, j'suis un mec et deuzio je me méfie comme la peste de tes coups tordus alors c'est sans moi.


Je hausse un sourcil dans sa direction. Comme si je l'avais embarqué dans tellement de coups foireux. Mais je ne lui laisse pas le choix, au delà de la simple taquinerie, il est le plus à même de faire diversion. Je pense que personne ne me contredirait si je disais que le petit loup-garou est un divertissement à lui tout seul...

-Tu te fous de ma gueule ou quoi ? Faut que je plante mes canines dans ton jolie petit cou pour te le prouver ?


Un simple "oui" aurait suffit à la question dont je connais pertinemment la réponse. Bien évidemment que c'est un garou. Et il ne tarde pas à comprendre où je veux en venir quand je le balance à l'eau. Là dessus, nous nous chargeons de piquer les fringues avec le second lycan. Des échos me promettant que je vais finir émasculé à mains nues me font sourire. Venant de la part de quelqu'un qui laisse sa maman l'habiller en robe rose, bizarrement, ça ne m'impressionne pas beaucoup. Quand bien même ce quelqu'un est nerveux et à les crocs solides.


-Nan mais… Qu’est-ce que vous avez glandé ? Vous les avez pêchés ou quoi ??

-Désolé pour la veste mais l'abruti de service m'a poussé dans la rivière avant que je ne puisse l'enlever.

-"L’abrutis de service" à trouver les fringues.
rappelè-je en lui lançant un petit sourire. Qu'il en fasse autant la demi-portion de Rebel, et il pourra me traiter de ce qu'il veut.


Là dessus, nous pénétrons dans le bourg. Impossible pour moi de reconnaitre Beacon Hill, l'architecture, les habitants, tout est tellement différents. Je ne suis pas sur que notre ville conserve le moindre vestige de cette époque... Je rajuste le col de mon manteau devant le nez avec contrariété quand Chad exhibe librement son visage lupin. Au cœur de la foule où les faciès humains se mêlent aux figures plus bestiales, les hybrides peuvent jouer de leurs deux natures à volonté. Mais moi je n'ai pas d'autres illusions que ce manteau à l'odeur animale. Je n'apprécie pas beaucoup la liberté pratiquement hautaine qu'il se permet et pourrait trahir les humains du groupe si on venait à nous remarquer tous et nous comparer... mais je fais profil bas, mal-à-l'aise.

C'est troublant de ce balader au milieu de monstres en tout genre. Je n'en connais même pas certain. J'observe les êtres qui m'entourent avant autant de fascination que de crainte. Jusqu'au bout j'ai voulu croire qu'il devait forcément y avoir une sorte de cohabitation entre les deux espèces, l'humain n'a jamais été relégué au second rangs du règne animal, il ne peut pas l'être réellement! Mais maintenant je sais que les visages semblables sont trompeurs et qu'ils confirment une réalité inversée...

Outre le spectacle étrange qu'à à offrir ce marché, mon esprit contemporain et mon estomac ne sont pas insensibles aux marchandises d'antan et aux couleurs alléchantes des fruits et légumes. A moins que l'un de nous ai quelque chose à vendre contre de la monnaie actuelle, je me demande si l'on va aussi devoir voler les provisions. Mais je ne m'y risque pas inutilement, je n'apprécie pas trop les regards ocres, bleu, rouges, voir carrément différents qui surveillent ça et là.

Put...! Je me fais bousculer contre une caisse par un guignol d'une tête et demi de plus. Je jure pour la forme et en me retournant me retrouve nez-à-nez avec deux yeux clairs de l'autre côté de la grille. Ceux d'une femme échevelée d'un certain age, ou peut-être plus jeune que la crasse qui lui couvre le visage et sa mauvaise dentition lui en donne l'air... Je sursaute quand elle agrippe subitement le barreau. Hou, flippante... Elle me fixe d'un regard hébété, plus étonnée de voir un congénère dehors qu'à réellement chercher mon aide je crois... Je ne suis pas sûr qu'elle ait toute ses facultés mentales. On dirait une sorcière comme on les représente toujours. Un coup de hachoir m'incite à détacher mon attention d'elle pour regarder à côté de nous.
Des morceaux de chairs à vif se balancent sur l'étal, alléchants quelques passants. La femme continue de me regarder de ses yeux livides, morte dans l'âme parce qu'elle sais que c'est déjà terminé pour elle... La viande... la femme...

Oh non de...

Je heurte quelqu'un en me redressant subitement, heureusement la créature aux rangées de dents aiguisés coule sur moi son regard blafard avec mépris et se désintéresse rapidement, mais la foule me donne l'impression de vaciller devant mes yeux. Des monstres. Tous des monstres, qui vendent et mangent des... des... Je me colle au plus proche membre de la bande, le flic n°1, geste inconscient, en jugeant frénétiquement la foule au cœur de laquelle je me trouve plongé. Je ne fais pas le poids avec mon coutelas, je vaudrais même pas un loup armé d'une seule griffe si on venait à vouloir ma peau... Mon cœur tambourine follement, la sueur me dégouline, je dois être blanc comme un linge. Faut que je me tire d'ici. Je suis pas en sécurité, je dois quitter le marché en vitesse avant d'être...!

Je n'entend pas Liam vomir à côté, mon sang se glace. Les regards et museaux convergent sur nous, nous sommes pratiquement encerclés. J'entends grogner que ça empeste la peur...

-Si quelqu’un les sent, on peut dire que ce sont nos casse-croûtes, non ?

Je darde un regard alarmé sur le flegmatique. C'est une plaisanterie?!! Y a rien de drôle là dedans, je suis pas un casse-croûte, y a... peut-être encore une chance de passer pour un garou...
Je dégaine mon couteau en reculant maladroitement quand une main hybride tente de m'attraper, mais la créature est subitement éjecté par une force invisible. Je plisse les sourcils, confus, avant de lorgner sur l'adjoint au regard défensif...

- Colle-toi à moi Therence.

Je ne me fais pas prier et passe derrière lui en cramponnant mon arme, quoi qu'il soit. Le tour de l'agent de l'ordre à également surpris les monstres qui reniflent et râlent en gardant une certaine distance. Pourtant je ne me sens pas en sécurité. Liam appelle après sa mère, moi aussi je serais tenté d’appeler quelqu'un à cet instant...

Au cœur de l'horreur, des rires clairs retentissent. Jack distribue friandises et chatouilles à des enfants métissés, ravis de l'embêter. La présence presque comique officiant entre les étalages de chairs humaines en devient cynique... Il nous dévisage, et ce simple regard suffit à tenir les bêtes tranquilles. Il n'y a rien de rassurant à ça pourtant... Il nous avait assimilé à des jouets en réapparaissant la première fois. Et bien je n'ai plus l'impression d'être un joueur vu la tournure que prend la partie...

- Bien le bonjour messieurs et dam… à Non, il n’y a plus de dame dans le groupe ! Bien dormi ? Que pensez-vous de notre charmante ville ? Elle est en plein essors !


Juste un regard noir et mal-assuré.

- Bon, vous êtes bien silencieux. Passons à l’énigme suivante.

Sur le cœur cela ne saurait mentir.
Autrement, cela peut blesser ou bien accueillir.
L'Empereur en est quant à lui dépourvu.
Le plus souvent cela est nu.
L'un de ses membres est sous serment,
Par l'anneau qu’il arbore fièrement.
Un autre, une fois levée,  
Assure à elle-seule la paix.
Préférez tout de même l'unité,
Car il serait maladroit de s'en priver.


Le choc doit avoir griller ma réactivité, parce que je ne suis pas certain des idées qui m'arrivent confusément. L’accueil, la blessure, l'anneau et l'unité m'emmènent immédiatement l'idée d'une main sinon des doigts, mais ça n'est qu'une hypothèse comme une autre, trop évidente ou trop grossière, j'ai besoin de me la ressasser plusieurs fois pour bien faire le tour du champs lexical que ça m'évoque. Sur le cœur cela ne saurait mentir, le plus souvent cela est nu, ça pourrait aussi être la vérité, peut-être... mais ça ne concorde pas avec le reste. Le fait que l'empereur en soi dépourvu et la paix qu'elle assure me bloque en revanche... Je réfléchi encore. Non, je crois que...

- C’est une main ? On peut pas devenir empereur si on en a ??

-Je suis d’accord avec toi Crowley. C’est « main » la réponse. On va se taper une bière à la taverne le temps que les autres se décident de leur réponse ? Je crois qu’on ne nous demandera pas de payer si on les amuse un peu…

Quoi? On se sépare?!

-Je croyais qu'on devait rester "ensemble"!...

Je regarde successivement chacun d'eux tous, puis cherche une réaction chez les flics et Liam. On peut pas s'éloigner les uns des autres alors qu'il y a une foule de carnassiers prête à nous...!

... non, pas "nous". Moi. Notre guide forestier, bien entouré par le loup et l'ours qui bien que sensibles n'en conservent pas moins leur sang froid. Et les plus faibles... Mon assurance prend un nouveau coup, et pas des moindre. Je suis un morceau de viande à se disputer ici. Je dépend complétement d'eux tous.

-... La main. répondis-je après une absence.

Ils semblent tous concertés là dessus. Brian propose une idée différente, mais je ne suis pas en mesure d'y réfléchir d'avantage... je me repose sur leur impression pour une fois.
Le sang me pulse dans les tempes, hagard et sur le qui-vive en même temps. Où qu'ils partent, je ne peux pas les lâcher. Pas tant qu'on sera coincer ici. Pourtant... j'observe le trio, Chad, Alex et Charlie. Si leur indifférence était feinte en proposant joyeusement d'aller trinquer alors qu'on... que je... qu'il y a un village entiers de malades prêts à faire la peau à des humains, c'était un p*tain de jeu d'acteur. Peut-être que je me fais un films, que c'était une façon de tenir tête au légume maléfique et son public... mais que ce soit naïf de ma part ou non de me laisser prendre aussi, leur manque d'implication ne me rassure pas... Même Alex n'a pas ciller, le seul autre humain de la bande, quoique j'en doute à nouveau...
La réplique du canadien confirme mes soupçons et m'achève, ils sont vraiment sérieux quand ils parlent d'aller boire!...

-Vous allez où?! Vous nous lâchez?!

J'ai fermement saisis la veste de Cormier qui tournait les talons. Et nous?... Je pourrais presque savoir à quoi ils pensent, mais il est hors de questions qu'on les attendent pendant qu'ils vont dans une taverne, sous prétexte d'une question d'age qui n'a rien à voir dans ces temps reculé, ou... ou n'importe quelle p*tain d'autre excuse!...

Je crois que l'un des flics essaies de me rassurer. Liam non plus n'a pas bien accuser le coup, il à l'air encore secoué par le sort réservé aux humains et nécessite l'attention du second officier. Je lâche le druide, mais le regard qui va de l'un à l'autre des déserteur traduit assez bien le ressentiment qu'ils m'inspirent.

Si les villageois ce tiennent à carreaux, c'est uniquement parce que la citrouille le leur à demandé. Si on se sépare...

-... On vient avec vous.

Ils peuvent pas nous laisser. Je sais pas ce qu'un mec qui fait du feu et l'autre qui... qui arrive à se défendre sans brandir d'arme peuvent représenter au milieux de tout ces animaux, mais ils peuvent me rappeler qu'ils ont un flingue, prétendre avoir des pouvoirs assez puissants pour nous protéger, leurs paroles restent insignifiantes. Leurs braves intentions ne représentent rien sans forces. Et je n'arrive pas à croire en leurs capacités. Je ne leur fait pas confiance.

Je ne peux faire confiance à personne.

Mais je suis contraint de rester au plus prêt des robustes si je veux avoir une chance de m'en tirer... pour l'instant. Je suis sûr d'avoir vu un sourire apparaitre. Ça doit être drôle de voir l'arrogant Therence s'accrocher comme un môme qui à la trouille des vilains monstres, hein? Qu'ils aillent se faire foutre. Mais ça, je ne le leur dis pas, mon regard plus noir que de nature s'exprime pour moi.

© Halloween sur Never-Utopia



  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Sign3_11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t85-therence-garnet-termine https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t86-therence-garnet-s-relashionship-parce-que-je-vous-capturerais-tous-dans-ma-toile
Jordan Parrish

Jordan Parrish

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Hellho10
Alias : Hellhound, toutou d'enfer
Âge du personnage : 28
Humeur : Mystérieux
Messages : 335
Points : 492
Réputation : 145
Date d'inscription : 28/02/2015
Localisation : Bureau du Sherif

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMer 11 Nov 2015 - 10:18


Cucurbitacé et sérendipité
Je suis dans un état second, presque.. Ailleurs. J’ai l’impression de devoir écoper pour sauver un navire qui ne veut pas l’être. Et de n’avoir, pour le faire, qu’une petite tasse, friable. Je vois bien les tensions, les remarques acerbes, les reproches, qu’ils soient formulés ou non. Il faut bien peu de chose pour que les gens vous classent dans une catégorie, vous reprochent des faits juste parce que vous avez une plaque, ou un flingue, ou que vous n’êtes pas de la bonne couleur, ou de la bonne race, ou toutes ces conneries. Surnaturels, humains, flic, voyou. Putain ! Rien de tout ça n’existe. Des costumes.

Voilà pourquoi je voulais quitter le mien, pourquoi j’ai proposé à Brian de laisser de côté nos plaques… Les flingues… Oh dieu, je déteste de plus en plus les flingues. Je sens au fond de mes tripes qu’il y a, quelque part, dans le monde, ou peut-être tout simplement à Beacon Hills, une arme qui est faite pour moi. Une arme qui protège, et qui peut aussi attaquer. Une arme qui ne m’écœure pas comme le fait le flingue, car elle serait une extension de moi, et que je pourrais maitriser, à laquelle je pourrais m’accorder. Vraiment ? Quand je pense à cette perte de contrôle et ce que je deviens, quoi que cela puisse être…

Le regard de Chad me fait aussi mal qu’un couteau perforant mes poumons. J’ai du mal à respirer, je me sens oppressé, car ce chagrin lancinant, qui me ramène à des longs cheveux noirs, et un tatouage me torture chaque fois que je le laisse gagner du terrain. Brian n’a aucune idée de l’importance qu’il à pour moi. Parce qu’il empêche cette douleur de prendre l’ascendant sur moi, parce qu’il m’épaule, parce qu’il est lui, tout simplement. Je l’aime. J’ai l’impression de pouvoir utiliser cette phrase sans jamais l’abimer. Comme son prénom. Comme le « tu » que je garde pour lui. Toi. Tu. Brian. Chacun des mots allume un petit soleil dans mon cœur, qui repousse les ténèbres. Je pensai que Chad avait Mick pour ça, mais le voir ainsi m’attriste. Je ne sais pas quoi faire. Même la biche qu’il a ramenée me rappelle le regard qu’il a eut en le faisant. Les garous se sont ruer dessus et nous avons fait cuire ce qui restait. Je sais que je suis endurant, au dela de la normalité. Mais je dois veiller a Brian, therence, alex… Les autres garous sont résistants, de part leur nature.

C’est hébété que je passe la nuit, réconfortant de ma chaleur Brian, lui enserrant la main, caressant de mon pouce sa peau si aimée.

Quand therence revient de sa chasse particulière, je suis heureux de me débarrasser de mes fringues, et je me change rapidement, pour devenir couleur locale. J’aime bien voir Brian comme ça, et je lui souris. Il a beau changer de costume, son regard reste le même. C’est ironique, quand j’y pense, mais je passe le reste de la journée éteint. Dans cette semi torpeur, je ne remarque pas tout de suite ce qui semble choquer mes camarades… Puis soudain, l’horreur s’insinue dans toutes les fibres de mon être. Une bile acide remonte dans ma gorge, et il s’en faut de peu que je suive le même chemin que Liam, qui retourne à la terre la biche dégustée la veille. C’est là que je me rends compte de mes limites, et du paradoxe à vouloir les repousser. Je ne vomis pas. Je ne sombre pas dans la panique ou l’écœurement. Mais la colère, ce feu liquide qui se propage dans tout mon corps, qui allume un brasier… Mon regard s’enflame. Colère. Injustice. Frapper. Brûler… Exploser… Je serre mes poings convulsivement, et la chaleur que je commence à dégager alerte immédiatement Brian, qui se plante devant moi. Brian repousse un garou interessé par Therence. Il contrôle de plus en plus son don. Je suis fier de lui. C’est la seule chose qui vient couper le brouillard de colère qui m’enveloppe.

Au loin, Jack et sa cour se rapprochent, mais ce n’est qu’une information de seconde zone. Je suis en guerre. Contre moi-même, pour ne pas perdre le contrôle. Ce que je vois me révulse. Parqués. Comme du bétail. Et torturés, coupés, maltraités… De la viande !

- de la putain de viande ! Aucune.. Aucune huma…

Bon… Je crois que je vais devoir encore changer de vêtement… Ma colère est si violente et soudaine que je n’entends même pas la nouvelle énigme et encore moins les réponses de mes camarades. Je ne suis qu’implacable flamme, et les garous qui commençaient à s’approcher, lorgnant vers therence, Alex et Brian, restent hébétés quelques instants puis reculent en rencontrant mon regard et en voyant mes fringues partir en fumée. Je fais un pas. Deux… Mes poings sont serrés jusqu’à me faire mal, je lutte pour ne pas courir libérer tout le monde et massacrer tout ce qui me passera sous la main, avant sans doute de sombrer… J’ai envie de réduire ce village en cendres… Cela semble amuser Jack, et Brian ainsi que d’autres semblent vouloir me calmer. Je ne comprends rien de ce qu’ils disent, mais je sens courir sur moi le pouvoir de Brian. Je sais qu’il ne pourra pas m’éteindre, mais je le sens courir sur moi, et petit à petit ses mots m’atteignent, suffisamment pour que je ne devienne pas.. l’autre… La foule s’est reculée prudemment, et je vois des yeux arrondis de surprise me regarder. Je réalise soudain ma nudité et emprunte les vêtements supplémentaires pour remédier à ce problème. Liam semble ne pas aller bien du tout, s’auto mutilant, et je me maudit pour ne pas avoir vu ça, plutôt que de partir dans ma colère stérile.

Me rapprochant d’alex et de Liam, je veux m’assurer que ce dernier va bien.
-Liam ? On te laissera pas tomber. Jamais. Tu peux compter sur nous. Tu… Tu n’as pas à t’infliger ça. Je suis désolé de m’être emporté, il faut qu’on soit fort…
Je sais qu’il n’aime pas se sentir faible, ou avoir l’impression qu’on le cajole, comme un gamin. Alors je lui propose une alternative, avec l’accord que je guette dans le regard du druide.

-j’ai besoin de toi Liam. Je n’y arriverai pas tout seul. Tu pourrais veiller sur moi ? M’alerter si tu vois que je repars dans… Tu sais.. Les flammes, tout ça… J’ai besoin de toi, Liam. S’il te plait. Tu peux même me frapper, je sais que tu en meures d’envie… C’est un privilège que je ne donnerai pas à Charlie.

Je regarde ce dernier avec un clin d’œil, ce qui fait rire doucement Liam. Un point de gagné.
J’espère que ma ruse n’est pas trop grossière, et je l’investis donc du pouvoir d’aider quelqu’un, moi. Pour se faire, il devra passer outre ses propres angoisses. J’ai souvent utilisé ce subterfuge pour calmer des personnes assises littéralement sur une bombe. La moindre panique et nous y passions, elle et moi. Alors je leur donnait le pouvoir de m’aider, une responsabilité, une fierté car elle devenait la seule a pouvoir agir. J’espère avoir réussi à le faire avec Liam.

Le sourire énigmatique que me lance Alex me réconforte. Celui de Brian m’apaise…Celui de Jack me laisse de marbre. Une main hein ? J’ai bien envie de lui coller la mienne dans sa tête, mais je me retiens… Celle de Brian se pose sur mon épaule, et je lui fais signe que ça ira. Je l’espère…

© Fiche par Mafdet Mahes


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD 569363b26a81d307b094
#parrishweek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t555-jordan-parrish-les-cendres-du-passe-termine
Mister Jack

Mister Jack

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Symbol19
Alias : La citrouille infernale
Âge du personnage : Antédiluvien
Humeur : Malsaine
Messages : 140
Points : 241
Réputation : 5
Date d'inscription : 04/10/2015
Localisation : Dans votre dos

  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Empty
MessageSujet: Re: [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD     [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD EmptyMer 11 Nov 2015 - 11:47







Une nuit dans l'année

En maîtres, ils régneront sur vos cauchemars



L’effroi et la consternation se lisent dans leur regard. Tous sont affectés à leur manière. Les démons personnels surgissent, quand l’un appelle sa mère; l’autre s’embrase. Le groupe dégage l’odeur acide de la peur affolant les sens des villageois. Humains, habitués à être au sommet de la chaine alimentaire, tout comme les surnaturels qui, s’ils doivent masquer leurs attributs, n’en sont pas moins si mal lotis. Ce monde n’est pas seulement le miroir du leur, c’est le miroir de leur âme. Ils ne comprennent pas encore que ce qu’ils observent ici n’est que l’image de leur propre suprématie. Qui se soucie du regard affolé du veau qui sait qu’il va à l’abattoir ? Qui ne se repait pas de son tendre filet quand il choit sur votre assiette ? Ce voyage dans un autre temps prend des couleurs initiatiques.

Le carnivore mange de la viande. Il n’y a pas de leçon à donner… sauf s’il se donne des airs de gentil herbivore. Admette celui qu’on est. Les actes que l’on fait, notre regard que l’on ferme allégrement sur les… détails… un peu sanglants et de ce fait gênant pour notre belle image bien lisse et propre. Que c’est amusant de voir ce petit caïd trembler des genoux quand il craint de se faire abandonner. Il ne peut plus s’appuyer sur les faux semblants de son époque. Ici, il n’y a que lui et sa terreur. Terreur, trouble, frayeur, épouvante, crainte et déraison, il passe par les différentes couleurs du désespoir. Ici on ne peut pas s’appuyer et se préserver sur un système que d’autres ont bâti pour vous. Du statut de profiteur, vous passer à… seul au monde ou presque. L’énigme ne les arrête pas. Je dodeline de la tête et accentue le geste, il faut bien que je joue moi aussi mon rôle.

- Bravo, bravo mes agneaux. C’est bien la main qui est la solution. Et je constate quelques malins pour donner des réponses connexes. Habile méthodologie, gentil petit troupeau.

Mes allusions bétaillesque font tordre les bouches de dégout. Cette année, Halloween n’aura jamais été aussi splendide ! Je doute fort que le niveau soit relevé par un quelconque Chuck ou Père Noël.

- Bien où vais-je vous envoyer mes tendres enfants ? Ils semblent que certains gosiers soient à sec.

Je farfouille dans mes nippes d’épouvantail et en ressort une petite bourse bien rondelette que je lance à l’un d’eux.

- Tenez, c’est moi qui régale pour la journée et ce soir. Je ne vais pas faire ma tête de courge et vous laisser vous reposer. Le voyage n’est pas terminé. Profitez donc de cette charmante auberge, la bière est succulente et la viande…. tendre. Il faudra préciser pour les menus… enfants…

Je leur tourne le dos et attrape un des enfants qui essayait de me voler mon chapeau. Je lui glisse un rat mort dans le dos, il s’enfuit en riant.

Tu sens la main froide, celle qui glisse dans ton dos et te pousse vers le danger…

- Aller ! Aujourd’hui vous avez appris comment on se nourrissait. Dans votre monde on oublie trop souvent que le steak dans votre assiette fut avant cela un être vivant. Demain on se retrouve à l’école. C’est important l’école. C’est là que l’on apprend à devenir… des adultes.

Je montre les gens autour de moi, puis leur tire ma révérence.


©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia



La suite ICI


  [Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://teenwolf-rpg.forumactif.org/t1337-pnj-mister-jack https://teenwolf-rpg.forumactif.org/
 
[Event Halloween] R∃Λ∃RS∃ WORLD
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Réalités alternativesTitre :: Trame alternative (hors contexte général) + Events :: Beacon Hills-
Sauter vers: