AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Le loup et le druide PV Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Le loup et le druide PV Alex   Ven 6 Nov - 14:57






Le loup et le druide

Derek & Alex & Guest
Le chantier est calme et la terre de ma famille retrouve de nouveau sa quiétude. Quelques jours ont passé après le drame. J’ai secondé Chad, ou plutôt pris les rênes, le temps qu’il émerge de la transe dans laquelle il est depuis les funérailles de sa mère. J’ai épuré au niveau des sociétés prestataires de la reconstruction du manoir et fait jouer quelques anciennes relations de ma famille pour qu’il n’y ait pas d’interruption et de délais supplémentaires. Ruby approche du terme de sa grossesse. L’idéal serait qu’elle emménage juste après la naissance des jumeaux. Je sais qu’elle leur a déjà préparé une chambre dans sa propre maison. Mais avec ce qui s’est passé ici, Peter et moi avons, plus que jamais, envie de revendiquer notre terre en nous y installant à nouveau.

L’extérieur de la maison est terminé. Les gros engins de chantiers ont débarrassé les lieux de leurs grosses roues qui ont saccagé le chemin forestier et les alentours de la clairière. C’était un mal nécessaire, toutefois j’ai hâte que la nature reprenne ses droits. On a prévu une terrasse à l’arrière du manoir, c’est la seule entorse que l’on s’est permis sur l’aspect extérieur du manoir. Les essences de bois choisies par Chad n’ont pas besoin de lasure. D’ici deux ou trois ans, une belle patine argentée gommera l’aspect neuf. Seul l’intérieur trahira la modernité de notre époque. S’il y a bien une chose avec laquelle nous sommes immédiatement tombé d’accord avec mon oncle, c’est que visuellement, on reconstruisait à l’identique, dans le respect de cette forêt qui abrite les nôtres depuis si longtemps. Nous avions la forêt comme terrain de jeu, c’est ce qu’auront les futurs enfants de Peter. Ici, pas de plastiques criards dans un jardin à l’anglaise.

Je passe de pièce en pièces. Certaines sont finies. On nous livre d’ailleurs la cuisine demain. Personnellement je n’ai que peu de meuble, et compte les laisser au loft. J’ai donc commandé ce qu’il faut pour la chambre que je partagerai avec Stiles et de quoi aménager le bureau qui me sera réservé. On chipote encore pour les pièces communes. Je suspecte Peter d’être contre ce que je propose, juste pour le plaisir d’être en opposition avec moi. La cohabitation risque d’être animée.

J’aime l’odeur du cèdre rouge qui se mélange avec le pin douglas. Mes doigts glissent sur la rampe de bois lisse et neuf. Mes futurs petits cousins, aidés de Stiles se chargeront bien vite de laisser leur empreintes et de créer des cicatrices çà et là, témoignage d’une maison vivante. J’avais laissé mes traces… avant que cela ne brûle. Je me réapproprie cet espace. Le loft dans la zone industriel a été parfait avec mon état d’esprit à mon retour à Beacon Hills et découvrir que ma sœur Laura était morte. Maintenant une nouvelle ère commence. J’ai retrouvé ma taille d’adulte. Mais j’ai cependant quelques craintes dont je n’ai fait écho à personne. L’autre soir, je n’ai pas réussi à rivaliser avec ce Crowley. Mes blessures mettent plus de temps à se résorber qu’avant. J’espère que c’est juste un contre coup temporaire de mon retour à une forme adolescente fort heureusement terminée.

Quelques coups frappés à la porte, m’indique que j’ai de la visite. Plongé dans mes pensées, je n’ai pas entendu venir celui ou celle qui se présente. Mes sens semblent aussi s’être émoussés depuis mon retour avec mon corps d’homme. C’est là que me rends compte que je me sers énormément de mes capacités de garou pour interagir avec mon environnement. Il faut que je reste plus attentif et vigilent. Toutefois, je perçois parfaitement le battement d’un cœur. La personne qui frappe à l’entrée est seule. Je descends donc ouvrir. J’ouvre la porte sur un jeune homme de mon âge. Je ne saurais deviner sa profession, si mon odorat n’était pas immédiatement agressé par des odeurs diverses et variées. Dans le mélange subtil de produits chimiques que je serais bien en peine de discerner, il y a la présence de fond de deux substances que tout loup ne peut ignorer, le sorbier et le napel… Après ce qui s’est passé ici, un chasseur ose se pointer et toquer à la porte comme si de rien n’était ? Pourtant, l’homme ne me semble pas idiot. Est-ce un piège ? J’annonce la couleur, je n’ai jamais fait dans la dentelle niveau relationnel et ce n’est pas maintenant que je compte changer.

- Bonjour. Le sorbier et l’aconit tue loup ne sont pas les bienvenus sur cette propriété. Tu as une raison valable pour venir ici ainsi parfumé ?

J’allais poursuivre, disant que la terre autour de nous absorbe très bien le sang. Mais je ne sais pas pourquoi, l’image de Ruby qui fronce les sourcils m’arrête juste à temps. Peut-être que finalement je change bien un peu… Mais juste un peu ! En tout état de cause, inutile de jouer les faux semblants, un humain ignorant n’a aucune raison de sentir l’odeur de ces deux plantes.




(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 7 Nov - 22:27

Le loup et le druide


Ce que Gabriel pouvait être barbant, parfois.  C'était à croire qu'il pensait qu'Alex n'avait toujours que douze ans.  Eh bien non.  Il avait beaucoup vieilli depuis la dernière fois qu'ils avaient habité sous le même toit, mais le paternel ne semblait pas décider à l'accepter si facilement.  Le paternel était passé maître des règles.  Si on lui avait dit que devenir druide pouvait être aussi restrictif, il aurait probablement claqué des talons et serait rentré chez sa mère le jour-même.  Au moins celle-ci avait-elle conscience qu'il était un adulte épanoui et qu'il n'avait pas besoin de l'aviser de toutes ses sorties, ni de lui assurer constamment qu'il ne parlerait pas malencontreusement de loup-garous, de banshees ou d'autres monstres de la nuit devant des oreilles innocentes.  Il était suffisamment mature pour faire preuve de jugement!  Et lorsqu'il avait pris son courage à deux mains et en avait parlé, au téléphone, avec sa mère, sans mentionner leur particularité familiale, celle-ci lui avait conseillé de faire preuve de patience et de compréhension, qu'il devait se mettre dans les souliers de son père et comprendre ses inquiétudes.  Qu'il n'avait pas toujours eu la vie facile, avait-elle ajouté en hésitant.  Ainsi lui demandait-elle de rafistoler à sa place l'omelette qu'elle avait fait de leur mariage en abandonnant son mari sous prétexte qu'il faisait ami-ami avec des hybrides carnassiers?  C'en était trop. La conversation ne s'était pas particulièrement bien terminée, et lorsqu'ils s'étaient reparlés la semaine suivante, tous deux firent bien attention de faire comme si la conversation précédente n'avait jamais eu lieu.

Ce jour-là, Gabriel avait répété une nouvelle fois à son fils de ne pas traîner du côté de la maison abandonnée.  Que les Hales étaient une famille de loup-garous peu avenants depuis que la maison avait souffert un terrible incendie.  Qu'il valait mieux les éviter.  Et surtout, surtout, rester éloignés de leur domaine. Alex en avait eu marre.  Une heure plus tard, il prétexta faire un jogging et quitta la maison avec l'intention d'en avoir le cœur net.  Étaient-ils réellement si effrayants?  Pourquoi son père voulait-il absolument qu'il évite ces garous en particuliers?  Était-ce simplement parce qu'il craignait qu'ils le tirent de sa « retraite » ou y avait-il autre chose?

Le jeune homme bifurqua bientôt de son chemin habituel et se mit à jogger vers la zone interdite.  Au bout de quelques minutes, il arriva dans une clairière.  Bien qu'il n'y soit jamais allé, il savait que c'était là que devait s'élever le bâtiment calciné. À sa grande surprise, un manoir tout neuf, dans un style largement passé de mode, s'érigeait au centre de l'endroit.  Des ornières lézardaient le sol, laissant deviner le passage de véhicules de grands formats.  Le nouveau manoir était donc flambant neuf.  C'était peut-être une chance pour Alex : ceci prouvait au moins qu'il était habité!  Il traversa les sillons à la marche, en observant les alentours.  Cela lui permettrait de prendre connaissance du terrain au cas où les soit-disant hostiles personnages décidaient justement de déclarer les hostilités, tout en reprenant son souffle.  Il monta les marches neuves jusqu'au perron et, après avoir remarqué l'absence de sonnette, décida de cogner à la porte.  Au bout de quelques secondes, il crut entendre le plancher craquer, puis la porte s'ouvrit sur le plus merveilleux sourire du monde.  Du moins c'était ce qu'il aurait aimé, histoire de bien contrarier son père qui, a priori, avait raison.  Nerveux, Alex s'ouvre la trappe sans attendre, la main tendue devant lui.

-Bonjour, je m'appelle ...

Le laborantin s'interrompt lorsqu'il réalise que son hôte lui adresse également la parole.  Décontenancé de ne pouvoir réciter sans problème le petit monologue qu'il s'était construit mentalement sur son chemin, il met une seconde à capter l'information, puis baisse la main d'un geste sec.

-Euh, pardon, je n'y avais pas pensé.  Hum.  Il était sur le point de se faire dévorer tout cru, c'était sûr.  À moins que les effluves de sorbier ne coupe l'appétit du propriétaire des lieux.  Un homme dans ses âges, l'air renfermé, pour ne pas dire bête, avec son impressionnante moue ininvitante. Il devait reprendre la parole, s'expliquer, prétendre ce qu'il était venu prétendre avant que l'autre ne lève le croc ou la griffe.  Et d'ailleurs, pourquoi était-il venu avec cette stupide bourse de sorbier?  Il poursuivit en plaçant ses mains bien en évidence.  Comme je le disais, je m'appelle Alex Cormier, mon père est le garde-chasse et je voulais simplement m'assurer que vous n'étiez pas importuné par les euh rumeurs de pumas dans la région, nous avons demandé aux gens d'être aux aguets, mais également de ne pas placer de pièges ou de trappes en tout genre, qui peuvent blesser des randonneurs, ni de tirer s'ils voyaient ces animaux, nous avons dit que c'étaient des animaux en voie de disparition et qu'il valait mieux appeler les autorités compétentes, mon père, pour qu'ils s'occupent de les relocaliser dans la nature sauvage et que la forêt reste sûre. fit-il en un souffle, sans ralentir ni mettre de ponctuation.  Lorsqu'il s'arrêta il inspira profondément et conclut, en espérant avoir gagner le droit de vivre et, accessoirement, parler encore quelques secondes.

-Bien sûr, vous savez déjà tout ça, n'est-ce pas?

Ce qu'il pouvait être nul pour jouer les crétins. 
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Mar 10 Nov - 18:46






Le loup et le druide

Derek & Alex
-Euh, pardon, je n'y avais pas pensé.  Hum.

- Pas penser ?!

Je lève un sourcil significatif de l’énormité de la situation. Mais dans un sens sa réponse me rassure, j’ai affaire à un type pas très rusé… ou alors suffisamment pour jouer au boulet de service. Dire que le moment n’est pas très propice de venir pointer son nez ici avec ce genre d’odeur que l’on trouve surtout chez les ennemis de mon espèces est un bel euphémisme. Est-il fou ? Inconscient ? Ou rudement malin ? Alors qu’il se présente, je regarde derrière lui et reste attentif au moindre bruit ou mouvement suspect.

- Comme je le disais, je m'appelle Alex Cormier, mon père est le garde-chasse et je voulais simplement m'assurer que vous n'étiez pas importuné par les euh rumeurs de pumas dans la région.

- Cormier ? Le vieux grincheux ?

- Nous avons demandé aux gens d'être aux aguets, mais également de ne pas placer de pièges ou de trappes en tout genre, qui peuvent blesser des randonneurs, ni de tirer s'ils voyaient ces animaux.

- Ce ne sont pas les « pumas » le problème, mais la pléthore de Guillaume Tell avec des arbalètes … aux carreaux parfumés à l’aconit.

- Nous avons dit que c'étaient des animaux en voie de disparition et qu'il valait mieux appeler les autorités compétentes, mon père, pour qu'ils s'occupent de les relocaliser dans la nature sauvage et que la forêt reste sûre.

- …

-Bien sûr, vous savez déjà tout ça, n'est-ce pas?

Je soupire, c’est quoi cet idéaliste ? Le souci n’est pas le fermier lambda qui, à la Mr Tate, pose des pièges partout… Il n’y a que les humains distraits, plus Isaac et Lydia pour être assez idiots pour ne pas les repérer… Le souci sont les fanatiques armés et bien renseignés sur nous… Mais je reconnais bien là Cormier père plus préoccupé par les lapins blessés que par les garous traqués.

- Vous avez sauvé combien de lapin cette année, Alex ?

Devant son air ahuri à ma question sans fondement, je baisse les bras en signe fataliste et l’invite à me suivre dans le manoir.

- Gaffe, il y a des outils qui trainent et surement une bonne centaine de clous égarés qui ne demandent qu’à se planter dans votre chaussure.

Il y a bien un frigo qui ronronne dans un coin qui sert aux hommes du chantier et où je garde quelques bières à disposition. Mais, je ne connais pas ce type que part la réputation de son père. Et encore j’étais gosse la dernière fois que je l’ai aperçu pour la dernière fois. L’entente avec ma famille était de mémoire plutôt fraiche. Je n’ai aucune idée de la raison de cela, quand j’avais une question je m’adressais à Deaton. Je m’assois sur une caisse et invite mon invité à faire de même. Stiles m’avait dit que je devais d’abord écouter les gens avant de leur aboyer dessus, et non pas l’inverse… Écoutons donc...

- Sinon, quelle est la vraie raison de votre visite, Alex fils de Gabriel. Au fait, je suis Derek Hale. Mais ça vous le saviez déjà, je ne me trompe pas ?



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Mar 17 Nov - 1:41

Le loup et le druide


Si il ne craignait pas autant de se faire dévorer sur le pas de la porte dans la seconde, Alex aurait probablement été rudement content de rencontrer un compatriote de la ligue des sourcils expressifs, mais comme son interlocuteur faisait également parti de la ligue des canines surdimensionnées, le druide préféra ne rien dire à ce sujet. De toute manière, il était tellement occupé à parler, ou devrions-nous dire réciter, son petit pitch d'introduction pour quoi que ce soit d'autre. Il fallut en fait qu'il attende son propre silence pour que le sens des propos du propriétaire des lieux lui entre dans le crâne. C'était son père, le vieux grincheux? "Hé!" protesta-t-il sans réelle conviction alors que l'autre en face soupirait. Il était le seul qui avait le droit d'insulter son paternel! "Guillaume T...?" Ça y était, il était largué. Il avait perdu le contrôle qu'il avait naïvement espéré avoir dès qu'il était parvenu à l'étape « improvisation » de son plan. Il nota mentalement d'éviter cette étape à l'avenir.

Comme pour terminer la démolition du cortex du laborantin, le loup-garou lui demanda combien de lapins il avait pu sauver cette année. L'avait-il espionné lorsqu'il faisait son jogging? Avait-il assisté à sa rencontre avec ce Seth et leur semblant d'enquête sur l'hécatombe lapine? Ou n'en avait-il aucune idée et ce n'était qu'une provocation de sa part. Dans tous les cas, Alex lui colla mentalement l'étiquette « charmant » après avoir balbutié comme un poisson hors de son bocal, et suivit l'invitation à pénétrer dans la demeure. Ça, c'était définitivement une menace. Alex baissa le menton et fit immédiatement plus attention aux endroits où il posait les pieds. Ces clous seraient-ils un jour cloués ou c'était leur façon de piéger les intrus?

-Ah, eumh, merci du conseil. J'avoue ne pas avoir besoin d'une semelle encore plus antidérapante.

Pourquoi faisait-il cela? Pourquoi se faisait-il lui-même ce tort. Bien sûr que c'était la nervosité qui le poussait à tenter l'humour, mais il savait pourtant qu'il n'y avait jamais brillé! Suite à l'invitation du lycanthrope, Alex s'installa d'un geste sec sur la caisse en face de son hôte, en contemplant la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

-C'est joli, chez vous.

Ou, à tout le moins, ça promettait de l'être dès que les rénovations – ou était-ce une reconstruction? - seraient terminées. Tout à coup, le loup le questionne et Alex se sent un peu comme le gamin qu'il avait déjà été lorsque sa mère le surprenait à faire quelque chose qu'il savait qu'il n'aurait pas dû faire, mais un peu aussi comme lors d'un entretien d'embauche. Cette seconde pensée lui laisse un goût amer.

-Enchanté, Derek, répondit-il machinalement. En fait, je dois avouer que, si j'ai bien compris, j'avais une chance sur deux d'avoir juste. Ç'aurait aussi pu être hum... Peter?

Ces politesses ne répondent toutefois pas aux questions et Alex pouvait bien sentir, aussi peu empathique qu'il était, qu'il ne se trouvait pas en face de la personne la plus patiente au monde. Couper court. Couper court, et vite.

-La curiosité, avoua-t-il de but en blanc.Le bon voisinage, également, mais surtout la curiosité. Je sais que nous sommes à une bonne distance chez l'un de chez l'autre, mais comme il n'y a pas d'autre habitations entre chez mon père et chez vous, vous êtes quand même techniquement un peu mes voisins, non?

Ses mains se déplaçaient rapidement sur ses cuisses, ses genoux, se joignaient ensemble. Il était tout à fait à l'aise, mannifestement. 

©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Dim 6 Déc - 16:15




Le loup et le druide

Derek & Alex
- C'est joli, chez vous.

Je hausse un sourcil en regardant autour de moi. Le sol est jonché de sciure, il y a des caisses partout, des rouleaux de fils électriques, des goulottes de toutes tailles des chiffons empégués de lasures, la décoration d’un vrai chantier…

-Enchanté, Derek, répondit-il machinalement. En fait, je dois avouer que, si j'ai bien compris, j'avais une chance sur deux d'avoir juste. Ç'aurait aussi pu être hum... Peter?

- Peter… Si cela avait été Peter, je doute que vous auriez les fesses tranquillement installée sur cette planche… Il a plus ou moins hérité du gêne irascibilité exacerbé de notre famille… Donc à quoi je dois votre visite… Alex ?

- La curiosité, avoue-t-il. Le bon voisinage, également, mais surtout la curiosité. Je sais que nous sommes à une bonne distance chez l'un de chez l'autre, mais comme il n'y a pas d’autres habitations entre chez mon père et chez vous, vous êtes quand même techniquement un peu mes voisins, non?

- Techniquement… oui.

Je le regarde, il est visiblement mal à l’aise. Il semble savoir des choses sur ma famille, puisqu’il connait l’existence de Peter. Il sait aussi que nous sommes les seuls Hale restant. Difficile pour nos « voisins » d’ignorer le drame qu’a subi ma famille. Après l’incendie, Laura m’a entrainé loin d’ici à New York. Peter était réduit à l’état de légume dans l’hôpital du comté. Beaucoup de nos amis ont brusquement baissé le nez après le drame, comme si nous adresser la parole pouvait amener l’engeance dans leur foyer. Les relations entre ma mère et le père d’Alex, n’étaient pas au beau fixe avant, et je ne sais rien de quelle a été sa réaction en apprenant qu’elle a été brulée vive avec le reste de ma famille. Quoi qu’il en soit, mon « voisin » n’est pas venu nous apporter ses condoléances. Je ne sais pas ce qu’il reprochait à ma mère et inversement. Je sais juste qu’ils s’évitaient. Et maintenant, j’ai son fils qui vient toquer ici par curiosité. Il est visiblement dans le même état d’ignorance sur ce qui avait poussé nos parents à se faire cordialement la gueule.

- Quelle curiosité veux-tu assouvir Alex ? Si tu me permets de te tutoyer. Si c’est au sujet de ce qui a causé la destruction de cette maison, je reste peu bavard. Mais si c’est pour comprendre pourquoi notre voisinage n’a pas été plus amical avant, je veux bien aussi comprendre. Je ne connais ton père que de ce que m’en a dit ma mère… pas grand-chose.



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 12 Déc - 16:07

Le loup et le druide


Niveau bourdes, il tombait de Charybde en Scylla. Derek ne le lui faisait pas forcément remarqué, mais ses expressions étaient soit très faciles à lire -et toujours embêtées- soit il était indéchiffrable parce qu'il apparaissait toujours contrarié.  Dans tous les cas, ça n'inspirait rien de bienveillant au druide qui, d'un naturel bonace, avait cette faculté de parvenir à voir plus loin que ce que l'oeil laissait voir au premier regard.  Il transperçait la surface et arrivait à voir, derrière les traits fatigués d'une serveuse de diner piégée avec le pire cuisinier du monde, les traits fins et les yeux pétillants de joie, comme il pouvait déterminer qu'un certain manoir, une fois nettoyé, promettait de faire un foyer confortable.

L'échange concernant l'oncle de son hôte donne des frissons dans le dos du laborantin, et ce n'était pas parce qu'un courant d'air venait d'effleurer sa peau.  Si Derek n'avait pas le gêne de mauvais caractère, Alex n'osait même pas imaginer à quel point Peter était antipathique.  Parce que ce n'était pas non plus le point fort de Derek, pour l'instant à tout le moins, que d'être chaleureux et sympathique.  Poli, certes.  Accueillant, à la limite.  Quand il ne sous-entendait aucune menace de se faire empaler le pied.  Donc, s'il est la version « sans » du gêne familial d’irascibilité exacerbée, il ne donne tout de même pas envie de voir la version « avec ».

Un acquiescement, sur une technicité.  Un tic dans la paupière d'Alex révèle un amusement contrôlé.  Si le voisinage n'est pas l'un des trucs les plus techniques de leur monde moderne, qu'est-ce qui l'est?  C'était son propre terme, sa propre maladresse, mais il s'en amusait désormais.  Peut-être en raison de la manière dont Derek l'avait repris, comme une vague menace, ou une façon de rétablir la distance entre leurs deux propriétés.  Et, par le fait même, entre leurs deux personnes, leurs deux vies et leurs deux réalités. Le biochimiste commence à douter du bien-fondé de son idée.  Aurait-il dû écouter sagement son père et ne pas se présenter au manoir, plutôt que de suivre son impulsion du jour et se jeter à la porte du loup?  Il ne savait presque rien d'eux, après tout.  Il avait tout à apprendre et était définitivement curieux de nature.  Tout ça ne faisait pas toujours le meilleur des mélanges, il fallait bien se l'avouer.  Il ne savait pas trop quoi répondre au garou, aussi fit-il ce qu'il savait le mieux faire : être honnête.  Après tout, il avait tenté de surjouer le garde-chasse inquiet, et ça avait manifestement échoué.  Il était piètre menteur, malgré son air toujours égal à lui-même.  Aussi ne voyait-il plus que son option préférée.

-Je ne sais pas grands choses de votre famille non plus, et sans vouloir vous insulter, je pense pas que vos drames familiaux soient de mes affaires. De quel genre de badaud jacasseur il pouvait bien avoir l'air pour que l'autre lui prête les intentions d'enquêter sur l'incendie du manoir?  Il avait une tête de psychopathe, peut-être?  Il était peut-être curieux, mais il était suffisamment respectueux pour ne pas tourner le couteau dans la plaie d'un parfait inconnu. Je veux dire, je compatis et n'ose même pas m'imaginer ce que... Il s'enfonçait, là? Mais je ne vous connais pas assez pour me permettre de m'incruster dans vos affaires. Il grimaçait à présent, comme si la seule idée d'une telle grossièreté éventuelle le dégoûtait.  Je peux repasser, si vous préférez.  Et je me doucherai avant, la prochaine fois! Il tenta un sourire sans conviction, mais ne laissa pas le temps au loup de naissance de lui répondre. Je ne connais personne à Beacon Hills.  Enfin, si.  Mais mes collègues ont une génération de plus que moi, sinon j'ai rencontré un compatriote et un mec plutôt chelou.  Ah ouais, et le cuisinier timbré d'un diner miteux. Il se renfrogna à présent. Je suis désolé de pas avoir emmené de gâteau, hein.  C'aurait été plus poli.  Mais si vous voulez que je repasse, ça me fera plaisir.  Vous préférez quoi?

Depuis quand était-il si pipelette?  C'était l'excitation ou la crainte de se trouver seul en face d'un loup-garou pour la première fois, ou juste sa nature socialement décalée qui prenait le dessus une nouvelle fois, de façon inquiétante? Et au juste, il avait répondu à la question de Derek?
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Jeu 17 Déc - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Mar 15 Déc - 21:28




Le loup et le druide

Derek & Alex
Nous sommes de la même génération. Son père a de mémoire toujours été notre voisin. Si nos deux familles ne se côtoyaient pas, elles n’étaient pour autant que je le sache, pas hostiles l’une envers l’autre. Les Cormier sont de tradition druidique. Ils savant ce que nous sommes et la longue lignée de loup qui est la mienne. Pourtant malgré cela, je n’ai jamais côtoyé leur fils. Je ne me souviens pas de l’avoir vu au lycée. Et de ce que je ressens de lui, il est fort à parié que nous n’aurions pas trainé dans la même bande.

-Je ne sais pas grands choses de votre famille non plus, et sans vouloir vous insulter, je pense pas que vos drames familiaux soient de mes affaires.

J’acquiesce sans mot. C’est sage de sa part de ne pas venir tourner le couteau dans la plaie.

- Je veux dire, je compatis et n'ose même pas m'imaginer ce que...

Bien que là, en insistant… c’est pourtant ce qu’il fait. Mais avec la suite de ses propos, je comprends qu’il est mal à l’aise et s’emmêle dans les politesses.

- Je ne connais personne à Beacon Hills.  Enfin, si.  Mais mes collègues ont une génération de plus que moi, sinon j'ai rencontré un compatriote et un mec plutôt chelou.  Ah ouais, et le cuisinier timbré d'un diner miteux. Je suis désolé de ne pas avoir emmené de gâteau, hein.  C'aurait été plus poli.  Mais si vous voulez que je repasse, ça me fera plaisir.  Vous préférez quoi?

-…

J’esquisse un sourire. Dans un autre style, il me fait penser à Stiles qui aligne les phrases comme un gosse de trois ans ses lego. Le résultat est souvent… indéfinissable en fait.

- Je connais aussi un cuistot qui sent le graillon à dix mètres. Un type bas de plafond, un garou d’une autre espèce… pas vraiment recommandable…

J’ai encore le souvenir cuisant de ma rencontre avec cet ours mal léché venu piquer le miel des ruches sauvages qui sont sur la propriété. Dire qu’il m’avait latté en beauté est un bel euphémisme. Mes capacités de lycans semblaient s’être envolées ce jour-là. Seule ma condition physique et l’intelligence de lui laisser la victoire, m’avait valu de garder la vie sauve.

- Alex, je ne sais pas pourquoi nous nous ne sommes pas connus plus tôt, mais finalement avec le recul de l’âge, je pense que c’est mieux. Adolescent, j’étais… genre le roi du lycée, pas vraiment recommandable. Mais cette maison démarre une nouvelle vie. Nous n’oublions pas le passé, mais ceux qui vont y vivre vont regarder vers l’avenir. Et je trouverai dommage de perdurer ce froid entre nos deux familles. Je te fais visiter ? Et pour l’odeur de sorbier… ce n’est pas si terrible, maintenant que je sais que tu viens en paix.

Je me lève et lui décris ce qui est prévu au rez-de-chaussée. Dans un angle, il y a des affaires à Stiles, sa batte et son gant qu’il a encore oublié de prendre. Je regarde Alex amusé. Comment il va prendre le fait que je compte m’installer avec un adolescent qui termine juste sa dernière année de lycée ? Car j’ai envie d’être honnête. Je crois que toute la meute a compris qu’il faut que l’on vive, que l’on se fasse de nouveaux amis. C’est la meilleure façon de contrer ceux qui tentent de nous décimer.

- Et tu fais quoi dans la vie pour travailler avec des vieux ?




(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Jeu 17 Déc - 5:03

Le loup et le druide


Alex commençait à envisager de laisser Derek contrôler la discussion, au point de se dire qu'il pourrait peut-être orienter ses propres propos en fonction des réactions du loup-garou.  La perspective de se montrer aussi docile et soumis n'enchantait guère le druide, mais l'avantage que pouvait présenter sa vie sauve commençait à en valoir la chandelle.  Sauf qu'il n'eut pas même besoin de mettre à exécution son pathétique stratagème de roi des pleutres : le propriétaire des lieux venait d'acquiescer?  Réellement?  Trois ou quatre secondes plus tôt, Alex aurait cru que c'était impossible.  Et parti sur sa lancée, il avait même fait sourire son hôte?  Ça commençait à sentir le roussi très très fort.  Alex repensa aux histoires que l'on racontait aux enfants, où les loups, déguisés en grand-mère et autres gens inoffensifs, amadouaient leurs victimes avant de les gober toutes crues.  Ou de cette sorcière qui engraissait les enfants pour les faire ensuite rôtir à la broche.  Puis il comprit d'où venait le sourire.  Sans le savoir, les voisins avaient une connaissance commune qu'ils jugeaient apparemment d'une façon similaire.

-Crowley? Tu connais Crowley? laissa échapper le druide, sans cacher son étonnement.  L'information secondaire de la phrase disparut aussitôt dans les limbes de son cerveau pour y nicher sur une branche de son inconscient, en espérant que sa mémoire la tirerait de là au bon moment.

Sans dire que l'atmosphère était devenue foraine, elle s'était définitivement détendue, suffisamment aux goûts du laborantin qui sentit comme un poids s'enlever de sa poitrine.  Il écoute ce que lui dit le lycanthrope sans l'interrompre, même s'il connaît la réponse.  Cette trêve de paix, à défaut de trouver un autre terme, ne mettait pas Alex particulièrement à l'aise, la trouvant vaguement trop formelle à son goût.  En même temps, c'était un peu lui qui trouvait toujours tout trop cérémonieux.  Comme si une enfance sur des casernes militaires l'avait dégoûté pour le restant de ses jours de ces trucs le moindrement pompeux.  Ça ou c'était la génétique paternelle qui avait pris le dessus.  Certes, il n'était pas du genre à se tenir avec les stars de l'école, mais il ne leur avait jamais été naturellement antipathique non plus -en même temps, ces gens savaient se faire aimer- et dans son livre, un adolescent qui comprenait l'importance de l'éducation valait toujours mieux qu'un adolescent qui séchait pour casser des dents.  Les oreilles d'Alex tournèrent légèrement au vermillon à la nouvelle mention du sorbier, plus embarrassé par sa propre erreur que par les tracas qu'il aurait potentiellement causés à son guide du moment.

Le biochimiste suit Derek sans piper mot.  En voyant l'équipement de base-ball, il pensa d'abord que Peter avait un enfant, ou que Derek faisait franchement plus jeune que son âge, puis il se félicita de s'être tu en écoutant la vraie explication.  Si ses sourcils se haussèrent, ses lèvres ne bougèrent pas d'un iota. Les options se bousculaient dans sa tête.  Un cousin en cavale?  Un orphelin dont Derek est le bon samaritain qui l'héberge?  Ou ce que Alex croit comprendre, mais qui implique que le loup-garou paraisse plus vieux que son âge réel.  Également que ledit Stiles ait le feu vert de son père. Ou pas... À quel âge encore termine-t-on le lycée?  C'était il y a si longtemps, aux yeux du druide, qui laissa tomber son calcul à rebours pour porter plutôt attention aux rares mots de son interlocuteur.  Déjà un peu plus lui-même, il sourit humblement.

-J'ai peut-être exagéré un peu.  Il y a aussi des jeunes, mais... Il préférait laisser sa phrase en suspens, ne sachant pas quoi y ajouter précisément.  Mais il ne s'entend pas spécialement bien avec eux?  Ce serait faux de le prétendre.  Mais ils ne sont pas au même point dans leur vie?  Voilà déjà quelque chose de plus vrai, mais qui n'a jamais empêché d'amitiés de se créer.  Mais il est plutôt sauvage et préfère séparer sa vie professionnelle de sa vie personnelle?  Peut-être bien.  Il ne s'était jamais franchement posé la question.

-Je travaille à l'hôpital depuis quelques mois.  C'est ce qui m'a amené à poser les pieds ici pour la première fois.  C'est pour ça que tu ne nous connaissait pas, mon frère et moi, j'imagine.  Quoique j'étais assez discret aussi, au lycée...

Il s'interrompit alors, fronça les sourcils en laissant son regard dériver un peu nulle part en particulier et  rouvrit la bouche avec un inaudible bruit de succion incontrôlée.  Complètement lui-même, il demanda sans penser faire attention à la forme ou à la façon dont les mots s'enlignaient.  Une interrogation venait de lui traverser l'esprit, et pouvait trouver une réponse dans l'absolu.

-Et un loup-garou, ça fait quoi dans la vie? Outre manger des enfants au p'tit déj... 

©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Ven 18 Déc - 21:11




Le loup et le druide

Derek & Alex
-Crowley? Tu connais Crowley? Dit mon invite surprise.

Si je pouvais montrer les crocs je l’aurais fait à l’évocation du nom de l’autre pignouf, vil descendant d’un Papou des Carpates. Cet ours mal léché ne perd rien pour attendre. Attend un peu que mes capacités de lycan arrête de foirer et on verra qui aura le dessus la prochaine fois. Je n’aime pas me faire défier sur mon territoire et encore moins y perdre la face. Il faut que j’avertisse Alex de se tenir loin de ce puit à embrouilles.

- J'ai peut-être exagéré un peu.  Il y a aussi des jeunes, mais...

- Mais ?

- Je travaille à l'hôpital depuis quelques mois.  C'est ce qui m'a amené à poser les pieds ici pour la première fois.  C'est pour ça que tu ne nous connaissais pas, mon frère et moi, j'imagine.  Quoique j'étais assez discret aussi, au lycée...

- Ah, tu as un frère ? J’ai dû me coltiner deux sœurs… Tu ne peux pas imaginer la chance que tu as eu… si tu t’entends avec lui bien évidement…

Je me rends compte de ma stupidité en la disant. Ce n’était pas tant d’avoir des sœurs le problème, mais plutôt le régime matriarcal qui régnait à la maison. Ma mère était l’alpha et de fait ma sœur ainée Laura était la prétendante au titre… avec les rancunes que l’on sait de Peter…

-Et un loup-garou, ça fait quoi dans la vie? Outre manger des enfants au p'tit déj...

Pour l’instant il ne croque plus rien le loup. Seul Mick est au courant. Stiles s’en doute mais évite les questions. Il n’est d’ailleurs pas dans son état normal en ce moment, suffisamment pour ne pas creuser de mon côté pour savoir ce qui cloche avec mes soucis de cicatrisation. J’ai sentis le sorbier sur Alex car c’est une plante nocive pour les loups, mais tous mes sens diminuent drastiquement. J’atteins peut être un niveau ordinaire pour un humain, mais pour moi j’ai l’impression de me faire amputer de tous mes sens. Je suis né avec, je les ai donc toujours exploités à leur plein potentiel.

- J’ai fait des études de finance sur New York, je mets donc en application ce que j’ai appris. Sinon pour les petits enfants, je les préfère pour le repas du soir, c’est léger et bien tendre…

Je n’ai pas changé de ton, et pendant une fraction de seconde, le sourcil d’Alex semble hésiter quant à la meilleur position à prendre. Je comprends que mon interlocuteur est aussi doué que moi pour faire de l’humour. Stiles dit que j’ai l’humour d’un britannique. Je n’ai jamais rien compris ce qu’il entendait par là. Il finit toujours par me traiter de grand méchant loup quand mon humour est un peu trop sanglant à son goût. D’ailleurs ma dernière blague sur l’acteur qu’on a vu au cinéma l’autre fois, ce Dylan O’Brien, l’a carrément vexé. Je crois que mon Pixie est fan de lui… Franchement, il ne casse pas des barres ce type…

Le tour du propriétaire fait, nous voilà de retour dans le futur salon. Alex a dit travailler à l’hôpital. Je ne sais pas s’il a suivi la formation de druide avec son père ni si dans cet hôpital il a un travail médical et non pas de simple aide-soignant. J’avais l’intention de demander de l’aide à Mafdet, mais sa sainteté féline semble penser que je dois me débrouiller par moi-même vus les fins de non-recevoir qu’elle me laisse. Qu’elle retourne donc en Égypte si c’est pour ne pas fait son job de druide comme Deaton avant elle…

- Tu as des connaissances en druidisme comme ton père ?




(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 19 Déc - 18:33

Le loup et le druide


La seule mention du nom du cuisinier changea les traits du loup-garou en une réaction animale contrite.  Comme quoi, Alex n'était pas le seul à trouver ce cuisinier de pacotilles franchement horrible.  L'hôte semble retenir quelques autres paroles cinglantes qu'il aurait fait plaisir à Alex de partager, mais le druide était déjà repartie sur sa lancée.  Sa relation avec le travail est parfois complexe.  Il aime en parler autant qu'il honnis d'en discuter.  Sa vie professionnelle ne dure que quelques douzaines d'heures chaque semaine, et il n'aime pas qu'elle déborde.  Et pourtant, il lui arrive de trouver extrêmement libérateur de parler des tensions qu'elle lui apporte. Si, certains jours, il n'a rien à redire sur son travail, le trouve stimulant et intéressant, quelques autres journées il se produit quelque chose, ridicule ou non, qui l'irrite et ne lui fait voir que les aspects négatifs de son travail. Alors, il exagère, généralise ou tort la réalité.  Il ne vit pas l'intérêt de préciser son hésitation.  Comment expliqué que ce ne sont que des collègues, même les plus jeunes, et qu'il n'a pas développer d'amitiés particulières avec eux.  Ou qu'il n'a jamais été du genre à s'entourer d'une bande et que, dans un sens, c'est peut-être ce qui l'effraie le plus du druidisme : la meute.

La discussion glisse sur la famille.  Ou y retourne, mais change de génération, alors qu'Alex parle de Michael et Derek de ses sœurs.  Ce n'est pas la première fois qu'il entend un garçon se plaindre de ses sœurs, mais il n'est pas certain que ce soit la même chose quand les sœurs sont humaines et quand elles sont lycanthropes.  Si, plus jeune, il avait effectivement souhaité avoir une sœur plutôt qu'un frère, il avait rencontré suffisamment de gens en vieillissant pour se rendre compte que le genre ne donnait pas une indication particulière sur le tempérament et la personnalité des gens.  Au final, il avait son frère, le connaissait et savait comme s'y prendre avec lui et, comme on dit, un tien vaut mieux que deux tu l'auras.

-Bah, c'était bien utile pour apprendre à se chamailler.  Sinon, on s'entend bien mieux depuis qu'on n'habite plus ensemble.

Ça faisait quelques années, déjà, qu'ils n'habitaient plus ensemble sous le toît maternel, et ils étaient toujours contents de se retrouver.  Finies les querelles infantiles et les rivalités stéroïdiennes. Alex avait déjà réalisé que les seules personnes dont il pouvait s'éloigner sans que leur relation ne finisse par s'évanouir dans le néant étaient les membres de sa famille.  Certes, ne pas avoir vu son père depuis la petite adolescence était loin de les avoir rapproché, mais comme ils avaient toujours gardé un contact minimal, ils n'étaient jamais devenus des inconnus.  Et depuis qu'Alex était parti à Vancouver, une nouvelle forme de complicité s'était construite avec Michael, comme si les deux frères réalisaient qu'ils pourraient toujours avoir besoin l'un de l'autre pour autre chose que de se chercher des poux.

Le laborantin haussa des sourcils impressionnés en entendant le cursus du garou.  Les finances n'étaient certes pas son domaine, mais il lui semblait logique de conclure que New York devait être un excellent endroit pour apprendre dans ce domaine.  N'était-ce pas le cœur financier de l’Amérique?  Voilà qui répondait à une interrogation qu'Alex n'aurait certes pas formulée à voix haute : on pouvait être un loup-garou sans n'être forcément qu'une brute sans cervelle.  En fait, les neurones devaient ajouter un peu de longévité...

Si la deuxième partie de la réponse surprend le druide par le sérieux avec lequel elle est prononcée, son sourcil le démontre très bien par le trémolo qui l'entraîne un moment avant de s'arrêter en hauteur, le coin de lèvre situé au-dessous dudit sourcil s'étire légèrement en un rictus qui marque clairement une appréciation de la blague, qui suivait sa propre ouverture humoristique.  Ça faisait du bien de pouvoir dire des bêtises épouvantables sans être regardé comme un monstre.

-J'ai déniché une excellente recette de chatons dans le sirop, si ça t'intéresse.

L'apprenti-druide reprit son siège sur la caisse, dans le salon.  Il ne réalisa qu'ensuite le message non-verbal qu'il envoyait, et hésitait à se relever ou non.  Le scientifique prit sur lui de s'ajuster à la réaction du loup-garou : s'il s'asseyait, Alex resterait assis, mais s'il restait debout, Alex se lèverait.  En tout les cas, le loup-garou mit miraculeusement fin à l'échange de banalités et attaqua le vif d'un sujet qui devait bien le triturer depuis qu'il avait ouvert au Cormier.  S'il avait des connaissances en druidisme?  C'était une question délicate, mais Alex décida de jouer la carte de la franchise, à son habitude.

-La base, ouais.  Mon père a commencé à m'apprendre des trucs.  J'ai toujours été un élève qui apprend assez vite, donc j'ai pas trop peur que je saurai rattraper le temps perdu.

Le scientifique avait prit un teint légèrement plus rougeoyant, puisqu'il n'avait jamais vraiment aimé montrer une limitation dans ses capacités, quelles qu'elles soient.  Il enchaîna sur quelque chose qu'il maîtrisait mieux, à force de déménagements et d'une absence paternelle prolongée.

-Je suis pas mauvais pour peindre, par contre, si vous avez besoin d'aide.

C'était un peu, aussi, sa façon maladroite d'accepter l'offre de Derek, à laquelle son étrange personne n'avait pu répondre au bon moment.  Oh, ce n'était pas qu'il n'avait pas pensé répondre.  Il ne savait simplement pas ce qui aurait été convenable de faire.  Il avait hésité un instant, le bras légèrement plié, à tendre une main officielle, ce qui ne lui ressemblait pas, ou simplement à lever un pouce au ciel pour signifier son accord, ou encore à tendre la main au-dessus de son épaule dans l'attente d'un hi-five, option peut-être un peu trop infantile pour le garou en face de lui.  Il s'était donc contenté de ne rien faire et, dans son esprit encombré, venait de boucler la boucle et d'enterrer une hache d'indifférence, à défaut d'en être une de guerre.
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Jeu 24 Déc - 16:08




Le loup et le druide

Derek & Alex
Alex se préte volontier à la discussion qui glisse sur nos familles respective. Je comprends que la sienne n’a pas été sans heurts. Les séparations, les éloignements sont devenus le lot quotidien de chacun. La vie moderne éprouve le ciment qui lie les êtres les uns aux autres. Nous ne sommes plus enclavés dans nos contrées. Il ne faut que quelques heures pour passer de la côte est à la côte ouest des États-Unis. Et bien même si les transports nous ouvrent l’accès rapide à la totalité du pays, l’avènement d’internet a relié les hommes de la planète… autant qu’il les a séparés. Il devient tellement facile d’aller voir ailleurs, que l’on ne fait plus d’effort avec les gens qui nous côtoient au quotidien.

-Bah, c'était bien utile pour apprendre à se chamailler. Sinon, on s'entend bien mieux depuis qu'on n'habite plus ensemble.

La remarque me fait sourire. C’est un peu la même raison qui a tenu Cora éloigné de Beacon Hills alors que je suis finalement revenu. Nos caractères sont trop semblables. D’ailleurs j’appréhende un peu la cohabitation avec Peter dans le manoir. Ruby sera le gage de la sérénité de ce foyer. Car elle aura fort à faire entre les deux Hale et Stiles qui n’est pas vraiment un summum de stabilité.

-J'ai déniché une excellente recette de chatons dans le sirop, si ça t'intéresse réplique Alex à mes soit disant préférence sur les petits enfants.

Je retrouve en lui mon côté « totalement à côté de la plaque » pour les relations humaines. Si je cache ma maladresse derrière un masque bourru et très « bordure d’autoroute », comme me l’a dit une fois un pignouf dont je préfère taire le nom. Alex affiche son malaise de manière assez évidente. J’ai toujours impressionné les autres et beaucoup joué sur ce fait pour parfois forcer un peu la main. C’est bien ainsi qu’Isaac, Erica ou encore Boyd ont accepté que je les morde. Et maintenant que mes capacités de lycan se font la malle, je vais devoir m’adapter et faire avec ce que me laisse dame nature. Mick m’entraine durement. Et j’ai honte de dire qu’avec son plus petit gabarit, il arrive à me coller le nez au sol. J’ai toujours compté sur ma force, maintenant il faut que j’apprenne l’art de l’esquive et du combat à main nu.

Alex semble suivre les traces de son père, mais débute dans le métier de druide. J’imagine qu’il faut du temps pour assimiler le savoir nécessaire pour arriver au niveau de Deaton par exemple. Mon voisin propose ses services pour aider à la peinture. C’est vrai que si l’extérieur va être pris en charge par les entreprises, il reste l’intérieur à faire.

- Pourquoi pas ! Je crois bien que c’est dans une activité commune que l’on crée les meilleurs liens. Mais ce rapprochement ne va-t-il pas irriter ton père ? Honnêtement, j’aimerais bien savoir à quoi est due cette froideur passée entre nos familles.

Mon interlocuteur ne semble pas plus en savoir que moi sur la question. J’ai une petite idée, mais je peux aussi me tromper. Sans me vanter, ma mère était une belle femme. Et elle avait l’intelligence d’une chef de clan. Cette distance avec les Cormier date d’avant ma naissance…

- Je ne peux encore recevoir de manière honorable. Mais j’aimerais que la résurrection de cette maison soit aussi l’occasion de faire table raz sur les bêtises du passé…

Étrangement, plus je perds mes pouvoirs, plus je deviens philosophe et attentifs aux autres. Il y a des choses dont je dois discuter sérieusement avec Chad. Mais avec les mauvaises vibrations que je sens provenir de son côté, je sais qu’il n’est pas prêt. Prêt à assumer ce qu’il est. Le paradoxe de sa naissance. Et de mon côté je commence à avoir une crainte. Cette perte de pouvoir s’arrêtera-t-elle quand je serais redevenue qu’un simple humain ? Je l’espère, car dans le cas contraire c’est la mort qui m’attend.

- Alex ? Et si j’allais présenter mes salutations à ton père maintenant ? Je vais habiter ici bientôt, cela serait correct de saluer mes voisins comme tu viens de prendre la peine de le faire.

Ce n’est pas tant que je crains d’y aller seul, mais la présence de son fis peut éventuellement arrondir les angles. Je connais la réputation de son paternel, pas méchant, mais pas avenant non plus. Quelle sera sa réaction face à un Hale ? Puis il a les connaissances qui manquent à Alex au cas où mon état devienne… critique.



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 26 Déc - 19:55

Le loup et le druide


Le visage du druide s'illumina un court instant alors que le loup-garou acceptait son offre. Ils partagent manifestement le même avis sur la chose : les gestes racontent souvent plus que les paroles et créent des liens plus solides. En même temps, compte tenu de leur loquacité à chacun, ce n'était pas trop étonnant qu'ils pensent ainsi. Homme de peu de mot, le badinage exaspérait Alex de façon irrationnelle. Prônant l'efficacité sur la forme, il trouvait que ce n'était qu'une perte de temps. Demander à quelqu'un comment cette personne allait s'en être prêt à s'en occuper par la suite était à la limite de l'insulte dans son esprit cartésien.

La question suivante, sur l'irritation de son paternel, lui fait toutefois perdre le début de sourire qu'il avait pu avoir. Parmi les nombreux avantages qu'il y avait eu à grandir entouré de militaires, Alex avait su apprendre quand il était nécessaire ou superflu de s'en faire de l'irritation -ou quelque autre sentiment- causé aux autres. Accessoirement, il avait aussi découvert qu'un pléthore de règlements avait le don de l'énerver et qu'il y avait généralement moyen de contourné ceux qui l'embêtaient le plus. Ou de vivre avec les conséquences de sa désobéissance. En l’occurrence, le laborantin haussa simplement les épaules d'un air blasé pour signifier que l'irritation de son père n'était pas franchement prise en compte dans l'équation. Il fraterniserait bien avec qui il voudrait. À son âge! Par contre, cette histoire de froid familial embêtait également Alex. S'il croyait voir des pistes de réponses, il n'avait aucune certitude à ce niveau.

Alex savait que son père s'était installé à Beacon Hills après sa séparation d'avec leur mère, mais ignorait qu'il y était déjà allé avant de rencontrer Janet. Ce qu'il savait, c'était que son père lui donnait une formation de druidisme quand l'envie lui en prenait, et qu'Alex apprenait presque surtout par lui-même. Il avait parfois l'impression que la figure paternelle avait en fait décidé de devenir un druide à la retraite, et qu'il ne formait son fils aîné que pour avoir de la relève. Ou par orgueil de ne pas voir la longue tradition familiale s'éteindre par sa faute. Il avait fallu un certain temps, mais Alex avait fini par se demander si son père ne l'avait pas attiré à Beacon Hills dans le simple but de lui passer le flambeau. Oh, il avait l'air, la plupart du temps, d'apprécier ce rapprochement avec son fils, et il lui avait tout de même trouvé un job, après tout. Mais rien n'empêchait un choix manichéen d'avoir des répercussions variées. Quand à la raison qui aurait poussé Gabriel à se démettre de ses fonctions? Son petit doigt indiquait à Alex que la séparation n'était pas, justement, loin d'y être étrangère. Le jeune druide croyait que, dans un raisonnement tordu, son paternel tenait les lupins pour responsables de leur divorce. Autant que sa mère le traitait de menteur et lui la disait avoir été trop naïve, il n'était pas improbable qu'il accuse également les guerres intestines entre les garous. Pour l'instant, Alex préfère garder ses soupçons pour lui, et reste muet.

Le druide hoche tout de même la tête en guise d'approbation alors que Derek traite encore une fois du renouveau instauré par la maison. Les souvenirs peuvent engendrer du ressentiment et causer de nouvelles querelles injustifiées. Repartir à zéro est souvent une solution qui, si elle n'est pas la meilleure, a le mérite d'être viable. Alex avait comme conviction qu'une bonne réception dépendait davantage de la qualité des convives que ce celle de la salle, mais il savait également qu'un lieu de vie peut influencer, sinon même représenter, l'état mental de ceux qui vivent dessous.

-Comme j'ai dit, si vous avez de l'aide, tout sera plus rapidement en bon état. Et euh... Vous partagez tous ce désir de repartir à neuf?

Derek interpella de nouveau le châtain, qui ramena son regard fuyant sur celui du garou. Parfois, il semblait que des études en finances ne suffisent pas à se tenir loin des mauvaises idées. Et parfois, un pauvre scientifique se trouvait sans argument raisonnable face à ces mauvaises idées et se retrouvait dans l'obligation de hausser de nouveau les épaules.

-Si tu veux. Comme tu l'as dit, tu n'as pas peur que ça irrite mon père?

Manifestement, aucun des deux ici-présents n'avaient quoi que ce soit à cirer de l'irritation du paternel. Là n'était pas la vraie question.

-Je veux dire... Je pense qu'il a décidé de prendre sa retraite du monde surnaturel.

Au moins, Derek ne prévoyait qu'une simple visite de courtoisie qui n'impliquait rien de surnaturel!
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Mer 30 Déc - 23:31




Le loup et le druide

Derek & Alex
Alex n’est décidément pas un communicatif et comme je suis un peu sur la même base, engager une discussion tous les deux, relève de la gageure. L’apprenti druide semble décidé à nous donner un coup de main. Je n’y vois pas là une manière de s’imposer, mais plus comme une maladresse de manière pour créer un lien de bon voisinage. De plus il ne peut pas être au courant du drame qui s’est passé ici il y a peu.

Je le sens se crisper un peu quand je propose d’aller voir son père pour lui donner mes salutations. Les rares fois où j’ai croisé l’homme, c’est en forêt. Et généralement, quand je vais en forêt, je m’arrange pour ne pas être vu, car dans ces moments-là, c’est le loup qui est de sortie. Puis ce n’est pas comme si le vieux d’Alex avait cherché le contact.

-Si tu veux. Comme tu l'as dit, tu n'as pas peur que ça irrite mon père?

- J’ai l’habitude d’irriter les gens autour de moi sans même le vouloir. Stiles essaye bien de me changer, mais chasser le naturel… Ne me dis pas que tu crains les reproches de ton daron ? Quoique si ma mère fût encore de ce monde, je ferais profil bas également… Difficile quand on a des parents à fort caractère.

Alex m’assura que ce n’était pas un problème en soit. Cela me rassura un peu. Je n’aime pas trop les gens qui se soumettent trop facilement à l’autorité ou au caractère des autres.

-Je veux dire... Je pense qu'il a décidé de prendre sa retraite du monde surnaturel.

Retraite… C’est bien ma veine. Bon sang, y a-t-il un druide actif dans cette ville ? Je n’ai pas envie d’aller me frotter aux moustaches de Mafdet, cette femme est agaçante au possible. Je les plaints au lycée. Je ne sais décidément pas vers qui me tourner. Ce que je n’ai pas dit à Mick, c’est que j’ai peur que le processus de pertes de capacités ne s’arrête pas à un être humain et qu’à terme il me soit fatal.

- Dommage, un loup a toujours besoin d’un druide confirmé. L’émissaire de ma meute est un peu… spéciale. Mafdet Mahet si tu ne la connais pas déjà. Bon, allons saluer ton paternel. Je trouve qu’une bonne entente de voisinage ne serait pas plus mal et que l’on tire un trait sur le passé que ni toi ni moi ne connaissons.



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?



Dernière édition par Derek Hale le Lun 11 Jan - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Lun 11 Jan - 4:45

Le loup et le druide


Au moins, le garou d'en face avait le mérite d'être honnête, à défaut de ne pas se montrer à la hauteur de sa réputation.  En fait, il semblait même très bien assumer son mauvais caractère et sa réputation de grand méchant loup pas drôle.  Lorsqu'il mentionna Stiles et le naturel qui revient au galop, Alex ne put qu'approuver d'un hochement de tête.  Il avait lui-même ses propres défauts et s'il tentait constamment de lutter contre son impulsivité et ses réactions parfois épidermiques, son naturel était définitivement un étalon de tête.  Quant aux partenaires qui s'amusaient à tenter de le changer ou, pire, de l'améliorer, tout ce qu'il pouvait dire était que ces relations n'avaient jamais fait bien long feu.  Ceci, cumulé à une potentielle différence d'âge impressionnante, mais non confirmée, se mérita un jugement gratuit de la part du laborantin qui n'en laissa rien voir : il doutait que, dans ces conditions, leur couple puisse durer longtemps, mais il savait bien qu'il était loin de détenir la vérité, avec son passif relationnel, et qu'il ferait mieux, dans tous les cas, de s'abstenir de commentaires. Toutefois, rien ne l'empêchait de juger qu'ils ne se laissaient pas de chances.

Le druide fronça néanmoins des sourcils à l'interrogation de loup sur ses craintes vis-à-vis de son père.  Il se pensait en maternelle pour lui parler ainsi des sermons parentaux, ou quoi, à lui demander s'il avait peur de son paternel de la sorte.  Il s'était peut-être réellement trompé sur l'âge du louveteau, finalement, et il s'agissait peut-être véritablement d'un autre adolescent.  Un adolescent qui serait également propriétaire terrien.  Et qui aurait fait des études en finances.  Non, décidément, ça ne tenait aucun sens et Derek était très certainement un jeune adulte comme lui-même.  Et puis le commentaire sur la propre mère de Derek relativisait les propos, qui sonnaient du coup moins comme une insulte gantée.  Il hocha la tête de gauche à droite en répondant.

-On est quand même capables de discuter comme des grandes personnes.

Derek étant toujours aussi fermé qu'un journal intime à verrou, Alex ne put se douter des émotions que la nouvelle de la retraite prématurée de son paternel apporta chez lui.  Pour autant qu'il pouvait en juger aux traits du garou, celui-ci pourrait s'en contre-ficher comme de la première lampe-torche d'Alex, qui restait donc persuadé, de son côté, que tout était beau sous le ciel bleu de Beacon Hills, et que la cessation des activités paranormales de son père était sans conséquent pour le loup, qui affirma même déjà avoir un émissaire.  Certes, il ne semblait pas être dans le meilleur des termes avec elle, la trouvant manifestement étrange -opinion d'autant plus impressionnante qu'elle émanait d'une créature qu'on ne pourrait pas qualifier des plus normales.  Les propos de Derek restaient cependant énigmatiques : s'il avait une émissaire, pourquoi aurait-il besoin d'un autre druide confirmé?  En moins que son émissaire n'en soit qu'à ses balbutiements, un peu comme Alex?  Alex qui, au passage, avait bien compris que le loup ne le trouvait pas suffisamment expérimenté et n'aurait que faire de ses avis et de ses conseils.  Alex n'avait pas vraiment le temps ni l'envie d'être froissé, mais il se dit qu'il devrait s'en rappeler, si un jour Derek venait quérir son aide.

-Non.  Connais pas.

Alex se leva et se dirigea vers la porte, suivi par Derek.  Ils ressortirent et empruntèrent un chemin globalement parallèle à celui qui avait conduit Alex au manoir, quoique celui-ci soit désormais plus rectiligne.  Fidèle à eux-mêmes, ils n'échangèrent pas beaucoup plus, Alex ne sachant pas trop de quoi il devait parler.  S'il devait demander à Derek comment était sa mère, de son vivant, puisqu'il en avait parlé, ou si cela éveillerait en lui une douleur qu'il n'avait pas envie de lui faire subir.  Il aurait pu s'intéresser à son boulot, ou à ses études, mais n'y connaissant rien en finances, il préférait ne pas s'embourber dans une conversation lourde et difficile.  Discuter des travaux dans le manoir?  Il devait déjà être blasé d'en parler à tout un chacun à longueur de journée.  La seule question qu'il parvint à formuler, qui lui semblait suffisamment neutre et polie, fut de s'intéresser au couple que Derek formait avec Stiles.  Au milieu du trajet, il lui demanda donc :

-Et ça fait longtemps que tu es avec Stiles?

Il écouta la réponse attentivement la réponse, mais le silence reprit bien vite ses droits dans la forêt.  Finalement arrivés à la cabane des Cormiers, Alex entendit des coups caractéristiques à l'arrière de l'habitation et contourna celle-ci avec son invité.  Comme il l'avait compris au son, son paternel était occupé à fendre et corder du bois en prévision de la saison froide.  Il le salua de la main et dès que la hache fut reposée contre le billot, il lui présenta leur visiteur.

-'Pa, je te présente notre voisin, Derek. Il voulait dire bonjour.

"Enchanté, Derek." fit Gabriel d'un ton bourru après être resté un court instant immobile, les bras croisés, avant de tendre sa main au lycanthrope pour la lui serrer.

©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Jeu 14 Jan - 18:35




Le loup et le druide

Derek & Alex
Aux froncements de sourcils d’Alex, je comprends que j’ai été maladroit. Mais je suis incapable de dire si c’est ma remarque sur ses relations avec son paternel, de ma déception que son père ne pratique plus, ou encore d’autre chose qui m’a échappé. Il ne connait pas Mafdet, ce qui n’est pas étonnant outre mesure. La féline sait se faire présente tout en restant cachée. C’est bien ce qui m’agace chez elle : ne jamais savoir à quoi s’en tenir.

Le druide prend l’initiative du départ. Je le suis donc en prenant soin de fermer la porte à clé. Avant cela, je prends le temps de regarder la pièce qui sera celle de vie commune. Les travaux ont bien avancé. Il se pourrait bien que l’on puisse envisager d’emménager bientôt. Pourquoi pas après la fête d’intégration de Matrim et l’officialisation des fiançailles de Mick et Chad. Je souris pour moi-même. Finalement le cours de la vie reprend son fil malgré les turpitudes du destin.

Nous prenons un chemin qui s’écarte rapidement des limites de la propriété Hale. C’est par défaut une zone que j’ai toujours évité. Enfant, ma mère ne voulait pas que je sorte de notre territoire et encore moins que je m’éloigne de ce côté-ci. Si j’ai pas mal désobéi sur pas mal de ses consignes, celle-ci, je l’ai à peu près respecté. Il y a des non-dits qui en imposent plus qu’un grand discours.

Nous cheminons en silence. J’aime cette forêt. Elle reste relativement protégée de l’invasion humaine. Sa mauvaise réputation concernant des bêtes sauvages qui y roderaient y est pour beaucoup. J’espère bien que cet état de fait le restera longtemps. C’est un peu dans ce sens que je pousse un peu dans le folklore local en accueillant de manière bourru les promeneurs qui s’égarent, leur autant l’envie de s’égarer de nouveau.

-Et ça fait longtemps que tu es avec Stiles?

- Environ un an. Je sais que nous donnons l’air d’être un vulgaire couple slash comme c’est à la mode en ce moment avec certaine série TV. Tout nous oppose et pourtant…

Je termine en haussant les épaules. Il y a bien longtemps que je ne cherche plus à entrer dans les schémas sociétaux standards et que je me moque éperdument ce que pensent les autres. Le plus difficile avec ma relation avec Stiles, fut que d’une, j’accepte ma part homosexuelle, ce qui n’a pas été une mince affaire et de deux, que je m’entiche d’un type qui de prime abord n’a rien pour lui. Ce que je sais aussi maintenant, c’est que je ne suis pas avec Stiles pour contrer mes expériences désastreuses avec les femmes… Paige, Kate, Jennifer… Enfin je le crois.

Alors que nous approchons de la cabane forestière du père d’Alex, nous entendons le bruit caractéristique d’une hache qui fend du bois. Saine activité dans un environnement sain.

-'Pa, je te présente notre voisin, Derek. Il voulait dire bonjour.

Dit comme ça, j’ai l’impression d’être dans la position d’un demandeur. Je n’en plante pas moins mon regard dans celui du vieux druide qui me jauge des pieds à la tête. Cherche-t-il une quelconque ressemblance avec ceux de ma famille qu’il a connu. Je sais que je ressemble à ma mère, sauf pour la couleur des yeux. L’examen a l’air de le satisfaire car il daigne enfin me serrer la main.

- Enchanté, Derek.

- Pareillement monsieur Cormier.

Le ton de sa voix est bourru et sa poignée de main ferme. Je ne me souviens pas de lui. Je n’avais fait que l’entrapercevoir, puis à l’époque les éventuelles froideurs de voisinage me passaient à cent lieues au-dessus de la tête.

- Il est difficile de ne pas s’apercevoir de la réfection du manoir Hale, dis-je doucement. Avec mon oncle Peter, nous comptons nous y installer durablement. Le chantier est bientôt terminé, la forêt va retrouver son calme.

Les engins de chantier ont fait un sacré ravage autour du manoir, cela va bien prendre un an ou deux avant que la nature reprenne son droit. Tous les futurs occupants du manoir sont d’accord sur une chose : par de jardin à l’anglaise, juste la nature à l’état brute, comme avant. Avec ces propos j’espère amadouer l’ancien, que les bruits n’ont pas dû manquer de gêner, sans parler de l’impact sur la faune locale.

- La compagne de Peter attend des jumeaux. Nous veillerons à ce que plus tard, ils ne viennent pas vous déranger.

Je reste dans les termes de bon voisinage, mais j’annonce aussi la couleur. Une nouvelle alpha va régner sur le territoire des Hale. La meute se construit et… s’affiche. La famille des Hale renaît de ses cendres…

- En croisant Alex, je me suis dit qu’il serait bon de renouer une entente cordiale de bon voisinage…

Il n’ignore rien de ma nature, je sais qu’il est druide. Par contre il a l’avantage d’en savoir plus sur le passé que moi. J’essaye de grimacer un sourire convainquant.  Je repense à une soirée avec Stiles qui s’était mis en tête d’apprendre à me faire sourire. Ce souvenir a au moins le mérite de réellement me faire sourire.



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Mar 26 Jan - 2:12

Le loup et le druide


Alex marchait à côté de Derek, et il lui envoya un regard de travers à son explication.  L'amour était-elle aussi soumise aux affres de la mode?  Des gens se mettaient-ils vraiment en couple ensemble simplement pour être à la page?  L'idée lui semblait si peu naturelle et aliénante.  Le druide avait bien compris que ce n'était pas le cas de Stiles et Derek, mais ce dernier sous-entendait tout de même l'existence d'un tel phénomène.  Pour le coup, Alex se considéra bien chanceux d'être avec Jenny, dans une relation qui fonctionnait bien. Tout au plus, ils sortaient des standards parce que c'était elle qui avait fait les premiers pas, et il n'en avait pas honte du tout.  On vivait dans un monde moderne ou on n'y vivait pas.

Gabriel n'était pas exactement ce que l'on pouvait appeler un stéréotype de bûcheron.  Ou de garde forestier, en fait.  Notablement plus petit que les deux jeunes hommes, le cheveu épais et noir, parsemé de blanc qui trahissait la cinquantaine, il aurait pu passer pour un freluquet.  Pas franchement costaud, il était plutôt fait sur le modèle nerveux, malgré la couche de graisse qui tenait sa force à l'abri des regards et tendait sa chemise au niveau du ventre. Il portait une veste rembourrée et des pantalons de travailleur, et avait relevé les manches de sa chemise rayée.  Pour un inconnu qui le rencontrerait pour une première fois, il aurait pu sembler légèrement disproportionné, avec son visage ovale et sa mâchoire large, mais plus douce que celle de son rejeton.  Les sourcils buissonneux et les yeux pers à peine plus foncé que ceux d'Alex, il était presque impossible de douter de leur filiation.  Probablement pas conscient des phénomènes de mode capillaire, il se rasait fréquemment la barbe et n'avait jamais une barbe de plus de quelques jours.  Après avoir serrer la main de Derek de l'une de ses paluches nervurées, il croisa de nouveau les bras sur son torse.

Le regard d'Alez allait d'un protagoniste à l'autre, comme s'il observait un match de ping-pong.  Ou de quelque chose de plus viril, comme le tennis.  Derek fait le premier service et aborde le sujet de la rénovation du manoir.  Le terrain semble neutre aux yeux de l'apprenti-druide, qui guette la réaction de son père.  Un froncement de sourcil auquel Alex n'a décidément rien à envier.  Une tension au niveau de la mâchoire.  Une ouverture des muscles labiaux, lente, indique une réponse.

"Félicitations, Derek.  C'est une bonne nouvelle pour toi et Peter, entre autres."

De la façon dont il prononce le prénom, Alex n'a aucun mal à saisir que l'oncle de Derek répugne, ou agace, ou... déplaît d'une quelconque manière à Gabriel.  Le biochimiste est soulagé de ne pas entendre l'une des petites répliques assassines dont son père à le secret.  À quoi bon chercher le conflit, après tout?  À la seconde bonne nouvelle, Gabriel remonte une main à son front alors que l'autre se referme en un poing hermétique, mais garde le silence, accusant la nouvelle.  Derek enchaîne sur la bonne entente entre voisins et c'est à ce moment que Gabriel ne peut plus se contenir.  Sa voix basse et habituellement lente prend quelque chose qui rappelle vaguement le rugissement à l'esprit du fiston qui intervient.

"Ce... cet... c... il va avoir des morveux? On peut que souhaiter qu'ils soient comme leur mère, peu importe c'est qui.  Probablement une ..."
-'Pa!  C'est sa famille!
"Vous voudriez que j'aille prendre le thé avec Peter Hale?"
-On n'a pas...
"Que je fasse copain-copain avec cet..."
-On n'a rien dit de la sorte!
"Je ne m'abaisserai jamais..."
-Gabriel Cormier! 'Pa! On parlait de bonne entente avec Derek.  Et les enfants.  Qu'on reparte à zéro, sans vos vieilles rancoeurs, que vous, vous pouvez garder.

D'un pas, Alex s'était tourné pour faire face à son père, le dos à demi tourné au loup-garou qui avait la chance d'être le témoin privilégié – et instigateur – de la scène.  Le druide à la retraite soupire à travers ses narines et son fils est persuadé que juste à ce moment, le trou de la couche d'ozone vient de doubler en taille.

"Ce sont des gamins, dont on parle. Si on leur interdit de venir ici, c'est le premier endroit où ils iront."
-Alors on euh... On s'assurera qu'ils sachent qu'ils ne doivent pas fouiller dans ton jardin... Sans l'interdire.

-On leur expliquera que c'est poison?
conclut Alex, à court d'idée, les paumes levées vers le ciel, en se tournant vers Derek.  Nouveau soupir équin.  Ça lui coûterait cher, au paternel, de s'excuser, juste pour une fois?
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Ven 29 Jan - 15:10




Le loup et le druide

Derek & Alex
La reputation de Gabriel Cormier ne me semble pas exagérée. L’homme est de constitution nerveuse, et je sens dans ses réponses une contenance à peine maitrisé. En homme poli, il me félicite pour la reconstruction du manoir, Cependant le mince verni craque à la mention que Peter va être – de nouveau, mais ça peu sont au courant pour Malia – père.

- Ce... cet... c... il va avoir des morveux? On peut que souhaiter qu'ils soient comme leur mère, peu importe c'est qui.  Probablement une ...
- 'Pa!  C'est sa famille!
- Vous voudriez que j'aille prendre le thé avec Peter Hale?
- On n'a pas...
- Que je fasse copain-copain avec cet...
- On n'a rien dit de la sorte!
- Je ne m'abaisserai jamais...
- Gabriel Cormier! 'Pa! On parlait de bonne entente avec Derek.  Et les enfants.  Qu'on reparte à zéro, sans vos vieilles rancœurs, que vous, vous pouvez garder.

Oncle Peter… Combien de casseroles as-tu de ce genre ? Le vieux druide renâcle et soupire fortement pour montrer son dédain de ce côté-là de ma famille. Alex monte dans mon estime à se dresser ainsi face à son paternel. Je sens qu’il ne le fait pas juste pour moi, mais pour un idéal de vie qui lui dit de ne pas rester bloqué sur le passé, ni de participer à une mise en tort en cascade sur les générations nouvelles.

- Ce sont des gamins, dont on parle, reprend le plus vieux des Cormier. Si on leur interdit de venir ici, c'est le premier endroit où ils iront."
-Alors on euh... On s'assurera qu'ils sachent qu'ils ne doivent pas fouiller dans ton jardin... Sans l'interdire. On leur expliquera que c'est poison?

Je crois qu’il est temps que j’intervienne. L’acrimonie de Gabriel pour mon oncle dévoile un pan de ce passé houleux que j’ignore.

- Talia, ma mère m’avait strictement interdit de venir flâner de ce côté-ci de la forêt. J’en ignore totalement la raison Monsieur Cornier. Je peux vous affirmer que je n’ai jamais dérogé à cette règle.

L’homme semble se rembrunir sur des souvenir que lui seul maitrise.

- Aujourd’hui est la première fois que je viens dans ce coin de la forêt… ceci dans un but purement amical. Quant à Peter… Je ne le défendrais pas pour celui qu’il a été par le passé. Mais croyez-le ou non… y a du mieux dans sa manière d’être. Bien qu’il reste un chieur de première.  Je crois que Ruby aura autant d’ascendance sur sa progéniture que ma mère en a eu sur moi. Et si vous souhaitez faire perdurer les haines passées sur une génération qui en ignore les tenants et les aboutissements, je veillerai à ce que mes petits cousins ne vous importunent pas.

Je me tais. Alex est visiblement embarrassé de la tournure que prend la discussion. Je ne saurais lui en tenir rigueur, avant de partir, il m’avait mis en garde que cela risquait de ne pas être commode. Pour maitriser son avenir, il faut connaitre son passé.

- Gabriel ? Pourquoi ma mère m’a formellement interdit de venir sur votre terre ? J’ai le sentiment que ce n’est pas pour vous épargner les bêtises de l’enfant-loup remuant que j’étais.



(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Lun 1 Fév - 0:45

Le loup et le druide


Alex n'aimait pas vraiment qu'il y ait des témoins lors de ses querelles avec son paternel.  Ou même avec qui que ce soit, à vrai dire.  Il trouvait toujours que ce type de prises de bec n'était jamais valorisant pour aucun des deux partis concernés.  Et puis, ça nuisait à l'image de la famille.  Image que sa mère avait toujours considérée comme primordiale, divorce ou non.  Aussi peu enclin à partager ce type de morales qu'il le soit, elles avaient tout de même fait leur petit bout de chemin dans le cerveau du jeune druide, qui avait inconsciemment assimilé ces notions d'honneur familial.

L'intervention de Derek tombe à point et, à défaut d'être inattendue ou même céleste, elle conforte Alex dans sa position face à Gabriel.  Face à ce soutien opportun, Alex tendit les mains vers Derek d'un geste vif et brusque, qui lui donnait presque l'impression d'être secoué de spasmes, les paumes vers le haut, les yeux légèrement exorbités.  Voilà qui prouvait exactement son propos : les enfants avaient suffisamment d'instinct de survie pour comprendre ce qui leur était interdit pour une bonne raison et le différencier de ce qui l'était par caprice!

Alex vit bien que son père était furieux face à cette trahison.  Il se doutait bien qu'il croyait que son premier-né avait fait exprès de ramener le voisin pour l'affronter.  Pourquoi défier son père ainsi, sur un sujet aussi futile? Gabriel pensait-il réellement ceci, croyait-il réellement son fils aussi impertinent?  Si Derek jurait que son oncle était une moins mauvaise personne, pourquoi ne pas le croire?  Les femmes avaient souvent un effet insoupçonné pour trouver le meilleur chez leur partenaire et le faire briller comme une perle longuement polie.  Il fallait simplement que ce soit une personne foncièrement bonne et forte pour obtenir de tels résultats chez son partenaire, surtout chez quelqu'un qui semblait aussi peu recommandable que Peter Hale.

Piégé entre un Derek audacieux et un Gabriel renfrogné, Alex hésita un instant avant de reprendre la parole.

-Tu sais, 'pa, les gens peuvent changer. Il faut juste leur laisser une chance, parfois...

Le paternel restait fermé comme une huître, et il y avait fort à parier qu'aucune perle ne sortirait de son silence.  Alex s'attendait qu'il se remette d'un instant à l'autre à ruer dans les brancards, mais il n'en fit rien et le lycanthrope en profita pour réitérer.  Une fois de plus, il aborda le sujet de l'origine de la tension entre les deux familles.  Alex retint son souffle alors que Gabriel soupirait de nouveau en décroisant les bras.  Il hocha la tête d'un air désemparé et fit signe aux deux jeunes adultes.

"T'es aussi borné que ta mère, Derek.  Tirez-vous une bûche*."

Et pour une fois, l'expression put être employée au sens propre.  Alex déposa son postérieur sur une souche qui devait encore être fendue en observant son père d'un air intrigué.  Revêche, Gabriel semblait se lancer à contrecœur dans des explications qu'il aurait préféré taire.

"Quand je m'étais installé à Beacon Hills, à l'époque, je n'étais qu'un jeune druide célibataire.  Je ne connaissais pas encore ta mère, Alex.  J'ai fait la rencontre de Talia, une jeune femme charmante et brillante, une vraie meneuse.  Nous nous entendions bien et je suis rapidement tombé sous son charme.  Nous nous sommes courtisés quelque temps, puis elle m'a présenté à sa famille. Elle n'était pas encore une alpha à l'époque, et Peter prenait un malin plaisir à me tourner en bourrique et à retourner tout ce que je disais pour en changer le sens.  Je n'ai jamais eu le fin mot de l'histoire, mais il se trouve que peu de temps après que j'aie rencontré tes grands-parents, Talia m'a dit qu'elle n'était plus intéressée dans notre relation.  Je ne l'ai pas franchement bien pris et je l'ai menacée de ne plus s'approcher de moi.  Ni elle ni aucun des siens.  C'est la dernière fois que nous nous sommes parlés et j'ai regretté de ne jamais m'être excusé, même si je me doutais que la décision n'était pas la sienne.  Chaque pleine lune me fendait le cœur et j'ai fini par retourner chez mes parents, avant que la hiérarchie chez les Hale ne change, et avant qu'elle ne rencontre ton père, Derek."

Gabriel avait la mine basse, et Alex était estomaqué.  Bien sûr que Janet n'était pas la femme de sa vie, mais raconté de la sorte, il y avait quelque chose de bizarre pour Alex, alors qu'il réalisait que son père avait eu une vie amoureuse avant (et probablement après) sa mère.
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES


Spoiler:
 



Merci Matrim & Chuck!


Dernière édition par Alex Cormier le Dim 14 Fév - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Dim 7 Fév - 11:30




Le loup et le druide

Derek & Alex
J’ai arrété de tourner autour du pot, ce que demande la politesse et le tact élémentaire de tout voisinage. Mais nous n’en finissons pas de tourner en rond. A ne pas vouloir percer l’abcès par crainte de la douleur, le mal se larve et perdure. Je pose donc clairement la question. Je ne souhaite pas acculer Gabriel Cormier dans ses derniers retranchements, cependant je lui tends une perche plus qu’évidente. La refuser augmenterait sa responsabilité dans ces querelles d’un autre temps.

-Tu sais, 'pa, les gens peuvent changer. Il faut juste leur laisser une chance, parfois...

Alex tente de rebondir sur mes paroles. J’ai l’impression d’avoir provoqué une discussion entre père et fils. Je sais que le dialogue entre deux générations peut être très difficile. Loin de juger cette famille, je comprends qu’eux aussi ont eu un long parcours pas souvent facile.

- T'es aussi borné que ta mère, Derek.  Tirez-vous une bûche.

- Je crois que c’est hélas un trait de caractère familial…

J’obtempère. Alex semble étonné de ce brusque revirement. Son père n’est pas homme de confidences faciles. Déjà son visage prend un masque rogue. Ni son fils, ni moi ne pipons mot alors qu’il nous explique ce qui s’est passé ici alors que je n’étais pas né. Alex comme moi sommes comme tous les enfants. Nous imaginons que nos parents ont toujours été ensemble et qu’aucune autre possibilité de vie n’ai était envisagée et avortée avant cela. Alors que Gabriel narre son aventure avec ma mère, je me rends compte que je ne me suis jamais vraiment posé la question  de savoir pourquoi je portais son nom de famille à elle et non celui de mon père. J’avais mis cela sur le compte qu’elle était l’alpha de la meute, mais n’avais pas creusé le sujet plus loin. Qu’avait mon père que Gabriel n’avait pas ? Il y avait pourtant des couples mixtes dans la famille. Mais comme ma mère était appelée à prendre la tête de la meute à la mort de mon grand-père, ses propres parents lui ont elle imposer d’épouser un loup et non un druide ? A l’amertume de Gabriel, je devine que déjà Talia Hale savait parler de manière impassible, et paraitre limite insensible. Ennis m’avait dit un jour que ma mère était une femme qui en imposait et qu’il acceptait ma demande de mordre Paige. Ennis pensait ainsi accorder une faveur à ma mère.

J’ai toujours admiré ma mère, car les autres la respectaient. Mais quel en a été le prix pour elle ? Elle nous aimait, mes sœurs et moi. Elle aimait chaque membre de la meute. Mais si elle n’avait pas eu ce poids à assumer, la charge d’une meute, qu’aurait été sa vie ?

Le silence est retombé. Alex prend la mesure de la nouvelle. Ses parents sont séparés. Cet aveu ajoute-t-il à sa confusion ? Gabriel a toujours le visage fermé, mais ses épaules voutées montrent qu’il a enfin vidé son sac. Cela dévoile aussi son désarroi d’une blessure mal cicatrisée. Je ne sais pas comment réagir. Je suis adulte maintenant, et je suis bien placé pour savoir que l’amour ne rime pas forcément avec toujours. Cependant, j’apprécie que cet homme ait ouvert les vannes de la vérité, même si celle-ci sont douloureuses.

- Je… Merci Gabriel… Je comprends pourquoi ma mère ne m’a jamais donnée de raison à cette interdiction de venir ici. Je… ne peux pas juger d’une affaire qui a eu lieu avant ma naissance, mais… sachez que j’aurai été honoré d’être votre fils si… cela s’était passé autrement.

Cet homme a aimé ma mère et celle-ci lui a rendu pour un temps. Et en cela, il a tout mon respect.

- Je crois en effet que si vous voulez bien m’accorder votre amitié, malgré le… les mauvais souvenirs que je peux vous rappeler par ma simple existence, il est préférable d’éviter Peter… Mon oncle sait toujours se montrer très… agaçant.

Un gros moment de gêne s’installe. Je ne sais pas quoi faire. Dois-je prendre congé ? Attendre une invitation à boire un café ? Je regarde Alex dans un appel à l’aide.




(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Dim 14 Fév - 23:02

Le loup et le druide


Le trio de mâles était définitivement sous le choc. Le contrecoup de la déclaration s'insinuait en eux et ils accusaient les conséquences de telles confidences chacun à leur manière. Derek remercia Gabriel avec une politesse qui rendait intrigante l'origine de sa réputation de loup malcommode. En même temps, rien n'empêchait d'être malcommode et bien élevé. Alors que Gabriel marmonnait qu'il n'y avait pas de quoi et qu'il valait mieux que le chat sorte du sac à un moment ou un autre, Alex réagit dans une tentative d'humour.

-Hey! Il a déjà deux fils, et euh on est déjà honorés hein!

Bon, avoir un demi-frère n'aurait pas été la fin du monde non plus, sauf si le demi-frère avait son âge, car cela impliquait que son père eut été volage. Gabriel envoya un soupir accompagné d'un coup d'oeil découragé à son fils aîné, pendant que Derek reprenait, offrant assez solennellement son amitié aux Cormiers. Le paternel opine du chef, mais son silence devient rapidement gênant.

"Fais t'en pas, Derek, l'eau a coulé au port. Tu seras toujours le bienvenu."

Un nouveau silence pesant s'installa, alors qu'Alex jugeait son père. Gabriel était retourné vivre ici il y avait des années. Pourquoi n'avait-il jamais pris les devants et annoncer la vérité lui-même aux enfants Hale. C'aurait libéré un gros poids des épaules de chacun, sans aucun doute. Si Alex ne lui avait jamais désobéi, Gabriel aurait-il également emporté ce douloureux secret dans la tombe. Au moins il était revenu à ses sens. Pauvre quinquagénaire, quand même... En plus, il s'embrouillait toujours autant dans les expressions communes et autres adages. De l'eau avait coulé sous les ponts, franchement! Encore heureux que le jeune druide ait hérité du côté maternel à ce niveau. Le biochimiste hoche négativement la tête et croise le regard de son voisin, qui semble tenter de lui faire comprendre quelque chose. Les yeux d'Alex se plissent alors qu'il tente de décoder le regard de son invité. La situation est malaisante. C'est probablement ce que Derek tente d'exprimer : il est mal à l'aise et attend une intervention druidique -à défaut de divine-.

-Tu aimerais une tisane, un thé? C'est ma grande spécialité. On a aussi du café, du jus d'orange, pommes ou euh mélange tropical, si tu préfères. Je pourrai te faire visiter l'intérieur.

Derek saute sur l'occasion comme s'il s'agissait d'une vulgaire biche désorientée – ou peu importe ce que les lycanthropes chassent – et suit Alex au pas de la porte, qu'Alex ouvrit pour laisser passer le voisin. Gabriel avait semblé soulagé de les voir tourner le coin de la maison et il reprit rapidement sa hache et le cours normal de ses activités. La porte les menait directement à la pièce principale qu'Alex présenta en débutant par la salle de séjour, sur leur droite.

-Alors là, c'est la section salon, là-bas c'est la partie cuisine et la salle à manger est environ là. fit-il en désignant de l'index la direction générale de la table à manger, avant de poursuivre avec les différentes portes qui donnaient sur la pièce. Là il y a la chambre de mon père, et de l'autre côté de la cheminée, la mienne, la salle de bain et l'escalier pour le sous-sol. Ça c'est qu'une penderie. se sentit-il le besoin de conclure en réfreignant un petit « Yay! » sans enthousiasme qui aurait souligné à quel point il n'aurait jamais pu être un courtier immobilier. La cabane avait l'avantage d'être non seulement rustique, mais pratique et efficace.

D'un pas rapide et assuré, qui trahissait la nervosité caractéristique du canadien, celui-ci se dirigea vers le garde-manger en surenchérissant sur son offre.

-Donc, tu veux boire quoi?


©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 20 Fév - 15:11




Le loup et le druide

Derek & Alex
Je me suis transformé en sémaphore vivant et appelle Alex à la recourse à grands coup de sourcils.

-Fais t'en pas, Derek, l'eau a coulé au port. Tu seras toujours le bienvenu.

- Oui en effet…

L’ancien a visiblement du mal avec les formulations. Je cache mon sourire naissant en pinçant un peu les lèvres. Je n’en veux pas au père d’Alex de sa maladresse car c’est l’intention qui compte.

-Tu aimerais une tisane, un thé? C'est ma grande spécialité. On a aussi du café, du jus d'orange, pommes ou euh mélange tropical, si tu préfères. Je pourrai te faire visiter l'intérieur.

Une tisane… C’est bien le truc que e ne bois jamais, mais là je suis prêt à accepter toutes les camomilles ou verveines du monde. Je suis Alex avec un peu trop d’empressement. Mais son paternel ne semble pas s’en offusquer puisqu’il reprend sa corvée de fendage du bois.

-Alors là, c'est la section salon, là-bas c'est la partie cuisine et la salle à manger est environ là.

La cabane est simple. Cependant Alex m’en parle comme si c’était aussi grand que Versailles, ou plutôt comme s’il y avait besoin d’un commentaire pour commenter l’évidence.

- Là il y a la chambre de mon père, et de l'autre côté de la cheminée, la mienne, la salle de bain et l'escalier pour le sous-sol. Ça c'est qu'une penderie.

- C’est utile les penderies.

Je souris car Alex est autant empoté que moi pour ce genre de chose.

-Donc, tu veux boire quoi?

- Un café s’il te plait.

Pendant qu’il s’affaire, je regarde autour de moi. La décoration est simple et fonctionnelle. Il n’y a rien de superflu. L’absence de présence féminine se voit par les détails qui sont absents. Cet intérieur est brut et masculin à l’image de son occupant principal Gabriel Cormier. Je me demande comment se passe la cohabitation avec son fils et si Alex reste là par égard pour son père ou par commodité. Quand il me tend une tasse, je ne fais pas attention à l’anse ébréchée et m’entaille le doigt. Du sang perle, Alex se confond excuse. Je lui assure que c’est rien et suce mon doigt. La coupure est superficielle. Cela saigne car le bout des doigts est très irrigué. Après cet incident mineur, nous allons nous assoir sur le devant de la maison pour profiter du soleil qui passe à travers les branches des arbres les plus proches. Ce n’est pas le silence qui devient gênant, mais je sens Alex se figer. Je suis la direction de son regard… Mon doigt saigne toujours pour une blessure qui aurait dû se refermer presque instantanément pour le loup né que je suis censé être.

- Je… j’ai quelques soucis…

Mouvement interrogatif de la part de l’apprenti druide

- Je… ça ne marche plus, dis-je en mimant sortir mes griffes. Griffes qui restent de bons vieux ongles humains.

Alors je me lance. J’en ai assez d’attendre apres Mafdet, assez d’inquiéter Stiles, assez d’être finalement inutile à la sécurité de Ruby ou d’avoir suffisamment de force pour contrôler Chad si celui-ci venait à basculer. Alors je parle et dis ce qui m’est arrivé. Mon flot de parole n’a jamais été si fluide et loquace. Cela me soulage de pouvoir confier ce qui me tombe dessus et l’angoisse que j’y associe.

- J’ai l’impression d’être un drogué en sevrage, conclus-je mon monologue




(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 20 Fév - 23:34

Le loup et le druide


- C’est utile les penderies.

-Oui, surtout pour Harry Potter... marmonna Alex dans sa barbe.  Il était bien bon le loup-garou de se moquer impunément de son asociabilité!  Bon, parfois le laborantin se demandait s'il ne courrait pas après, puisque cela semblait si facile pour un peu tout le monde de l'embêter gentiment. Selon Jenny, c'était ce qui faisait son charme.  Ainsi que quelques autres choses qu'il lui semblait pourtant plus rationnel de considérer comme des défauts que des éléments de séduction massive.

Sans laisser à Derek l'occasion de changer d'idée, Alex se mit en branle et transforma la cuisine en brûlerie pour quelques minutes.  Bon, la comparaison est exagérée, mais il actionna la cafetière, sortit des tasses, des cuillères, du sucre, du lait et un pot de miel.  Le silence règnait à l'intérieur, ponctué par les coups étouffés de la hache.  Alex s'installa en face de Derek, le comptoir faisant un demi-ovale dont l'une des pattes donnait sur l'espace salle-à-manger-et-salon. Deux tabourets de bois l'ornaient du côté où le lycanthrope se trouvait.  Accoudé au comptoir, donc, en attendant que le café soit prêt, Alex envoyait de temps en temps des sourires forcés à son vis-à-vis, ne sachant pas trop quel sujet aborder. En même temps, il se disait que Derek était peut-être plus du genre à apprécier le silence, ou l'absence de paroles.

Lorsque le café fut prêt, Alex le versa dans deux tasses, tendit la première à son invité en la tenant à trois doigts – un dessous pour l'équilibre et deux de chaque côté du bord – pour qu'il puisse en saisir l'anse, puis il ajouta un peu de lait et une bonne cuillerée de miel au liquide brunâtre.  C'était moins cher que le sirop d'érable, mine de rien.  En relevant les yeux, le druide remarqua la tache rouge qui colorait la tasse et le doigt.  Ce devait être la fameuse tasse ébréchée, qu'il lui avait donnée par mégarde.

-J'suis désolé, j'ai pas fait gaffe.  Cette maudite tasse, je sais pas pourquoi mon père refuse de la jeter...  Tiens!  Prends ça pour éponger. fit Alex en lançant à Derek une guenille propre qu'il venait d'humecter.  

Le sang du doigt termine dans la bouche et celui sur la tasse dans le linge, qui reste sur le comptoir alors que les deux comparses ressortent sous le soleil.  C'était une température agréable, juste assez fraîche pour le canadien, avec une luminosité emplie de pénombre joueuse. L'esprit d'Alex se perdit rapidement dans la contemplation de la nature si familière et pourtant toujours étrangère par sa fluidité, sa mouvance.  Déjà, gamin, il pouvait passer des heures – bon, OK, maximum une demi-heure, mais dans sa tête c'était des heures – à observer les remous d'un ruisseau ou le vent dans les gerbes de blé.  Son regard se promenait donc sur leur domaine jusqu'à ce qu'il se retourne vers Derek.  Il se posa sur le doigt toujours ensanglanté et Alex ne bougea plus.  Les loup-garous n'étaient-ils pas censé guérir extrêmement rapidement?  Lui aurait-on menti sur l'identité de Derek?  Celui-ci croisa le regard du druide, le suivit et passa aux aveux.  Il prétendait avoir des soucis.  Tu parles!  Alex insista d'un sourcil en point d'interrogation pour que le loup poursuive ses explications.  Il parvint à contenir un rictus en voyant Derek mimer la sortie des griffes qui ne fonctionnait pas.  Non pas qu'il se moquait de lui, mais sans l'apparition des griffes, il avait un petit peu l'air d'un gamin qui tentait d'effrayer sa petite sœur.

Alors, sous l'étonnement ébahi d'Alex, Derek se jeta à l'eau.  Il vida son sac en un flots de paroles qui laissa penser qu'il en avait gros sur le cœur.  Le druide pouvait comprendre la détresse qu'il ressentait, même s'il n'avais jamais perdu lui-même une partie de son essence.  Pour une rare fois, il se montrait même d'une empathie plutôt exemplaire.  Au final, il avait peut-être vraiment la vocation druidique.  À la conclusion du monologue, Alex posa sa main contre l'omoplate du lupin et tapota doucement à deux reprises.  Rien de plus, il ne voulait pas imposer davantage de contacts à un étranger qui, en plus, était plutôt du genre réservé.

-J'ai toujours cru que le sevrage devait rendre plus fort, pas démolir.

Le conseiller prit une gorgée de son café sucré et tiède en réfléchissant.  Il ne savait pas trop ce que l'autre en penserait, mais ça valait toujours la peine d'offrir.  Au minimum, ça prouverait que Derek ne s'était pas ouvert pour rien.

-Je ne sais pas ce que ça vaut comme offre, mais ça me ferait plaisir de t'aider, tu sais.  Je vais commencer par faire des recherches, pour voir si ce phénomène est fréquent.  Je tenterai aussi de tirer les vers du nez de mon père.  Puis, on procédera méthodologiquement.  Y'a rien que la bonne vieille méthode scientifique ne puisse résoudre.  Sauf à peu près tous les mystères de la vie qui restent inexpliqués! On trouvera bien la source du problème ou, au moins, comment l'enrayer. Et comme ça, on pourra faire un pied-de-nez au passé!  Marché conclu?

Sa tasse posée à ses côtés sur les marches de la galerie de bois, Alex tendait la main droite au garou.  C'était le temps de faire ses preuves!

©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Jeu 25 Fév - 15:55





Le loup et le druide

Derek & Alex
Je n’ai pas l’habitude de faire la conversation. C’est à dire parler quand rien d’utile n’y oblige. Et depuis que je suis avec Stiles ce trait de caractère s’est accentuer. Je laisse l’espace sonore être l’entière propriété du fils du sheriff. Il fait allégrement les questions et les réponses, se contentant d’un de mes grognements en ponctuation de ses phrases. Ça me convient, et à lui aussi. Enfin, je n’en suis pas certain. Il faudrait le lui demander pour le savoir, donc se lancer dans une discussion…

Je ne suis ni un bavard, ni un causeur et pourtant alors que je ferme la bouche, je me rends compte que je suis parti dans un long monologue qu’Alex, avec tact, s’est efforcé de ne pas interrompre. J’ai l’habitude de Stiles qui vide son sac en m’assommant de long discours, mais jamais je n’avais imaginé que cela puisse faire du bien, de justement le vider ce sac. Un peu confus, je risque un regard vers mon hôte. J’espère qu’il ne va pas penser que je suis du genre à pleurer sur mon sort et accabler le premier venu de mes tracas. La réaction d’Alex est sobre et mesurée. Une main sur mon épaule, il dit brièvement ce que cela lui fait penser.

-J'ai toujours cru que le sevrage devait rendre plus fort, pas démolir.

- un… quelqu’un m’a dit quelque chose du genre que la réponse était en moi… Je n’ai jamais aimé les énigmes. J’ai beau me trifouiller les méninges et réfléchir, je ne sais pas ce qu’il est attendu de moi. La frustration amène la colère et la colère est très mauvaise conseillère…

-Je ne sais pas ce que ça vaut comme offre, mais ça me ferait plaisir de t'aider, tu sais.  

- Je… je veux bien… Je te remercie Alex, dis-je en serrant sa main tendue.

- Je vais commencer par faire des recherches, pour voir si ce phénomène est fréquent.  Je tenterai aussi de tirer les vers du nez de mon père.  Puis, on procédera méthodologiquement.  Y'a rien que la bonne vieille méthode scientifique ne puisse résoudre.  Sauf à peu près tous les mystères de la vie qui restent inexpliqués! On trouvera bien la source du problème ou, au moins, comment l'enrayer. Et comme ça, on pourra faire un pied-de-nez au passé!  Marché conclu?

- Marché conclu Alex. Je… Tu vois le restaurant français en ville ? Il est tenu par deux frères, des français. Pierre et Marc Argent… Je crois qu’il est important que je te raconte ce que je sais d’eux… le contexte. Je crois qu’ils savent ce qui m’arrive. C’est d’eux que je tiens l’information que la réponse est en moi.

Je l’invite à nous enfoncer dans la forêt. Je vais évoquer le nom de ma mère et je pense qu’il est préférable de nous éloigner des oreilles de Gabriel. Je raconte donc à Alex la première fois où j’ai vu ces deux hommes.

- J’avais moins de dix ans à l’époque. Ils étaient tous les deux devant le manoir. Immédiatement j’ai senti l’aura de ma mère Talia. L’aura qui annonce le danger. J’ai observé la scène avec Peter depuis la fenêtre de sa chambre. J’étais jeune, mais j’ai compris immédiatement l’implication quand Talia a prononcé leur nom. Des Argent, des chasseurs qui osaient venir défier toute la meute sur son territoire. Au début, je n’ai pas compris pourquoi ma mère a déployée son aura contre eux, de simples humains. Un loup peut impressionner un humain, lui faire peur pas son physique. Mais jamais l’aura d’un loup peut l’affecter. L’homme ordinaire n’a pas la sensibilité qu’il faut pour la percevoir. Un des chasseurs mettait ma mère en garde et lui rappelait semble-t-il, un devoir qu’elle ne voulait pas s’acquitter. A posteriori, je crois qu’il voulait qu’elle regroupe sous son autorité les meutes de la région.

Je fais une pose, puis reprends mon histoire.

- Ma mère leur a demandé de partir. Ils ont refusé. Elle a engagé le combat… C’est là que j’ai compris pourquoi elle avait dirigé son aura contre eux. Ce sont des loups, des loups alphas, des loups chasseurs. Leur position entre les chasseurs et les loups est nébuleuse pour moi. Je crois qu’ils ne sont ni pour les uns ni pour les autres. Juste au milieu pour garder un équilibre. Quoi qu’il en soit, Marc Argent a laminé ma mère haut la main sans l’aide de son frère. Leur aura conjointe a fait plier la meute sans qu’ils aient à bouger. La sensation d’écrasement était horrible. Ma mère était crainte pour la force de son rang. Elle a pliée comme une simple bêta… Elle ne m’a jamais expliqué ce qu’il en retournait, par fierté et orgueil peut être… J’ai recroisé ses deux frères dans ce restaurant. Pierre m’a laissé entendre que si elle m’avait expliqué, le drame du manoir ne serait jamais arrivé…

Je me tais un moment. J’ai encore du mal à encaisser cela. Se dire qu’une simple discussion aurait pu rendre l’adolescent que j’allais devenir plus prudent et moins crédule pour le résultat que l’on sait… Personne dans la meute n’osait contredire ma mère. Elle avait ce rang d’alpha imposant et reconnu des autres meutes. Ma mère avait-elle péché d’orgueil ?

- Je ne connais pas grand-chose de Pierre et Marc Argent. Juste qu’ils sont des loups qui arrivent à masquer totalement leur aura et leur odeur aux autres lycanthropes. Lors de notre rencontre fortuite il y a quelques semaines, ils se sont montrés plutôt amicaux et source de conseils. L’information qui peut t’être utile dans tes recherches serait que Talia, ma mère, a passé la même épreuve que moi. Je n’en sais pas plus, sinon qu’il semble qu’elle l’ait réussi.

Je regarde Alex un peu penaud. Je me sens un peu bête d’avouer que je patauge totalement dans tout ça. Ma mère a-t-elle été conseillée ? Deaton n’est pas là pour que je lui pose la question. Demander à Gabriel est délicat vu ce que nous avons appris. Ce n’est pas tant que je m’en remets entièrement à Alex en lui posant ce fardeau sur les épaules. Mais plus dans l’idée d’avoir une oreille neutre et attentive. Peut-être que son regard extérieur comprendra ce que moi je ne vois pas de l’intérieur.

Je regarde mon doigt. Cela ne saigne plus, la cicatrisation commence à vitesse humaine. Je me sens si démuni. Mon rayon de perception de mon environnement a drastiquement diminué. Mick m’apprend à me battre. Il faut que j’apprenne à faire avec mes sens diminués. J’ai l’impression d’être sourd et aveugle. Je grogne ma frustration.

- Désolé… je… enfin… Avant la colère était mon moteur, maintenant elle est ma faiblesse…





(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Alex Cormier

avatar

Humeur : Perplexe
Messages : 833
Réputation : 154
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 28
Localisation : Hôpîtal de Beacon Hills

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Sam 27 Fév - 15:48

Le loup et le druide


Alex fronça les sourcils. Voilà qui était intéressant. Soit Derek lui faisait suffisamment confiance, soit il était suffisamment désespéré pour partager le peu d'informations qu'il avait pu glaner. Il se demanda un instant si le quelqu'un en question pouvait être la druidesse de sa meute, ou encore son oncle, mais jugea l'interrogation non-pertinente. Mieux valait écouter pour recueillir le peu d'informations qu'ils avaient. Et les états d'âmes du loup.

Alex n'était pas vraiment doué en énigmes, mais il se disait que deux ou trois têtes valaient toujours mieux qu'une, au moins. Cela dépendait si Derek comptait garder Stiles hors de tout cela ou non. De ce que le loup avait raconté de l'adolescent, et de ce que Alex en avait déduit, le gamin devait avoir une certaine force de caractère. Ce n'était pas n'importe quel humain qui réussirait à partager sa vie avec un lycanthrope, a fortiori avec un Hale, compte tenu de leur réputation somme toute surfaite. Alex écoutait donc d'un air circonspect et assentit donc aux propos de Derek quant aux risques de succomber à la colère. Il n'était pas lui-même expert en la matière, et s'il ne pouvait pas aider le jeune homme à apprendre à la maîtriser, il pouvait au moins lui apporter une forme de soutien amical.

La poignée de main qu'ils échangèrent fut courte, mais ferme, et permit à Derek de s'ouvrir davantage encore. L'apprenti druide opina en entendant la mention du restaurant. Il était certain que c'était celui dont ses collègues parlaient lorsqu'elles espéraient un dîner romantique avec leurs conjoints. Qu'est-ce que les propriétaires venaient faire dans cette histoire? Si Alex reconnut leur nom français, il ne fit pas pour autant attention à son sens, pas jusqu'à ce que Derek ne lui pointe ce qui était pourtant évident, quelques minutes plus tard.

À la suite de son invité, Alex leva ses fesses des marches et abandonna les tasses sur le perron. Il les ramasserait à son retour. Il suivit ensuite Derek dans les bois, dans la direction du manoir. Le loup raconta une nouvelle tranche de son passé, et Alex commençait à trouver le sien bien clair en comparaison à ce qu'avait dû endurer son voisin. Pas étonnant qu'il soit d'une nature aussi revêche désormais. Lorsque Alex se fit expliquer que les Argents étaient des chasseurs, il s'en voulut de ne pas s'être montré plus perspicace, mais n'en pipa mot. Il ne comprenait pas exactement de quelle aura Derek parlait, au début, mais parvint à s'en faire une interprétation mentale qu'il jugeait suffisamment correcte pour ne pas interroger Derek davantage. Bon, il se demandait si Derek percevait toujours l'aura des autres loups, ou non, et ne s'arrêta pas à s'offusquer du commentaire sur le manque de sensibilité des humains ordinaires, dont il faisait partie. L'idée que des chasseurs rappellent à une louve un quelconque devoir parut d'abord étrange, mais il s'agissait peut-être d'une promesse également : Talia remplissait ledit devoir en échange de quoi les chasseurs laissaient sa famille tranquille.

La véritable surprise fut d'apprendre qu'il y avait des loup-chasseurs. Avaient-ils constamment envie de s'enlever la vie? Et puis, comment étaient-ils des alphas, où étaient leurs meutes? La théorie de Derek sur les loup-chasseurs avait du sens pour Alex, dont le père avait bien insisté sur son rôle de conseiller, mais également de gardien de cet équilibre. Si ces Argents avaient la même définition d'équilibre que les Cormiers, ils pourraient bien s'entendre. Sinon, il risquait d'y avoir des accrochages. Et il valait peut-être mieux qu'il n'y en ait pas, si Talia n'avait pas su leur tenir tête. Alex pinçait les lèvres, ne sachant pas trop quoi dire, en marchant. Le sourcil du druide se hérissa lorsque Derek lui transmit les propos des frères. Une simple explication aurait pu prévenir un drame?

-Comment..? Et évidemment ils t'ont laissé dans le flou... Marmonna le laborantin alors que le loup poursuivait sur la lancée des nouvelles pas franchement encourageantes. Des loups qui savent cacher leur nature, toujours une bonne façon de se sentir en sécurité. Au moins, Alex connaissait désormais leur double (triple?) nature. La lumière au bout du tunnel : Derek ne les avait pas trouvés hostiles. La bonne nouvellle, ce qu'il venait d'apprendre fit automatiquement naître une hypothèse dans son esprit. Il y réfléchit, le visage illuminé de sentir qu'il tenait quelque chose, alors qu'en fasse le garou avait l'air maussade, en observant son doigt abîmé. Derek s'excusa et Alex eut l'impression que c'était son moment pour donner un encouragement, ou une parole de sagesse. Il tenta maladroitement.

-Nos faiblesses ne sont que des faiblesses parce qu'on les laisse en être

Alex fit un sourire qui tenait de la grimace, incertain de la valeur de son encouragement, avant de présenter son idée.

-Ne t'en fais pas, j'ai peut-être une idée... Je sais pas ce que ça vaut, mais c'est peut-être une sorte de rite initiatique.

Peut-être même que Ruby était passée par là et que personne ne le savait, simplement. Peut-être qu'une fois ce passage obligé réussi, ils devaient garder le silence à ce sujet?

-S'il arrivait quelque chose à Ruby, qui devrait prendre sa place? Je le souhaite pas, hein! C'est qu'une piste...
©City pub
©Nausicäa Kaer
© Mafdet MAHES



Merci Matrim & Chuck!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teenwolf-rpg.forumactif.org/t996-alex-cormier-de-touts-et
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4395
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Le loup et le druide PV Alex   Ven 4 Mar - 18:33



Le loup et le druide

Derek & Alex
-Nos faiblesses ne sont que des faiblesses parce qu'on les laisse en être.

Étonné je regarde Alex. Ses propos auraient pu être dits par Deaton. Il se dit débutant, mais parle déjà presque comme un ancien. Je m’étonne de la facilité que j’ai à parler avec le jeune druide. Moi, habituellement taciturne et peu enclin à la conversation et encore moins aux confidences, je me surprends à avouer mes faiblesses à quelqu’un que je ne connaissais pas la veille. Ai-je si peur de ce qui m’arrive que je me raccroche à ce que je peux, même le premier inconnu venu ?

C’est totalement irrationnel, pourtant je sais que je peux lui faire confiance. Et en le regardant attentivement… si je n’avais pas découvert mes… préférence grâce à Stiles… il est le genre de personne vers lequel logiquement je me tournerais. Calme, posé, et réfléchi. Je suis acquis à Stiles, bien que j’ignore quelle alchimie est à l’origine de notre union. Est-ce que mon loup a vu ce qu’il allait devenir plus tard ? Quel genre d’homme il serait ? Il ne va pas rester indéfiniment ce moulin à vent ? Même Alex avait été surpris de la nature de mon lien avec Stiles. Pas par le caractère homosexuel, mais bien pour les différences d’âge et de personnalité. Stiles, c’est Stiles. Il se dit « Derekosexuel ». Je crois que je suis “Stilosexuel”. Je crois qu’un psychologue ferait une dépression en essayant de nous comprendre. Notre couple est aussi improbable qu’il n’en est pas moins réel. Mais j’avoue que s’il existe une option pour qu’il parle un peu moins… Alex me sort de mes pensées d’introspection.

- Ne t'en fais pas, j'ai peut-être une idée... Je sais pas ce que ça vaut, mais c'est peut-être une sorte de rite initiatique.

- Et bien, cela me coute à le dire. Mais je suis un peu prêt à n’importe quoi pour revenir celui que je suis sensé être.

- S'il arrivait quelque chose à Ruby, qui devrait prendre sa place?

Sa question me prend de court. Alpha… Peter avait tué ma sœur Laura pour prendre son rang et se venger de ceux qui avaient brûlé le manoir. L’incendie l’avait rendu fou… J’avais moi-même tué Peter pour devenir plus fort… L’histoire des Hale n’est pas très reluisante… Cependant c’est sans aucun regret que j’ai abandonné la puissance du rang alpha pour sauver Cora. Je me suis presque imposé comme bêta à Ruby, ou du moins je lui ai un peu forcé la main.

- Je le souhaite pas, hein! C'est qu'une piste... Reprend Alex paniqué à l’idée que je le prenne mal.

- Et bien à y réfléchir, nous sommes trois à pouvoir prétendre reprendre ce rang… si tenté que nous achevons Ruby… Ce que je ne ferai jamais… sauf demande de sa part.

C’est parfois ainsi que se passe le bâton de commandement dans une meute. L’acte est lourd. L’alpha dominant qui choisit sciemment de passer son rang à un de ses bêtas est chose rarissime mais existe bel et bien. Surtout dans des familles comme la mienne avec une lointaine ascendance de loup. La pérennité de la meute passant avant la survie de l’alpha vieillissant ou affaibli. Je fais un geste à Alex, pour lui dire que je ne m’offusque pas de sa question.

- Je suis prêt à tous, mais pas que cela se fasse au dépend de Ruby. Elle a déjà perdu la magie de son monde d’origine à cause de Chad qui est devenu un alpha le temps d’une journée… Sinon pour répondre à ta question, ceux qui peuvent prétendre à reprendre la meute sont Peter qui est son compagnon, Chad et moi car nous sommes ses bêtas de tête. Chad car il est son tout premier bêta et moi parce que je suis un loup né et un ami d’enfance de Ruby.

Alex secoue la tête à mes explications. Son visage affiche sa réflexion. Je vois qu’il est bien au-delà de ce qu’implique sa question.

- A quoi penses-tu Alex ?

Je pense à Mick avec qui je m’entraine physiquement. Il m’apprend à écouter mon corps et être bien plus attentif qu’avant où je me reposais un peu trop sur mes capacités. Est-ce là l’épreuve, la véritable leçon ? Oser abandonner ma force et m’en remettre à mon esprit ? Je n’ai pas le recul nécessaire vis-à-vis de moi-même.







(c) Fiche par Mafdet


I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
 
Le loup et le druide PV Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le loup et le druide PV Alex
» Galerie dédiée au corps d'Alex Turner et aux dessins d'un strangulot ( mais surtout sur le corps d'Alex :D)
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Manoir Hale-
Sauter vers: