AccueilCalendrierÉvènementsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Trophées


Classement au
5 août 2017

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Merisha Gunder


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro




Classement au
07 juillet 2017

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Ashling McLan


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
26 juin 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alex & Derek


►►►◄◄◄

Nick O'Sullivan




Classement au
10 juin 2017

James MacAulay


►►►◄◄◄

Caleb Lockhart


►►►◄◄◄

Mickael Wayne




Classement au
27 mai 2017

Jaimie O'Sullivan


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
13 mai 2017

Les Admins


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Jaimie O'Sullivan




Classement au
28 avril 2017

Gwen W. East


►►►◄◄◄

Caracole O'brien


►►►◄◄◄

Therence Garnet




Classement au
15 avril 2017

Civet


►►►◄◄◄

Stiles & Derek


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
1er avril 2017

Vos 2 Admins


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman


►►►◄◄◄

Kada'an Ravewood




Classement au
19 mars 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Alessandro Amaro


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
4 mars 2017

Derek Hale


►►►◄◄◄

Pia Abramov


►►►◄◄◄

Matthias Lunsford




Classement au
18 février 2017

Kada'an Ravewood


►►►◄◄◄

Stiles Stilinski


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman




Classement au
4 février 2017

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Maxine Evans


►►►◄◄◄

Brian O'Conner




Classement au
21 janvier 2017



►►►◄◄◄

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd




Classement au
7 janvier 2017

Liam Dunbar


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Alex Cormier




Classement au
24 décembre 2016

Mick & Derek


►►►◄◄◄

Willem Shepherd


►►►◄◄◄

Arès Kye Coleman





© Code par Mafdet Mahes

Code onglet coulissant :
Okhmhaka de Never Utopia
Partagez | 
 

 Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Jeu 20 Nov - 13:24

Suite des aventures de Mick & Chad. La confrontation avec Derek arrive à grands pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Jeu 20 Nov - 13:27

Souffler sur les braises



La discussion avec Mick me fit du bien. Nous avions pu exprimer chacun  ce qui nous tenait à cœur, levant tous les doutes. Je dus presque m’imposer à Mick pour sa confrontation avec Derek. Oui, cela allait peut-être me mettre en défaut vis-à-vis de ma meute. Mais j’espérai que les liens avec Derek et Ruby étaient suffisamment forts pour que l’on surmonte cela. Que l’on éclaircisse une partie de ce sombre passé, même si en fait cela donnait autant de questions sans réponses. Je devais les convaincre que Mick n’était pas conscient de ses actes à ce moment-là. Que cela le minait, l’empêchant de vivre tout simplement.  Je pensais également, qu’il était bon de mêler Derek à ce qui s’était tramé, même si cela signifiait le replonger dans de tristes souvenirs. Les réponses sur le pourquoi et le comment de l’implication de Mick dans cette affaire,  intéresseraient autant mon petit ami que mon frère de meute.

Je n’avais pas besoin d’être dans la tête de Mick pour savoir que cette confrontation l’angoissait. J’essayais donc d’alléger le reste de la journée. Je repassais rapidement chez moi pour me changer et je pris aussi quelques affaires de rechanges que je pensais laisser chez Mick. Je n’oubliais pas qu’il m’avait donné la clé de son appartement. Donc autant marquer mon acceptation en m’installant un peu chez lui. Je sentais que les prochaines journées allaient être intenses. Et je ne voulais pas le lâcher d’une semelle. Je serai à ses côtés et m’interposerai si cela devenait nécessaire. De plus penser à tout cela me faisait oublier mes propres tourments. La diversion était la bienvenue.

Quand je revins à l’appartement de Mick, je vis ma voiture garée dans la rue. Ruby avait dû la ramener. Ce que Mick me confirma, en me montrant mes clés sur une commode près de l’entrée. Il sourit lorsque je demandai où je pouvais ranger les quelques affaires que j’avais prises, incluant une brosse à dent neuve et un gel douche sans parfum. Les produits ordinaires sont une torture pour mon odorat de loup. Je sentais que me voir m’installer un peu chez lui, lui convenait. Pas question que je lâche mon appartement que j’avais aménagé à mon gout et mes habitudes. Mais, je ne voulais pas être en mode visiteur non plus, chez celui qui maintenant partageait ma vie. Après avoir rangé mes petites affaires, je vins l’aider à la cuisine. Mick était un solitaire. Et préparer un repas pour deux était visiblement une nouveauté qu’il savourait visiblement avec plaisir. Comme son plateau de l’après-midi.

Je le sentais heureux de partager avec moi ces gestes du quotidien. Nous avions mis de côté toutes nos sombres pensées, nous concentrant sur cette vie à deux qui débutait. Il fit une grimace quand je repassais derrière lui, pour inverser l’ordre des fourchettes et des couteaux. Chacun ses manies. Nous nous découvrions sous un autre jour. On s’offrit même un apéritif avant de commencer. Même si l’alcool n’avait aucun effet sur moi, j’appréciais le gout de la boisson que Mick m’avait servi. Nous parlions peu, savourant juste la présence de l’autre. Le repas fut tout aussi détendu. Nous remîmes la cuisine en ordre ensemble. La bagarre commença quand je reçu le torchon dans la figure. De ni une, ni deux, je me précipitais sur lui, le coinçant contre le plan de travail. La chamaillerie nous amena à l’aplomb de son lit, non sans avoir risqué de renverser un tas d’objets avant.

Je pris le dessus, dominant Mick de tout mon poids. Cela ne dura pas, je me sentis soulevé et basculer sur le dos. Un long jeu amoureux commença. Chacun prenant son temps à effeuiller l’autre. Le prolongement de l’attente faisait monter notre désir commun. Ses lèvres brulantes laissaient autant de sillons incandescents sur ma peau. Je ne restais pas inactif, mes mains exploraient ce corps que je commençais à bien connaitre, cherchant de nouvelles zones sensibles. Cherchant à le rendre fou. Nous fîmes l’amour comme si nous devions plus nous revoir, comme si c’était notre ultime et dernière chance de nous toucher. Quand je m’écoulais sur lui exténué et béat, un sourire illuminait mon visage. J’étais bien dans ses bras, je m’y sentais à ma place. Et les épreuves qui nous attendaient ne me faisaient plus peur. Mon cœur était en phase avec mon esprit. Je l’aimais et ferais tout pour rester près de lui. Un regard vers lui me montra les sentiments réciproques qu’il avait pour moi. Au moins pour la soirée, il était apaisé. Le sommeil vint nous cueillir doucement. Nous étions fatigués.

Le lendemain, j’appelai Derek, l’invitant à me rejoindre au manoir en début d’après-midi. Avec Mick, nous avions décidé de ne pas tergiverser et de plonger immédiatement au cœur du problème. Je n’avais pas dit à mon frère que je viendrais accompagné de Mick. Nous passâmes la matinée au calme. Mick sur son ordinateur, moi le mien. Il était toujours sans nouvelles de James. Le stress augmenta lors du repas de midi. Je mis ma main sur la sienne.

- Ça va aller Mick. Dis-je doucement.

Comme il ne répondait pas, ses yeux fixant son assiette vide.

- Mon  ange ? Repris-je.


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1308
Réputation : 197
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:22


minéscences du passé




La porte se referme sur Chad qui, dans un baiser, m’a dit revenir très vite. Le silence est un poids. Je profite de son absence pour ranger quelques affaires, ouvrir les fenêtres pour aérer l’appartement avant que la fraicheur n’accompagne la fin de journée. Mon téléphone vibre sur le plan de travail de la cuisine, je le saisis au passage et décroche.

- Salut Mick, c’est Ruby. Je viens ramener la voiture de Chad, tu peux descendre prendre ses clés ?

- Pas de soucis. Je descends.

La louve attend dans la rue et me demande aussitôt des nouvelles de Chad. Je lui dis que je prends soin de lui et que nous nous soutenons mutuellement. Elle me précise qu’elle n’a pas beaucoup de temps et me laisse les clés avant de repartir.

En remontant, je les pose sur la commode à l’entrée et Chad ne tarde pas à revenir avec un sac dans les bras.

- Où est-ce que je peux mettre mes affaires ? Demande-il en souriant.

- Fais comme chez toi, dis-je en le suivant des yeux.

Il pose le sac de vêtements sur le lit, en sort une trousse de toilettes et rejoins la salle de bain. Je sais qu’il y dépose une brosse à dent et un gel douche parce qu’il m’explique vouloir être présent pour moi et prendre ses repères dans mon appartement.

Chad me rejoint dans la cuisine et enlace ma taille de ses bras alors que je manie un couteau pour préparer le diner de ce soir.

- Ne me perturbe pas où je vais me couper, me plaigne-je.

- Tu es doué de tes doigts pourtant, répond-il en glissant le bout de sa langue dans mon cou.

Je ne sais pas vraiment s’il fait allusion à nos moments intimes ou à ma dextérité en combat avec des lames. Nous préparons le repas à deux. C’est une première pour moi. Il y a quelques semaines, j’aurais pensé être gêné par la présence de quelqu’un d’autre, mais aujourd’hui il ne me dérange pas. Nos gestes se complètent. Comme lorsque je prends plaisir à être derrière lui pour lui pincer les fesses.

Nous prenons un apéritif, un cocktail que j’ai préparé et qui est assez savoureux pour plaire à un loup sur qui l’alcool n’a pas d’effets. Nous sommes comme un couple ordinaire, oubliant nos tracas et les angoisses d’un futur proche. Le repas qui suivit me fit un bien fou. Rien que lui et moi dans notre cocon. Nous avons débarrassé la table et rangé la cuisine jusqu’à ce que sa présence me donne envie d’être plus joueur. Je prends un torchon, le met en boule et vise la tête. Il sursaute de surprise et pose ce qu’il a entre les mains pour me foncer dessus. Il se montre plus entreprenant et use de toute sa force pour prendre le dessus. Je suis bloqué contre le plan de travail et il va même jusqu'à me mettre dans la position qui avait été la sienne lors de notre premier ébat amoureux. Ses doigts glissent sous mon t-shirt et viennent titiller un téton. Je frissonne.

Dans nos chamailleries, il me pousse sur le lit et se plaque de tout son poids sur mon corps. Son souffle atteint le creux de mon cou. Juste ce qu’il faut pour amplifier mon désir. Je glisse un bras sous ses reins et le bascule sur le dos. Je retire son t-shirt pour avoir tout loisir de dessiner du bout de la langue des sillons sur son torse. Des caresses qui descendent jusqu’à son bas ventre. Ce moment d’amour et de passion est intense. Nous faisons l’amour avec une telle force que nous en avons la tête qui tourne. Dans un même mouvement nous nous allongeons de tout notre long sur le matelas. Notre agitation avait mis sens dessus dessous le drap et la couette.

Dans les bras l’un de l’autre, nous nous endormons aussi paisibles que fatigués.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le matin me rappelle l’objectif que Chad et moi nous étions fixé. Surtout lorsque je le vois saisir son téléphone. Aujourd’hui, je rencontrerais pour la première fois le frère de meute de mon petit ami. Mais pour ne pas faire dans l’ordinaire, cette rencontre sera loin d’être amicale. Je pianote sur mon ordinateur, vérifiant les comptes et les affaires que James gère habituellement. Je repense au fait qu’il n’ait toujours pas donné de nouvelles ce qui amplifie mon appréhension.

Lors du déjeuner, je parle peu. Chad pose sa main sur la mienne.

- Ça va aller Mick, dit-il doucement.

Je ne réponds pas, remue mes pensées dans tous les sens en regardant mon assiette vide.

- Mon ange ? Reprit-il.

- Pardon loulou. Je me demandais quels mots pourraient faire passer une telle nouvelle.

Chad descend du tabouret haut pour venir m’enlacer et me préconiser d’être direct. Je n’ai pas envie d’être maladroit et amplifier la peine et la colère qui bousculeront Derek. Je parle souvent sans détours alors je ne changerais pas ma manière d’agir. Je n’ai pas faim et souhaite partir maintenant. Je ne veux plus tourner en rond et cet élan de courage me conduit à saisir ma veste et me diriger vers la porte d’entrée.

- Je suis là, me rappelle Chad en me rejoignant.

Les scènes suivantes passent sans que je m’en rende compte. Nous qui descendons dans la rue, moi qui prend place au volant de la Camaro, Chad m’indiquant la route menant au manoir des Hale. La ville laisse place au décor boisé. La forêt s’ouvre sur une vieille bâtisse et une Camaro noire garée à proximité.

- La première fois que je suis passé dans ces bois, ce manoir a attiré mon attention. À ce moment-là je ne savais pas que j’y remettrai les pieds dans un tel contexte, dis-je.

Chad reste muet et sort de la Camaro en saluant de loin Derek pour annoncer notre venue. Le propriétaire des lieux ne s’attendait pas à ce que son ami vienne accompagné. S’il pouvait attendre un peu avant de m’ouvrir la gorge je lui en serais reconnaissant. Je marche avec aisance aux côtés de Chad pour rejoindre la demeure. Je n’avais pas pris d’arme car je refuse de me battre de cette manière. J’accepterais la réaction de Derek. Quelle qu’elle soit.

Chad me présente comme étant son petit ami et le presque sourire chaleureux que le loup m’adresse aurait pu me mettre à l’aise dans d’autres circonstances. Derek nous dit qu’il a déjà bien avancé en dégageant les vieilleries et les gravats qui gênaient à l’intérieur.

- En réalité, si je suis venu accompagné, c’est pour une autre raison, avoue Chad en se tournant vers moi.

C’est le moment pour moi. Avouer à Derek que je suis en partie responsable du drame qui a détruit sa famille. Par où commencer ? Comment le lui dire ? Comment faire comprendre que je n’avais pas voulu ça ?

- Je voulais te parler, Derek. C’est un sujet difficile et je suis désolé de venir ici pour te l’apprendre. Ça concerne ta famille et…l’incendie.

Je prends une profonde inspiration. Il n’y a pas de mots plus faciles pour le dire. Pas de manière prédéfinie d’annoncer ce fardeau.

- J’étais présent cette nuit-là.

Je ne pouvais faire plus direct. Je n’étais pas un Hale car aucun n’avait survécu. Je n’étais donc pas à l’intérieur du manoir. Les seules personnes qui pouvaient témoigner de ce terrible drame étaient les chasseurs. Par conséquent, mon rôle dans cette histoire était clair.

Derek comprit. Il est de dos mais je vois ses épaules se redresser et ses poings se serrer. Lorsqu’il se retourne, je l’entends grogner. Et la rage brille dans ses yeux bleus électriques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:23

Say Something


Mick est tendu à extrême. Je ne sais comment le rassurer. Je n’en suis moi même, pas moins inquiet des réactions de Derek. C’est Ruby qui m’a raconté son histoire, sa triste histoire. Son sentiment de culpabilité à cause de Kate Argent. Je sais tout le ressentiment qu’il a vis-à-vis des chasseurs. Mick n’en est pas un, mais il était là ce soir-là. Comment expliquer l’inexplicable ? Je lui recommande de faire simple et d’être direct. C’est le naturel de Mick d’être direct. Autant éviter de faire cafouiller son cœur avec des explications alambiquées. Je mise beaucoup la dessus. Que Derek perçoive sa sincérité, aux battements de son cœur. Lui laissera-t-il suffisamment de temps ? Je sais mon frère bien plus fort que moi. Il est un loup-né, ex-alpha. Je m’interposerai pour que celui que j’aime, ne soit pas blessé. Mais je ne ferai pas le poids longtemps. Mick devait arriver à le persuader avant que… Je n’imaginais pas le perdre. J’aurais pu tenter de le détourner de cette confrontation, mais je connaissais mon mec. Ces souvenirs étaient un poids, un fardeau qui pesaient bien trop lourdement sur ses épaules. Il ne pouvait envisager une vie tranquille avec moi sans régler ses problèmes avec les fantômes du passé. Le risque était immense. Apres Miyavi, Mick…

Le trajet se fit dans un silence que je rompais pour lui indiquer le chemin.

- La première fois que je suis passé dans ces bois, ce manoir a attiré mon attention. À ce moment-là je ne savais pas que j’y remettrai les pieds dans un tel contexte. Me dit-il en arrivant devant le manoir.

Je ne dis rien et serre doucement son genou. La Camaro de Derek est là. Je ne le vois pas, mais entends son cœur qui bat quelque part au rez-de-chaussée. Je sors de la voiture et annonce doucement mon arrivée. Je prends la main de Mick et nous marchons côte à côte vers le manoir. Quand nous entrons, Derek se retourne, un air interrogateur au visage. Je lui présente Mick, précisant que c’est mon petit ami. Il est au courant pour moi et ma vie amoureuse un peu complexe. Je le vois sourire à moitié. Je sais, pour l’avoir entendu plusieurs fois, que son oncle aime bien le taquiner sur sa relation avec Stiles. Me voir afficher sans fard mes préférences, doit le conforter dans son propre choix de vivre pleinement sa liaison avec le fils du shérif. Une fois, il m’avait questionné sur Miyavi. L’écart d’âge, l’adolescent mineur. C’était ses réticences vis-à-vis de Stiles. Je lui avais alors répondu que l’âge de Miyavi n’était qu’une date sur un registre de mairie et que son passif lui donnait largement le double. Lui suggérant que de la même façon, Stiles n’était plus un adolescent. Je pris mon courage à deux mains et annonçais le but de notre visite. Derek s’était retourné de nouveau pour évaluer ce qui lui restait à évacuer.

- En réalité, si je suis venu accompagné, c’est pour une autre raison.

Ma voix est calme. Je garde le contrôle pour aider Mick et éviter de le stresser encore plus. D’un hochement de tête vers celui à qui je tiens comme à ma propre vie, j’assure ma présence et l’encourage à se jeter à l’eau. Doucement, je me prépare. Mon cœur reste calme, mais je stabilise mes appuis au sol, prêt à bondir et protéger Mick. Prêt à m’interposer contre mon frère.

- Je voulais te parler, Derek. C’est un sujet difficile et je suis désolé de venir ici pour te l’apprendre. Ça concerne ta famille et…l’incendie.

Le ton de Mick est calme, mais sa voix faible. Dire, avouer ce qui le hante est une épreuve. Son rythme cardiaque a déjà augmenté. Le tourment lui prend les tripes. Rien que d’évoquer ce jour funeste, est une douleur pour lui, comme pour Derek. Il en a pleinement conscience. Je perçois déjà une modification chez Derek. Il est devenu parfaitement immobile. Il attend la suite. Lui aussi s’est calé sur ses pieds, répartissant son poids également sur ses deux jambes. C’est imperceptible. Je me prépare. Sans rien nous dire, je sais qu’il a deviné mon propre changement d’attitude. Nous sommes deux loups en arrêt. A ce moment-là, Mick m’apparait trop comme une proie. Proie que l’on va se disputer.

- J’étais présent cette nuit-là.

La phrase tombe. J’ai l’impression d’entendre un mur qui s’effondre. Combien de temps se passe-t-il entre le moment où j’entends le cœur de Derek manquer un battement et celui où les pieds de Mick quittent le sol ? Je ne saurais le dire. Je sens sa fureur par le lien qui nous lie avant de voir ses yeux briller quand il se retourne. Le grondement qu’il pousse n’a rien d’amical et ne laisse pas de place à la discussion. Sa détente est bien trop rapide. Il est sur Mick avant que j’esquisse le moindre mouvement. Avec horreur, je le vois attraper Mick à la gorge et le soulever. Je réagis enfin, me collant entre eux, pesant de tout mon poids sur le bras de Derek pour qu’il repose Mick avant que celui-ci ne meure étouffé. Je sens déjà l’odeur de son sang. Je n’ose imaginer les blessures que laissent les griffes de Derek.

- Écoutes-le avant de juger ! Hurlai-je. Écoute-le ! Tu dois savoir…

Je ne finis pas ma phrase. De son autre main, Derek m’envoie planer à l’autre bout de la pièce où je me réceptionne en freinant avec mes griffes sur le plancher. Mick ne peut pas parler, sa gorge prise dans l'étau de la main de Derek. Pourvu qu’il ne lui brise pas la nuque ! Je bondis de nouveau, j’avais jusqu’ici évité de me transformer pour ne pas ajouter d’agressivité. Mais la vie de Mick est en jeu. Sa respiration n’est plus qu’un filet ténu. Dans le bond qui me jette sur le dos de mon frère, je deviens loup. Je grogne ma désapprobation.

- Réfléchit ! Il n’est pas venu te dire ça sans défense, pour que tu le tues sans lui laisser le temps de s’expliquer.

Ma voix est plus grave à cause de la transformation. Avec désespoir, je vois Mick manquer d’oxygène. Il essaye bien de desserrer la main de Derek, mais en vain. Il faiblit seconde après seconde.

- Derek ! Kate Argent n’est que l’arbre qui cache la forêt ! Écoute le bordel ! Écoute son cœur ! Il te dira la vérité.


Mon poids finit par faire son effet, Mick récupère un appui du bout des pieds.


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4374
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:24



Annihilation

Chad m’avait appelé dans la matinée pour que l’on se voit en début d’après midi. Je supposais qu’il voulait reparler de l’agencement des pièces. Le rez-de-chaussée n’était pas assez débarrassé à mon gout. Je décidais donc de m’y rendre peu de temps après son appel et de manger un sandwich sur place. J’avais hâte que l’on commence les travaux. Mais je devais patienter. Le dossier à monter était complexe. J’avais de la chance que Chad ait bien voulu s’y coller. Je lui faisais une confiance absolue sur ce qu’il me proposait. Il semblait vouloir utiliser des techniques modernes tout en préservant le cachet du manoir. Il avait compris ce que je souhaitais. Avec Peter, nous avions décidé de réduire le nombre de pièces, pour s’offrir des pièces spacieuses. Puis, si ma vie se poursuivait dans la direction que je lui donnais, je n’aurais pas d’enfants à caser. J’espérais un peu que Peter devienne père. Pour perpétuer notre famille.

Je m’installai au soleil pour la pause de midi. J’imaginai le manoir terminé, Stiles qui viendrait s’y installer. Peter… Je ne sais pas si Ruby viendrait à demeure. Je la connais indépendante. Ce projet me tient à cœur et chaque fois que je quitte Chad après nos discussions je me sens toujours apaisé. Mon en-cas terminé, je retourne dans le manoir remuer la poussière et les vieilleries. Peu de temps après, j’entends une voiture arriver. Ce n’est pas celle de Chad. Sa Toyota n’a pas de V8 sous le capot. En me concentrant j’entends quelqu’un que je ne connais pas parler.

« La première fois que je suis passé dans ces bois, ce manoir a attiré mon attention. À ce moment-là je ne savais pas que j’y remettrai les pieds dans un tel contexte »

La voix de Chad peu après me dit que c’est bien lui. Il n’est pas venu seul. Je me retourne quand il entre, ainsi que la personne qui l’accompagne. Chad fait les présentations. Donc voici ce fameux Mick dont m’avait parlé Ruby. La louve m’avait expliqué ce qui s’était passé après le bal d’hiver où Chad avait été enlevé par des chasseurs qui visiblement en avaient après son ami. Je souris légèrement, les odeurs des deux hommes sont mélangées, prouvant une certaine intimité entre eux. Au cours de nos nombreuses réunions pour le manoir, j’avais fini par parler de mes doutes vis-à-vis de Stiles. Chad étant aussi avec un des camarades de classe de Stiles, ses réponses m’avaient rassuré. J’admirais comment il assumait sa relation avec ces deux gars. Bien que l’un deux manque aujourd’hui à l’appel. La détresse de Chad et son cri m’avait littéralement cloué sur place au moment du bal dans mon loft. Stiles avait échappé à une punition ce soir-là, car lui avait dû faire face à la détresse de Mary-Jaycee. La meute de Scott est impliquée avec la notre, à cause des relations amoureuses de Chad et moi même.

Alors que je leur tourne le dos pour cibler ce que je dois enlever, je sens une tension.

- En réalité, si je suis venu accompagné, c’est pour une autre raison. Dit Chad.

Que veut-il dire ? Et surtout pourquoi se crispe-t-il ainsi, comme s’il allait être attaqué ? Par mimétisme, je fais de même. Puis c’est Mick qui prend la parole.

- Je voulais te parler, Derek. C’est un sujet difficile et je suis désolé de venir ici pour te l’apprendre. Ça concerne ta famille et…l’incendie.

De quoi parle-t-il ? Si mes informations sont bonnes, il n’est arrivé à Beacon Hills que depuis quelques mois. Que peut-il savoir de l’incendie ? Je n’aime pas qu’on me rappelle ce moment. Mon esprit traite, le fait assez souvent.

- J’étais présent cette nuit-là.

Les mots s’insinuent tels des serpents, laissant un sillage glacé. Mon cœur s’arrête de battre. « J’étais présent cette nuit-là. » Toute la signification de ces mots me saute au cœur. Un chasseur, un de ces immondes et lâches chasseurs. Comment ose-t-il revenir ici ? Ma douleur n’a d’égale que ma fureur. Je gronde et me retourne à moitié transformé. Je scrute son visage. Soudain, je comprends ce qu’a dû ressentir Peter quand il a égorgé cette garce. La haine à l’état pure. Je me rue sur cet assassin. Je vais le vider de son sang, le laisser hurler son agonie comme pour les miens. Mes griffes rentrent dans sa chaire. Ma main serre son cou. C’est l’envie de le voir souffrir qui ne me fait pas serrer plus fort.

Mais soudain Chad arrive, s’interpose et hurle. Je ne comprends pas. Pourquoi protège-t-il ce… monstre ! La colère décuple mes forces. J’écarte violemment mon frère. Toi aussi, tu as mal choisi la personne à aimer. Toi aussi, on t’a trompé. Je regarde ce chasseur dans les yeux. Comment peut-il seulement venir me dire ça en face ? Je serre son cou plus fort, j’entends sa respiration se stopper, son cœur s’emballer. Ses mains essayent en vain de défaire l’étau qui l’empêche de respirer. Puis le jeu ne m’amuse plus, ne me défoule plus. Autant en finir. Mais Chad me saute sur le dos, avec le déséquilibre mon bras s’abaisse.

- Réfléchit ! Il n’est pas venu te dire ça sans défense, pour que tu le tues sans lui laisser le temps de s’expliquer.

Je regarde le visage de Mick passer au rouge écarlate. Bientôt il sera livide.

- Derek ! Kate Argent n’est que l’arbre qui cache la forêt ! Écoute le bordel ! Écoute son cœur ! Il te dira la vérité.

Les paroles de Chad m’interpellent. Kate ne serait pas la seule investigatrice ? Je veux savoir. Je veux savoir pour les tuer tous. Je repousse violemment Mick qui s’écoule sur le sol en haletant. Chad vient de lui faire gagner un maigre sursis. Il peut bien vendre les autres, cela ne changera pas le fait que lui aussi à cramé ma famille. Chad se précipite vers lui et absorbe son mal. La position de mon frère est sans équivoque. Il s’interpose.

- J’écoute, mais je doute que tu trouves une raison suffisante pour que j’épargne ta vie. Dis-je d’une voix dure.

Mes yeux luisent, malveillants. Je regarde mon frère. Je tuerai tous les complices également. Pourquoi épargnerai-je un de ces salopards?




I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1308
Réputation : 197
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:25


Guilty




- Écoutes-le avant de juger ! Écoute-le ! Tu dois savoir…

L’étau sur ma gorge se resserre. Je remercie Chad de ne pas faiblir face à la rage qui anime son frère de meute. Mais il ne fait pas le poids face à Derek qui semble aussi déterminé.

- Réfléchit ! Il n’est pas venu te dire ça sans défense, pour que tu le tues sans lui laisser le temps de s’expliquer.

Le manque d’oxygène embrouille mes pensées. Dois-je vraiment essayer de survivre ? Ma culpabilité s’échappe en même temps que mes forces. Je ne lutte presque pas. Si ma mort soulage Derek, j’aurais moi-même une échappatoire à cette vie tourmentée.

Mais une voix me reconnecte à la réalité. Chad est là. Chad existe. J’ai au moins une raison de lutter, de vouloir expier mes pêchés. De vivre. Alors que ma vue est brouillée, deux autres visages apparaissent dans ma tête. Deux autres raisons de me battre. Trouver des réponses. Venger la mort de mes parents.

- Derek ! Kate Argent n’est que l’arbre qui cache la forêt ! Écoute le bordel ! Écoute son cœur ! Il te dira la vérité.

Je sens la pression sur ma gorge s’amoindrir et mes pieds toucher le sol. Je m’écroule. vide de forces et de lucidité. Je savoure de profondes inspirations qui me font tourner la tête mais je reprends peu à peu mes esprits.

- J’écoute, mais je doute que tu trouves une raison suffisante pour que j’épargne ta vie, clame Derek d’une voix glaciale.

- Je…je suis désolé, articule-je en tendant le bras à la recherche d’un appui pour me relever.

Chad se précipite sur moi et fait refluer la douleur. Cela fonctionne un temps sur les blessures causées par les griffes de lycan mais ne retire en rien la douleur psychologique que je ressens. Alors que ça pourrait paraître masochiste, je ressens la peine de Derek. Et sa colère. Cette empathie avec lui fait résonner les mêmes sentiments en moi.

- Je t’écoute, dépêche-toi avant que je change d’avis, grogne Derek.

- Il y a…des choses de mon passé que j’ai oublié. Des choses vers lesquelles je cours pour trouver des réponses. Mafdet m’a aidé à y voir plus clair. Il y a quelques temps on a réussi à entrevoir au-delà du blocage de ma mémoire. C’est là que j’ai su. Je me suis vu aux côtés des chasseurs, bloquer ta famille à l’intérieur du manoir et y mettre le feu. Sache que j’ai été en colère contre moi-même. Certainement moins que toi, mais j’ai souffert de découvrir ce que j’avais fait. Chad a eu du mal à l’accepter mais il l’a fait. Je ne pouvais pas commencer à guérir de tout ça sans te l’avoir dit. C’est sûrement égoïste de ma part et je suis désolé de remuer ces évènements douloureux, mais je crois que je devais le faire.

La situation est claire. Du moins autant que puisse l’expliquer.

- Je sais que je suis coupable, mais certainement pas consentent. J’ignore encore par quel moyen ils ont réussi à me soumettre mais si j’avais pu faire quelque chose je l’aurais fait.

Je ne sais pas quoi dire d’autre. Je répondrais à ses questions. J’attends sa réaction en détaillant la posture de son corps. En me préparant à de nouveaux coups.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:26

Clutch - The regulator


Je commence à me dire que c’était une très mauvaise idée de venir parler à Derek. Si je comprenais tout à fait la torture morale qu’endurait celui qui m’était cher, sa vie était un prix bien trop élevé pour expier ses fautes.

I see that lantern trimmed low burning in our home.
And though I feel like crying, I swear tonight, I'll cry no more.


Ses fautes ? Il n’était même pas consentant. Pas maître de lui-même. Je ressens la colère de Derek. Ces souvenirs lui font mal. Il m’avait dit que reconstruire ce manoir, était comme une thérapie pour lui. Oui, ce n’était vraiment pas une bonne idée. C’était prématuré. On aurait dû attendre d'en savoir plus.

- Je…je suis désolé. Souffle Mick.

How many times have I prayed
That I would get lost along the way?


Je le soutiens et j'ai absorbé sa douleur physique. Mais je sens qu’il tremble. Sa tension nerveuse est intense. J'aimerai pouvoir faire plus, mais quoi faire ?

- Je t’écoute, dépêche-toi avant que je change d’avis, grogne Derek.

Dream with the feathers of angels stuffed beneath your head.
The regulator's swinging pendulum.


- Il y a…des choses de mon passé que j’ai oublié. Des choses vers lesquelles je cours pour trouver des réponses. Mafdet m’a aidé à y voir plus clair. Il y a quelques temps on a réussi à entrevoir au-delà du blocage de ma mémoire. C’est là que j’ai su. Je me suis vu aux côtés des chasseurs, bloquer ta famille à l’intérieur du manoir et y mettre le feu. Sache que j’ai été en colère contre moi-même. Certainement moins que toi, mais j’ai souffert de découvrir ce que j’avais fait. Chad a eu du mal à l’accepter mais il l’a fait. Je ne pouvais pas commencer à guérir de tout ça sans te l’avoir dit. C’est sûrement égoïste de ma part et je suis désolé de remuer ces évènements douloureux, mais je crois que je devais le faire.

Come with me and walk the longest mile.


Entendre de nouveau cela, me mine. Car, je sais ce qu’il en coûte à Mick. Surtout de le dire à Derek. Je connais le poids écrasant de la culpabilité. Les remords de l’innommable. Mais Mick, contrairement à moi, tu n’as jamais eu le choix !

Is his wallet leather? Is his wallet fat?
For not a year later it's got you lying on your back.
You should have closed your windows and got another dog.
You should have chained up all the doors and switched up all the locks.


- Je sais que je suis coupable, mais certainement pas consentent. J’ignore encore par quel moyen ils ont réussi à me soumettre mais si j’avais pu faire quelque chose je l’aurais fait.

Mick attend, résigné. Cela me révolte de le voir ainsi. Attendant presque un châtiment. Les coupables sont ceux qui l’on manipulé. Ceux qui ont effacé sa mémoire. Une sourde colère monte en moi. On ne devrait pas se regarder ainsi, prêts à se jeter les uns sur les autres. Derek pour se venger, moi pour protéger, Mick pour se défendre. Les chasseurs gagnent encore. C’est vraiment idiot, c'est trop bête.

- Non, je ne suis pas d’accord Mick. Tu n’es pas fautif. Ce n’est pas toi qui as agi. Tu es autant victime que Derek et sa famille. Dis-je d’une voix forte.

Je regarde mon frère, me plaçant entre lui et Mick. J’ai rangé mes crocs et mes griffes. Je ne cherche pas le rapport de force et fait tout pour l’éviter. Je dois le convaincre, le convaincre de ne pas tuer celui que j’aime. Le convaincre comme je l’ai été. Ce n’est pas l’homme que je suis qui a compris que Mick disait la vérité ce jour là, mais bien mon loup.

- Derek ! J’ai failli tuer Mick ici même, quand il m’a avoué avoir participé à cette ignominie. Je l’ai frappé fort, dans le but de lui faire mal pour qu’il souffre, puis de le tuer !

Évoquer cela devant Mick, ma colère, mon envie de le brutaliser pour qu’il expie. Ma haine, si féroce qu’elle avait fait resurgir la brute de Boston. La bête sauvage que je pensais ne plus être. Fait battre mon cœur au rythme de mes propos. Maintenant cela me brise de penser que j'ai pu douter de lui. Mon cœur aurait dû le savoir comme mon loup.

And how many times have I prayed
The angels would speed me away.


- Quand je l’ai eu suffisamment cogné, que je n’avais plus qu’à l’achever. Mon loup s’est fait la malle. Il a refusé de l’exécuter. Et cela n’a rien à voir avec ce que je ressens pour lui. Mon loup a su avant moi. Il a su que Mick était juste une victime de plus et cela, de la plus horrible des manières.

Dream with the feathers of angels stuffed beneath your head.
The regulator's swinging pendulum.


Derek ne dit rien, se contente de me contourner et s’approche de Mick. Ai-je échoué ? Je ferme les yeux. Suis-je crédible, moi le petit ami ? Je ne veux pas le perdre. Et mon choix est fait depuis déjà longtemps.

- Toi qui es un loup-né, tu devrais mieux percevoir que moi la réalité. J’ai dû pratiquement le tuer pour la ressentir. Ce passé commun, vous ronge tous les deux. Ensemble vous devez trouver les pièces qui manquent au puzzle.

D’une main, Derek attrape la chemise de Mick pour l’attirer violemment vers lui. Il est toujours en loup, son aura me ferait presque plier. Je me retiens de réagir vivement et pose doucement ma main sur son épaule. L’instant qui va suivre sera juge. A-t-on réussi à le convaincre Mick et moi ? Où allons-nous devoir défendre chèrement notre peau ?

Come with me and walk the longest mile.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4374
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:27



Short change hero

- Je…je suis désolé. Dit ce gars qui a assisté à ça. A ma famille qui brule vive.

I can't see where you're coming from
But I know just what you're running from.


Désolé ! Pas autant que ma famille partie en cendres. Pas autant que tous ces innocents morts dans des conditions horribles.

- Je t’écoute, dépêche-toi avant que je change d’avis.
Dis-je en grognant. Je doute qu’il puisse trouver un seul argument qui puisse lui sauver la vie.

- Il y a…des choses de mon passé que j’ai oublié. Des choses vers lesquelles je cours pour trouver des réponses. Mafdet m’a aidé à y voir plus clair. Il y a quelques temps on a réussi à entrevoir au-delà du blocage de ma mémoire. C’est là que j’ai su. Je me suis vu aux côtés des chasseurs, bloquer ta famille à l’intérieur du manoir et y mettre le feu. Sache que j’ai été en colère contre moi-même. Certainement moins que toi, mais j’ai souffert de découvrir ce que j’avais fait. Chad a eu du mal à l’accepter mais il l’a fait. Je ne pouvais pas commencer à guérir de tout ça sans te l’avoir dit. C’est sûrement égoïste de ma part et je suis désolé de remuer ces évènements douloureux, mais je crois que je devais le faire.

Mafdet, la druide est donc au courant. J’ai du mal à cerner cette femme. Elle est pourtant la druide officielle de ma meute. Ruby semble lui faire confiance jusqu’à un certain point. J’avais pu juger de certaines de ses capacités quand elle nous avait tirés d’un mauvais pas, Peter et moi. Je n’avais d’ailleurs pas trouvé l’attitude de Peter à son égard bien judicieuse. Je lui souhaitais de ne plus avoir besoin d’elle, car elle pourrait bien le laisser en plan la prochaine fois. Pour l’heure, ce qui me préoccupait était de savoir pourquoi Mafdet n’avait rien dit. Chad a soigné son ami. J’ai compris dans quel camp se mettait mon frère. Ne ferai-je pas de même pour Stiles ? Certainement. L’amour peut vous faire renier beaucoup de choses.

And what matters ain't the who's baddest
But the ones who stop you falling from your ladder
.


- Je sais que je suis coupable, mais certainement pas consentent. J’ignore encore par quel moyen ils ont réussi à me soumettre mais si j’avais pu faire quelque chose je l’aurais fait.

Comment le croire ? Son cœur a un rythme anarchique. Mais cela peut vouloir tout dire, comme ne rien dire. Je perçois son émotion, sa tension. Il craint ma réaction. Il y a de quoi ! Faut-il être suicidaire pour venir me dire en face, qu’il était présent et même actif lors du meurtre des miens ? Ou fou alors ? C’est là que Chad s’agite de nouveau. Disant ne pas être en accord avec les mots de Mick. Comment celui qui tenait une torche pourrait prétendre au rang de victime ? Des excuses, rien que des excuses. Ce gars essaye juste de se justifier pour apaiser sa conscience. C’est pitoyable.

This ain't no place for no hero,
This ain't no place for no better men.
This ain't no place for no hero to come.


- Derek ! J’ai failli tuer Mick ici même, quand il m’a avoué avoir participé à cette ignominie. Je l’ai frappé fort, dans le but de lui faire mal pour qu’il souffre, puis de le tuer !

Chad s’est interposé entre nous pour parler. Le tuer ? Son cœur bat fortement mais de manière très régulière. Il ne ment pas. Je le crois quand il dit avoir failli tuer son ami. Je sens l’embarra que ça lui procure d’évoquer cela. Il en est gêné.

- Quand je l’ai eu suffisamment cogné, que je n’avais plus qu’à l’achever. Mon loup s’est fait la malle. Il a refusé de l’exécuter. Et cela n’a rien à voir avec ce que je ressens pour lui. Mon loup a su avant moi. Il a su que Mick était juste une victime de plus et cela, de la plus horrible des manières.

Les paroles de Chad m’atteignent. Il est sincère. Lui plus qu’un autre, ne peut me mentir. Notre lien me donne accès à ses émotions. Il angoisse de perdre Mick, alors qu’il vient de perdre Miyavi. J’ai ressenti sa souffrance la veille quand le lien avec son ancre s’est brisé. Je ne sais que penser. Ma colère est profonde. Je contourne Chad pour regarder cet homme en face.

- Toi qui es un loup-né, tu devrais mieux percevoir que moi la réalité. J’ai dû pratiquement le tuer pour la ressentir. Ce passé commun, vous ronge tous les deux. Ensemble vous devez trouver les pièces qui manquent au puzzle.

Je l’approche brusquement de moi pour le sentir. Il sent la peur, le doute, la honte. D’un geste brutal, je le jette par le trou qui bée à l’arrière du manoir. Il atterrit parmi les gravats que j’ai évacués avec l’aide de Peter. Je sors à mon tour, Chad sur les talons. D’autres odeurs s’échappent de Mick, celle de la colère, de la frustration et de la haine. Je sais que cette haine n’est pas tournée contre moi. Le cœur de cet homme n’a pas mentit. Les effluves qu’il exhale contre sa volonté, fragrances que seul un loup peut percevoir confirment que l’incendie n’est peut-être pas né dans le cerveau de cette garce. Cela a-t-il un rapport avec ceux qui cherchaient les griffes de Talia ? Dans un soupir, je m’assois sur une poutre calcinée. Je suis las de cette histoire. A chaque fois, cela me remue les tripes. Mon frère de meute a raison, cela me ronge. Reconstruire cette baraque n’y changera rien, si le fond du problème n’est pas éclairci. Je regarde Mick. L’histoire semble bien plus complexe que je ne le croyais.

- Raconte-moi ton histoire. Dis-je.

Je ne sais pas d'où tu viens,
Mais je sais ce que tu fuis.
Et ce qui importe, n'est pas qui est le plus mauvais,
Mais ceux qui t'empêchent de tomber de ton échelle.






I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1308
Réputation : 197
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:27


Tell me more



J’encaisse la chute tant bien que mal. Par chance, je ne me suis pas retrouvé embroché sur la ferraille qui traine dans les décombres. Je crois que Chad aurait eu du mal à m’aider à guérir d’une telle blessure.

Nous voilà tous les trois réunis à l’extérieur du manoir. L’ambiance n’est pas moins austère. Cette partie de la forêt est toujours marquée par le drame. Et même si le printemps est proche, le cadre n’en reste pas moins peu accueillant. Je reprends une position plus agréable.

- Raconte-moi ton histoire, dit Derek d’une voix forte.

C’est une moindre punition que de parler des drames qui jalonnent ma vie. En avouant mon implication, j’avais également remué de mauvais souvenirs pour Derek.

- J’ai aussi perdu mes parents dans des circonstances terribles. J’avais huit ans quand notre appartement a été détruit dans une explosion. J’aurais dû mourir avec eux mais un des hommes qui étaient venus les tuer m’a aidé à m’échapper. J’ignore pourquoi, enchaine-je pour éviter les questions.

Je croise le regard de Chad. Il connait mon histoire. Et la douleur d’en parler à nouveau.

- Je n’avais personne, pas d’autres proches vers qui me tourner. J’ai été placé en foyer puis en famille d’accueil. Jusqu’à l’âge de seize ans où j’ai choisi de les quitter. Car pas un jour ne s’écoulait sans que je ressente le besoin vital d’avoir des réponses à ce qui s’était passé. J’ai appris à me défendre et à me débrouiller seul pendant un temps. Mais je n’étais pas préparé à ce qui allait me tomber dessus.

Quand je parle de ma solitude je vois Chad faire la moue. Il n’aime pas savoir que j’ai pu vivre seul, parfois dans la rue. Et plus encore que ce moment de ma vie, mon enrôlement auprès du Baron a été terrible. J’explique à Derek les tortures administrées aux nouveaux venus, cette pièce sans lumière dans laquelle j’étais enfermé. Sans repère, je ne parvenais plus à déterminer si des secondes ou des heures s’écoulaient entre chaque coup. Mafdet avait vu ses images. Et Chad avait compati à mes douleurs passées.

- Je me souviens des premiers mois passés à la solde du Baron puis c’est le trou noir. J’ignore pour quelles raisons, il a décidé de bloquer ma mémoire plutôt que de me tuer. J’ai réussi à m’enfuir sans comprendre pourquoi je n’avais pu le faire plus tôt.

C’est la partie la plus floue de mon histoire. Celle qui peut dissimuler le plus de secrets. Mais je ne mens pas. J’espère que les battements réguliers de mon cœur montrent à Derek que je suis sincère.

- Mes recherches m’ont mené un peu partout. Et c’est comme ça que j’ai fini par arriver ici.

Personne, même pas Chad ne sait qu’une lettre anonyme m’avait conduit à Beacon Hills. Et j’ignore encore moi-même qui se cache derrière cette aide inattendue.

- Et comme je te l’ai dit, ma rencontre avec Mafdet a été enrichissante. Nous avons réussi à découvrir des bribes de ma mémoire. J’ai vu Kate dans ces flashbacks, et les chasseurs. Mais leur haine n’était pas mienne. Et ce, même si j’ai participé à l’incendie meurtrier qui a détruit ta famille.

Un hurlement résonne dans mes oreilles quand un choc violent me propulse en arrière. Je ne retrouve mon souffle que pour mieux le perdre au moment où je retombe lourdement sur le sol. Je n’avais pas vu Derek bouger et Chad n’avait aucune raison de m’attaquer.

Alors quel loup nous épiait dans les bois ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale

avatar

Messages : 77
Réputation : 16
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:28


Ô Rage !

Les évènements récents mettaient mon esprit en ébullition. Trop pour que je conserve un semblant de bonne humeur. Je n’avais qu’un devoir à corriger, si bien qu’à l’heure du déjeuner je complétai la pile avec la dernière copie. La venue improbable de William à Beacon Hills et la menace qu’Isabella et moi avions soulevée me mettaient les nerfs à vif. Ce que Derek m’avait avoué à demi-mots venait s’ajouter à tout cela, apportant avec cette nouvelle un sentiment étrange. Ruby étant trop occupée ces derniers temps, je n’avais donc pas d’échappatoire à cette tension qui enflait.

J’avais besoin d’hurler plutôt que de fulminer seul ici. La porte claqua lorsque je sortis de l’appartement. Il y avait bien un endroit dans lequel je pourrai être moi-même et expulser le maelstrom qui me contrariait. J’aurais pu rejoindre le manoir depuis n’importe quel point de départ dans la forêt. Les loups de notre famille retrouvaient toujours leur chemin sur le territoire des Hale.

Alors que je n’étais plus très loin, les bribes d’une conversation me parvinrent. Je distinguais le manoir entre les arbres et reconnaissais deux voix parmi celles des trois personnes présentes. Celles de Derek et Chad, ce jeune architecte qui participait à la rénovation de la bâtisse. L’autre était inconnu. Ma curiosité m’intima de rester discret et de tendre l’oreille. Je perçus les mots avec clarté.

- … ma rencontre avec Mafdet a été enrichissante. Nous avons réussi à découvrir des bribes de ma mémoire. J’ai vu Kate dans ces flashbacks, et les chasseurs. Mais leur haine n’était pas mienne. Et ce, même si j’ai participé à l’incendie meurtrier qui a détruit ta famille.

Le choc. Comme un coup dans la poitrine. Si violent que l’air n’emplit plus mes poumons. Lorsque je parvins à inspirer à nouveau, ce fut mon cœur qui s’emballa. Pulsant une rage folle dans chaque parcelle de mon corps. À quelques mètres de moi se tenait l’un des hommes qui avaient détruit ma vie.

Comme un livre ancien qu’on aurait rouvert, la douleur s’empara de moi et raviva des souvenirs atroces. La torture des flammes léchant ma peau, me brulant jusqu’à l’os. L’insoutenable moment où j’avais supplié la mort de venir me prendre pour abréger mes souffrances. Puis la guérison qui avait été lente et effroyablement frustrante. La colère ne m’avait jamais quitté et ce fut ce sentiment sur lequel je m'étais reconstruit. Puis des nuits entières après mon rétablissement avaient été envahies de cauchemars dans lesquels je revivais la scène encore et encore.

Aujourd’hui, l’objet d’une vengeance libératrice s’offrait à moi. Kate Argent avait péri entre mes griffes mais elle n’avait pas eu le temps de souffrir. Je ne referai pas la même erreur.

Transformé par la rage, je bondis du couvert des arbres droit sur ma cible. Ce Mickael fut propulsé en arrière et tenta de se relever. Je ne le laissai pas faire. Mes griffes vinrent entailler profondément sa chair alors que ma force décuplée l’empêchait de fuir.

Je pris le bras avec lequel il voulut se dégager et lui fit faire un angle inhumain. Il hurla au moment où l’os se brisa. Sa souffrance me procurait un plaisir sans nom. J’appuyai encore sur la blessure pour amplifier le mal. Mickael sombra dans l’inconscience, me retirant tout loisir de l’entendre crier de douleur. Ma frustration amplifia ma colère. Je décidai d’en finir et visai sa gorge.

Une poigne ferme arrêta mon geste alors que l’odeur du sang exhorta mon loup à ôter la vie de l’homme que je maintenais au sol.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:30

Rouge


Tout se passa si vite. Je ne reconnus pas Peter tout de suite. Il avait bondit si vite, que l’image en fut floue. Mick fut projeté au sol et l’odeur de son sang envahi mes narines. Mon loup sortit immédiatement. Le temps que je bondisse, Mick hurlait de douleur, juste avant j’avais entendu le bruit sinistre d’un os qui se brise. Ma rage monta telle une vague. En venant avec lui aujourd'hui, je savais dans quel camp je me rangerai si par malheur je devais en choisir un. Son cri qui se prolonge me rend fou. J’arrive sur Peter quand Mick tombe inconscient. Juste à temps pour bloquer le coup mortel que Peter s’apprête à lui donner.

Je suis entièrement transformé. Je fais face à l'ainé des Hale. M’interposant entre lui et Mick, je lui broie le poignet pour qu’il le lâche. Je prends le temps de quelques secondes, pour écouter Mick. Son cœur bat encore normalement, mais sa respiration est faible. Et surtout, je sens son sang qui se repend bien trop vite. Le regard bleu électrique de Peter me transperce. A peine a-t-il lâché Mick que je le balance aussi loin que je peux. La raison voudrait que je laisse Derek prendre la main sur son oncle, mais un regard sur Mick finit de casser la dernière chaine qui bridait mon loup. Je lance un hurlement de fureur qui trouve écho vers celui que je viens de balancer. Déjà il se redresse, je bondis, lui aussi. Le choc frontal est brutal. Nous sommes tous deux exacerbés par notre haine. Ma rage de voir Mick si durement atteint alors qu’il venait faire amande honorable. Ma peur de le perdre. Je n’ai plus que lui, c’est mon ancre. Et là, elle se trouve à terre, brisée. Toucher à Mick, c’est m’atteindre moi.

Ma raison s’envole. Je ne tente même pas d’expliquer, de justifier. Je cogne. Je ne dis pas les nuits de cauchemar où Mick se réveille en sueur ou pleurant comme un enfant. Je lacère. Je ne parle pas des fois où il a ce regard dans le vague, qu’il est à des milliers de kilomètres de moi. Je mords.

Je ne sens pas la douleur. Je sais que je saigne autant que mon adversaire. Je ne le laisserai pas le tuer. Je ne le permets pas. Ma hargne se renforce autant que la frustration de Peter. En protégeant Mick, je passe dans le camp des coupables à ses yeux. Je me moque de ce qu’il pense. Ma haine se fait froide, calculatrice. Une seule personne à Beacon Hills m’a déjà vu ainsi. C’était il y a trois ans, autant dire un siècle. A l’autre bout du pays. Tous les entrainements d’Hugues remontent à ma mémoire. J’ai appris à me battre contre d’autres loups. Ce qui n’est visiblement pas le cas de Peter. C’est facile de s’en prendre à de simples humains. Ma position de combat change, avec ma nouvelle détermination. Peter ne passera pas. Peter ne passera plus. Je veux éliminer la menace une bonne fois pour toute. Mick est innocent des crimes qu’on lui reproche. Puis il est ce que j'ai de plus d'important maintenant que Miyavi s'est barré. Je frappe, mes coups se font sournois. Je ne vois rien, ni n’entend rien d’autre que Peter. C’est peut-être un ancien alpha. Mais il l’a été si peu de temps et n’a jamais eu de meute, que nous sommes de forces égales. La différence se fera sur la détermination et les techniques de combat.

Côté volonté, nous sommes autant résolus l’un que l’autre. Pour les techniques, il reste un loup qui n’a pas su se gérer, un fou. J’ai été entrainé comme un soldat, un tueur de loup. Nous décimions les meutes adverses à Boston. C’est bien pour cela que la présence de Luka me gêne. Il sait de quoi je suis capable. Je ne suis pas dangereux que pour les humains, mais contre les miens aussi. D’autant plus qu’avec le lien avec Ruby, je suis encore plus redoutable.

Mes coups sont précis, méthodiques. Revenant sans cesse au même endroit, bloquant sa cicatrisation. On ne se bat pas contre un loup, comme avec un chasseur. La méthode est différente. Là, je ne crains pas l’empoisonnement à l’aconit. D’un geste rapide, je m’aplatis au sol et lui fauche les jambes. Je lui saute dessus, mais il se retourne. Nous roulons emmêlé jusqu’à une poutre qui nous stoppe. Lui en dessous, moi au-dessus. Nous n’avons échangé aucune parole, juste des grognements. J’arme mon bras. J’ai largement le temps de lui trancher la gorge.

- Plus jamais tu ne le toucheras !



::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4374
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:31



Fureur

J’étais sous le coup de ce que me disait Mick. Je serrai la mâchoire, car ces souvenirs étaient durs à revivre. C’était l’histoire du drame de ma vie. Je percevais la difficulté d’élocution de Mick. Je ne savais que penser de son rôle dans cette affaire. Mais visiblement ça le hantait comme moi. Il me raconta sa vie, son histoire. Lui aussi avait perdu ses parents de manière violente. Et cela bien plus jeune que moi. Il me disait la vérité, les battements de son cœur me le prouvaient. Au fur et à mesure qu’il parlait, je percevais comme un soulagement dans sa voix. Comme s’il se libérait d’un poids, d’un fardeau. Je comprenais ce que Chad avait voulu dire. Mon loup croyait cet homme. Ou du moins sur son honnêteté présente. Sa mémoire a été bloquée. Ses souvenirs ne sont que parcellaires. Mais je commence à comprendre que le génocide de ma famille prend racine en dehors de Beacon Hills.

Qui est ce « Baron » ? Existe-t-il pire que Gérard Argent ? Cette idée me fait frémir. Je repense à l’enlèvement de Chad. Ce groupe de chasseur est donc toujours actif. Et de nouveau à Beacon Hills. Même si une grande partie a été décimée par Miyavi dans son chemin pour retrouver son petit ami, ou par Mick, la tête pensante est toujours vivante, et n’a surtout pas oublié Beacon Hills.

J’essaye de rassembler ce que je sais de Ruby, Chad et maintenant de Mick. Cela tourne dans ma tête comme un casse-tête. Alors que Mick termine sur la partie sinistre de ce qui a été sa mission malgré lui, j’entends un hurlement de fureur. En un clin d’œil Peter a fait son apparition et a sauté sur Mick, le tuant à moitié. Chad réagit au quart de tour et engage une lutte féroce contre mon oncle. Je vais pour intervenir et calmer le jeu, quand je m’aperçois que les signes vitaux de Mick sont au plus mal. Chad est trop concentré à contrer Peter, qu’il ne s’aperçoit pas que Mick est tout simplement en train de mourir. Un œil sur les deux loups qui se battent comme des bêtes me dit qu’ils peuvent attendre. L’urgence est clairement l’humain.

Je me précipite vers Mick et comprime la blessure qu’il a au flanc. Je profite de son inconscience pour lui replacer son bras dans une position plus appropriée. Mes veines noircissent. Regardant son visage blême, je me dis que je suis en train de soigner quelqu’un qui a mis le feu au manoir. Je soupire. Je crois qu’avant cet épisode au Nemeton, avant que je me rende compte de ce que je ressentais pour Stiles, j’aurai réagi comme Peter. Non pas que je pardonne, ou veuille oublier. Mais je crois qu’il y a eu assez de mort. Et je pense honnêtement que Mick est tout autant une victime que nous.

Je me questionne sur l’intérêt de lui avoir manipulé la mémoire. Quel secret cache les méandres de son cerveau ? Rien que pour découvrir cela, il doit rester en vie. Je me concentre et tente de réduire au mieux sa fracture. Je ne pourrais pas ressouder l’os, il va devoir aller à l’hôpital. Je regarde les deux autres se battre comme des fauves. Je leur hurle d’arrêter cela. Mais ni l’un, ni l’autre ne m’écoute. J’avais déjà vu et subit Peter en mode bestial. Mais je découvre une facette de Chad dont je ne me doutais pas. Peter est pourtant plus expérimenté et c’est un loup né. Pourtant il n’arrive pas à prendre le dessus. En fait, cela m’arrange, car cela me laisse le temps de stabiliser l’état de Mick. Celui-ci reprend enfin conscience. A sa grimace, je devine la douleur. Je tiens fermement son bras cassé, et aspire ce que je peux de sa douleur. Dans ses yeux, je lis le remerciement. Puis il entend le bruit sauvage que font Chad et Peter. Ils sont en sang. Mick ne peut pas encore parler, serrant les dents sous la douleur. Mais son regard s’affole. Il a peur pour Chad.

Une accalmie dans leur combat, me fait me retourner. Et je vois que c’e n’est pas pour Chad que l’on doit s’inquiéter. Je repose doucement le bras de Mick et bondit. J’arrive juste à temps pour bloquer la main de Chad et le balancer au loin en direction de Mick. Peter se redresse d’un bond. Je me transforme et hurle. Mon aura n’atteint pas celle que j’avais en tant qu’alpha, mais elle en impose.

- Ça suffit vous deux ! Chad, occupe-toi de Mick, et toi, dis-je à mon oncle. Tu te calmes et tu t’assois.

Un flottement perdure quelques instants puis Chad se précipite sur Mick, prenant ma relève. Vu l’état de son propre corps, il y a des chances pour qu’il s’évanouisse aussi, ne pouvant gérer sa propre cicatrisation et celle de son ami. Mais, je dois calmer Peter sans avoir mon frère de meute dans les pattes.





I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1308
Réputation : 197
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:31


Blooding



Je ne sais plus dans quel sens les sensations arrivent. Le manque de souffle en premier je crois. Suivi par le goût du sang dans la bouche qui doit exciter la colère de Peter. Je reconnais l’oncle de Derek en ouvrant à moitié les yeux. Je les referme aussitôt en hurlant de douleur lorsqu’il me brise le bras. Qu’est ce qui arrive ensuite ? Je ne sais pas.

Des fantômes dansent dans ma tête alors que je plonge dans les ténèbres. Mes parents qui me sourient avant que la porte de notre appartement soit défoncée. L’explosion qui détruit mon foyer et ma famille. Les secours qui me retiennent alors que je veux fuir en hurlant. Un jeune homme aux cheveux bruns qui m’observe de loin.

J’ouvre à nouveaux les yeux. Je vois Derek se pencher au-dessus de moi et une douleur vive m’envahit quand il comprime la blessure que j’ai au flanc. Je sombre à nouveau.

C’est un vieux souvenir. Mais un souvenir agréable. Le jour où j’ai rencontré James.

- Merci de m’avoir sorti de là.

- Ces types ne sont pas des tendres mais j’avais aussi un compte à leur rendre.

- C’est quoi ton histoire à toi ? Demanda James.


La souffrance baissant d’intensité, je reprends conscience. Derek est toujours là. Pourquoi ? Après ce que je viens d’avouer il aurait pu vouloir me tuer ou au moins me laisser mourir. Il pose une main ferme sur mon bras cassé et absorbe la douleur. Je ne peux lui dire merci autrement qu’avec un regard. Parler m’empêcherait de respirer, je me contente de serrer les dents pour masquer mon mal. Le vacarme des coups que se portent Chad et Peter attire mon attention plus loin.

Derek se précipite. Je ne discerne pas ce qu’il dit mais bientôt c’est Chad qui me rejoint. Il a l’air à la fois faible et fort. Sans doute la colère qui le maintien debout. Il se penche sur moi. Plus près que l’avait fait Derek. Je sens son souffle lorsqu’il m’embrasse. Il cherche l’endroit le moins douloureux pour y poser sa main. Je sais qu’il tente d’absorber ma douleur. Je ne suis pas un loup, je vais mettre du temps à cicatriser. Et personne ne peut accélérer la guérison. Chad est là, comme depuis plusieurs semaines maintenant. Je tourne doucement la tête pour le regarder. Je sens mes muscles s’engourdir, la sensation de picotement envahit ma mâchoire.

- Chad, merci d’être là. Je t’…

Je sombre une nouvelle fois dans l’inconscience en espérant qu’il ait saisit le message. Je ne l’avais jamais dit, m’en sentant incapable. Est-ce qu’il le savait ? Est-ce qu’il le sentait ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale

avatar

Messages : 77
Réputation : 16
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:32


Châtiment

Ma rage trouva son propre reflet dans l’homme qui me faisait face. L’ami architecte de Derek n’avait plus rien du fils de bonne famille qu’on remarquait au premier regard. Si le type étendu sur le sol n’était pas son petit ami j’aurais parié que l’odeur du sang excitait le loup féroce qui s’était interposé. Il me percuta avec force pour m’éloigner puis hurla sa fureur au moment où je me relevai. Quiconque sur notre trajectoire aurait été broyé lorsque nous nous sommes élancé l’un contre l’autre. Nos griffes respectives s’enfoncèrent au même moment dans la chair de l’autre. Le muscle de ma cuisse entamait déjà le processus de guérison alors que je ne laissai pas la douleur avoir une emprise sur moi. Puis, malgré son animosité, le jeune loup fut méthodique et rusé au combat. Il me porta plus de coups qu’il en encaissa. Je fulminai intérieurement d’être mis en défaut par un vulgaire béta alors que j’étais un Hale, un né-loup.

Pourtant il eut le dessus sur moi. Je crus revivre la scène où Derek lui-même m’avait tranché la gorge. Nous étions placés quasiment au même endroit et la même détermination brillait dans les yeux de Chad. Son bras se leva au moment où je me redressai pour tenter le déséquilibrer.

- Plus jamais tu ne le toucheras !

Derek intervint pour de débarrasser de son entrave et s’il croyait que j’allais en rester là il se trompait. Mais mon neveu était d’une pugnacité redoutable.

- Ça suffit vous deux ! Chad, occupe-toi de Mick, et toi tu te calmes et tu t’assois.

- Comment tu peux le laisser être ici et ne rien faire, hurlai-je.

Il pouvait bien répondre que Mickael n’était pas coupable ou qu’il ne souhaitait pas ce qui est arrivé, pour moi, ces excuses étaient inutiles. Il était présent avec les chasseurs et avait accepté d’exécuter un ordre aussi barbare. Rien ne pouvait l’innocenter sinon la mort. Je ne connaissais que trop bien le mot vengeance pour que ce sentiment me soit inconnu. Je savais qu’il était accompagné de remords mais ôter la vie à un des responsables me soulagerait un instant. Lorsque Chad emporta Mickael je sentis l’exutoire à cette colère s’échapper. Je frappai la poutre avec force et elle s’encastra contre la première marche du perron.

Je ne dis plus un mot tandis que Derek prêt à bondir surveillait ma réaction. Lorsque les battements de mon cœur s’espacèrent, je repensai à Ruby qui m’avait avoué ne pas comprendre comment on pouvait tuer de colère. Je détestais cette partie incontrôlable de ma personne encore plus lorsque je voyais le trouble dans le regard de Ruby. Que serait-il arrivé si j’avais ôté la vie au petit ami de son béta ? Elle m’aurait fui. Ou pire. Comment pouvais-je prétendre à la rédemption si j’étais incapable de croire en l’innocence de quelqu’un ? Je me tournai vers les ruines du manoir. Et si je n’avais pas survécu cette nuit-là ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chad Wilder

avatar

Humeur : En colère
Messages : 844
Réputation : 72
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Beacon Hills

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:32

Ensemble


Ma sauvagerie n’avait d’égale que ma crainte de perdre Mick. Peter Hale m’apparaissait clairement comme une menace sérieuse. Je ressentais toute sa haine, son envie de tuer, celle de faire souffrir comme il avait surement souffert lui-même. Mais je ne pouvais avoir aucune compassion, pas quand la vie de Mick était en jeu. Je le regretterai surement, j’en payerai cher les conséquences, mais je devais le stopper, définitivement. Alors que j’entamais, ce qui devait être le coup fatal, la poigne de Derek me bloqua, me prenant au dépourvu. Sans que je puisse réagir, je me sentis soulevé et projeté dans les airs. Je retombais sur mes quatre pattes non loin de Mick.

- Ça suffit vous deux ! Chad, occupe-toi de Mick, et toi,
cria Derek à son oncle. Tu te calmes et tu t’assois.

Ses mots furent comme un électrochoc et je regardai Mick. Il avait repris connaissance. Il était dans un sale état, mais je comprenais aussi que Derek avait dû commencer à le soulager. Sa blessure au flanc ne saignait plus autant. Le voir souffrir ainsi, me fit oublier Peter et ma colère. Je me précipitai vers lui guettant tous ses signes vitaux. Il était horriblement faible. Je plongeai mon regard dans ses yeux magnifiques. Les couleurs différentes de ses deux yeux m’avaient séduit au premier regard. Je me penchais délicatement et l’embrassais. Je ne savais où poser mes mains, son corps était si meurtri. Délicatement, je commençais à soulager sa douleur, prenant la relève de Derek. Mentalement, je remerciai mon frère de meute. Il avait aidé Mick instantanément. Par ce geste je comprenais que l’effort de Mick n’aura pas été vain. Du moins auprès du cadet des Hale. Mick tourna la tête vers moi.

- Chad, merci d’être là. Je t’… Dit-il avant de sombrer de nouveau dans l’inconscience.

- Mick !!

Je forçais mon don pour drainer encore plus sa douleur, mais je dus vite stopper. Des flashes dansaient devant mes yeux. J’étais également dans un sale état. J’avais peut-être dominé Peter, mais cela s’était tenu à un cheveu. Je m’assis sur le sol et pris Mick doucement dans mes bras. J’enlevai les lambeaux de ma chemise et lui fit une attèle de fortune avec deux branches qui trainaient au sol. Je sentais l’aura de Peter, son loup qui se tendait vers nous. Mick avait besoin de soins, j’étais trop faible pour lui en fournir. Et Derek devait maitriser son oncle. J’embrassai doucement les cheveux de Mick et le soulevai doucement.

- Ça va aller. Dis-je, alors qu’il était encore inconscient.

Je ne sais pas ce qu’il voulait me dire, mais son remerciement était sincère. Je savais qu’avoir quelqu’un à ses côtés était un élément nouveau pour lui et il commençaità en apprécier la quiétude que cela apportait. En marchant doucement vers sa voiture, je me disais que seul lui pouvait comprendre mon propre tourment. Nous avions chacun nos fantômes. Mick venait d’en affronter un aujourd’hui. En ce qui me concernait, je n’étais pas prêt. Rien que revoir Luka me nouait le ventre. Il me faudrait des années avant de pouvoir mettre un pied dans cette ville maudite de l’est de l’Amérique.

Enfin, j’aperçois la Camaro. Je dépose doucement Mick sur le sol, fouille les poches de son jean pour y prendre ses clés. Je bascule au maximum le siège passager et y installe Mick au mieux. D’une main sur le capot, je bondis de l’autre côté et m’installe côté conducteur. Dans d’autres circonstances, j’en aurais rêvé. Dans ma précipitation, je fais hurler le moteur, je n’ai pas l’habitude de ce genre de voiture, l’avant chasse méchamment sur le côté, je redresse extremis avant que l’on s’encastre dans un arbre.

- Abime pas ma caisse Chad. Dit une voix faiblarde.

Je souris et appuyais sur l’accélérateur, montant dans les rapports. J’aurais pris plaisir à conduire si mon passager ne souffrait pas autant. Le trajet fut expédié sans que l’on parle. J’étais concentré à aller vite avec le moins de secousse possible. Je m’arrêtais devant l’hôpital. Avant de descendre, je me penchais vers Mick et l’embrassais.

- Mick ! On s’est fait attaquer par un gros chien vers la falaise dans la forêt Ok ? Tu es tombé et t’es cassé le bras. Dis-je doucement.

Comme il ne me répondit pas, j’insistais.

- Mick !

Il hocha doucement la tête.

- Ne bouge pas ! Je reviens. Dis-je en sortant de la voiture.

Je l’entendis marmonner qu’il n’irait pas loin de toute façon. Ce fut une infirmière du nom de McCall qui me reçut. Je fis tout de suite le rapprochement avec Scott. Il m’avait dit que sa mère était infirmière. J’étais torse nu, les lambeaux de ma chemise ornaient le bras de Mick. Si je n’avais plus aucune blessure, mon jean était lacéré. Je suivi le regard de Melissa McCall. Scott m’ayant dit qu’elle était au courant pour lui, je tentais le tout pour le tout.

- Mon ami est dans la voiture devant. Nous nous sommes fait attaquer par un gros chien. Il a une fracture ouverte au bras. Dis-je en la regardant fixement.

Elle me suivit avec un brancard. Quand elle vit l’état de Mick et le comparait au mien. - Je ne saignais plus. - Elle me questionna.

- Un gros chien ?

- Je suis un ami de Scott.
Répondis-je, en laissant mes yeux luire légèrement.

Son regard me dit qu’elle avait compris. « C’est un humain » lui soufflai-je. Elle acquiesça doucement puis donna des indications à ses collègues qui arrivaient en renfort. J’allais garer la Camaro et revint attendre dans la salle d’attente. Au bout de deux heures, je pus enfin voir Mick. Il avait le bras dans le plâtre et des pansements un peu de partout. Je me penchais sur lui et lui embrassais le front.

- Tu m’as fait une de ces peurs ! Dis-je.


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Hale
Administrateur
avatar

Humeur : Tourné vers l'avenir
Messages : 4374
Réputation : 192
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Au manoir

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:33



Sadness and Sorrow

- Comment tu peux le laisser être ici et ne rien faire ! Cria Peter.

Je percevais toute la haine de Peter dans ses mots. Haine qui cachait sa douleur et sa peine. Nous avions tous souffert dans cette sombre histoire. Mon oncle avait subi la brulure, enduré l’enfer, entendu les cris des nôtres. Sa rage était légitime, je comprenais sa fureur, et sa colère. Son loup réclamait la vengeance, réclamait le sang des bourreaux. Je restais près de lui, prêt à intervenir, à le bloquer. Je ne pouvais pas le laisser tuer Mick, car le cheminement de mes pensées, aussi douloureux soit-il, était clair et limpide à mes yeux.

Je regardais Chad tenter de soigner son ami. Je sentais le lien très fort qui les unissait à ce moment même. Mon frère de meute avait totalement occulté ma présence et celle de Peter qu’il avait manqué de tuer quelques instants auparavant. Il était entièrement tourné vers celui qu’il aimait. J’eus une pensée pour Stiles. « Où es-tu en ce moment ? Que fais-tu ? » Je vis Chad soulever délicatement Mick puis l’emmener. Je me mis entre eux et Peter qui ne disait plus un mot. Le visage de mon oncle était tourmenté. Je ne sais ce qui défilait dans son esprit, cependant c’était surement pénible. De colère, il s’en prit à une poutre à moitié carbonisée.

J’avais la gorge nouée. Les aveux de Mick, plus repenser à cette tragédie m’avaient replongé face à mes propres démons. Si j’avais pu écouter l’histoire de l’humain si calmement, c’est bien parce que j’avais l’impression de me retrouver face à un miroir, face à moi-même.

- Peter…

J’avais du mal à articuler. A dire tout haut ce que je n’avais jamais vraiment exprimé qu’au plus profond de moi-même.

- Si tu veux tuer Mick, alors tu dois me tuer aussi. Commençai-je. Car si tu le penses coupable, je le suis également. Car si je n’ai peut-être pas tenu une des torches qui ont brulé les nôtres, j’ai fait pire Peter. Bien pire.

Mon oncle leva la tête et me regarda.

- Je suis tout simplement celui qui est allé chercher la boite d’allumettes qui a allumé la torche qu’a tenu Mick malgré lui.

Ma voix n’était qu’un mince filet à peine audible. J’étais celui qui avait amené le diable et avec lui l’enfer. Mick n’avait été qu’un vulgaire pion, abusé, utilisé et jeté. Je me laissai choir là où j’étais, la vue brouillée de larmes. Cela serait plus simple, si ce jour-là, j’avais péri avec les miens.

Spoiler:
 



I want answers. Did you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogfantasystories.wordpress.com/
Ruby Hale

avatar

Messages : 162
Réputation : 29
Date d'inscription : 17/11/2014

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:34

[rapide apparition^^]

Hurle ta peine






En ce moment, l’ambiance est tendue au bureau. L’arrivée de McCall n’est pas vraiment tombée au bon moment. Le départ de Miyavi a affecté la meute de Scott autant que la mienne. Mary-Jaycee fait preuve d’une douloureuse indifférence. Stiles m’a parlé de ce changement soudain chez la jeune femme. Elle souffre et fait de son mieux pour le cacher mais de ce fait elle se renferme. La meute de Scott en souffre. Jaycee n’a pas un statut particulier contrairement à Isabella ou Isaac, mais d’après Stiles, elle est tout de même importante. Évidemment tous les membres de la meute sont importants, mais Jaycee est la seule louve née et même si elle s’enferme, elle reste présente pour les nouveaux membres. Par le biais de cette louve, toute la meute se trouve affaiblie par la douleur de la perte.

Et puis, il y a ma meute. Elle n’est pas grande mais elle est puissante. Derek et Peter sont des anciens Alpha et ce sont des loups nés. Chad a été un loup guerrier comme aime à le dire Lyl’. Et Cahir, mon nouveau louveteau, est un soldat, et il était un soldat quand il est devenu loup. Ajoutez à ces forces de la nature ma propre…différence et mon expérience, et vous obtenez une meute naturellement puissante. Contrairement à la meute de Scott, nous ne vivons pas tous ensemble, mais les liens qui nous unissent sont tout aussi puissants. Il faut dire que nous sommes pleinement conscients de ce que nous sommes. Nous connaissons nos limites, et nous connaissons nos loups. C’est pour cela que la douleur qu’éprouve Chad nous anéantis tous. Cette douleur est comme une lame plantée dans mon cœur, une lame que quelqu’un s’amuserait à tourner. Non, en effet, on ne peut pas vraiment dire que je vais bien !

Le Sheriff non plus n’est pas au mieux de sa forme. Stiles dort de moins en moins. Il a des absences et il devient lunatique. Le Sheriff est terrifié au point que je l’ai déjà surpris à soupirer de soulagement lorsqu’il comprenait que son fils passait la nuit avec Derek. Mon bêta est, semble-t-il, la seule personne à pouvoir le calmer. Alors non, je confirme, Rafael n’a pas choisi le meilleur moment pour venir ! Shun, je ne sais pas. Si l’on considère la venue de Rafael, mon ancien compagnon d’arme arrive au poil, mais il n’arrive pas forcément au meilleur moment de façon général. Ma relation avec Peter en est à ses balbutiements de confiance. Avoir l’un de mes ex, un ex qui connait mon passé d’exécutrice, dans les parages n’est pas ce qui se fait de mieux dans la sérénité d’un couple. En dehors de Peter, aucun de mes louveteau ne sait vraiment ce qu’il s’est passé quand j’étais au service de Lyl’, quoique Derek et Chad doivent avoir leur petite idée. Et en ce qui concerne mes origines, même s’ils savent tous que je viens d’un autre monde, seul Cahir sait d’où je viens, Derek s’en doute probablement puisqu’à sa deuxième visite nous avions tous nos souvenirs. En somme, j’ai encore beaucoup à partager avec ma meute…Et pourtant malgré tous ces mystères, nous sommes liés. Peu importe notre passé, nous pouvons sentir ce que les autres ressentent.

Et c’est pour cela que je suis mal-à-l’aise depuis que je suis réveillée. Je ne comprenais pas trop pourquoi jusqu’à il y a quelques minutes. Là, j’ai senti une tornade d’émotions. La peur, la peine, la rage, la culpabilité, l’horreur, l’honneur, la haine, le désespoir…l’amour. Je sais que je dois y aller. Je le sens, mais je suis coincée. Il m’est impossible de bouger sans soulever les soupçons de McCall. Je rage, je trépigne en attendant une ouverture. Quand enfin, il s’en présente une, je n’hésite pas une seconde et je saute sur l’occasion pour filer. Je prends la voiture. J’irais plus vite à pattes, mais McCall, une fois encore, pourrait se poser des questions. Alors je prends ma Mustang et je roule jusqu’à la demeure des Hale. Je prends à peine le temps de couper e contact quand j’arrive. Je me précipite sur Derek et Peter. Mais il n’y a pas que leur odeur. Celle de Chad, et surtout, celle du sang de Mike, embaument l’air. Je peux sentir la colère de Chad, mais aussi la rage de Peter, la culpabilité de Mike, et le désespoir de Derek. Que s’est-il passé ici ? C’est la question que je pose à Derek.

J’ai l’impression de sentir mon sang bouillir de rage quand il m’annonce que Mike était l’un des incendiaires. Je sens ma louve s’approcher, grogner. Elle réclame vengeance, a l’envie de brûler vif cet humain, mais Derek m’explique tout. La perte de mémoire, la culpabilité…il me rappelle que lui-même est en partie fautif et alors je me souviens que je suis loin d’être innocente. J’ai du sang sur les mains. Pas celui des Hale, mais j’ai suffisamment vécu pour savoir que je dois accorder à Mike le bénéfice du doute. Je serre les dents, je soupire et puis je prends Derek dans mes bras. Il a dû rester fort pour contrôler Peter, mais je sens dans chacun de ses muscles la douleur.

Je m’approche ensuite de Peter et soupire à nouveau. Je caresse sa joue et le fixe. Il sait ce que j’ai fait quand j’étais sous les ordres de Lycaons. Je lui en ai raconté une partie.

- « Toi et moi sommes mal placés pour le juger aussi vite. Peut-être pourrions-nous l’aider en remplir les vides de sa mémoire avant de le déchiqueter. Après tout si je ne t’ai pas tué en apprenant que tu étais responsable de la mort de Laura, c’est parce que j’ai été capable d’accepter l’idée que tu n’étais pas entièrement responsable de tes actes ce soir-là…ça et le fait que je suis raide dingue de toi… »

Je souris et je reprends.

- « Nous allons donc attendre de savoir ce qu’il s’est exactement passé et ce que cache son amnésie. Et ensuite seulement, nous aviserons. »

Si cela peut sonner comme un conseil, il s’agit en fait d’un ordre. Ma décision en tant qu’alpha. J’attends bien qu’ils s’y plient. Cela dit, il va falloir que j’aille voir Chad.

- « J’ai envie de courir… »

Les deux Hale me regarde et après un moment nous nous mettons tous les trois à courir, à nous défouler dans ces bois. Nous courrons jusqu’à la falaise qui surplombe la ville et nous nous arrêtons ici pour hurler de nos cris de loups, toute notre peine. Nos cris amènent le silence dans les bois et transporte notre douleur vers les cieux qui abritent ceux qui nous manquent tant.


© Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Wayne
Administrateur
avatar

Humeur : Observateur
Messages : 1308
Réputation : 197
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Assigné à domicile

MessageSujet: Re: Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]   Sam 22 Nov - 21:37

La suite entre Chad et Mick ici


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souffler sur les braises [PV Mick & Chad & Derek & Peter]
» L'espoir est un remède d'amour (Mick & Chad)
» (Anselm) souffler sur les braises
» Bring Sorrow [Mick & Chad]
» Mick Taylor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teen Wolf RPG, la limite : l'imagination :: Beacon HillsTitre :: Forêt de Beacon Hills :: Manoir Hale-
Sauter vers: